AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Ayuki Tsuguno [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Laxiste

MessageSujet: Ayuki Tsuguno [Fini]   Sam 5 Mai - 0:26


Tsuguno Ayuki
Aide toi et le vent t'aidera !


TENACE

Feat Koujaku
From DRAMAtical Murder

INFOS GENERALES

NOM : Tsuguno

PRENOM(S) : Ayuki

ÂGE : 26

NATIONALITE(S) : Chinoise et Japonaise ( Adoption par Mae Tsuguno )

LIEU DE NAISSANCE : Inconnu; on aurait tendance à croire qu'il est né en Chine car il a été trouvé la bas mais rien ne le prouve réellement.

ORIENTATION S. : Hétéro

OCCUPATION : Surveillant

RACE : Magiciens

POUVOIR(S) : Etincelle, Enchantement Universel, Esprit du vent (pouvoir endormi)

NIVEAU DE LICENCE : B



PHYSIQUE
Du haut de ses un mètre quatre-vingt quatre, il est plutôt fin en comparaison de ses camarades du temple qui sont eux un peu plus robuste. Il n’en reste pas moins un athlète confirmé. Son torse est bien bâti et marqué d’un gros tatouage noir situé à sa droite fait à l’encre de chine partant du bas de celui-ci jusqu'à la tête au niveau de ses yeux représentant un sceau mystique shaolin, son dos possède aussi un grand tatouage coloré, allant jusqu'à son épaule gauche dessiné de plusieurs roses rouges, un symbole de paix et sérénité.
Il est le plus souvent vêtu de son vêtement traditionnel de moine shaolin qui est d’ailleurs un peut trop large par rapport à son gabarit. Le tout accompagné d’un pantalon, tout en incluant un mélange d’accessoires tels que des gants en cuir ou un protège cou toujours en cuir. Les T-shirts ne sont pas inclus dans sa garde robe, il n’en mettra seulement que si on le lui demande ou pour un événement très important où il s’habillera de manière classe avec soit un costume de soirée ou une chemise et un jean. Il se met souvent des bandages de protection pour les quêtes mais aussi quand il ne se passe rien.
Son visage est très efféminé malgré la grosse cicatrice au niveau du nez qu’il s'est fait durant un combat contre un tigre.
Ayuki a les cheveux long, ce qui est vraiment étonnant par le fait qu’il soit éduqué par des moines Shaolin qui eux les ont à ras du crane ou n’ont on pas du tout. Ses cheveux sont plutôt lisse et d’un brun se dirigeant vers le violet. Ils partent un peut partout et n’importe comment, il ne les coiffent pas spécialement mais la nature a fait que le rendu soit juste parfait. Il a des yeux troublant par leur regards mais aussi parce qu’ils sont étrangement rouges, une couleur inspirant le mal et les ténèbres. Quand il lui arrive de perdre le contrôle de ses émotions son regard peut vite glacer le sang.

Ayuki se ballade jamais sans son épée, qui n’est pas vraiment commune. Avec un manche tressé d’une corde rouge, sa lame a une forme complexe. On dirait une double lame car elle est scindé en deux jusqu’au niveau du bout de l’épée.

Il se tient droit de manière très décontracté, ce qui va à merveille avec son accoutrement et l’air qui ressort de son visage. A vue d’œil il parait être une personne qui soigne son apparence mais ce n’est pas du tout le cas.


MORAL
Ayuki était avant un garçon plutôt timide et distant, la cause en était du fait qu’il ignorait d’où il venait. Depuis son voyage au travers de l’Asie qui lui fit découvrir le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui, il changea de manière radical puis-je dire !
Aujourd’hui il est plutôt extroverti dans le sens où il n’a plus peur de ce qu’il est, il est beaucoup plus bavard qu’il ne l’était plus jeune, sans pour autant dire des choses inutiles. En général il s’exprime de manière respectueuse, quand les sujets son importants, il garde son sérieux mais il peut arriver qu’il s’emporte quand on le cherche moralement, surtout quand on se moque des moines et de leur crane dégarni. Il a horreur de ça. D’ailleurs mis a part ce fait là, il aime tout ce qui touche aux arts martiaux, les cours d’histoire géographie lui plaise énormément mais ce qu’il aime le plus, c’est d’affiné sa connaissance sur la magie, il serait le genre de personne capable de s’agenouiller devant son prof et d’insister pour recevoir le plus de cours possible jusqu’à peut être même le harceler.

Ayuki a appris à contrôler ses émotions durant ses années au temple et donc à afficher les expressions qu’il désire, vous l’apercevrait le plus souvent avec deux visages différents, celui avec une expression neutre et impassible, et l’autre avec un air serein, ajuster d’un petit sourire chaleureux.
Quand il est triste il préfère rester distant afin que personne ne l’ennui à propos de sa. Il vous sera donc très rare, voir impossible de le voir un jour pleurer, il préférera s’exiler et disparaitre tel une ombre et soyez sur qu’il vous remarquera si vous vous amuser à l’espionner.
Surtout, ne vous étonner pas si il manque de réaction, il peut se passé un tsunami, l’apocalypse, ses expressions ne changerons pas et vous le verrez sautiller par-ci par-là avec le sourire pour sauver tout le monde.
Ayuki est très serviable, vous pouvez lui demandé de faire ce que bon vous semble, il sera toujours d’attaque pour vous aider, on peut dire qu’il ne manque pas d’énergie. Il a aussi un appétit à tout épreuves, il aime presque tout, à par les légumes violets tels que les betteraves, assurez vous de ne jamais lui en faire si vous voulez éviter qu’il s’éclipse de chez vous comme un ninja.
A par sa, la colère est une émotion qu’Ayuki connait très mal, étant donné que durant sa jeunesse il a appris à la contrôler. Cependant, les rares fois ou les émotions négative tel que celle-ci, la tristesse et la haine parvinrent à le submerger il devint un monstre incontrôlable dénuer de sentiment, ses pouvoirs prennent alors le contrôle de son corps et il détruit tout sur son passage jusqu'à perdre connaissance. Ce genre de hors contrôle ne c’est produit qu'une seul fois dans sa vie et il n’en possède que de vagues souvenirs.



HISTOIRE
On ne sait pas vraiment d'où il vient, Ayuki fut trouvé dans une forêt en pleine saison d'hiver, celle-ci était complètement enneigé. Par le froid qui y régnait, aucune forme de vie se faisait ressentir, Enfin si, une seul. Celle d'un enfant, un bébé qui était sommairement recouvert d'une couverture qui avait gelée à force de supporter ces blizzards retentissants et violents qui balayaient tout sur leur passage.

Par un coup de chance ou peut être par miracle, des moines d'un temple non loin de là passaient et réussirent à le voir, là, juste devant leur pieds, un peut plus et l'enfant se faisait piétiner. Cette couverture gelé ne faisait qu'un avec le paysage, la neige tombait en rafale ce qui atténuer beaucoup la vision. Un seul et unique gémissement, c'est ce qui a permit aux moines de l'entendre. Alors, les moines prirent l'enfant et retournèrent rapidement dans leur temple.

Arrivé au temple, les deux moines apportèrent ce petit être fragile qui était sur le point de mourir à leur maitre Mae Tsuguno, qui était un japonais ayant abandonné le Shintoïsme et qui se fit reconvertir dans le Shaolisme. Celui-ci ne pouvait ce permettre de laisser cet enfant dans cet état, il le soigna et décida de s'en occuper. C’est à ce moment là qu’Ayuki reçu son identité. Il intégra par la même occasion le temple.

Au fil des années Ayuki apprit tout les rudiments du combat, que ce soit les arts martiaux chinois ou Japonais à main nue ou avec une épée, un katana, une lance, un bâton ... Il commençait à apprendre le système de la sagesse et de l'honneur Shaolin. Son père adoptif le maitre ne lui cacha rien sur son identité, Ayuki savait qu'il était orphelin, il connaissait toute son histoire. Il se poser souvent des questions à lui même, comme tout enfants n'ayant jamais connus leurs vrai parents, il les imaginaient, il se demandait si ses parents l'avait abandonné, l'avait oublier, si ils pensaient encor à lui, qu'elle était sont vrai prénom, d'où il venait ... Extérieurement il paraissait tout à fait normal mais le fait de trop ce poser de question le rendait distant, Pourtant il avait beaucoup d'amis, à son âge les activités au temple n'étaient pas trop sérieuses, les enfants n'avaient pas une vie essentiellement rythmé par la sagesse et autre tradition du temple, ils pouvaient s'amuser mais Ayuki, lui restait souvent seul, il ce sentait incompris par son entourage, la seul personne avec qui, il ce sentais bien, était le maitre. Cette période de sa vie fut assez difficile.

Trois ans plus tard : Ayuki a 15 ans, les examens du temple s'annonces, cet événement a pour but de sélectionner les meilleurs élèves afin qu'ils commencent leurs "transformation" d'étudiants à disciples de moines, cet examen se partage en deux grandes parties :
Les connaissances théoriques sur l'histoire du temple et la façon de vivre en tant que moine Shaolin et les applications pratique des mouvements traditionnels Shaolin, en l'occurrence les combats d'arts martiaux.
"Vous vous demandez peut être pourquoi je raconte ce moment la ?
C'est un moment clé de cette histoire !! Passons, passons !"
Après la fin de la première partie qui était peu intéressante, la seconde partie de l'épreuve commença, le temps était parfait, peut être un peut chaud mais les conditions étaient idéal pour effectuer cet épreuve, en effet les épreuves avaient lieux en fin d’automne, le temps avait commencé à ce diriger vers l’hiver, mais aujourd’hui, un grand soleil à peine cacher par les quelques nuages présent se faisait voir. La pluie qui était tombée les jours précédent avait presque totalement séchées, les feuilles voletaient un peut partout dans l’enceinte du temple. Une ambiance chaleureuse c’était donc installé.
Chaque élève devait former une poule, formé de deux élèves, ce duo devait s'affronter et le gagnant serait qualifié pour la prochaine poule. Malheureusement pour Ayuki, il se retrouvait contre l'élève qui était le plus compétant au niveau des exercices physiques. Il était fort. Mais que dans ce domaine là ! On peut dire aussi que son adversaire, Huang, était le beau parleur qui ventait ses exploits à tous, et aussi celui qui en avait une contre Ayuki étant donné qu'il est toujours seul. Enfin, on ne comprend jamais pourquoi on a des ennemis dans la vie, on les a, c'est tout.
Ayuki n'avait jamais été un grand as des arts martiaux, il les connaissait, certes ! Mais n'était pas très habile, surtout au corps à corps à main nue.

Les deux adversaires se placèrent à l’intérieur de l’arène qui était au beau milieu de la cour, construite de pierres posés les unes à coté des autres, elle était rectangulaire et l’intérieur remplis de sables rigidifiés afin que les déplacements des combattants soit le plus fluide possible.
Chacun des deux jeunes hommes avaient un panel avec toutes les armes qu'ils avaient pus apprendre à maitriser. Bien sur, les armes tranchantes étaient polies afin qu'elles ne coupent pas. Ayuki choisi de prendre l'épée car c'était l'arme avec laquelle il avait le plus de facilité. Huang, lui, ne pris aucune arme, il voulait surement montrer qu'il en avait pas besoin pour battre un moins que rien comme lui.
Donc ils se mirent face à face et le combat commença. Tout ce passa très vite, les mouvements de Huang étaient trop rapide pour qu'Ayuki puisse les anticiper, il tenta en vain de mettre des coups d'épée par-ci, par-là afin de le toucher mais celui-ci arrivait trop bien à les esquiver, il en profitait même pour mettre plusieurs coups à son adversaire qui s'écroula rapidement au sol. C'est à ce moment là que tout ce déclencha pour Ayuki.
Il était au sol, il avait prit une belle dérouillé par Huang, mais quelque chose avait changé, ses forces revenaient en lui. Ayuki se releva, il reprit son épée et s’élança sur son adversaire, pendant ce temps celui-ci avait prit un bâton et se mit en position défensive afin d’accueillir sa frappe. Mais Huang se projeta en l’air et s’écrasa au sol avec une telle violence qu’il ne releva pas. Les autres élèves et moines restèrent stupéfiés. En effet, personne n’était rentré en contact avec lui, Les témoins de cette chute avaient du mal à imaginer qu’il ait trébuché, de plus, il était immobile. D’ailleurs sa chute n’était pas naturel car il avait était projeter beaucoup trop haut, un saut ne pouvait pas franchir cet altitude qu’il avait réussi à atteindre.
Pendant que les autres accoururent pour s’assurer de l’état de Huang, Ayuki resta sans bouger pendant plusieurs minutes. Il était choqué. Mais les raisons n’étaient pas les mêmes que pour les autres. En effet, lui seul savait pourquoi son adversaire avait été projeté dans les airs. Pendant le moment où il fonçait sur Huang il avait élancé sa main libre vers le coté, comme s’il voulait que son adversaire s’écarte, il n’avait pas calculé se geste et l’avait fait sans s’en rendre compte, comme un réflexe. C’est donc de ce geste que Huang fut projeté.
Pour validé son doute il fixa une pierre au sol, qu’il fit bouger sans effort. C’était sur, cet événement c’était produit par sa faute. Peur de ce qu’il avait fait, il parti s’exiler dans sa chambre.
Pendant ce temps les examens avaient été suspendus à cause de l’état de Huang.

Les jours passèrent, l’examen avait était repoussé pour la semaine suivante et l’état de Huang c’était stabilisé, il c’était juste cassé quelques cotes.
Ayuki restait de plus en plus seul. De nouvelles questions le harcelaient sur son origine, il était désormais complètement perdu, il avait peur d’être considéré comme un monstre si les autres parvenaient un jour à savoir ce qu’il sait faire. Il décida d’en parler à son maitre Mae, il restait quand même hésitant, car même si c’est son père adoptif, Ayuki avait peur qu’il le considère comme un démon. Il alla quand même voir son père et lui raconta tout et lui fit une démonstration de son « pouvoir ». Mae resta bouche bée. Ayuki avait vraiment peur, il tremblait et ses larmes commençaient à couler sur son visage. Son maitre reprit son souffle, posa sa main sur l’épaule de son fils et lui fit un sourire pour le remettre en confiance. Il ne répondit rien, ils restèrent tout les deux sans parler, Ayuki pleurait toujours et son père le réconfortait…

La vie du temple reprit son court normal, l’examen se passa comme prévu. Mais cette fois-ci Ayuki ne fit pas parti des participants, il avait autre chose à faire, de bien plus important. Il était souriant, peut être son premier sourire depuis longtemps. Il se tenait prés de la cour, juste à coté de la grande porte du temple, il allait entreprendre un voyage, car il avait avec lui un gros sac de voyage.
Son père, le maitre, accompagné de tout les moines et enfants du temple vinrent le voir et lui souhaitèrent un bon voyage. Les moines prièrent pour lui. Ayuki parti du temple.

Ayuki était enfaite parti pour essayer de découvrir sa vrai identité. Quelques jours avant son départ Mae lui avait conseillé de trouver sa voie, car pour lui, la magie était quelques chose de bien trop grand pour rester vivre dans un temple, il voulait le bien pour cet enfant, qu’il considère comme son fils. Il lui donna tout le nécessaire pour qu’Ayuki puisse se débrouiller dans la « ville », car il n’avait jamais mit les pieds dans le monde tel qu’il était réellement, les seuls choses qu’il connaissait n’était que la vie dans un temple, les forets, les montagnes. Il ne savait pas ce qu’était que la technologie.
Au sein du temple les moines avaient gardés le niveau de vie de leurs ancêtres et tout les enfants venaient de villages très pauvres, les moyens de vie telle qu’Ayuki les avaient connus étaient donc primaire. En bref se qu’il allait découvrir durant son voyage allait changer sa vision des choses pour le restant de sa vie.

En premier, Ayuki longea les cotes sud de la chine, il commença sa traversé par Macao. Il n’y resta que peut de temps étant donné que personne ne savait quoi que ce soit sur une quelconque magie ou autres mythes. Il se dirigea ensuite à Hong Kong. Ayuki accordait plus d’espoirs là bas car c’est une grande ville mais cherchant en long et en travers partout dans la ville, il ne trouva rien qui puisse l’aider. Il monta jusqu'à Pékin toujours en longeant les cotes maritimes mais n’y trouva rien. La traversé de la chine fut très longue, il ne prenait n’y train ni voiture. Traversant villages par villages à pieds, ce voyage lui prit plus de quatre ans pour boucler l’ensemble de la chine. Entre temps, comme il avait largement épuisé le peu d’argent que lui avait donné son père, il fallu qu’il reste plus longtemps dans les villes et autres endroits pour travailler et gagner le nécessaire pour pouvoir s’alimenter. La traversé n’était pas sans risques, Ayuki a souvent été confronté aux dangers. Dans des endroits peut fameux des villes et villages, souvent durant la nuit, il a du se battre beaucoup de fois afin d’éviter de ce faire piller ou tuer par les divers brigands, assassins et autres tordus couvrant les rues sombres. Les bêtes sauvages n’étaient pas exclues des dangers que vivait Ayuki durant son voyage. Il a déjà été confronté à un tigre, ce jour là a d’ailleurs failli être le dernier mais il avait durant toute ces années appris à utiliser sa magie et avait enfin compris de ce qu’il s’agissait, il arrivait à contrôler l’air l’entourant afin de pouvoir créer des perturbations là où il le désirait. Même en sachant faire cela le tigre fut une épreuve très difficile à passé, Ayuki n’en sorti pas sans égratignures, il en garda en souvenir, une griffure d’un coup de patte qui aurait pu lui être fatal, encré sur son visage, juste au dessous de ses yeux qui par chance sont toujours intactes.

Il continua son voyage et parti au japon, le pays natal de son maitre, qui lui avait fait par précaution un passeport. Sa destination fut directement Tokyo. Ayuki, par chance connaissait la langue japonaise, car Mae la lui avait apprise. Malgré cela, il n’y trouva rien de plus qu’en chine et fut très vite embêter par le manque d’argent et le fait qu’il ne puisse pas trouver de travail là bas.
Un soir durant lequel il se trouvait encor à Tokyo il fut surprit par un groupe de mafieux qui passait par là. Ayuki était assit contre le mur d’un immeuble délabré d’un quartier bordant la ville afin que les bruits de l’activité des gens et de la circulation ne le gène pas et il essayait de dormir. Ce groupe l’avait remarqué, ils fixaient l’accoutrement d’Ayuki, ils vinrent vers lui et le provoquèrent, ils disaient que c’était un sale chinois, que c’était une race impure et qu’il devait retourner dans son chenil de chien. Ils s’approchèrent de lui, l’un essaya de le frapper à coup de pieds mais fut projeté contre le mur. Les autres se jetèrent alors sur lui. Ayuki usa de sa magie afin de tous les écarter mais par inattention, il se prit un coup de batte sur le dos, puis un à la tête, dans les jambes…
Il s’en prit plusieurs coups partout. Ayuki perdit connaissance.
Quand il se réveilla, il n’était plus dans cette rue délabré où il s’était posé mais dans une pièce dont la tapisserie des murs avait pourri, elle n’était pas éclairé, l’unique fenêtre présente était condamné par des planches de bois. Il ne comprenait pas où il avait atterri et ne tarda pas à le savoir, des types ouvrirent la porte, lui attachèrent les mains, lui bandèrent les yeux et l’embarquèrent avec eux, celui-ci ne pouvant pas se défendre car il n’arrivait pas à utilisé sa magie. Après avoir marché à travers les couloirs de ce qui s’apparentaient à un immeuble inhabité ils arrivèrent à l’intérieur d’un grand hall. Ce hall avait été refait à la manière d’une scène de cirque, des tribunes avaient étaient installé et au milieu, une cage à fauve avait été mise en place.
Les gens criaient et brandissaient des billets. Il faisait très chaud et humide.
Les types qui tenaient Ayuki le placèrent dans la grande cage et le détachèrent. Celui-ci enleva son bandeau et constata la scène, Soudain quelqu’un avec un micro demanda le silence et proclama les combats ouverts. Ayuki ne comprenait pas, il reconnu un des mafieux qui l’avait agressé. Celui-ci se tenait prés d’une table et discutait avec un jury composé de trois hommes en costard assis devant la table tenant des papiers et des liasses de billets.
La porte de la cage s’ouvrit et un homme torse nu y rentra. Il agita ses mains vers le public comme s’il avait gagné quelque chose et se jeta sur Ayuki, qui était encor bien amoché à cause de la nuit précédente. Il se prit plusieurs coups de poing sans répliquer, l’autre continua de le frapper jusqu'à ce qu’Ayuki décide de l’esquiver, ce qui ne tarda pas. Il ne répliquait pas mais esquivait sans trop de mal tous les coups que son ennemi lui envoyait. Son adversaire s’arrêta, il tourna la tête vers le jury et haussa les épaules. Un des hommes du jury fit un signe à un des gardes qui tenait la porte de la cage et celui-ci l’ouvrit. Quatre autres hommes rentrèrent à l’intérieur, et s’approchèrent d’Ayuki. Le combat reprit, les cinq hommes se déchainaient sur lui, il ne pouvait plus esquiver mais parait les coups qui devenaient de plus en plus violent et douloureux. Il commença donc à frapper lui aussi mais ne parvenait pas a utilisé sa magie. Il mit un à un les cinq hommes à terre, le public criaient toujours plus fort et le jury était impressionné. Les gardes ouvrirent la cage et firent sortir les cinq hommes à terre.
Ayuki était épuisé, il avait du mal à se tenir debout. Le mafieux prés du jury pointa son œil qui avait du être blessé durant le conflit de la nuit dernière avec son doigt, il dirigea son bras vers Ayuki avec fermeté, il semblait exiger quelque chose. C’est là que rentrèrent une dizaine d’hommes. Ils vinrent tous sur lui. Ayuki ne pouvait plus tenir debout, il se prit tout les coups qui vinrent vers lui et s’écroula au sol. Il était à bout de force et se prenait les coups sans broncher, il pensa que c’était fini, qu’il avait fait tout ce chemin pour en arriver là, pour rien, pour mourir dans une situation tel que celle-là. Les pensés d’Ayuki se dirigèrent vers le mal, des pensés sadiques poussèrent en lui, le mal l’englobait, il ne ressentait plus l’apesanteur, son corps lui paraissait léger, la douleur ne lui parvenait plus. Il sombra entièrement dans l’obscurité, laissant son âme errer dans le néant de son esprit. Tandis qu’Ayuki s’était perdu en lui, son corps s’enveloppa de magie, ses blessures se refermèrent les unes après les autres, son corps se leva sous les coups de ces brutes sans cœur. Il leva la tête et ouvrit les yeux. Son regard était complètement différent de ce qu’on connaissait avant, il était vide et une expression sadique apparaissait progressivement sur son visage. Il leva rapidement son bras et fit un quart de tour avec, ce qui provoqua une énorme variation dans l’air qui éjecta tout ses assaillants à travers la cage jusqu'à y arraché les barreaux. Les personnes du public paniqués se marchèrent dessus afin de quitté la scène. Le corps d’Ayuki se mit à léviter et se déplaça dans la scène, il agitait les bras dans tout les sens et provoquait des rafales qui emportaient tout sur leurs passages. Les tribunes se déchiquetèrent, laissant des chaises arrachés se balader dans les airs se tamponnant les unes sur les autres, happant les gens se trouvent sur leurs passage. Au bout de deux minutes le hall était sans dessus dessous, il y avait une trentaine de gens au sol, blessés ou mort, certain corps gisaient. Ayuki se dirigea rapidement vers l’extérieur, détruisant toujours tout sur son passage mais son corps s’arrêta soudainement et le trop plein d’énergie emmagasiné à l’intérieur de lui éclata en formant une onde de choc qui s’étala dans tout le quartier en détruisant quelques habitations.
Le corps d’Ayuki fut éjecté par sa propre puissance et s’écrasa dans les débris.
Le bruit de cette onde de choc étant similaire à une explosion se fit entendre jusqu'à deux ou trois kilomètres plus loin, la police et les secours arrivèrent dans le quartier. Constatant les dégâts qui s’étaient étalés sur une vingtaine de mètres, prirent tout les blessés et les emmenèrent à l’hôpital.

Ayuki se réveilla donc dans un lit d’hôpital, son état était stable, il n’avait juste reçu que quelques coupures dû à la chute. Le bâtiment était plein à craquer, la plupart des gens étaient inconscients. Il y avait quelques policiers qui trainaient dans les chambres afin de poser des questions à ceux qui étaient réveillé mais ressortaient perplexe car évidemment, les témoignages parle d’un monstre utilisant des pouvoirs. Ayuki dû rester quelques jours là bas avant de pouvoir sortir, il n’avait que très peu de souvenir sur ce qu’il c’était passé ce jour là, pour lui tout était brumeux et inexploitable.
Quand il pu sortir de l’hôpital, n’ayant rien trouvé au japon il décida de repartir chez lui, dans son temple qu’il n’avait pas revu depuis cinq ans. Ayuki avait quand même vingt ans, il avait donc passé cinq ans de sa vie à voyager sans rien trouver. Alors donc il refit le chemin inverse. Il quitta le japon par la vois des eaux et traversa la moitié de la chine pour revenir dans son temple. Le retour ne fut pas non plus une partie de plaisir car il y avait toujours des gens malsains ou des bêtes sauvages comme les ours qui rodaient quand Ayuki faisait une pause dans les montagnes. Il mit deux ans pour revenir.

Enfin il aperçu la grande porte du temple au loin, il était complètement essoufflé et fatigué car pour le retour, il ne pu se permettre de travailler pour se nourrir et du coup il se débrouillait avec la nature environnante. Passé la porte du temple, il aperçu les moines s’entrainer dans la cour, qui s’arrêtèrent en le voyant. Ils se demandaient qui était-ce, car aucune personne à par un membre du temple n’avait le droit d’y rentré et étant donné qu’Ayuki n’avait plus ses vêtements Shaolin et qu’il avait les cheveux long personne ne pouvait le reconnaitre.
Le maitre arriva. Il n’avait pas changé d’un poil, il regarda Ayuki et fut le seul à le reconnaitre, il fit signe à tout les moines qu’il s’agissait bien de lui. Tout les moines furent estomaqués, personnes n’en revenaient, ils pensaient tous qu’il ne reviendrait jamais, mais il était là, en chère et en os, devant leurs yeux.
Le maitre eu une larme qui coula, c’était la première fois que ses sentiments l’avait trompé.

Après une soirée de retrouvaille le maitre s’absenta quelques minutes et revint avec une lettre a la main qu’il tandis à Ayuki. Mae lui annonce alors :

« Nous l’avons reçu deux jours avant ton arrivé, tiens c’est pour toi »

Ayuki pris la lettre, l’ouvrit et il pu lire le message qui lui était adressé. Il décida donc d’aller à l’endroit qui y était indiqué. Avant son ultime départ Mae lui offrit une l’épée, celle du temple. Cette épée était entreposée depuis plus de cinq cents ans dans une salle considérée comme sacré du temple, c’était l’épée d’un dieu, c’est ce que disait le mythe concernant cette lame. Ayuki promit d’en prendre soin et de l’avoir toujours sur lui…

Arrivé sur l’île, Ayuki fut ébahi de voir que d’autres personnes à par lui utilisaient de la magie, il avait enfin trouvé des gens comme lui. Cependant, maintenant qu’il savait sa et qu’il avait enfin réalisé son rêve, il ne savait plus quoi faire. Alors il fit des quêtes afin de pouvoir s’installer et gagner sa vie. Le nombre de quêtes qu'il réalisa lui permit rapidement d’atteindre la licence C, rien ne l’arrêtait et les quêtes l’amusait mais après avoir passé la licence B, l’aisance avec laquelle il faisait les quêtes fut altéré, il éprouva quelques petite difficultés pour les remplir. Et au final, faire des quêtes à la chaîne ne l’aidaient pas à véritablement progresser au niveau de son apprentissage de la magie, ce qui était frustrant.
Il avait passé quatre ans à s’occuper comme tel et le fait de ne pas pouvoir s’améliorer, le bloquait pour atteindre la licence supérieure, alors il se demanda s’il ne pouvait pas en apprendre plus sur sa magie et donc apprendre de nouvelles techniques et autre artifice. Le problème fut qu’il n’avait jamais été dans le milieu scolaire. Il ne pouvait pas ce permettre de refaire une scolarité complète, alors pour éviter cela il s’engagea en tant que surveillant afin de pouvoir rester au plus prés de ce milieu et apprendre à connaitre les profs pour qu’ils puissent lui faire des cours particulier le soir après les heures scolaire.








POUVOIR(S)
RACE : Magicien, Elémentaliste de l'Air

DESCRIPTION DE(S) POUVOIR(S):

Etincelle, Magie du vent :
Ayuki se sert du mana environnant afin de pouvoir utiliser la magie dont il s’est spécialisé : l’air
Il l’utilise de deux manières différentes :
- De manières traditionnelles, en créant avec des mouvements du bras des rafales de vents sur une zone que celui-ci dirige pouvant selon le gabarit des ennemis les éjecter ou altérer leurs mouvements ou alors seulement en regardent la ou les cibles prédéfinis et modifier la résistance de l’air afin de ralentir leurs mouvements
-Le plus souvent Ayuki utilisera son épée en tant que catalyseur magique. Avec celle-ci ses attaques sont de longue porté car il envoi des tranchants d’air en mettant des coups d’épée en direction de ses ennemis.

Enchantement universel :
Ayuki à le pouvoir d’enchanter tout les objets que bon lui semble. Cela lui permet aussi d’utiliser l’objet enchanté avec la manière la plus pratique selon ses désirs comme par exemple un bazooka qui à la place de tirer des obus, tire du vent compressé ou encore un ballon de foot qui serait utilisé à distance par l’utilisateur et se projetterait dans les cages tout seul. Il ne peut utiliser que 5 objets enchantés à la fois, et cela sans besoin d’avoir un contact au préalable ou de contact durant l’utilisation. Ce pouvoir n’a pas d’effet sur la matière vivante mais attention, celui-ci peut tout de même être actif si la matière vivante ne fait qu’un avec une autre matière ou porte des accessoires (vêtements, armes, bracelets etc…)

Esprit du vent (pouvoir endormi)
Ayuki a depuis sa naissance un être vivant sommeillant en lui, celui-ci et un esprit du vent, il est un être immatériel prenant la forme visuelle qu’il désire et doté d’une intelligence suffisante pour s'exprimer et comprendre autrui. Son origine est inconnue. Il est le gardien de son utilisateur et est doté de la connaissance et de la puissance pure de son élément. A l’heure actuel Ayuki n’est pas au courant de son existence et ne peut donc pas l’invoquer mais celui-ci s’est déjà manifesté pour le protéger.

STATISTIQUES :

TYPE : Air
ANO : Virus, Paralysie
FORCE : 0
DEF : 0
MAG : 100
RES : 50
DEX : 55
VIT : 65

DMGP : 0
DMGM : 800 - 960
DEFP : 0
DEFM : 475
PV : 6500

OBJET(S) : Épée du temple que le maitre lui a offert.








HORS RP
Petite Phrase Perso

    WHO ARE U ? : Un jeune homme de 19 ans, ami de Shika et novice du rp

    PRÉSENCE : 5/10

    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? COMMENT LE TROUVEZ VOUS ? :
    Aaron m'en a parlé. Lui, Tatsu, Nolan et Ayu m’ont encouragé à découvrir ce monde où je n'avais jamais mit les pieds.
    Je trouve ce Forum vraiment bien réussi, il est précis, on y trouve un grand nombres de race, j'aime bien le scenario, c'est vraiment du bon travail !

    CODE : Chaibon !



Dernière édition par Ayuki Tsuguno le Lun 21 Mai - 22:10, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Laxiste

MessageSujet: Re: Ayuki Tsuguno [Fini]   Lun 14 Mai - 20:18

J'ai fini, j’espère avoir fait le moins de faute possible ^^
J'espère que cela vous plaira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Re: Ayuki Tsuguno [Fini]   Sam 19 Mai - 16:02

Bien bien...

Fiche sympathique, bonnes descriptions physique et morale. Au niveau de l'histoire, bien qu'il y ait pas mal de répétitions qui gâchent le rythme de lecture et aussi une faute redondante (âpres au lieu de après xD), il y a quand même quelques petites choses à revoir :

- Ton personnage encaisse un peu trop pour quelqu'un de "pas trop doué" en combat à mains nues, réduit un peu le côté sac à viande de tes altercations. Il devrait être mort là xD

- Lors de l'aide de l'esprit et du ravage du quartier, il est étrange que l'armée intervienne, on l'envoie pas comme ça direct même si ça rase un bon pâté de maison. D'ailleurs, dans les faits je doute qu'un quartier y soit vraiment passé au complet. Bref, faudrait réduire un peu la zone et mentionner que les secours.

- La lettre est généralement remise en main propre ou alors de façon à être surs que la personne la reçoive rapidement. Donc qu'elle arrive deux semaine après le départ d'Ayuki est peu probable. A la limite je verrais plutôt quelques jours AVANT son retour ^^

Bref, voilà les trois gros points que j'aimerais voir retravaillés niveau histoire.

Concernant les pouvoirs, rien à dire en soi à part que j'aimerais plus de précisions sur le catalyseur universel : c'est pas très clair. Je comprends que tu as l'air de charger ta magie dans des objets mais la façon de faire ou l"utilisation est pas super claire... Peux-tu mieux expliquer ?

Voilà voilà, c'est tout pour moi ^^

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Laxiste

MessageSujet: Re: Ayuki Tsuguno [Fini]   Dim 20 Mai - 16:15

j'ai terminé.

Ayuki reçoit sa lettre deux jour avant, 10 à la place de 15 hommes et 20 mètres pour l'étendu des dégâts, tout en incluant la suppression de l'armé ^^

précision et modification du pouvoir "Enchantement" universel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Re: Ayuki Tsuguno [Fini]   Lun 21 Mai - 22:14

Ok c'est bon pour moi maintenant ^^

J'attends l'avis d'Ayumi néanmoins avant de te valider :p

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Re: Ayuki Tsuguno [Fini]   Mar 22 Mai - 21:29

Bon après délibérations avec la neko, tu es validé !

Tu as le droit à 6 techniques, bon jeu !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ayuki Tsuguno [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ayuki Tsuguno [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Nouveau Départ :: Fiches de Présentations :: Fiches Validées :: Personnel-