AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 L'art de la défaite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Habitant

MessageSujet: L'art de la défaite   Mer 2 Avr - 16:37

16 Août 2011
Le port de Liniar était si paisible à cette heure-ci de la journée. Le couché de soleil orangé se reflétait dans l'eau de mer. Plusieurs personnes se baladaient encore sur le rivage ou proche des embarcations. Malgré la fermeture des échoppes une à une, certains retardataires faisaient leurs courses de dernières minutes. On les voyait courir de droite à gauche, plusieurs paquets ou sachets à la main. La lumière était assez vive pour pouvoir marcher dans les rues sans aucun soucis. Le son des vagues construisait une mélodie envoûtante, reposante. Rien ne pourrait briser cette ambiance de vacances où le bien être était omniprésent.

Cependant, quelqu'un avait besoin d'aide. Loin de tout soupçon, loin du bruit ambiant, une présence apparue tout à coup. Un corps sortait de l'eau, lentement mais surement. Les vagues l'aidaient à se déplacer comme si une main chaleureuse le soutenait. Et bientôt on pu apercevoir une bonne partie de la silhouette. C'était Ashura. Toujours animé par cette colère profonde, ses yeux d'aigle ne présageaient rien de bon. Ce n'était que son visage naturel pourtant. Il avançait à une allure très éloignée de sa démarche habituelle. En vérité, son corps n'était pas en très bon état. Malgré ses pouvoirs de guérison surnaturels, les blessures n'étaient pas encore totalement guéris. Le combat qu'il a pu livrer, devait être féroce. Lui qui détenait une carapace d'acier, son adversaire était redoutable, voire plus puissant que lui peut être. Par conséquent, l'oni ne devait pas être en état de discuter gentiment.

Il posa enfin un pieds sur la terre ferme. Ce sol remplit de dalles rocheuses et toutes blanches. Il observa un peu les alentours pour savoir où il se trouvait approximativement. Apparemment, il y avait encore des gens au loin. Il préféra rester discret, même si l'envie de tout casser était encore présente en lui. D'ailleurs il montra ses crocs pour accentuer cette image de colère. Il s'approcha d'un mur puis s'y adossa. Petit à petit ses blessures se refermaient mais il en avait tellement que cela prendra un peu de temps pour être complètement rétablit. Ensuite il ferma les yeux et sentit la présence d'étrangers non loin de lui. Ce n'étaient que des passagers, ils ne s'aperçurent même pas qu'un oni se trouvait en contre-bas. La route était un peu plus en hauteur, un niveau au dessus. Ashura était proche de l'eau encore et il savait que personne n'allait l’embêter ici. Restant silencieux, sa respiration se calma lentement, tout comme sa colère qui s'évapora au même rythme. Il revoyait encore sa dure bataille dans sa tête. Les coups qu'il donna et ceux reçus.

Un petit vent frais lui faisait du bien. D'habitude il ne ressentait pas ce sentiment de bien être à travers son corps. Sa peau était tellement dure que la douleur était rare. Mais là, à travers ses plaies, il pu ressentir cette douceur comme cette douleur nostalgique. Pour lui, chaque combat était une victoire, même si son état disait le contraire. Peut être même qu'il a gagné en fait. Seul lui pourrait le souffler à quelqu'un. En tout cas, il allait camper ici pendant un moment. Et dès qu'il en aura l'occasion, surement la nuit, il partira sans laisser de trace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:


MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Mer 2 Avr - 18:36

Jules marcher dans les rues du port, blasé et les bras plein de sacs. Il se remémorait ce que ça mère lui avait dit, la colère refaisant surface.

*Flach back*
-Fait chier, pourquoi c'est moi qui dois m'taper les courses ?
-Parce que Niel et Raito ne sont pas là et que je suis trop occuper.
-Mais j'ai pleins de trucs à faire, comme réparer ma radio!
-Tu peux le faire plus tard. Ça fait deux jours que tu n'est pas sortit.
-Mais..
-Pas de mais. Tu devrais sortir plus souvent. Se n'est pas bon pour toi de rester enfermé comme ça dans ta chambre. On dirait un vampire.
-Mais y a rien d'intéressant dehors, puis je suis très bien comme ça.
-Écoute, de toute façon j'ai cacher des outils.[/i]
-QUOI ?
-Exactement ! Donc comme tu ne peux plus bricoler, tu peux faire ses courses pour moi.

*Présent*
-Pfff.. Quelle traîtresse ! Me faire ça à moi ! Son propre fils. C'est honteux !  Dit il tout haut. Il remarqua alors que les passants le regardaient, la plupart d'entre eux surpris ou inquiet. Il baissa la tête et continua à avancer. *Faut vraiment que j'arrête de parler tout seul.*

Le vent souffla un peu fort et sa casquette s'envola.
-Eh non revient !
Il lui couru après un moment. C'est quand il pensait pouvoir l'attraper, que celle ci repartit et alla en contre-bas.
-Oh put... Il se pencha un peu pour voir il se trouvait son chapeau. Ah ! Te voilà salle traître.
Il descendit en contre bas et récupéra son chapeau, qu'il épousseta et remit sur sa tête, tout content. Il aller partir quand il remarqua une grosse masse sombre adossé au mur. *Tient ! Qu'est ce qu'il fout là ?*
-Monsieur ? Demanda t il en s'approchant de cette... ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Habitant

MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Jeu 3 Avr - 16:55


Emporté par l'atmosphère du port, Ashura se sentit apaisé de plus en plus. Jusqu'au moment où un individu osa briser ce havre de paix. L'oni ouvrit ses yeux et porta son regard sur le trouble-fête. Heureusement qu'à ce moment là, Ashura n'avait pas le sang chaud, sinon cette personne là aurait sauté tout de suite. D'abord un peu surprit de voir quelqu'un arriver, l'oni resta silencieux. Il observa de haut en bas le bonhomme puis s'écarta d'un centimètre de son mur. « Restes où tu es. » Prononça-t-il sèchement. Même s'il était dans un bon état, il n'en restait pas moins quelqu'un de très dangereux et sur ses gardes. Il n'aimait plus la compagnie, sauf pour se défouler sur quelqu'un. Était ce le cas?

Un bateau passa non loin de la berge. Par réflexe, Ashura se baissa pour se camoufler dans l'ombre du mur. Son regard se balançait entre le bateau et le nouvel arrivant. Ses yeux dorés et transperçant comme une lance étaient prêt à remarquer le moindre mouvement suspect. Une fois que le bateau s'éloigna assez loin, il reprit une posture plus droite et porta uniquement son attention sur le petit bonhomme. Le blessé remarqua les sachets que l'individu portait avec lui et cela piqua sa curiosité. « Que caches tu dans ces sachets? » Il était méfiant, peut être qu'une arme se cachait à l'intérieur. Après son combat, il était normal que ses sens étaient à l’affût. Et pourtant, il savait que ce jeune homme ne pourrait pas être dangereux. Du moins en apparence. Après il ne le connaissait pas vraiment. Puis celui-ci avait un regard plus serein que le sien, peut être un habitant de ce port.

Ashura n'allait pas sauter sur cet inconnu, même si l'envie se faisait désirer. Par contre, sa fascination pour le genre humain était intact. C'était surement grâce à ça que le jeune homme était encore en vie. Cette facette de l'oni le rendait plus humain et peut être plus influençable qu'un autre de sa race. Il en était conscient et pourtant il ne fit pas abstraction de ce côté là de sa personnalité. Au contraire, il préféra l'accueillir à bras ouverts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:


MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Jeu 3 Avr - 19:09

« Restes où tu es. » Jules se figea sur le coup, levant les bras en l'air, comme si on pointé un flingue sur lui. *Ok ! Je bouge pas.* Jules essaya de détailler le personnage mais un bateau passa et individu se cacha dans l'ombre portée. Une fois le bateau passé, Jules put mieux voir la personne en face de lui, qui le fascina. Il était presque plus grand que son père, avez de grande oreilles pointu ,mais ce qui impressionnait le plus le jeune homme, c'était les corne qu'il portait sur la tête et les épaules. *Ça doit pas être simple de s'habiller*. Il resta fixé sur ces excroissances, comme hypnotisé, quand l'étranger le ramena à la réalité.
« Que caches tu dans ces sachets? »
Le jeune humain sursauta un peu et regarda alors ses sacs plastiques, puis l'étrange personnage en face de lui.
-Bah y a des carottes, des patates …. (il commença à faire sa liste de courses) … des bouteille d'eau et du poisson. Beaucoup de poissons. Normal puis qu'on est au port. Pas vrai ? Dit il en laissant échapper un rire nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Habitant

MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Sam 5 Avr - 9:22


Heureusement que l'inconnu s'était figé sur place suite aux mots d'Ashura. Il y avait une limite à respecter. Que ce soit pour la santé de l'humain ou pour la santé mentale de l'oni. En tout cas, cet humain n'avait pas vraiment l'air d'être effrayé par lui. Peut être un peu ou bien un tout autre sentiment. De toute façon, il était normal de voir beaucoup de races dans les environs, l'île était réputée pour ça. Par contre, Ashura voulait rester seul alors il fallait le faire déguerpir au plus vite. N'étant pas très d'humeur pour faire un grabuge, il fallait utiliser un moyen moins violent. Ashura n'était pas connu pour ses pratiques douces alors même le "pas violent", voulait dire "sans tact"...

D'après ce que l'étranger lui listait, de la nourriture se trouverait dans ces sacs. Cela tombait bien, Ashura avait u petit creux. Il pourrait manger cet humain mais cela faisait trop longtemps qu'il ne s'était pas attaqué à un homme pour se nourrir. En général, c'était pour protéger son territoire. Il perdit un peu goût à la chair humaine, bien que cela le tenta un petit peu. Il allait donc devoir se rabattre sur ce qu'il y avait à proximité. La pêche aurait pu être une option envisageable mais à cause de ses blessures, le repos était plus conseillé. Nager et bouger dans tous les sens n'était pas bon pour lui à ce moment là. D'ailleurs, on pouvait voir ses plaies se soigner au fur et à mesure. Peut être que l'humain l'avait remarqué ou peut être pas.

Ensuite, prit par cette faim soudaine, il fit un grand pas rapide pour se retrouver tout de suite à côté de cet étrange humain. Etant plus grand que lui, l'oni devait baisser son regard pour ne pas le perdre de vu. Il devait être à pas moins de 2m de distance. Il renifla légèrement pour voir s'il ne mentait pas. Effectivement, l'odeur de poisson était présente. C'était l'aliment le plus adapté pour l'affamé. Et sans lui demander la permission, il tira de force l'un des sachet où se trouvait le poisson. Pas même un "s'il te plait" ou un "merci", Ashura ouvrit le sac et plongea sa main à l'intérieur. Au touché, il sentit la texture d'une peau écailleuse. Un bon poisson à déguster. Il ne perdit pas une seconde et l'attrapa puis l'engloutit en quelques secondes. Les arrêtes ne le gênaient pas, il pouvait même manger de la pierre si c'était nourrissant. Il se rendit compte quand même, que ce n'était pas à lui et qu'un problème pouvait intervenir à tout moment. Alors il reporta son attention sur le jeune homme. « Quel est ton nom petit? » Par contre, il ne donna pas son propre nom, oubliant la politesse à cause de son exile dans les montagnes. Comme des chips, l'oni plongea encore sa main dans le sac pour manger un autre poisson ni vu ni connu. Son regard s'était légèrement attendrit comme un animal à qui on aurait donné à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:


MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Dim 6 Avr - 18:28

L'inconnu s'approcha alors, ce qui inquiéta un peu Jules, qui voulut faire un pas en arrière mais n'y arrivait pas. Il faut dire qu'il est incroyablement grand et qu'il le fixait de ses grands yeux jaunes, comme une bête près à passer à l'attaque. Il tenta alors de se calmer. Le moindre mouvement brusque pourrais lui être fatal. De plus, il n'avait pas d'armes sur lui et même si il n'est pas trop mauvais en course, il serait difficiles de se débarrassé de lui. Il pourrait l’empaler avec ses cornes , ou essayer de le bouffer. Il le vit alors renifler. *Merde, j'espère que c'est pas moi. Je veux pas mourir. *
Soudain, sans cris égard, l'oni s'approcha de lui et arracha le sac qui contenait les poissons de la main du jeune homme. Jules resta là, ne sachant pas trop comment réagir. Il fixa sa main un moment puis entendit des bruits de mastication. En voyant le grand bonhomme manger comme ça, il ne put s’empêcher de sourire. *Bah  dis donc, il a une sacré descente. Va falloir que j'invente un truc pour ma mère.*
-Quel est ton nom petit? lui demanda l'inconnu. Il semblait un peu sauvage, le regard plus doux. Comme un petit chaton.
-Euh.. Jules MULLER. Faites attention aux écailles et... (il remarqua les blessures de son interlocuteur) Vous êtes blessé ? Demanda t il, très inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Habitant

MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Mar 8 Avr - 20:48


Profitant de son petit en-cas, Ashura écouta le nom de cet humain. Jules Muller dénommait donc ce petit homme. L'oni continua de grignoter les les poissons restants jusqu'à finir complètement le sachet. Il aurait pu en voler un autre mais s'arrêta là pour le moment. Il n'était pas particulièrement gourmand, juste un petit creux de toute façon. Par contre, Jules remarqua finalement les blessures qu'il avait et demanda leur provenance. Au début, le concerné ne prit pas trop attention. En fait, il se demandait autre chose au fond de lui. « L'air est doux ici. Une bonne odeur s'y dégage... » A ce moment là, personne ne pouvait savoir de quelle odeur il parlait exactement. Celle de la mer? De la nourriture? Ou bien celle des humains? En tout cas, il cru se souvenir que Jules venait de lui poser une question. Après un moment d'hésitation, il recula finalement de quelques pas pour reprendre un peu ses distances. « Le combat dirige ma vie. Ce ne sont que des égratignures... »

De retour près de son mur, son regard transperçant pouvait clairement se voir dans l'ombre. Il clignait rarement des yeux et la pression était de nouveau sur le petit homme. Ashura savait que celui qui se trouvait en face de lui ne pourrait pas assouvir ses envies. Cependant, il pourrait être utile à autre chose. « Je recherche un adversaire puissant. Connais tu quelqu'un d'assez fort pour me défier? » Un léger sourire se dessina sur le visage de l'oni. Ce petit rictus était le signe d'une excitation qui allait prendre de l'ampleur selon la réponse de l'humain. D'ailleurs comme pour répondre à cette excitation, ses blessures se soignaient encore plus vite, son énergie était en ébullition. Dans une minute, toutes ses blessures allaient complètement disparaître.

Le soleil couchant continuait son bout de chemin pour laisser place à son amie la lune. La luminosité diminua légèrement mais l'obscurité n'était pas un problème pour un être de l'ombre. Quelques passants circulèrent sur l'allée au dessus d'eux mais ne s'aperçurent pas de la présence des deux individus. Ashura leva vite fait ses yeux pour voir la silhouette de ces passants. Il cru reconnaître deux kemonomimis, ces homme-chats. Ils avaient le sourire aux lèvres et d'après l'ambiance du port, il était sans doute difficile de trouver des meurtriers dans les parages. Ashura aurait aimé se frotter à des têtes brûlées dans le coin. Il voulait un peu se défouler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:


MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Dim 13 Avr - 16:36

Spoiler:
 

Le curieux personnage ne répondit pas tout suite à la question, laissant Jules dans le doute et l’incompréhension. Qui est ce type ? D'où sortait il ? L'inconnu dit quelque chose qui inquiéta un peu le jeune homme. De quelle odeur parlait il ?  Il allait quand même pas essayé de le bouffer ? Non pas possible, il a déjà mangé trois poissons entier, ça devait suffire. Il lui répondit finalement qu'en gros, le combat était sa vie. *Un guerrier ? Je comprend mieux.*

L'armoire à glace retourna près de son mur et continua à l'observer. Jules en fit de même. Il n'avait pas la moindre idées de ce qu'il pouvait être. Un démon ? Un croisement entre un homme et un taureau ?  Une divinité venu des temps anciens? En tout cas, il était bien différent de ce qu'il avait put croiser avant. Il lui posa  ensuite une question.Le jeune humain se mit à réfléchir.
-Eh bien... N'étant pas vraiment du genre à me battre, et n'ayant pas le physique pour, je ne connais personne d'assez fort et cinglé avec qui vous pourriez vous battre. Mais si je croise quelqu'un, je vous ferait signe monsieur... euh... Vous êtes quoi au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Habitant

MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Mer 16 Avr - 17:40


Le soleil continuait de descendre petit à petit. La lumière se faisait de plus en plus diffuse. Et pourtant, cela ne gêna pas Ashura qui gardait ses yeux rivaient sur Jules. Ce dernier lui avoua ne connaitre personne d'assez fort pour se mesurer à lui. La déception ne se lisait pas sur son visage mais au fond de lui, un léger désespoir se faisait sentir. D'ailleurs il détourna son regard pour le tourner vers la mer et l'horizon. Au loin, le reflet de l'eau scintillait tellement que l'oni cligna des yeux plusieurs fois. Puis la question du petit eut le mérite de le sortir de son désespoir. « Ce que je suis? » Un léger rictus se dessina sur son visage, la question n'était pas comique mais cela fit sourire Ashura. Il avait envie de répondre quelque chose mais ne trouva pas les mots exacts. D'habitude il ne lui fallait pas beaucoup de temps pour réagir au quart de tour mais là l’ambiance était plutôt tranquille.

Après avoir fait quelques pas vers l'eau, il répondit enfin à la question de Jules. « Je vis dans les ténèbres et me nourris de chair. Je pourrais très bien m'attaquer à toi mais c'est ton jour de chance... D'ailleurs la nuit ne va pas tarder à arriver. Ne devrais tu pas rentrer chez toi? Avant que je ne change d'avis... » Ashura leva une de ses mains pour y regarder la paume puis serra ses dents fortement comme s'il venait d'emprisonner un insecte. On pouvait voir son envie de tuer remonter à la surface. Ses blessures étaient pratiquement guéris et son instinct animal reprenait le dessus. Et avant de perdre le contrôle, il voulu poser une question à son tour. En vérité, quelque chose attira son attention. Ce jeune humain se tenait toujours là, pourtant Ashura dégageait cette aura menaçante à tout moment. « N'as tu pas peur de moi? Je peux t'étrangler seulement avec cette main. » Pour donner plus d'impact à son discours, l'oni se tourna vers l'humain et serra une nouvelle fois ses doigts, montrant sa poigne de fer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:


MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Mer 16 Avr - 22:40

L'armoire à glace ne répondit pas directement à la question, comme la fois précédente. Il se mit encore en scène, comme dans une pièce de théâtre ou un film policier, au moment dénouement  finale, avant la chute du rideau. Après cette théâtralisation, il lui répondit enfin. Mais la réponse n'était pas vraiment pour rassurer Jules, qui déglutit un peu fort en faisant un petit pas en arrière. *Si la chance ne dure qu'un jour, je ferais mieux de partir avant que la nuit ne soit tombée. *

Et ça ne s'arrangea pas, comme pour lui faire peur, le ''ténébreux'' serra le poing, près à frapper. Ce n'était plus qu'une question de temps, de minutes pour être exacte, avant qu'il ne pète un câble et envois tout valser. Petit humain qu'il est, Jules plissa les yeux avant de répondre à son interlocuteur.
-Vous n'avez pas l'habitude d' avoir de la compagnie, je me trompe ? (Silence) Je ne vais pas vous mentir, je me suis presque fait dessus en vous voyant. Enfin surtout après ce que vous avez dit sur le fait de bouffer de la chair et de m'attaquer si j'avais pas de la chance. Et puis franchement, ça vous apporte quoi de défoncer quelqu'un qui peut pas vous résister plus d'une minute. Et encore je dit une minute et c'est pas sur. Vous êtes un guerrier et vous semblé apprécié relevé des défis, en quoi chasser un simple humain peut être valorisant ou intéressant pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Habitant

MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Sam 19 Avr - 16:05


D'après les dires de ce jeune homme, Ashura avait quand même eut de l'impact sur lui. Il savait qu'il faisait peur mais voulait savoir à quel degré. Apparemment, il ne faisait pas fuir tout le monde au premier regard. De toute façon, ce n'était pas l'effet que recherchait l'oni. Au plus profond de lui, peut être qu'il cherchait la compagnie de quelqu'un mais que son esprit ou sa nature, l'incitait à faire le contraire. Le petit avait raison quand il disait qu'il n'y avait aucun intérêt à le détruire à quelques secondes. Et pourtant, Ashura n'était toujours pas d'humeur à rester paisiblement sur place. Il fallait que cet humain gagne son respect ou lui promette un challenge digne de ce nom.

« Je n'ai besoin de personne. Seulement des adversaires de valeur... Il est vrai qu'il n'y aurait aucun mérite à te tuer. Alors dis moi petit homme. Si tu ne peux pas te battre. Quelles sont tes compétences? Tu as bien une spécialité. » A travers ce dialogue, l'oni recherchait à optimiser son temps. Non, plutôt à trouver un but à cette rencontre. Il voyait bien que cet humain n'était pas complètement effrayé par sa présence alors peut être qu'il y avait un espoir derrière tout ça. Son respect vers le genre humain était tout ce qui l’empêchait de devenir une bête assoiffée de sang. Il se rappela d'une vieille époque où la présence d'un monstre était synonyme d'une exécution. Il en avait tellement souffert. Aujourd'hui cela n'avait plus d'importance, surtout sur cette île. Cependant, le combat était toujours présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:


MessageSujet: Re: L'art de la défaite   Dim 20 Avr - 21:07

Un big smile s'afficha sur le visage du jeune homme. Rien ne pouvait lui faire plus plaisir. Enfin quelqu'un qui s’intéresse à ce qu'il fait. C'est donc non sans fierté qu'il annonça :
-La mécanique ! Ça ça me branche grave.  C'est plus qu'un passe temps, c'est une passion. Je m'en sort pas trop mal non plus en physique chimie et en science, ainsi qu'en math, même  si c'est un peu abstrait pour moi. J'ai créé plein de trucs comme par exemple ….
Il commença à inondé son interlocuteur dans un flot de paroles ininterrompu, à se demander comment il faisait pour respirer. Il faut dire que quand il est lancé, on a plutôt du mal à l'arrêter le Jules. Il mimer  les gestes en même temps  qu'il parler, pour mieux illustrer ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'art de la défaite   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'art de la défaite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel sport faite vous?
» L'amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs ♦ Hélène & Lilieth
» Faillir à une promesse faite sous la contrainte, est-ce pécher? [Vivonne]
» « Une tête bien faite plutôt qu’une tête bien pleine » ~ Montaigne.
» preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable lui-même (bailey)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Zones Côtières :: Liniar :: Port-