AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Pikachu

MessageSujet: La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]   Mer 21 Mar - 18:29


GONTRAND BONHEUR
Le zèle a tué plus de personne que la paresse. Proverbe Corse


LARVE

Feat Izaya orihara

INFOS GENERALES

NOM : Eger-Fouras, je sais c'est long, vive le nom associé des deux parents, fichu féministe

PRENOM : Hadrien

ÂGE : 18 ans

NATIONALITE : Française et non ce n'est pas un immigré clandestin

LIEU DE NAISSANCE : Paris la ville des croissants

ORIENTATION S. : Question piège? C'est juste un pauvre jeune homme n'ayant jamais rien connu d'autre que les jeux vidéos et la vindicte féminine... Hétéro somme toute

OCCUPATION : Lycéen première année

FILIÈRE : Combat

RACE : Esper

POUVOIRS : Grigri Vivant et Maladresse Chanceuse

NIVEAU DE LICENCE : Rang D



PHYSIQUE
Il n'y a rien à dire, rien à faire, avant même sa naissance Hadrien était chanceux. Sinon comment pourrait-il être aussi beau ? Avec de la chirurgie esthétique ? Peut-être bien, mais bon, après tout sur Hiromae, il semblerait une forte concentration de personnes bien faites. Alors, c'est assez banal que de voir un esper relativement mignon. Qu'il ait les yeux noisettes pétillants, avec un regard taquin et un sourire carnassier, oui c'est très ordinaire même sur l'île. Peut-être que sa coupe de cheveux fait plus tâche parmi les extravagantes moumoutes et choucroutes locales, mais bon cela lui donne un peu de chien, du caractère. Quand à ses vêtements ? Lorsqu'il ne porte pas son uniforme ou un pyjama à motif de moutons... Il aime porte de nombreux types de manteaux avec un peu de fourrure, mais à part cela, pas grand chose à dire.


Hadrien est un homme banal. Même si ce derniers temps, il semblerait que sa musculature se soit développé grâce à une marche de l'enfer, il n'est pas non plus du type sportif. Ce qui est assez normal au vu de sa silhouette fine et élancée. Par ailleurs, sa grande taille, environ un mètre quatre-vint sept, lui donne l'air d'une asperge pour ses petits soixante cinq kilos. Sans compter sa peau blanche qui lui donne l'air d'un spectre, Hadrien a une dégaine assez unique, presque comique ou tout simplement adorable selon le sexe de la personne qui le regarde. Le pire étant qu'il arrive à contrôler ce phénomène, comme s'il s'agissait d'un pouvoir... En fin de compte, ce jeune homme passe plutôt inaperçu dans la masse de gens beaux ou carrément flippants d'Hiromae
.


MORAL
Quel étrange garçon tout de même... Enfin quel parasite surtout... Jamais à l'heure, toujours en train de bailler aux corneilles, quand il ne fait coucou aux corbeaux et ne cessant de trouver un prétexte pour ne rien faire. Somme toute, on peut le dire, c'est une larve. Pourtant, ne préjugez pas trop vite. Même s'il aimerait dormir à nouveau près de quatorze heure par jour, ce n'est pas pour autant qu'il est inactif. Après tout, c'est un geek fini. Lorsqu'il n'est pas forcé de subir des cours au lycée ou lorsqu'il peut éviter de s’entraîner, Hadrien part devant son ordinateur ou sa télévision pour jouer. En effet, le pauvre garçon est atteint de ludomanie compulsive, il ne peut pas s'empêcher de jouer. C'est peut-être dû au fait qu'il gagne tout le temps, mais bon ce n'est pas grave.


Quoiqu'il en soit, jusqu'à son arrivée sur Hiromae, Hadrien n'était pas vraiment du genre sociable et il ne l'est toujours pas. Il faut dire que vu le nombre d'heures passées dans son lit, il ne sortait pas beaucoup. On peut aussi dire qu'il n'aimait pas les gens et se disait, je cite : « le plus misanthrope des philanthropes. » Ce qui est absolument absurde, sauf lorsque l'on sait qu'il a poussé au suicide un certain consultant, juste parce qu'il trouvait cela amusant. En vérité, ce jeune homme aime s'amuser de tout. Que ce soit un simple objet ou un humain, peu importe, tant qu'il prend son pied. Cela n'a pas tellement changé depuis qu'il est sur Hiromae, si ce n'est que son humeur s'est adoucie. Hadrien continue d'apprécier de jouer au chat et à la souris, mais il ne cherche plus à blesser ou à détruire, juste à vivre tranquillement. Après tout, il y a tellement de gens intéressants à observer de loin sur cette île, alors pourquoi risquer un procès pour violence psychologique ? A part cela, que dire ?


Si ce n'est que c'est juste un adolescent ordinaire, avec une libido presque ordinaire. Il est vrai qu'il s'est parfois demandé s'il n'était pas un peu incube, mais après tout cela fait parti de son charme dira-t-on. Une autre chose, il adore se déguiser; que ce soit le cosplay ou le théâtre, il adore jouer un rôle, parfois même cela peut aller jusqu'à le métamorphoser... Peut-être est-ce un autre de ses pouvoirs... Ou pas en fait... Quoiqu'il en soit, n'oublions pas un autre point crucial de sa personnalité, son avidité incroyable. Dès qu'il le pourra, il cherchera à extorquer de l’argent ou des services, car il trouve cela jouissif. A part ces petits travers et le fait qu'il ne bouge de son lit que pour s'amuser ou sous la contrainte, on peut dire que c'est un gentil garçon, enfin je crois...


HISTOIRE
Tout commença en France, à Paris. Pour être plus précis encore, dans une petite clinique chic du seizième arrondissement, un bébé maigrichon voyait le jour avec un traditionnel couinement de porcelet. Cet enfant est le protagoniste de cette histoire Dès sa naissance Hadrien, car c'est son nom, avait un destin tout tracé. Ses parents étant des bourgeois, il est donc naît avec une cuillère en argent dans la bouche, avec d'ailleurs deux semaines et demi de retard... Ce qui laissait présager l'arrivée du futur riche feignant qu'il serait. Mis bout à bout, cela paraît logique, avoir une jeunesse dorée laisse souvent un terrible traumatisme poussant les pauvres enfants à être oisifs, mais ce n'est que la faute de leur inconscient, n'est-ce pas ?


Certainement pas de l'éducation laxiste de certaines personnes qui ne remplissent pas leurs rôles de parent. Bien heureusement, les parents d'Hadrien se révélèrent très vites des personnes gentilles et aimables dont l'éducation stricte poussa l'enfant très tôt dans la lecture et le travail scolaire. Après tout, Pierre et Marie, font partis des gens qui croient dur comme fer que seul le travail peut rendre l'homme libre. Or,, l'enfant se découvrit étrangement un goût prononcé pour les loisirs et particulièrement la sieste. Néanmoins, il arrivait toujours à rapporter de bons résultats et à paraître sage comme une image... A ce niveau du récit, la question qui se pose est de savoir comment on peut concilier près de quatorze heures de sommeil et une scolarité impeccable. En qui concerne Hadrien, il semblerait qu'il ait une méthode de travail incroyable. A la veille d'une interrogation, il lance ses cours en l'air au-dessus de son bureau et ceux qui restent dessus sont les sujets de l'interrogation. Comme par hasard, il ne s'est jamais trompé. Finalement, malgré l'apparition soudaine d'une fratrie de plusieurs petits frères dans sa famille et une série d'événements mineurs dans sa vie, Hadrien se dit qu'à seize ans il serait temps pour lui de prendre une retraite anticipée du milieu scolaire pour se consacrer à qu'il aimerait vraiment faire dans la vie, c'est à dire rien du tout, ce afin de profiter du reste de sa vie.


Malheureusement, ses parents ne le prirent pas au sérieux. Ce faisant, l'adolescent tomba dans une terrible dépression nerveuse qui dura environ une après-midi à écouter du métal dans le noir en tenant un vieux poignard émoussé. Finalement, un jour alors qu'il était dans le sud de la France, chez sa grand-mère marseillaise raciste qui radote avec l'accent local, le jeune homme mit à jour son incroyable pouvoir. Oui, alors que sa mamie lui demandait quels nombres mettre pour le loto, cette feignasse marmonna des numéros aléatoires et donna la combinaison gagnante du premier coup. Quelque part, il devrait-être content, mais non, il était juste dégoûté de ne pas avoir empoché le gros lot afin de prendre sa fameuse retraite anticipée. A la place, sa grand-mère toute contente déménage à Paris pour venir se rapprocher de ses petits-enfants. Double raison, donc, de ne pas être content, car Hadrien l'aime bien, mais à petite dose. Essayez de parler à un aïeul à moitié sourd et sénile et vous comprendrez ce que sait de vivre un jour sans fins en vrai. Une fois de retour chez lui, sa nature curieuse et facétieuse le poussa à voler la carte de crédit de ses parents afin de créer un compte sur la française des jeux et voir s'il était si chanceux que cela. Jusqu'à présent, il ne faut se leurrer, Hadrien savait pertinemment à quel point il était bordé de médailles. Après tout, trouver un billet de vingt euros à chaque que l'on marche dehors, cela paraît déjà suspect, alors trouver un trèfle à sept feuilles au milieu d'un champ de trèfles à quatre feuilles...


Cependant, il voulait savoir jusqu'à quel point il l'était. C'est alors, que ce truand l'emporta encore en cochant les cases les yeux fermés. Là, pas de doute, gagner deux fois de suite au loto... Cela veut tout dire... Sachant que les chance de réussir une fois sont inférieures à celle de se faire attaquer par un requin en pleine mer ou d'avoir un accident domestique mortel dans une salle de bain avec un requin en plastique... Deux fois... Sur le coup, il reçut comme un électrochoc. Néanmoins sa première pensé sensée fut : « C'est pour ça que j'enchaîne les coups critiques dans les rpg. » Ce jour là, Hadrien radieux ne cessa d'aider et de sourire, il était tellement excité par sa découverte qu'il en fut insomniaque. Oui, pour la première fois de sa vie, le jeune homme ne dormit que dix heures. Son père lui aussi souriait de la même façon niaise, une coïncidence ? Après tout, pourquoi être heureux lorsque l'on découvre dix millions d'euros supplémentaires sur son compte bancaire ? La nuit suivante, le démon du jeu démangea l'adolescent, il se connecta à nouveau et testa une dernière fois son pouvoir... Jamais deux sans trois comme le dit l'adage populaire.


Quelques jours plus tard, Hadrien fut découvert par sa mère en train de jouer à un jeu de roulette en ligne où il a déjà empoché un million de dollars, alors qu'il avait encore trouvé, pour la troisième fois, la combinaison gagnante du loto. A ce niveau là, ce n'est plus de la chance, c'est du miracle. Ainsi, suite à une longue conversation en tête à tête sur la mystérieuse fortune paternelle et sur la ludomanie du jeune garçon, il fut envoyé dans un premier temps chez le psy. Malheureusement, pour des circonstances mystérieuses, Hadrien poussa son consultant en dépression nerveuse. Malgré tout, ce dernier eu le temps de l'envoyer passer des examens poussés pour déterminer sa vraie nature. Après tout, être chanceux est une chose, être Gontrand Bonheur en est une autre. Le diagnostic final fut brutal et fatal. Il était un esper. Ce qui ennuyait prodigieusement sa famille, qui avait presque honte de cela. Engendrer un esper paresseux qui pouvait dire sans rire que tout lui tombait dans le bec. Pour l'adolescent, ce fut la meilleure nouvelle possible, il avait enfin un prétexte pour partir de la maison.


Malgré tout, ses parents étaient trop responsables et l'aimaient trop pour le laisser ainsi. Finalement, on l'inscrivit dans un établissement à Hiromae, alors qu'il ne parlait ni japonais, ni anglais. Il faut le dire, le talent des français pour apprendre les langues étrangères est légendaire. Pour tout dire, alors qu'il était vu comme un génie dans son ancien collège et bien dans son nouveau, tout s'effondra. Il est vrai qu'être incapable de lire un énoncé est problématique pour répondre... C'est pourquoi il redoubla de nombreuses fois, jusqu'à devenir le vétéran. Il lui fallut bien un an pour apprendre un peu le japonais et l'anglais, puis encore une année pour se remettre à niveau. Résultat des comptes, il avait perdu deux ans, tout en connaissant quelques problèmes... Rien que le premier jour où il dût participer aux cours de combat... C'était une grosse bonne femme avec une grosse verrue poilue sur le nez qui s'occupait de cela à l'époque. Afin de retranscrire un peu les événements, voici la première tentative de dialogue en version originale, avec l'autochtone :



Sorry, but it is not sport time ? (french accent)

No, you're gonna learn da sambo.


Da ?


Da ?

Dada ?

Da sambo.

What ?

You're gonna learn how to fight.

What ?

Ya wanna run along this field over hundred time ?

WHAT ?! Sorry, madame, I do not understant anything... Brian is in the kitchen ?




Le reste a été coupé afin de vous préserver de la violence de la scène où une gardienne soviétique pesant plus de deux cent kilos a exécuté une german supplex au pauvre Hadrien. Ce qui n'était d'ailleurs pas du sambo. Traumatisé par l'expérience, il travailla pour la première fois de sa vie à apprendre quelque chose. En effet, bien qu'il ait encore quelques lacunes, il parle plutôt correctement japonais et anglais, même s'il faut l'avouer il a trouvé cela très chiant. Néanmoins, le pire n'était pas encore arrivé... Cela s'est déroulé en début d'année, alors qu'il était encore en dernière année de collège... Il était en train de dormir paisiblement dans son lit et une ombre surgit. Une jolie jeune femme observait son jolie petit minois endormi... Sans même le savoir, Hadrien frissonna. Après tout, c’est bien normal face à ce genre de perverse qui vous regarde dormir en souriant. Soudain, elle fit tomber toute sa collection de manga shônen par terre, ce qui produisit un tonnerre de tous les diables. Hadrien se leva brutalement et manifesta son incompréhension :



Aaahheiiinnn ?? *bâillements* Nahein ?



Il se leva ensuite tranquillement, alors que la gamine avait sorti une grosse épée et faisait son petit speech. Il ne dit qu'une chose :



Maman ? C'est déjà l'heure de se lever ? *bâillements* D'accord, je vais prendre mon petit déjeuner.



Il descendit tranquillement les marches pour arriver dans le salon, avant d'enfin se retrouver dans la cuisine. Son visage fatigué et sa démarche... Comment dire ? Gracieuse ? Lui donnaient l'air d'un zombie pas frais. Une fois à l'intérieur de la pièce, il prit un bol et il se baissa pour prendre un paquet de céréales, quand soudain... Hadrien se réveilla au bruit d'une lame fendant l'air et au grincement d'un pauvre frigo assassiné. La pauvre larve tourna la tête et vit son mobilier tomber en morceaux comme dans un manga ou une mauvaise série Z. Le premier réflexe intelligent qu'il eu depuis son réveil fut de hurler calmement en tendant la main :



Tu vas me le rembourser !!!



Oui, elle avait osé détruire son réfrigérateur, comment allait-il avoir du lait frais pour ses céréales ? C'était pire encore que de faire l'effort d’appeler le service de nettoyage pour sa cuisine qui était dans un état de chaos total. Tant pis, il décida qu'aujourd'hui il les mangerait sans lait. C'est ainsi, qu'Hadrien tenta de contourner la jeune fille en attendant sa réponse, car il avait vraiment faim et qu'il aimait manger proprement son petit-déjeuner, c'est un moment sacré pour lui. Néanmoins, l'empoté glissa par terre et tomba sur ses fesses en se cognant la tête contre un meuble, laissant tomber son paquet. Petit à petit, la jeune fille rousse se rapprochait de lui, elle était désormais presque sur lui. La seule chose qu'il dit, fut une pensé qui traversait son esprit moqueur :



Tu es une déesse de la mort? Une mignonne jeune fille comme toi, déesses de la mort? Ahahaha



Il riait de bon cœur face à cette situation qu'il avait vécu de nombreuses fois dans des eroges diverses. Pourtant, il semblait que la déesse de la mort n'avait pas le même sens de l'humour. Prenant son épée à deux mains, elle se mit à tenter de l'empaler avec sa grosse lame, au sens littéral du terme, on est bien d'accord ? Malheureusement, le héros larvesque esquiva par hasard les coups en pleurant intérieurement : * Adieur lavabo. Adieu Lave-vaisselle. Adieu machine à laver. Adieu sèche-linge... Je vous aimai tant ! * Bien entendu, il faisait cela une fois encore pour s'amuser de lui-même et de la situation continuant à rire. Jusqu'à ce que... Ne faisant plus attention, l'assassin glissa. Hadrien s'était relevé durant la lutte, mais ce n'était que pour mieux retomber. En effet, la jeune fille l'emportait dans sa chute. Après, il ne comprit pas trop comment, mais le jeune homme sentit deux boules moelleuses et chaudes entre ses mains, alors que sa jambe droite était entourée par une délicieuses sensation.


Il bougea un peu ses mains et ses jambes, entendit un gémissement et retrouva son visage face à celui de celle qui voulait la tuer. Pourquoi n'était-il pas si excité par ce malencontreux hasard ? Deux choses, premièrement, elle était quand même la pour le tuer, je pense l'avoir assez répété pour que vous le sachiez. Deuxièmement, ce n'était pas sa première fois en la matière, en effet être chanceux accorde souvent de genre de privilège dont il aime se délecter. Quoiqu'il en soit les conséquences de cet incident furent fâcheux. En effet, Hadrien le devinait à l'aura qui sortait de cette épée, elle allait lancer son hyper-attaque, alors que sa jupe se soulevait et qu'il était juste en dessous, les seuls mots qu'il trouva furent :



Hello kitty ?



En effet, la petite culotte de la jeune fille affichait fièrement un personnage de cette célèbre marque. Ce qui au yeux du jeune homme renforçait le coté gamine de la jeune fille. Même si coté sex-appeal, elle n'était pas mal du tout, enfin sans la culotte. Enfin bref, elle tenta de cacher une vision qui donna presque à Hadrien une hémorragie nasale et rata lamentablement son coup, mettant le feu à la cuisine.



PAS LA CUISINIERE A GAZ !!!!



Hadrien savait bien qu'il aurait dû avoir des plaques électriques, car la cuisine sauta, enfin presque. Dans sa paresse et sa procrastination, Hadrien n'avait pas changé la bonbonne qui était vide. Malgré tout, il y avait le feu partout et cela commençait à aller dans le salon. Heureusement les pompiers et les forces de l'ordre intervinrent et le sinistré qu'était la larve alla passer le reste de la nuit à l'hôtel. Bien entendu, un tel événement ne pouvait que l'avoir traumatisé et en plus il devait faire des réparations dans sa maison, donc, il saisit l'occasion pour prendre un trimestre de vacances. Quoi de plus normal et reposant ? L'assurance couvrait les frais et les réparations en l'espace de quelques jours, alors qu'il n'eut qu'à soudoyer un psychologue pour avoir une dérogation d'un trimestre durant lequel il n'alla pas en cours. Ce qui était juste le temps de finir une partie de skyrim.


Hadrien passa donc trois mois de rêves avant de retourner en classe où il retrouva la folle furieuse, enfin bon, il s'en fichait. Après tout, désormais, s'il devait mourir elle serait immédiatement suspecte, donc elle allait se tenir à carreau. Pourtant, elle le tira sur le toit. Bien entendu, cette larve protesta avec l'énergie d'une limace lessivée. Finalement, il se demandait si en fait elle n'avait pas le coup de foudre pour l’entraîner ainsi ici, mais bon elle lui déclara qu'elle ferait n'importe quoi pour éponger sa dette. Sur ces mots, Hadrien se mit à rire comme un héros machiavélique de light novel. Malgré tout, ce garçon avait un certain sens de l'honneur et certainement pas un mauvais fond, il l'aurait pu l'exploiter sexuellement comme dans un mauvais hentaï, mais non, il préférait jouer avec la situation en disant à une vitesse surhumaine :



Jeveuxattrapperundigimon,allersurl'îleaucrâne,
découvrirlesseptdragonball,avoirundétalplane,
devenirmaîtredumonde,avoirunharem,
devenirmaîtrepokémon,roidespirates,enprotégeantmonnindoetetet...




Elle l'interrompit et lui demanda de réduire la liste à cinq vœux. Bien entendu, il devait les choisir avec soin, c'est à dire au hasard :



1. Embrasser la princesse de l'île de façon consentie

2. Devenir le meilleur guerrier de l'île

3. Obtenir la version premium de la réédition collector XS de la version gold du jeu ********

4. Venir faire les tâches ménagères et la cuisine tout en portant une tenue de maid si je le demande

5. Réussir à me faire rentrer et sortir sans me faire prendre du vestiaire des filles




C'est ainsi qu'il échangea l'argent promis contre de multiples sources d'amusements futurs, mais aussi de tracas. Rien qu'aller signer les décharges fut une horrible demie-journée. Les services publiques, huit heures de queue et un triple exemplaire de contrat épais comme un livre nommé : D.T.C pour une étrange raison, ces initiales lui disaient quelque chose. Enfin qu'importe, car l'année qui suivit fut un calvaire où il passa son temps à taquiner Akemi, car tel était le nom de la jeune fille, et à se faire frapper par elle. Oui, les entraînements, qu'elle lui imposait, défiaient l'entendement. Il n'avait pas le choix, en disant ses désirs au hasard, il avait mis une close où il devait devenir plus fort.

Sur le coup il trouvait cela drôle, cela lui donnait l'impression de devenir un héros shônen, plutôt qu'un héros ecchi. Une fois après coup, il se rendit compte de sa bêtise. En effet, courir vingt kilomètres avec des chaussures en plombs, porter une carapace de tortue de quarante kilos, grimper les escaliers d'un temple millénaire en sautant comme un crapaud ou encore tout simplement livrer le lait en courant... Et en tirant la carriole où se trouvait akemi avec un fouet... Vous voyez le tableau... Même pendant les vacances, surtout pendant les vacances, Hadrien a connu l'enfer. Désormais, il rentre au lycée en chantant :



Hadrien, survivant de l'enfer
Hadrien, souvent croise le fer
Hadrien, dans le chaos des esprits
Hadrien, contre les fous les bandits



Ou encore :



Hadrien sauve le monde
Contre les méchants
Quand le bruit des armes gronde
C'est bien toi le plus grand

Hadrien sauve le monde
Tu n'as peur de rien
Et quand l'heure du combat sonne
C'est bien toi le plus fort

Tu es bien jeune encore
Mais tu as dans le coeur
Ce courage qui te rend si fort
Quand tu combats sans peur





POUVOIR(S)
Esper :

DESCRIPTION DE(S) POUVOIRS:

Grigri vivant (passif): Depuis sa plus tendre enfance, Hadrien joue avec sa chance, quelque soit ce qu'il entreprend, la chance vient toujours lui donner un petit coup de pouce. Ainsi, il peut presque rendre l'impossible tant qu'il existe une possibilité, même infime, que cela se réalise. Ce faisant, quelque soit l'attaque, il aura toujours la possibilité de l'éviter ou que son ennemi ait mal visé.
Effet: Diminue les chances de subir un coup critique.
- 1 à 94 : Coup Normal.
- 95 à 98 : Coup Critique, dommages x 2.
- 99 à 100 : Coup Critique, dommages x 2 non-esquivables.


Maladresse chanceuse: Que ce soit tomber de façon non-voulue en déshabillant les femmes, ou encore les retenir de tomber en pressant quelques partis généreuses, ou tout simplement esquiver un coup mortel, en glissant sur une peau de banane. Hadrien a toujours été chanceux dans son malheur, elle lui a permis de se rapprocher du paradis et d'esquiver la mort.
Effet: Donne 4 esquives par combat permettant d'esquiver tous les dommages d'une attaque, tant que cela reste cohérent dans le rôle-play, par exemple les attaques de zones ne seraient pas esquivables pour la plupart. Dans le cas de ces attaques inévitables, l'esquive en question réduira en partie les dommages.

STATISTIQUES :

TYPE : Aucun_ANO : Charme et décadence
FORCE : 10 _ DEF : 45 _ MAG : 0_ RES : 45 _ DEX : 100 _ VIT : 50
DMGP : 60-72 _ DMGM : 0 - 0_ DEFP : 202 _ DEFM : 202 _ PV : 5000

OBJET(S) :

-Un couteau
-Une game-boy
-Des bananes
-Un ipod
-Le dernier Iphone qui n'est même pas encore sorti







HORS RP
Petite Phrase Perso

    WHO ARE U ? :

    PRÉSENCE :
    8/10 .!

    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? COMMENT LE TROUVEZ VOUS ? :
    fate et c'est génial

    CODE :
    Neko Rulz ze world



Dernière édition par Hadrien Eger-Fouras le Dim 1 Avr - 17:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Pikachu

MessageSujet: Re: La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]   Ven 23 Mar - 15:13

Bon, bon, je suis peut-être allé un peu trop vite, il doit rester des fautes et maladresses ici et là, mes descriptions sont justes moyennes, mais bon, je veux rper vite, donc je jette ma névrose dans le ravin.

Pour les pouvoirs, ne connaissant pas le système j'ai essayé de faire quelques petits trucs, mais j'aimerai votre aide pour adapter l'idée d'homme utilisant la chance.

En vous remerciant d'avance pour votre travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Re: La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]   Ven 23 Mar - 19:24

Bienvenue !

Bon, belle fiche et rien à dire sur le physique, le moral ou l'histoire ^^

Concernant les pouvoirs, le principe est ok par contre pour le premier il faudrait mettre des effets plus précis (en terme de jeu), par exemple modifier tes CC ou ceux des adversaires de façon passive (ou encore autre chose).

Pour le deuxième, ça me va mais l'effet de retirer 1000 et de se l'ajouter, c'est non. Par contre ça pourrait ptet faire l'objet d'une technique qui sait (mais pas l'avoir de base comme ça :p)

Bref, corrige moi ça et ça sera bon ^^

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Pikachu

MessageSujet: Re: La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]   Ven 23 Mar - 19:56

Voilà petites modifications des pouvoirs en espérant que cela ira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Re: La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]   Ven 23 Mar - 21:34

Bon, pour le deuxième c'est ok. Pour le premier pouvoir, tu entends quoi par divise les marges de CC par deux ? o_O

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Pikachu

MessageSujet: Re: La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]   Ven 23 Mar - 21:41

En fait c'est juste une modification des cc ennemis, somme toute un malus général, mai les marges sous les yeux à cause de mon internet explorer, j'ai supposé cela, mais je préférerai que tu puisses me dire les chiffres exacts des malus infligés aux cc ennemis, étant plus apte que moi à juger du système.

Merci par avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]   Ven 23 Mar - 22:00

(Pour aider hadrien, je donne une exemple)

Base :

- 1 à 20 : Coup Normal.
- 21 à 25 : Coup Critique, dommages x 2.
- 26 à 28 : Coup Critique, dommages x 2 non-esquivables.
- 29 et 30 : Coup Critique, dommages x 3 non-esquivables.

Coup critique x2 21 à 25 = 5 chiffres / divisé par deux 3chiffes
Coup critique x2 non esqui 26 à 28 = 3 chiffres / divisé par deux = 2 chiffres
''' ''' x3 29 à30 = 2 chiffres /divisé par deux = 1 chiffre

Résultat :

- 1 à 24 : Coup Normal.
- 25 à 27 : Coup Critique, dommages x 2.
- 28 à 29 : Coup Critique, dommages x 2 non-esquivables.
- 30 : Coup Critique, dommages x 3 non-esquivables.

OU si arrondit à l'entier inférieur :

- 1 à 27 : Coup Normal.
- 28 - 29 : Coup Critique, dommages x 2.
- 29 : Coup Critique, dommages x 2 non-esquivables.
- 30 : Coup Critique, dommages x 3 non-esquivables.

Et si l'adversaire à un CC plus haut que la normal, le principe reste le même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Re: La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]   Ven 23 Mar - 22:11

Ok je vois, ça me va alors.

Ton deuxième pouvoir te donnera 4 esquives et tu auras le droit à 2 techniques.

Tu es validé, bon jeu ^^

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La lente arrivée d'un feignant qui sort du lit [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Nouveau Départ :: Fiches de Présentations :: Fiches Validées :: Etudiants-