AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Felix Chardot, le Presque-mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Habitant

MessageSujet: Felix Chardot, le Presque-mort   Sam 23 Fév - 22:30


Felix Chardot
La mort vous va si bien


ADJECTIF

Feat  Personnage Illustrateur
From Origine

INFOS GENERALES

NOM : Chardot

PRENOM(S) : Felix

ÂGE : 211 ans (si les années de bidoche comptent)

NATIONALITE(S) : Français

LIEU DE NAISSANCE : Le Havre

ORIENTATION S. : Hétérosexuelle (quoique un peu en baisse)

OCCUPATION : Pharmacien dans le quartier de Sanenka

RACE : Zombie

POUVOIR(S) : Docteur Blackjack & Synthèse

NIVEAU DE LICENCE :  A justifier dans l'histoire (sauf pour le rang D) Estimé rang D



PHYSIQUE
Lorsqu'il était encore « de ce monde », Felix Chardot pouvait être considéré comme un bel homme selon les critères bourgeois du XIXe siècle : d'environs un mètre quatre-vingt, il avait les membres fins et la silhouette bien découpée d'un gentilhomme, une peau à peine rosée digne de celle d'un aristocrate, des yeux d'un bleu profond et les cheveux d'un noir de charbon harmonieusement peignés sur son crâne anguleux. Maintenant ? Et bien disons que si ses cheveux n'ont pas perdu de leur épaisseur et qu'il a toujours l'air affable, la mort ne l'a pas laissé indifférent. Sa peau privée de sang a ainsi viré au gris anthracite et l'eau claire de ses yeux s'est voilée d'une mince pellicule de glace.
Dieu merci, il est parvenu à stopper sa déchéance à l'aide de produits d'embaumement avant qu'il ne soit trop tard, et c'est pourquoi il a toujours ses extrémités ainsi que ses parties charnues... même si il a parfois dû recourir pour cela à des actes de chirurgie qui ont laissé nombre de cicatrices sur sa personne, la plus évidente étant celle qui lui barre la pommette gauche jusqu'au lobe de l'oreille. C'était bien entendu avant qu'il ne perfectionne sa technique et qu'il apprenne à mieux suturer les plaies.
Par habitude autant que pour tenter de faire oublier son apparence de cadavre du jour, Felix aime à s'habiller avec une élégance discrète : veste de tweed sombre, pantalon de velours, chemise blanche, souliers solides et cirés... la seule touche de couleur qu'il s'autorise étant une cravate cramoisie. Quand il se promène, il ne sera pas rare de le voir une canne à la main et une fleur à la pochette de son veston, en train de siffler un air du bon vieux temps.


MORAL
De son vivant, Felix Chardot était quelqu'un d'à la fois prosaïque, méticuleux et froid, tout à fait raccord avec son métier : les patients qui venaient le consulter n'étaient jamais que des cas plus ou moins intéressants qu'il convenait de résoudre avant d'empocher quelques deniers. Cartésien en diable, il éprouvait cependant comme beaucoup de congénères de son époque une crainte révérencieuse de dieu.
Le passage de vie à trépas et inversement l'a curieusement un peu assoupli au lieu de le rigidifier : comprenant que son attitude désespérément scientifique l'avait fait passer à côté des petits plaisirs de la vie et qu'il n'y avait à priori aucun dieu vengeur à craindre, il a décidé de considérer ses patients comme des êtres de chair et non plus simplement comme des cas, que ceux-ci aient deux jambes, des cornes ou une queue. Faisant preuve d'un esprit ouvert, il préfère juger les gens sur leurs actes plutôt que sur leurs paroles et n'hésite plus à s'associer à d'autres lorsqu'une expérience intéressante se profile, quelle qu'elle soit. Il n'hésite plus non plus à se rendre directement sur le terrain pour aider sa nouvelle communauté ou à mener des campagnes de prospection ou de récoltes de matière première... de toute façon qu'a-t-il à perdre ? Carpe diem, comme dirait l'autre.
Très soucieux de son apparence, son premier désir est de donner une bonne première impression de lui ainsi que de l'éducation sophistiquée qu'il considère comme partie intégrante de son être... et plus précisément l'un des derniers liens non-périssables avec son passé. Il a donc tendance à réagir parfois de façon excessive à la vulgarité et à la brutalité, mais surtout à chercher des solutions diplomatiques et de compromis à chaque problème qui ne puisse être réglé médicalement.
Dernière composante de son caractère, son humour qui risque d'en surprendre plus d'un : n'en ayant jamais fait preuve de son vivant et ne craignant plus grand-chose à présent que son cœur ne bat plus, il s'ingénie à considérer le côté amusant ou didactique de chaque chose... bien qu'il ne parvienne au final qu'à faire montre que d'humour noir ou grinçant.


HISTOIRE
Né un certain 24 Décembre de l'an de grâce 1800 dans une famille rouennaise aisée, Felix Chardot n'a jamais manqué de rien. Destiné depuis sa plus tendre enfance à reprendre l'office de médecin apothicaire que son père tenait du sien et qui représentait la tradition familiale depuis bien des générations, il eut droit à la meilleure des éducations pour le préparer cette tâche héréditaire. Fort heureusement, dès son plus jeune âge Félix avait fait montre d'une grande curiosité pour les sciences mettant en jeu la survie du corps en tant qu'énigme intellectuelle. Suivant cette inclinaison, il ne fut pas long une fois les clés de l'officine en main à la faire transférer au Havre où il pouvait mieux se tenir au courant des maladies exotiques sans parler des recherches menées par ses confrères d'outre-Manche. Il n'hésitait d'ailleurs pas à traverser la mer pour assister ou participer à des conférences... et surtout de façon inavouable à profiter du raffinement que l'on ne pouvait trouver que dans les beaux quartiers londoniens.

Demeuré célibataire malgré l'insistance de ses parents à ce qu'il épouse une perruche sans cervelle mais de bonne famille, il vécut de façon satisfaisante jusqu'à l'âge canonique de trente-sept ans, années qui se conclurent lorsqu'une créature issue du fog lui rentra dedans au détour d'une ruelle et lui enfonça plusieurs pouces de fer dans le cœur. Lorsqu'il fut retrouvé au petit matin, dépouillé et partiellement rongé par les rats, il fut impossible aux autorités de l'identifier et il fut jeté à la fosse commune comme le dernier des freux.
Cependant, par un coups du sort extraordinaire, l'existence de celui qui avait été Felix Chardot : le 15 juin 1837, soit cinq jours avant l'intronisation de celle qui allait devenir la reine Victoria, le grand prêtre d'une organisation secrète visant à la chute du Royaume-Uni s'empara du premier cadavre encore un peu frais qu'il put trouver et s'adonna à la nécromancie dans le but de relever un serviteur destiné à assassiner la princesse. Qu'il se soit trompé dans ses incantations ou qu'il ait forcé la dose de magie pour éviter de se retrouver avec un zombie trop sot pour exécuter sa tâche sur les bras, toujours est-il qu'il ranima le pauvre Felix en même temps que ses souvenirs et ses capacités passées. Une fois le premier moment de surprise dissipé et bien qu'il ait été plutôt un républicain convaincu, l'ancien médicastre fit comprendre à son « maître » qu'il ne comptait aucunement faire verser du sang bleu... et conclut leur vif échange en lui faisant avaler tout le contenu d'une cornue de mercure avant de prendre la fuite.

Dès lors, dissimulant son état grâce à un mélange de blanc de céruse et de formol, le deux-fois-né tenta de survivre vaille que vaille et de se poser en grand observateur passif de ce siècle... du moins jusqu'à ce qu'il ne trouve cela ennuyeux et qu'il ne décide de se relancer dans la recherche toujours tournée vers la physiologie mais davantage vers l'occulte. Il fit ça et là des découvertes médicales qu'il fit attribuer à d'autres, fut inquiété de très près lors de la traque du tueur de WhiteChapel, et ne se décida à prendre sa retraite du monde des humains que lorsqu'il estima que celui-ci n'avait plus rien à lui apprendre. Plaies de cœur, de chair ou d'esprit, il avait déjà fait le tour de tout ça... et la seule chose qui lui donnait encore l'impression que son palpitant fonctionnait encore était ses petites expéditions discrètes dans les coins que ne nomment pas les cartes, ceux où se terrent les banshees et où trotte encore à l'occasion le cavalier sans tête. Des endroits dangereux où l'homme n'a pas de droits, où les mandragores crient et où les sirènes se pâment, où l'on peut trouver des remèdes à tout ce qui existe pour peu que l'on sache où chercher.

Aussi fut-ce sans surprise qu'on le vit faire son baluchon le jour où lui parvint "par hasard" dans sa boîte aux lettres une invitation à se rendre dans une île merveilleuse à l'Est du monde où les gens de « leur genre » étaient les bienvenus et pouvaient vivre à visage découvert. Un pays de Cocagne, en somme, mêlant magie et bienfaits du monde moderne où ses nombreux talents seraient reconnus à leur juste valeur.
Au terme d'une interminable croisière vers l'Orient, où il lui fut donné de faire la connaissance de plusieurs membres de ce que les croyances européennes nomment le "petit peuple", il parvint enfin sur l'île légendaire où une fois passées les formalités de recensement habituelles à tout système gouvernemental qui se respecte on le laissa faire ce que bon lui semblait.
Après une visite méticuleuse de la principale ville de l'endroit, c'est tout naturellement qu'il décida de reprendre l'affaire d'une apothicaire centaure vieillissante, charmé par le ton suranné des locaux... sans parler du fait qu'il trouvait exaltant de pouvoir ainsi exercer son ancienne profession sur ses nouveaux "frères de race" qui semblaient davantage se reposer sur la magie que sur la science pour soigner leurs petits bobos.




POUVOIR(S)
RACE :Zombie

DESCRIPTION DE(S) POUVOIR(S):

- Docteur Blackjack : lorsque l'on passe près de deux siècles à étudier (et surtout pratiquer) toutes les formes de médecines, on en vient forcément à retenir quelques petits trucs : rafistoler des membres en quatrième vitesse, suturer des plaies en trois gestes précis, anesthésier la douleur d'autrui en plantant judicieusement une paire d'aiguilles dans l'échine... le genre de truc toujours pratique lorsqu'on est un cadavre ambulant aux doigts toujours agiles mais souvent très près de la nécrose. S'agit-il pour autant de magie, puisqu'après tout on ne parle là que d'une strict application de techniques physiques et scientifiques ?
Non, bien sûr... mais à voir ses mains virevolter, fendre les chairs puis les refermer avant de poser un cataplasme ainsi qu'un bandage dessus alors que vous souffriez de blessures internes à cause d'un coups de poing d'un minotaure des collines, vous ne diriez pas la même chose.
Ces soins administrés magistralement ne peuvent bien sûr guérir que les blessures physiques ou les résultats physiques de blessures magiques.

- Synthèse : l'un des plus gros problèmes lorsqu'on est un chimiste professionnel et un grand médicastre, c'est de toujours avoir les produits nécessaires à disposition et en quantité suffisantes... mais l'avantage lorsqu'on est un cadavre ambulant, c'est que l'on a plus les même besoins physiques, comme la nécessité d'avoir du sang dans les veines.
Depuis une expérience du genre piquante et mortel pour le plus grand commun multiple, l'organisme semi-animé de Felix s'est retrouvé capable de reproduire dans des proportions raisonnables n'importe quelle décoction qu'il a ingurgité une fois, et mieux encore de pouvoir le régurgiter sur commande par la bouche ou plus discrètement par les pores de la peau... et cela sans avoir besoin du composé original.
Bien sûr, cette spécificité organique ne s'applique qu'aux composés organiques, et le chimiste serait bien incapable de copier un minéral ou quelque chose de vivant : poison, acide, analgésique, sirop pour la toux... tout ce que vous pourriez désirer à condition que ce ne soit pas magique en soi, Felix Chardot peut vous le préparer !

STATISTIQUES :

TYPE : TENEBRES_ANO : Souffrance, Paralysie
FORCE : 30 _ DEF : 40 _ MAG : 0 _ RES : 10 _ DEX : 70 _ VIT : 50
DMGP : 120-144 _ DMGM : 0 _ DEFP : 80 _ DEFM : 10 _ PV : 5000

OBJET(S) :

- Un lot de costumes confortables, tous d'une teinte sobre et bien taillés
- Une pochette de cuir comprenant un jeu de scalpel, du fil à suture et des aiguilles
- Une canne à pommeau d'argent pouvant être dévissée d'un simple tour de poignet pour être changé en canne-épée (+75 DMGP).
- Un ceinturon en cuir noir disposant de nombreuses petites bourses pour entreposer des fioles ou de menus objets découverts sur le chemin.
- Une montre à gousset en argent, souvenir de sa vie à Londres.






HORS RP
Petite Phrase Perso

    WHO ARE U ? : Une mite en pull-over.
    Plus sérieusement je suis un homme lambda de presque 24 ans, qui aiment écrire et lire des aventures fantastiques sur des forums. J'ai déjà roulé ma bosse pendant quelques années, et j'ai envie de tenter ma chance là, à présent.

    PRÉSENCE : 5/10 Estimation à revoir à la hausse, je pense.

    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? COMMENT LE TROUVEZ VOUS ? : Par Sawen, je crois. Un forum sympa, haut en couleur et prometteur, je dirai... j'ai hâte de mordre dedans !

    CODE : Cats love the Nyan Style. Il parait.<
 



Dernière édition par Felix Chardot le Lun 25 Fév - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: Felix Chardot, le Presque-mort   Lun 25 Fév - 11:51

Bon, eh bien c'est l'heure du verdict ~

Tout d'abord, j'aimerais dire que j'ai particulièrement apprécié ta plume, c'est fluide et agréable à lire ! Ensuite, dans la partie Infos Générales, au niveau des pouvoirs, il faudrait que tu notes le nom de tes deux pouvoirs

Je n'ai rien à redire sur le physique et le moral, tout est en ordre.

Pour l'histoire, un seul petit détail me chiffonne : ce n'est pas le leprechaun qui t'aurais donné la lettre, elle serait arrivé dans ta boîte aux lettres, ou alors comme par magie dans une de tes poches. Ce sont des sortes de titres de transports nominatif, donc... J'ai aussi était un peu confuse, mais je l’expliquerais plus en détails dans les pouvoirs.

Donc, pour les pouvoirs justement, Docteur Blackjack est bon sur le principe, mais il faudrait juste enlever cette valeur de heal " fixe ". En effet, recoudre un bras et désinfecter une plaie est tout de même différent, et ces deux choses auront chacune des valeurs de soin différentes. Autrement, ça se fera via tes techniques.

Pour Synthèse, le principe est également bon, mais tu emploies certains termes qui peuvent fortement porter à confusion ( et c'est là où j'ai aussi été un peu embrouiller dans ton histoire ). Tu ne peux pas être un alchimiste si tu ne possède pas l'étincelle, car l'alchimie est vraiment " magique " . Autrement, en l'état, tu fais plus de la chimie qu'autres choses. Pour revenir sur ton pouvoir donc, je n'y vois pas d’inconvénient, à condition que la limite soit celle de ne pas pouvoir synthétiser de choses magiques. Autrement dit, tu ne pourrais pas " recracher " une potion par exemple, mais pourquoi pas de l'acide, si ça t'es un jour venu à l'esprit d'en boire...

Voilà voilà, bon courage pour les modifications !

_________________


I wanna play, nya ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Habitant

MessageSujet: Re: Felix Chardot, le Presque-mort   Lun 25 Fév - 15:35

Modifications effectuées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: Felix Chardot, le Presque-mort   Lun 25 Fév - 17:35

Bon, eh bien tout est en ordre mon bon monsieur ! Pour ce qui est des dommages de ta canne-épée, je laisserais à Eria le soin de te MP les dégâts.

Tu auras le droit de créer 7 techniques maximum. N'oublies pas de compléter ton profil et ta carte d'identité !

Bon jeu sur Hiromae ♥

_________________


I wanna play, nya ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Felix Chardot, le Presque-mort   

Revenir en haut Aller en bas
 

Felix Chardot, le Presque-mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Nouveau Départ :: Fiches de Présentations :: Fiches Validées :: Habitants-