AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Event mineur: Panique en ville !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Event mineur: Panique en ville !   Dim 10 Mar - 22:14

Le lieutenant Lars n'était pas vraiment préparé à mobiliser des civils, les situations d'urgence n'étaient pas sa tasse de thé et l'idée d'engager des personnes qui ne sont pas de la garde lui déplaisait. Affilié au régiment d'Investigation pour ses talents de télépathes il gravit les échelons à une vitesse plutôt rare, capable de communiquer avec plusieurs personnes à un rayon presque équivalent de celui de l'ile, il peut même servir de relais pour que les gens communiquent rapidement. Bien qu'il soit incapable de lire dans les pensées il fut rapidement considéré comme un soldat prometteur au rang de la garde. Lors de sa dernière promotion il fut transféré dans un nouveau régiment, celui de Miyora où il seconde le commandant actuel.

Posté au milieu de la place, en hauteur avec une petite estrade improvisée, il regarde avec un oeil un peu agacé ce bazar assourdissant. Personne n'avait l'air motivé pour apporter son aide. Le vacarme des animaux était insupportable et on pouvait sentir le sol trembler par les pas de l'immense golem qui se trouvait non loin. La garde toute autour de lui était quelque peu désordonnée, il faut dire que des centaines de bêtes qui déferlent d'un coup dans les rues et entre les étales du marché y a de quoi être un peu étonné. Les vendeurs protègent tant bien que mal leurs stands malgré les conseils d'évacuer. Le golem lui est au fond de la place, tournant en rond et apparemment paniqué par ce qui se passe il casse le sol et les obstacles qui obstruent ses mouvements d'angoisse.

Le temps commence à manquer, le golem qui est toujours aussi apeuré a décidé d'accélérer le pas, trébuchant sur les étales il commence à vouloir fuir la place et il se dirige maintenant vers les rues qui mènent vers Senenka. Lars descend de son estrade et envois un message psychique là où il pense que les sirènes pourraient être mal entendues et invitent les personnes voulant bien accorder son aide. Le lieutenant ne veut surtout pas que le monstre arrive à Sanenka, car il sortira de sa responsabilité et il aura donc échoué.

" Que ceux qui veulent affronter un golem viennent en vitesse à la place de Miyora "


Note : Prochaine intervention de PNJ après le passage de chaque participant et donc à chaque rotation.
Comprenez que pour garder un rythme assez soutenu et afin que l'évènement ne traîne pas trop en longueur, nous sommes contraint et forcés de procéder ainsi : si vous ne pouvez pas poster, nous sauterons donc votre tour, mais il serait tout de même bienvenue que vous nous teniez au courant ( En l'occurrence, prévenir Aaron Olsen par Message Privé, le responsable de cet évènement ). En vous remerciant de votre compréhension et en vous souhaitant un bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Habitant

MessageSujet: Re: Event mineur: Panique en ville !   Lun 11 Mar - 5:19

Felix n'aimait pas la saison estivale. Certes, on pouvait se dire que cela était dû à sa condition de presque-mort qui le mettait en péril de se dessécher ou de se décomposer en un petit tas de chairs putrides si les produits dont il se recouvrait la peau venaient à faillir face aux assauts de Phébus, ce qui n'avait qu'une chance infime de se produire... et pourtant non, puisque cette aversion le poursuivait depuis l'époque où un sang chaud pulsait dans ses veines, et qu'à l'heure où les masses migraient vers les plaisirs nautiques ou alpins lui préférait de loin s'enfermer dans cette vieille demeure normande aux murs épais et poisseux d'humidité à cause de sa peau de lait que bien des gentilhommes lui enviaient. A présent la peau avait viré au gris, il avait refait sa vie dans un coin dangereusement près de l'équateur et se cherchait tous les prétextes possible pour ne pas quitter la pénombre étouffante de sa boutique malgré un stock de matières premières à commander au marché... du moins jusqu'à ce qu'il entende parler du remue-ménage qui agitait tout le quartier de Miyora. Des créatures échappées et un golem géant déboussolé, rien que ça !

En tant que chirurgien, apothicaire, et surtout scientifique, il ne pouvait pas demeurer les bras croisés tandis que les blessés s'accumulaient peut-être à cause du construct apeuré. Bien sûr, avec ses maigres compétences martiales et sa fragile mais vaillante canne il ne comptait pas être d'une grande utilité pour vaincre une chose sans flux sanguin ni artères, mais il avait de la cervelle et surtout un talent certain pour rafistoler ceux qui auraient leurs membres brisés dans l'opération.
Il passa son donc sa sacoche comprenant ses principaux outils de chirurgien par-dessus son épaule, posa sur sa crinière noire l'un de ses bons vieux chapeaux melon qu'il avait ramené avec lui de Londres et sortit en martelant les pavés de ses trois jambes, non sans avoir soigneusement fermé son échoppe et placé un panneau indiquant qu'il s'absentait.
Croisant des « survivants » de l'incident effarés à contresens de par les rues, il lui sembla que si le problème des faibles bestioles de laboratoire avait été contenu, il n'en était rien de celui du golem, dont la description variait considérablement d'un individu à l'autre de même que le témoignage des pertes civiles.
Il passa donc outre la barrière de curieux, puis celle des forces de l'ordre en déclinant ses noms et qualités avant de se mettre à la recherche du recruteur de l'équipe d'intervention qui s'amusait à crier télépathiquement aux oreilles de tout le monde, phénomène certes intéressant mais également des plus agaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Prof

MessageSujet: Re: Event mineur: Panique en ville !   Lun 11 Mar - 16:45

Cela semblait être une journée paisible au premier abord, un simple jour de plus durant les vacances d'Été… Cela faisait déjà près d'une semaine que Gladiale travaillait activement sur le programme de l'année qu'il allait donner aux nouveaux étudiants comme aux anciens, bien qu'il aurait tout à fait pût se contenter de reprendre celui de l'année passée. Mais il était quelqu'un d'investit dans ce qu'il entreprenait, n'ayant jamais délaissé ses responsabilités, d'aussi loin qu'il s'en souvienne. Aussi, bien qu'il consacrait donc énormément de temps à son travail, il n'en avait pas pour autant oublié sa compagne, cherchant toujours à être avec elle quand il prenait une pause ou bien qu'il en avait terminé pour la journée. Parfois, il s'arrêtait même dans ce qu'il faisait uniquement pour voir si tout allait bien pour elle, ne voulant pas qu'elle puisse ressentir la moindre once de solitude.

En ce jour, il lui avait donc proposé de l'accompagner au marché pour faire les courses. Il savait qu'elle n'aimait pas vraiment côtoyer la foule, ayant toujours eût une attitude assez réservée, mais il pensait qu'il serait dommage qu'elle reste enfermée à la maison pendant que lui prendrait le soleil. En guise d'appât pour la faire sortir, il lui avait donc dit qu'il lui achèterait des pommes, celles que l'on trouvait sur les étalages étant toujours bien meilleures que celles du commerce. De plus, avec un temps comme celui-ci, ils pourraient également jeter un coup d'œil au tableau des quêtes dans le bureau de Miyora, un peu d'exercice supplémentaire en plus de celui qu'ils faisaient quotidiennement ne pouvant pas leur faire de mal.

À peine étaient-ils donc arrivés au marché qu'il avait offert une pomme bien juteuse à Asuna pour la faire patienter, parcourant les différents marchands afin de voir ce qu'ils avaient à offrir, repérant les meilleurs produits car il était toujours très pointilleux avec ce genre de chose. Ce n'était pas seulement parce qu'il avait un sens du goût bien supérieur à la moyenne des gens, mais surtout parce qu'il voulait toujours cuisiner ce qu'il y avait de mieux. Il était donc en train de s'attarder sur un étalage de légumes frais quand il ressentit la première vibration... Dès lors, tous ces sens étaient alors en alerte, s'éveillant brutalement. Cela pouvait être quelque chose de parfaitement anodin au premier abord aussi restait-il patiemment, refermant simplement son emprise sur la main de sa compagne au cas où le danger se profilerait à l'horizon. Mais à l'instant où une seconde secousse se faisait entendre, il n'y avait plus de doute possible pour lui : il s'agissait là d'une anomalie. Ne paniquant pas une seule seconde, il faisait en sorte de rester parfaitement naturel, à savoir le plus impassible possible. Il se doutait que sa conjointe avait également perçue cela et s'il aurait normalement cherché à la mettre en sécurité, maintenant qu'elle avait remarquée les troubles qui sévissaient il était tout bonnement impossible de pouvoir penser à l'en éloigner : elle voudrait forcément mettre sa truffe dedans...

Pour le chevalier, il était primordial de sécuriser les habitants en commençant par les femmes et les enfants mais un homme seul comme lui ne pourrait jamais réussir à faire régner l'ordre. Bientôt, la foule allait se mettre à paniquer quand elle se rendrait compte du désastre qui était en train de se profiler à l'horizon et le mouvement de peur pourrait alors devenir aussi effroyable que la menace elle même. Raffermissant donc sa prise sur la main d'Asuna, il cherchait dans un premier temps à l'éloigner de cet endroit le temps qu'il puisse réfléchir à un plan d'action. Prêtant un regard attentif à son environnement, il remarquait déjà la présence de bon nombre de soldats dans les rues, tous donnant des directives pour que l'évacuation se passe correctement. Eux allaient en sens inverse de la foule, à la rencontre des problèmes, mais il était impensable qu'ils ne puissent agir au beau milieu d'une telle crise, en particulier car la garde semblait débordée. En effet, au-delà de ces lourdes vibrations dans le sol, l'on pouvait entendre de nombreux râles gutturaux, rappelant sans aucun doute les cris d'une créature, sauf qu'elles semblaient être légion...

C'est alors que pendant qu'ils se déplaçaient, il pouvait entendre une voix dans son esprit, celle-ci demandant à qui voulait de se battre contre la créature titanesque qui était la source de toutes ses secousses qu'ils pouvaient ressentir depuis maintenant plusieurs minutes. D'un regard approbatif de sa compagne, ils se dirigeaient donc maintenant en courant vers la place indiquée, se faufilant au travers des passants qui allaient en sens inverse d'eux. Peut-être le destin avait-il décidé qu'ils allaient devoir se battre aujourd'hui, car ils avaient tous les deux prit leurs équipements pour éventuellement partir en mission une fois leurs achats effectués. Ils arrivaient donc au niveau de l'attroupement de soldats et il reconnaissait déjà certain visage : pour cause, il avait participé à la formation des plus jeunes d'entre eux et il était suffisamment proche de la plupart des gradés pour savoir qui ils étaient. Le Lieutenant Lars pouvait donc sans aucun problème déjà se douter qu'il pouvait compter sur celui qui durant très longtemps avait été un chevalier durant le Moyen-Âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: Event mineur: Panique en ville !   Mer 13 Mar - 20:50

Jamais la vie sur Hiromae n'avait été envisagée comme tranquille par Samaël et sa famille - pensez-vous, une île perdue, à moitié sauvage, emplie de gens aux pouvoirs étranges et de créatures de légendes ! Mais jusqu'ici, le jeune blondinet n'avait jamais assisté à un évènement particulièrement surnaturel et dangereux. Certes il n'était là que depuis deux, trois mois, mais quand même !... Il était un peu déçu. Mais heureux tout de même ; l'île était belle, les étudiants sympathiques, les cours intéressants, il commençait déjà à mieux maîtriser ce don destructeur qui était le sien. À son grand soulagement, bien entendu.

Mais rien d'impressionnant, de palpitant et d'effrayant. En un sens, c'était un bien, et Samaël n'ira jamais dire le contraire, ne bouillant pas d'impatience d'aller affronter un dragon ou un minotaure ou Dieu sait quoi d'autre. Sa frustration était autre : il s'était en effet passionné pour la faune et la flore étrange de l'île, et il n'était pas contre croiser le chemin de quelques monstres sauvages et incongrus pour mener à bien la tâche qu'il s'était assigné : réaliser l'ouvrage le plus complet possible sur le sujet, une véritable Encyclopédie de la nature d'Hiromae. Rien que ça.

Le jour de sa première "rencontre du troisième type", Samaël flânait dans le quartier de Miyora, profitant de son temps libre pour se familiariser avec les environs et travailler son japonais auprès des commerçant. Le marché lui rappelait ceux qu'il courait en France avec Nikita et ses grands-parents, et il faisait beau en plus ! Une glace à la main, un sac à provision dans l'autre et son carnet plein de croquis, il savourait ce petit moment de détente. C'était bon d'étirer ses ailes et de profiter du climat, de l'air marin, des étals multicolores et des cris des marchands, universels. Son sac se faisait de plus en plus lourd, impossible pour lui de résister à des marchandises aussi bien achalandées et aussi aguicheuses. Il rêvait déjà à tous les petits plats qu'il pourrait faire...

Il en avait tellement fait que son estomac faisait un bruit de tonnerre.

Quoique...

Non, ce n'était pas son estomac. C'était autre chose qui faisait ce bruit-là, quelque chose de très lourd et de très, très grand. Assez pour faire vibrer le sol. Samaël se retourna lentement et recula brusquement, trébuchant sur les pavés, ses achats répandus tout autour de lui. Il s'était fait mal au genoux, mais ce n'était pas le plus important. Un gigantesque golem de pierre avançait vers lui. Un vrai de vrai, en plus ! Beaucoup plus intimidant que les gravures qu'il trouvait à la bibliothèque...

L'Ange se releva avec un petit juron pour sa glace fichue et tourna la tête de tous côtés, ne sachant pas quoi faire. Des gardes avaient surgit d'on ne sais où et évacuaient la population avec efficacité, contenant tout mouvement de foule qui s'avère souvent contre-productif dans ces situations. Samaël s'étonna de son sang-froid, le mettant sur le compte de ses connaissances : un golem n'est pas agressif de nature, celui-ci avait d'ailleurs l'air plus paniqué qu'autre chose. Il s'était perdu, sans aucun doute. Mais hélas, ça ne limitait pas les dégâts pour autant, et un homme écrasé accidentellement reste un homme écrasé.

L'Ange se mêla aux autres, suivant les directives des gardes, quand le message télépathique retentit dans sa tête, ce qui le fit sursauter. Des volontaires pour neutraliser le géant ? Certes, il était néophyte, mais il avait quelques connaissances sur le sujet... Et son pouvoir pourrait s'avérer utile s'il s'agissait vraiment de réduire la menace en poussière. Cette dernière hypothèse le contrariait beaucoup, mais c'était peut-être du sentimentalisme...

Samaël fit volte-face, le coeur battant aux oreilles, peur et adrénaline mêlés pulsant dans ses veines. Au pire, le lieutenant télépathe saurait juger de sa valeur ; s'il n'était pas retenu, tant pis ! Il espérait au moins pouvoir assister au combat de loin. Il repéra quelques autres personnes avançant à contre-courant, comme lui, et en les suivant arriva au niveau de l'estrade en traînant la jambe. Pas la meilleure manière de faire bonne impression pour un recrutement de combattants, mais il avait oublié sa chute, et ses genoux tiraient douloureusement. Il se mordit la lèvre inférieure en maudissant ses défauts physiques et se força à rester debout.


"Le recrutement... C'est bien ici ?" s'assura-t-il, un peu haletant, en passant une main sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event mineur: Panique en ville !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event mineur: Panique en ville !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Les Extras :: Archives RPs-