AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Drisnil Dana Shireerune. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Cobalt

MessageSujet: Drisnil Dana Shireerune. [Terminée]   Mer 9 Mai - 15:42


DRISNIL DANA SHRINEERUNE
« L'histoire se termine avant même qu'elle ne commence. »


Timidité

Feat  Sandaime Muramsa
[Full Metal Daemon Muramasa]
par Nitro+

INFOS GENERALES

NOM : Shrineerune.

PRENOM(S) : Drisnil Dana Evalia Canonea.

SURNOM : Cobalt.

ÂGE : Dix-huit ans.

NATIONALITE(S) : Allemande.

LIEU DE NAISSANCE : Berlin.

ORIENTATION S. : Bisexuelle.

OCCUPATION : Lycéenne. Serveuse à mi-temps au cosplay café.

FILIÈRE : Magie. Dernière année

RACE : Elfe Noir.

POUVOIR(S) : Flammes corrosives.

NIVEAU DE LICENCE :  Rang B.



PHYSIQUE

Tu peux l'avouer, cette fille est une bombe ! En soit, tu n'as même probablement jamais vue une créature aussi séduisante et ravissante qu'elle, sinon tu ne serais pas en train de l'observer avec ce regard que tu qualiferais toi même de pitoyable si tu te voyais. C'est à se demander ce que tu observes chez elle. Est-ce que c'est cette longue chevelure d'ivoire qui, si elle n'était pas attachée trainerait même sur le sol tellement ses cheveux sont longs ? Bien sûr, tu dois te dire qu'il n'y a pas blanc plus étincelant que celui-ci, et que même la lueur de la lune paraît être faible en comparaison. Quoi de plus normal pour une enfant rejetée par la lumière, que d'avoir dérobée le scintillement de ce satellite ? En tout cas, tu dois te dire que de tous les astres et planètes qu'il y a autour de toi, elle est réellement celle qui accapare toute ton attention…

Mais peut-être étais-tu plutôt en train d'observer ses oreilles, fines et longues, et qui pourtant t'apparaissent comme étant si délicate. À chaque mouvement de son corps, elles s'agitent légèrement, lui donnant ce petit côté moe qui fait chavirer ton cœur déjà pervertit par sa vision. Comment ? Tu persistes à penser que ce ne sont pas ces jolies petites pointes qui t'attirent ? Pourquoi nier l'évidence ? Mais bon, admettons, et disons alors que tu es attiré par son magnifique visage. Qu'est-ce que tu préfères ? Ses yeux d'ambre peut-être ? Il est vrai qu'ils sont d'une profondeur à s'y perdre, que l'on pourrait les observer éternellement sans jamais s'en lasser. Et puis, son regard tantôt gêné, tantôt sévère fait que tu dois être entièrement sous son charme. Comment pourrais-tu résister à ce joli minoi de toute manière, en particulier quand elle te dévore des yeux justement car tu es toi même en train de le faire. Et puis, il est vrai que son visage a vraiment quelque chose de particulier, assez arrondis, un menton un peu pointu, ce qui va parfaitement bien avec ses oreilles. Elle donne un peu l'impression d'être une poupée, parfaitement réalisée, sans la moindre bavure qui pourrait altérer cette si grâcieuse apparence. Tu dois te demander comment la nature a pût créer une telle beauté, pour finalement la rejeter ? De quoi tu te plains, au moins elle n'appartient plus à personne, et c'est donc à toi de faire en sorte qu'elle soit tienne, tu ne crois pas ?

Enfin, tu auras sans doute remarqué aussi ces magnifiques clavicules que tu voudrais tant frôler du bout des doigts, les creuser légèrement pour les redessiner, et les voir retenir la transpiration pendant les ébats amoureux auxquels tu t'adonnerais avec elle. Tu voudrais probablement aussi contourner ses fines épaules de tes mains souillées, et redescendre le long de ses bras maigres, mais qui ont néanmoins suffisamment de charme pour que tu es envie de les sentir contre ta peau. Mais ce que tu aimes par-dessus tout, c'est probablement cette fragilité que ses poignets dégagent, comme si ses mains qui ont pourtant l'air si habiles allaient trembler au contact de ton corps. Tu voudrais alors entremêler tes doigts aux siens pour la rassurer, et profiter de la douceur de ceux-ci, et ensuite apporter ces petites poignes à tes lèvres, et savourer le contact lisses de ses ongles parfaitement limés.

Et si tu es déjà conquis, tu ne peux pourtant pas t'empêcher de continuer de la dévorer du regard. Sa poitrine doit te sembler si délicieuse, à tel point que tu donnerais presque n'importe quoi pour redevenir un nourisson et avoir le droit de la déguster. Et malgré son jeune âge, tu lui donnerais bien quelques années de plus tellement ses courbes sont belles, n'est-ce pas ? Mais regardes toi, tu es vraiment complétement abruti par cette vision, incapable de relever la tête quand tu observes son buste. Pourtant, sais-tu que ses yeux sont plus hauts ? Tu es vraiment exaspérant… Le pire étant sans doute que même si tu l'observais de dos, tu serais tout autant subjugé par sa beauté, et tu voudrais tout autant t'approcher d'elle pour effleurer ses omoplotes, caresser délicatement sa colonne vertébrale et te rapprocher de sa chute de rein avec une telle douceur que tu espérerais la faire frémir. Mais là où tu perdrais entièrement la raison, ce serait sans doute en l'enlacant de derrière, quand tes mains se glisserait jusqu'à son ventre contre lequel tu aimerais sans aucun doute te reposer un peu, pouvoir laisser tes doigts au contact de sa peau et rencontrer son nombril à peine creusé. Enfin, là où tu dois vraiment être en extase complète, c'est au moment où tu observes son fessier, celui-ci étant suffisamment rebondit pour pouvoir combler tout type d'homme, ce qui te conforte de nouveau dans l'idée qu'elle est vraiment gâtée par la nature pour avoir de pareilles courbes.

Mais hormis ça, regarde seulement ses jambes. Tu devrais apprécier un peu plus à sa juste valeur ses cuisses contre lesquels tu pourrais reposer ta tête une belle journée d'été, après l'avoir invitée à pique-niqué dans un parc. Et puis, elle semble avoir des jambes assez athlétiques tu ne trouves pas ? Sans parler du fait qu'elle doit être assez souple. Tu pourrais sans doute lui demander de faire à peu près n'importe quoi si tu arrivais à la dompter, car il ne fait nul doute qu'elle a plus l'habitude de renforcer ses jambes que ses bras. Mais si déjà elle était une créature au physique parfait, la couleur sombre de sa peau te laisse vraiment plonger dans les profondeurs de sa beauté, n'est-il pas ? Tu ne sais pas toi même si c'est l'ensemble de tout ces avantages physiques qui te fait trembler de passion, ou si c'est parce que tu n'avais jamais vraiment vue jeune fille plus belle qu'elle sur cette Terre avant elle. Mais rassure-toi, tu n'es pas si faible que ça en réalité, puisque beaucoup d'hommes ont aussi sentis leurs cœurs chavirer à sa vue…

Il y a quand même un point sur lequel tu devrais t'interroger. Si c'est désormais certain que tu as entièrement succombé, il est néanmoins important de se demander comment tu la préfères. Autant l'on peux comprendre que tu adores sa tenue la plus classique, donnant l'impression qu'elle aurait retravaillée une tenue tradiotinnelle japonaise pour être un peu plus libre de ses mouvements , ainsi que pour pouvoir être aussi bien plus séduisante, notamment grâce au splendide décolleté qu'elle offre. Mais à côté de ça, n'es-tu pas entièrement sous le charme de sa tenue de soubrette qui lui sied à râvir, en particulier cette adorable coiffe qu'elle a dans les cheveux, et ce tablier qui est noué à sa taille ? De plus, les bords brodés rendent le tout encore plus mignon qu'il ne l'était déjà, et il faut avouer que la fusion entre sa chevelure d'argent et sa peau sombre est vraiment ahurissante…


MORAL

Pour bon nombre de représentant de sa race, Drisnil est considérée comme étant… une sorte d'hérésie. Bien entendu, ceux qui la connaisse vraiment savent que dans le fond, elle est sans doute l'une des personnes les plus extrêmistes qui soit dans sans idées, à tel point que cela en est obsessionnel. Concrétement, l'on pourrait définir cela en deux personnalités bien définies, mais elles ne font partie que d'une seule personne.

Commençons donc par détailler la Drisnil que n'importe qui aura l'occasion de rencontrer, que ce soit à l'école ou bien dans la rue. Si d'ordinaire elle semble avoir un regard neutre, à tel point qu'elle pourrait parfaitement passer inaperçue, il suffirait tout simplement de lui adresser la parole pour pouvoir observer un changement soudain d'expression. Elle se mettra à rougir comme si elle en était gênée, et chaque trait de son visage accentuera cette impression, que ce soit ses yeux qui trahiront un embarras certain, ses oreilles qui se rabattront vers le bas, ou même encore ses lèvres qu'elle aura la fâcheuse tendance à mordiller. De plus, on observera souvent de nombreux tics, comme par exemple le fait de croiser ses mains dans son dos, ou bien de jouer avec ses doigts sans oser regarder droit dans les yeux son interlocuteur, ou même encore sa manie d'enrouler une mêche de cheveux autour de ses doigts. Bien entendu, tout cela résulte d'une timidité presque maladive, et cela se ressent d'ailleurs dans le timbre de sa voix, si bien sûr vous arrivez à lui extirper un mot à votre première rencontre. Celle-ci sera tout simplement tremblante, comme si à chaque seconde elle allait se mettre à pleurer, tout simplement car elle est intimidée. Il arrive parfois régulièrement qu'elle ne parvienne pas à contrôler ses émotions, et selon la situation vous pourriez vous trouver face à différentes crises. La plus courante sont ses pleurs incessantes, et il faudra être armée d'une patience infinie pour réussir à la calmer, et juger parfaitement ses mots, car la moindre contrarieté la fera rechuter au plus bas. D'autre fois, vous observerez sans doute une moue boudeuse, et elle pourra rester ainsi très longuement à ressasser la situation, pendant plusieurs heures même s'il le faut. Mais encore, il n'est pas impossible de constater que par moment, elle semblera tout simplement évasive, préférant fuir plutôt que d'affronter la situation, faisant ainsi comme si de rien était alors que pourtant, intérieurement elle continuera de nourrir le cycle perpétuellement jusqu'à trouver une solution. En somme, elle est une personne vraiment émotive au premier abord, mais cela ne concerne pas également les émotions négatives, bien au contraire.


Dès l'instant où vous aurez commencé à établir une relation de confiance, elle se révelera être très affectueuse, peut-être même trop. Dans un premier temps elle ne vous lâchera plus d'une semelle, désireuse d'avoir une présence à ses côtés et ce aussi longtemps qu'elle en aura la possibilité. D'ailleurs, elle essaiera constamment de vous retenir si vous cherchez à vous échapper, usant de différents stratagèmes, comme par exemple en vous agrippant le bras, ou bien en vous parlant encore et encore. Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour que vous l'appréciez à rester avec elle, bien que cela pourrait parfaitement avoir l'effet contraire dans la mesure où elle se révélerait bien trop entreprenante et possessive. Néanmoins, elle en sera d'autant plus souriante, s'amusant d'un tout ou d'un rien, rigolant doucement devant chaque situation et s'extasiant face à la moindre petite chose. Ce côté attendrissant de sa personnalité verra aussi une tendresse incommensurable : Drisnil mettra tout en œuvre pour satisfaire le moindre de vos désirs, priviligéant votre confort avant le sien, quitte à se mettre dans l'embarras pour vous. De plus, elle cherchera constamment à vous voir pour aller s'amuser, désireuse de passer du temps en votre compagnie. Les moyens ne manqueront pas, tant qu'elle pourra être avec vous, elle ne verra strictement aucun inconvéniant à faire quoi que ce soit, jugeant que ce n'est pas tant l'activité en elle même qui importe, mais bel et bien ce que vous ferez ensemble.

Une fois que vous aurez commencé à bâtir un lien d'amitié, vous aurez très certainement l'occasion de rencontrer sa sœur jumelle, Aida. En soit, son comportement en sa présence vous paraîtra assez semblable à celui qu'elle pourra avoir avec vous, à la différence près qu'elles donneront l'impression de ne faire plus qu'une seule et même personne. En effet, il ne sera pas rare que chacune termine les phrases de l'autre, ou bien même encore qu'elles parlent en même temps pour dire exactement la même chose. De plus, leurs mimiques seront bien souvent semblables, effectuant les même gestes au même moment, comme si leurs âmes étaient liées. Hormis cela, Drisnil est une jeune fille qui aime s'amuser, capable de trouver de l'amusament dans quelque chose de totalement anodin. Si elle croise un petit animal, elle pourrait parfaitement vous ignorer l'espace d'un instant pour jouer avec lui. En revanche, si vous n'aimez pas les bêtes et la nature, vous serez directement classé dans la catégorie « ennemi », la jeune fille ne pouvant tolérer que l'on ne puisse apprécier à sa juste valeur toutes les créations de Mère Nature.

Cependant, si vous en arrivez à connaître une telle part de sa personnalité, vous vous mettez au-devant de grave ennuis. Car plus vous la connaitrait, et plus elle vous paraîtra étrange. Si vous vous attendiez à ce qu'elle devienne de plus en plus attachante, ce sera tout l'inverse qui se produira. La demoiselle est en réalité une Yandere, c'est-à-dire qu'elle apparaître comme beaucoup plus froide, et parfois même hystérique. Sa simple manière de parler sera entièrement différente : elle semblera ne plus avoir aucune émotion, et commencera donc chacune de ses phrases en précisant ce qu'elle ressent tant son visage restera neutre. De plus, chacun de ses sentiments seront poussés à l'excès, car si de base elle se voulait déjà protectrice et possessive, elle serait même capable de vous enfermer dans le simple but de pouvoir profiter autant qu'elle veux de vous, tout comme pour vous protéger du monde extérieur. L'amour qu'elle vous porterait serait donc bien trop envahissant, en plus d'être particulièrement glacial et inconfortable. Chaque décision qu'elle prendrait vous semblerait rude et difficile à accepter, et quand bien même vous souhaiteriez vous défaire de son emprise, elle ferait tout pour vous obligez à rester avec elle, n'hésitant pas un seul instant à utiliser vos sentiments contre vous, à vous posez des ultimatums ou à faire preuve de chantage. Vous auriez donc simplement l'impression d'être un objet en sa possession, et peu importe l'attachement qu'elle vous portez avant, cela ne changera plus jamais…

J'ai eu le malheur de la décevoir en tant qu'individu ou bien peut-être en tant qu'objet, je ne sais pas et maintenant, les lignes que j'écris sont probablement les dernières. J'espère que cela servira un jour à quelqu'un, qu'ainsi vous ne répéterez pas les mêmes erreurs que moi avec elle. Drisnil est une bonne personne, elle n'a simplement pas eu la chance de pouvoir exprimer convenablement ce qu'elle ressent. J'espère juste qu'un jour, elle rencontrera quelqu'un qui saura l'apprécier à sa juste valeur, à voir au-delà de sa nature cruelle, et peut-être parviendra t-il à la changer…


HISTOIRE

Tout d'abord, la famille Shrineerune est une famille assez ancienne, existant depuis plusieurs générations. Bien que méconnue et n'ayant pas pour habitude de faire parler d'eux, certains bruits cours comme quoi ce « clan », si l'on peux l'appeler ainsi, serait composé majoritairement de femmes. La matriarche aurait pour devoir d'assassiner elle même les rejetons de sexe masculin, et si l'un d'eux résiste, d'une manière ou d'une autre, soit car il est plus fort que les autres, soit car le destin en a décidé ainsi, celui-ci se voit alors accordé le droit de continuer à vivre et de grandir au sein de cette famille.

Leurs origines remontent donc à plusieurs siècles, mais tout ce que l'on pourrait dire à leur sujet n'est pas plus vieux de quelques décennies. Cela remonte à la Seconde Guerre Mondiale, et à cette époque la famille Shrineerune était encore bâtit en Allemagne, à Berlin. Bien sûr, de part leurs différences ils vivaient un peu à l'écart de tout le monde, et lorsqu'ils avaient besoin de quelque chose ils envoyaient des sous-fifres humains qu'ils avaient râliés de force à leur cause pour se charger des basses besognes. Seulement, avoir fait confiance à l'un des représentants de cette race si lâche était sans doute une erreur grossière, car l'armée allemande eût alors vent de personnes étant… différentes. Et le traitement qu'ils réservaient aux autres ethnies n'était jamais vraiment belle chose à voir… Seulement, dans leur cas c'était un peu différent dans la mesure où la personne qui les avait trahis aurait semble t-il parlé de sorcellerie, que ce clan étant démoniaque, et c'était justement ce que recherchait l'Allemagne à cet instant, une puissance nouvelle capable de surpasser n'importe quelle arme créée de la main de l'Homme.

Dix-huit ans avant ce jour, un nouveau tournant était donc marqué dans l'histoire de cette famille des plus anciennes. En effet, Neophia venait de mettre au monde non pas une, mais deux jeunes filles, parfaitement semblables. Pour beaucoup, c'était un signe de mauvais présage, après tout, l'on disait souvent que des jumeaux étaient moins forts qu'un seul enfant, que c'était une âme séparée en deux, aussi tous pensaient sans doute que ces deux petites n'auraient même pas leur nom dans le marbre de l'histoire de ce clan. Mais pour les Shrineerune, c'était quelque chose d'unique en son genre, une prophétie qui se réalisait enfin. En effet, chacunes d'elles semblaient déjà posséder un immense potentiel, il suffisait de voir l'énergie magique qui coulait dans leurs veines. Cela semblait si impressionnant que c'était certainement une bonne chose que l'âme est était scindée en deux, sans quoi le rejeton n'aurait sans doute jamais était en mesure de supporter autant de puissance, et quand bien même il en aurait été capable, cette force l'aurait très certainement corrompu.

La mère, fière de ce qu'elle venait d'engendrer, décida d'appeller celle qui prendrait la suite de la famille Drisnil, lui accordant comme second prénom Dana, en mémoire de la plus grande prophétesse que le clan avait un jour connu. Cela lui incombait donc un destin prometteur, auquel elle n'aurait pas le droit d'échapper… La jumelle quand à elle fût appellée Aida, et recevant comme deuxième prénom Alesia, celui d'une grande guerrière du clan. Toutes les deux étaient donc vouées à accomplir de grane chose, sans quoi l'honneur de la famille pourrait en pâtir.

Sans grande surprise, les deux demoiselles passaient le plus clair de leur temps ensemble. Leur éducation était certes différentes, mais jamais Neophia ne les priva de la présence de l'autre, bien consciente de la cruauté d'un tel geste. Et quand bien même elle l'aurait souhaitée, il aurait fallut qu'elle le fasse dès leur naissance, et surtout qu'elle éloigne les deux enfants le plus possible puisqu'elles semblaient continuellement être attirées l'une par l'autre. En effet, quand l'une d'elle n'était pas dans leur berceau commun, l'autre se mettait toujours à pleurer, ne s'arrêtant que lorsque sa sœur dormait de nouveau à côté. Aussi, même si elle l'avait souhaitée, la matriarche n'aurait pas été en mesure de supporter une telle peine venant de l'une de ses précieuses filles…

Seulement, aussi adorable puissent être ces deux charmantes demoiselles, l'ombre qui plannait sur elles ne tardèrent pas à recouvrir leur destin. C'est à l'âge de quatre ans que les problèmes commençèrent pour Drisnil. Alors qu'elle était tranquillement en train de jouer dans le jardin du manoir familial, Aida étant occupée à courir après des oiseaux, la petite ramassa un morceau de verre qui trainait là. Non consciente de ce qu'elle faisait, elle commença à le manipuler pour savoir ce que c'était, s'écorchant ainsi les doigts. Mais étrangement, elle n'en ressentait aucune douleur, bien au contraire, la vue de son propre sang ne faisait qu'éveiller d'avantage sa curiosité, aussi elle continua, jusqu'à ce que finalement l'herbe sur laquelle elle reposait, initialement verte, soit entièrement teintée de rouge. Ses forces la quittait peu à peu sans qu'elle ne comprenne pourquoi, ne parvenant même plus à tenir ce simple morceau de verre, et elle se mise alors à pleurer, ce qui alarmant sa jumelle. Aida avait réagit assez rapidement, courant très vite chercher leur mère en lui expliquant de ses mots d'enfants que Drisnil c'était blessée. Bien sûr, comme elle était encore trop jeune pour comprendre clairement la gravité de la situation, elle n'en semblait pas vraiment paniquée, et Neophia pensait simplement que sa fille était tombée. Néanmoins, elle décida d'aller voir cela par elle même, et ce qu'elle découvrit était quelque chose d'abominable. Comment un enfant si jeune pouvait-il se blesser à ce point, et ce sans se mettre à pleurer à la première égratignure ? Elle avait toutefois gardée son calme, sachant pertinament que la peur la ferait agir de manière déraisonnée, sans parler qu'en tant que chef de la famille, elle se devait de garder toujours son attitude froide en toute circonstance. Fort heureusement, Drisnil fût saine et sauve, mais ce premier incident n'était que le fruit d'une longue lignée…

Car en effet, à l'âge de cinq ans, alors qu'ils étaient au beau milieu d'une promenade dans la Forêt Noire d'Allemagne, la demoiselle disparue sans laisser de trâce. Ce n'est qu'après plus d'une heure de recherche qu'ils la retrouvait, une nouvelle fois couverte de sang de la tête au pied, pleines d'écorchures et autres impuretés. Pendant sa sixième année, elle passa au beau milieu d'une vitrine qui lui tomba ensuite dessus, et durant la même période, elle tomba d'un balcon en se brisant les deux jambes. À sept ans, elle contracta une fièvre si brutale que tous avaient crus qu'elle allait finalement succomber. Dans le même temps, elle reçue un coup de sabot de la part d'un cheval en pleine tête, ce qui la garda plusieurs semaines dans le coma. Mais c'est également à la même époque qu'elle rencontra un jeune homme, un peu plus âgé qu'elle. Celui-ci était tout ce qu'il y avait de plus normal, un simple humain sans importance, mais c'était pourtant lui qui avait fait le premier pas pour s'approcher d'elle, alors que les autres enfants passaient leur temps à persécuter la petite. Peu à peu, elle s'attachait donc à lui, l'invitant régulièrement au manoir pour jouer, jusqu'à ce que deux années plus tard elle lui dise vouloir qu'il soit toujours avec elle. En secret de sa famille, elle l'enferma donc dans le cachot de la demeurre qui n'était plus utilisé depuis bien longtemps, lui apportant chaque jour de quoi manger puisqu'il lui suffisait de demander pour que des servantes lui offre ce qu'elle désirait. Le plus étrange dans cette histoire était sans doute que le garçon ne semblait même pas se plaindre de sa situation. Était-ce la peur qui l'en empêchait ? Ou bien estimait-il réellement Drisnil comme une amie malgré ce qu'elle lui faisait subir ? Ne lui ayant jamais posé la question, elle ne pût jamais avoir la réponse…

Alors que ses filles grandissaient, Neophia avait naturellement cherchée à en savoir plus sur celle qui devait devenir la nouvelle matriarche du clan, puisqu'il n'était naturellement pas normal qu'elle attire ainsi les foudres du destin. Il s'agissait en réalité d'une malédiction, qui disait que tant qu'elle vivrait proche de l'humanité, sa vie serait continuellement en jeu, et réciproquement. Dès lors où elle apprit cela, la dirigeante de la famille voulue l'éloigner le plus possible de la civilisation humaine, et c'est en cherchant sa fille dans le manoir qu'elle découvrit ce qu'elle aurait préférée ne jamais voir… En effet, le garçon que Drisnil avait séquestré avait été tué de ses propres mains. Elle ne c'était tout simplement pas rendue compte de ce qu'elle faisait, pensant qu'ils ne faisaient que jouer tous les deux et que ce n'était rien de grave. Désormais âgée de douze ans, le temps qu'elle comprenne ce qu'elle venait de faire sans le savoir, il était déjà trop tard, le jeune homme avait fini par succomber à ses blessures qui étaient extrêmement profondes, sans parler du fait que son corps ne pouvait tout simplement pas résister à la magie. Neophia décida donc qu'il était temps pour le clan de rejoindre l'île d'Hiromae : elle avait reçue la lettre il y a bien longtemps déjà, mais avant toujours attendue que ses filles soit plus grandes pour changer d'environnement, ne voulant pas les déstabiliser. Mais cette fois-ci, les choses avaient prit une ampleur un peu trop importante, et pour la sécurité de tous elle se devait donc d'agir en conséquence.

Toute la famille rejoingna alors l'île, s'établissant dans la demeurre d'un ami de la famille, un certain Asch Nerdoncia, qui faisait parti de la garde royale du palais, mais n'étant pas souvent présent chez lui, cela ne le dérangeait pas de laisser sa maison à Neophia et ses enfants. De plus, il lui était redevable de plus d'une chose, alors il n'était pas vraiment en position de refuser de toute façon.

Drisnil pouvait alors grandir dans un environnement bien plus propice à une demoiselle de son âge. Aussi, elle fût donc inscrite à La Pension, pour ensuite rejoindre une filière magique, tandis que Aida allait suivre le cursus de combat. Au cours de ces années, la jeune fille apprenait d'avantage à utiliser son potentiel, appréciant même l'usage d'une arme blanche pour se défendre en cas de besoin. Sa mère, en tant que membre de l'Assemblée des Mages, exigeait qu'elle soit talentueuse et qu'il était désormais tant pour elle de prouver qu'elle était digne de devenir un jour l'héritière de la famille. Elle la contraigna donc à passer les examens pour les niveaux de licence, et également à se trouver un travail pour prouver qu'elle était capable de faire quelque chose de ses mains. Bien entendu, Drisnil ne pouvait pas vraiment refuser, et elle demanda donc à sa mère de ne jamais lui apporter assitance pour cela, voulant prouver elle même qu'elle en était capable. Étant à l'époque trop jeune pour travailler quelque part, elle commença donc par se renforcer de corps et d'esprit, passant parfois plusieurs heures à exploiter son potentiel magique, s'entrainant à le lier à une arme, mais toutes finissaient par ne pas supporter la puissance de son pouvoir. Neophia décida donc de faire une entorse à la règle en lui offrant une arme qui pourrait lui permettre de canalyser ses flammes afin de pouvoir les utiliser efficacement, seulement cela demandait un haut niveau de maîtrise. Cela fait donc très peu de temps qu'elle est capable d'en arriver à un tel résultat, et elle a donc pût se trouver un métier après les cours et également passer les étapes pour effectuer des missions. Mais elle est encore très loin de l'objectif qu'elle s'est fixée, et ce même si elle a toujours donnée l'impression d'être déterminée…

Pour l'anecdote, c'est elle qui était la présentatrice des Hiromae Music Awards de l'année 2011, sa mère ayant fait pression pour qu'elle se présente un peu en publique afin de vaincre sa timidité maladive.





POUVOIR(S)
RACE : Elfe Noir.

DESCRIPTION DE(S) POUVOIR(S):

~ Flammes corrosives : Au premier abord, quand l'on voit de nos propres yeux le brasier qu'est capable d'engendrer Drisnil, l'on penserait tout naturellement qu'il s'agit simplement de flammes d'une couloir noire. Néanmoins, les experts en magie sauront tout de suite décelés la nature de ce feu, puisqu'au lieu de brûler il fait fondre la matière. Mais il ne s'agit pas d'une simple source de chaleur, bien au contraire, ce pouvoir n'en produit aucune. Là où un feu normal ferait fondre un objet à force qu'il soit trop longuement exposé, ce don qu'elle possède détruit littéralement la matière, ne laissant même pas la moindre cendre. Et si l'on pourrait penser que l'eau serait le meilleur moyen d'arrêter la propagation de ces flammes, c'est encore une erreur de jugement, puisque seul le poison semble en être capable.

STATISTIQUES : TYPE : TÉNÈBRES ; POISON ; FEU _ANO : VIRUS ( Passif ) ; DÉCADENCE ; SOUFFRANCE
FORCE : 30 _ DEF : 0 _ MAG : 100 _ RES : 100 _ DEX : 30 _ VIT : 50
DMGP : 225 - 270 _ DMGM : 850 - 1020 _ DEFP : 0 _ DEFM : 800 _ PV : 5 000

OBJET(S) : Pyromecia ( Katana ).
Il s'agit d'une épée longue à l'apparence des plus douteuses. Dans les faits, elle ne permet pas réellement de trancher plus efficacement que n'importe qu'elle autre lame. Son seul intérêt réside dans le fait de pouvoir insuffler une énergie magique à l'intérieur sans que l'arme n'en subisse les dommages, et en l'occurrence elle a été créée pour résister aux flammes de la jeune femme.


AUTRE(S) : Malédiction.
Ayant été maudite, en cas de confrontation contre un Humain, celui-ci se verra recevoir un bonus de +1 000 DMGP et/ou DMGM s'il s'en prend à elle. A l'inverse, elle est également en mesure de recevoir ce bonus si c'est elle décide de s'en prendre à l'Humain en question.









HORS RP
« La patience est maître de tous les mots. »

    WHO ARE U ? : Qui sait… ?

    PRÉSENCE : 6/10.

    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? COMMENT LE TROUVEZ VOUS ? :

    CODE : That's it !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: Drisnil Dana Shireerune. [Terminée]   Mar 25 Sep - 9:49

kâdzpdp HEY ! C'est pour des nouvelles /o/ ! Alors, ça avance comment :3 ?

_________________


I wanna play, nya ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Cobalt

MessageSujet: Re: Drisnil Dana Shireerune. [Terminée]   Jeu 25 Oct - 3:35

Fiche terminée. Désolé pour la qualité médiocre de celle-ci, si elle est un peu chaotique ou autre, mais je préfère clairement développer le personnage une fois en jeu plutôt que tout décrire dans une fiche.

Bref, je m'en remet à votre jugement désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Re: Drisnil Dana Shireerune. [Terminée]   Ven 26 Oct - 17:44

Ah bah enfin ! Depuis le temps x)

Bref, après avoir tout lu, j'ai pas vu de grosses incohérences ou autre, mais j'aimerais juste éclaircir quelques petits points :p

Que la mère de Drisnil soit à l'Assemblée sans être une magicienne (comprendre de la race Magicien) est un fait très rare qu'il faut garder à l'esprit. Elle doit d'ailleurs pas être super bien vue là bas. A part ça niveau histoire rien a dire en particulier... Le fait qu'elles vivent parmi les humains pourrait choquer mais avec quelques sorts on passe vite inaperçus ^^

Concernant ton pouvoir, ok pas de soucis mais est-ce un pouvoir pur ou de la magie "spéciale" justement, altérant la nature de l'élément Feu pour Drisnil ? Je pose la question juste pour tes techs que je sache comment t'aiguiller après ^^

Wala wala c'est tout !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Cobalt

MessageSujet: Re: Drisnil Dana Shireerune. [Terminée]   Ven 26 Oct - 18:06

Alors, alors.

Quand au fait que Neophia fasse partie de l'Assemblée des Mages, on en avait parlé et tu m'avais dis que c'était difficile mais pas impossible, qu'il fallait qu'elle est en quelques sortes « révolutionnée » la magie avec quelque chose en particulier. Je sais pas si en soit je dois déjà décrire ce fait, si je pourrais simplement le faire quand je ferais la fiche du prédéfinis, ou bien si je laisserais le choix au joueur qui voudrait bien la prendre de trouver quoi mettre ( Ce dernier choix était particulièrement fourbe. xD ).

Quand au pouvoir de Drisnil, je le vois plutôt comme de la magie de feu dont l'élément serait altéré, un peu un mix entre feu et ténèbres et/ou poison, si bien sûr cela est plausible.

Voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Re: Drisnil Dana Shireerune. [Terminée]   Ven 26 Oct - 20:52

Ok bah c'est très bien tout ça, ça me va.

Je précise juste que ta magie n'est pas un mélange de voies de magie, mais bel et bien du Feu "altéré".

Bref je te valide ! Tu as le droit a 6 + 3 => 9 techniques (merci la capa des elfes noirs ^^) ! Bon jeu !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Drisnil Dana Shireerune. [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Drisnil Dana Shireerune. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Nouveau Départ :: Fiches de Présentations :: Fiches Validées :: Etudiants-