AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Asuna Werewolf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Prof

MessageSujet: Asuna Werewolf   Sam 15 Déc - 20:10


Werewolf Asuna
Hum. Il va nous falloir une strat pour celui-là, qui fait dps dans le groupe ? Need guardian pour tank svp !


Froide & Distante

Feat  Horo
From Spice and Wolf

INFOS GENERALES

NOM : Werewolf

PRENOM(S) : Asuna

ÂGE : Environs huit siècles d'existence, elle a elle même oubliée.

NATIONALITE(S) : Japonaise

LIEU DE NAISSANCE : Périphérie de Tokyo

ORIENTATION S. : Gladialosexuelle

OCCUPATION : Professeure d'informatique collège/lycée. Apple chasseuse de quêtes.

RACE : Inugami

POUVOIR(S) : Invisibilité, souplesse animale, lien du maitre.

NIVEAU DE LICENCE :  Rang B



PHYSIQUE
Une peau blanche, pâle comme la lune. Des yeux d'un rouge sanglant, ardent. De longs cheveux roux-brun dégageant toujours une délicieuse odeur de noisettes et de sous-bois. Deux oreilles et une queue, touffues, de la même couleur que son pelage et donc les extrémités se terminent par une pointe de blanc . Le tout ne servant qu'à faire ressortir un visage exquis, dessiné à la perfection où on peut voir un petit nez retroussé surplombant des lèvre qu'on a envie d'embrasser et d'où dépasse la pointe de deux petites canines, anormalement longues.

En clair c'est cela Asuna. Que dire d'autre ? Petite, sans beaucoup de formes peut-être, mais qui s'en soucie quand on a un aussi beau visage devant soit ? L'important n'est pas le corps, c'est l'âme, et c'est bel et bien son âme que l'on voit dans les yeux de la jeune Inugamie. Enfin jeune, uniquement parce qu’elle est immortelle. Sinon elle vit depuis bien plus de temps qu'elle ne peut le dire. Sans que cela lui est laissé ne serait-ce qu'une seule marque vous remarquerez.

Enfin, c'est bien beau de décrire la splendeur d'un corps pareil, quand on sait les efforts qu'elle fait pour le cacher. Car oui, elle n'aime pas se montrer, se dévoiler ne serai-ce qu'un peu. Elle est ainsi, notre physique représente souvent notre esprit et celui d'Asuna aime se cacher, se retenir d'attirer l'attention. Ainsi sa tenue préférée reste les robes amples, simples et élégantes, qu'elle porte la plupart du temps chez elle et ailleurs. Et elle ne sort jamais sans rajouter son lourd manteau capuchonné en laine qui l'accompagne depuis maintenant bien des décennies. Ce n'est qu'ainsi qu'elle se sent en sureté dehors, camouflant ses attributs raciaux malgré la présence d'autres personnes de sa race sur l'île. C'est dur de changer plusieurs siècles d'habitudes.

En dernier vous pourrez remarquer ce petit sac en cuir qu'elle porte toujours autour du cou. Il s'agit de son sac sans fond. Qui la suit partout dans ses déplacements. Plus pratique qu'un sac à main, plus léger qu'un sac à dos et plus élégant qu'un cartable de professeur classique. Elle l'aime beaucoup, que ce soit pour ce qu'il y a dedans ou pour le côté décoratif de l'objet et pour rien au monde elle ne l'oublierai quelque part.


MORAL
Son esprit n'est pas si facile à comprendre, ni même à décrire où à expliquer bien qu'il soit extrêmement simple en soit. Paradoxale non ? Elle a une façon bien à elle de voir les choses, façon forgée par une vie entière à se méfier des autres, à creuser l'écart entre eux et elle pour ne pas être blessée.

Oui … Si on devait définir la caractéristique principale de sa psyché, ce serai cela. Ce mur qu'elle a construit entre son cœur et les autres. Mur que personne en dehors de Gladiale n'a jamais réussi à percer. Encore maintenant, elle reste extrêmement méfiante, n'accordant jamais sa confiance, se tenant toujours prête et imaginant toujours le pire. C'est sa façon à elle de se protéger, de s'empêcher de souffrir. On ne peut pas comprendre ce que ressent réellement un Inugami devant la trahison, la fidélité étant leur raison d'être, c'est une douleur intenable que d'être confronté à des menteurs ou des manipulateurs. Hors aujourd'hui notre monde en est malheureusement remplie, d'où la confirmation qu'elle avait fait le bon choix en se coupant du monde.

Pourtant derrière ce mur, il existe une autre personne. Timide, douce, gentille et un peu ingénue. Mais cela personne ne le voit. Alors on considère Asuna comme une personne froide, hautaine et cachant ses sentiments et on s'arrête là, sans chercher à voir plus loin. De toute manière la demoiselle ne laisserai pas des gens en qui elle n'a pas confiance se rendre compte qu'elle n'est pas ce qu'elle semble être. Et comme elle n'a confiance en presque personne …

Un caractère simple et pourtant ô combien complexe.




POUVOIR(S)
RACE : Inugami

DESCRIPTION DE(S) POUVOIR(S):

Invisibilité : Asuna a découvert qu'elle possédait ce pouvoir alors qu'elle gardait la tombe de son maître décédé. Quand elle peut se concentrer suffisamment sans être dérangé ou sur le coup d'une émotion forte, elle peut se rendre invisible. L'air se met à crépiter de manière étrange autour d'elle et elle s'efface tout doucement pour ne plus que laisser du vide derrière elle. On peut toutefois toujours l'entendre, la sentir ou même la toucher, elle devient juste complétement visible à l'oeil nue mais rien d'autre.

Souplesse animale : De part son ancienne nature d'animale, Asuna est bien plus agile, précise et rapide qu'un être humain normal. Cela lui permet de faire des esquives plus efficace et d'être bien plus précises au tir que le commun de mortels. Cela se traduit par un bonus de +30 en DEX.

Lien du maitre : C'est bien connu, un chien sais quand est-ce que son maître est en danger. Pour Asuna le même genre de lien se créer avec l'être qu'elle aime le plus au monde, en l’occurrence Gladiale. Elle sait dont en permanence si il va bien, est blessé ou en danger de mort et ce peu importe la distance qui les sépare. Cependant ce lien n'indique en aucun cas où l'autre est ni de quel nature est le danger.

STATISTIQUES :

TYPE : Aucun_ANO : Toutes
FORCE : 0 _ DEF : 90 _ MAG : 0 _ RES : 80 _ DEX : 100 _ VIT : 100
DMGP : 0 _ DMGM : 0 _ DEFP : 765 _ DEFM : 680 _ PV : 10000

OBJET(S) :

Asuna a acheté un sac sans fond à un magicien il y a un an de cela, elle le porte en permanence autour du cou depuis. Cela lui permet de ranger son fusil pour l'emporter partout avec elle. Elle s'en sert aussi dans un usage de tous les jours, dès qu'elle a besoin de quelque chose, hop elle le range dedans. Elle ne le révélera jamais mais elle possède aussi toute une collection de photo de Gladiale en train de dormir à l'intérieur de ce sac ainsi que sa toute première game boy.

Armement : [/u]

Sr-25, fusil moyenne-porté : Son joujou favori. Quand Asuna l'a monté, elle savait ce qu'elle voulait. Une machine de guerre custom afin d'être plus efficace à longue porté, une lunette de visé poussée, du poids supplémentaire, un trépied et un canon long ayant été montés dessus. Elle présente deux modes de tir : coup par coup et rafale.
Dégâts : 600 - 800 DMGP.
Portée : 800 mètres.
Capacité spéciale : Inflige des dégâts supplémentaires et ne consomme pas de chargeur (mode coup par coup) quand elle est utilisée pour tirer sur une cible entre 100 et 800 mètre. Cependant Asuna a besoin d'être en position de tireur pour faire cela, ce qui le demande d'être au calme et concentrée, loin du combat avec une ligne de vue dégagée. A moins de 100 mètre, elle repasse en mode rafale et recommence à utiliser ses chargeurs. Différent type de balle peuvent être utilisés et la lunette permet des tirs d'une grande précisions. Elle peut aussi monter un silencieux sur le canon de l'arme pour les attaques discrètes.

Couteau de combat : La dernière arme d'Asuna, elle ne l'utilisera que dans les situations les plus désespérée. Elle ne nécessite pas de munitions mais ne peut s'utiliser qu'au corps à corps. Il s'agit du couteau de combat standard des commandos américains, on peut voir qu'il n'a presque jamais servis. Mais elle n'hésitera pas pour autant.
Dégâts : +50 DMGP
Portée : Corps à corps.
Capacité spéciale : Ne nécessite pas de munition.






HORS RP
Petite Phrase Perso

    WHO ARE U ? : Luna ~

    PRÉSENCE : 5/10 !

    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? COMMENT LE TROUVEZ VOUS ? : J'ai suivis le gros loup là-bas. Rien à dire j'aime !

    CODE : Got it !
 



Dernière édition par Werewolf Asuna le Mer 30 Jan - 1:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Prof

MessageSujet: Re: Asuna Werewolf   Sam 15 Déc - 20:12



HISTOIRE
Spoiler:
 

Partie 1

«  Wouf wouf ! 
- Je sais, je sais c'est douloureux ...
- Kaïï Kaïïï !
- Je sais, tu souffres mais ce n'est rien ...
- Kaïïïï !
- Rien comparé à la douleur de te voir comme ça.
- Wouf … wouf …
- Tu sais à quel point je souffre, moi aussi, de te voir comme cela.
- Kaï ...
- Alors supportons le ensemble d'accord ? »

Ce sont les derniers souvenirs de ma vie de chien. C'est assez ironique quand on sait ce que cela veut dire en langage humain. Car oui, en soit c'était vraiment une vie de chien.
Je me rappelle encore. Toute cette nourriture, toutes ces bonnes choses juste devant moi, mais que je ne pouvais atteindre, hors de ma portée, juste à quelques millimètre trop loin.
Ah oui … Je m'en souviens comme si c'était hier. Il a plu tous les jours. Sans jamais s'arrêter. La pluie tombait, tombait et je hurlais, hurlais de douleur devant lui, qui me répétait inlassablement les même mots …

« Je souffre moi aussi. »

Et son visage qui semblait si pitoyable, si triste, que je ne pouvais que le croire, moi qui était emprisonnée, là, le corps dans le sol, sans pouvoir rien faire si ce n'est écouter et essayer d'atteindre de quoi survivre, juste là, hors de ma porté.
Cela a duré tellement longtemps … Il a changé les plats à chaque fois qu'ils devenaient immangeable. Combien de fois en tout ? Je ne sais plus, je me souviens de tout, mais pas de ça, je n'y prêtais pas attention à l'époque. Je ne comprenais pas.
Je suppose que c'est comme ça que je suis morte. Sous la pluie battante, sous le regard de mon maitre, sans même ne serai-ce que m'approcher un peu de cette nourriture qui aurai pu me sauver. Je me souviens pas de grand chose, je ne pouvais plus parler, plus réfléchir, tout mon corps était engourdi … Puis j'ai juste fermé une dernière fois les yeux.

Puis ce fut le déferlement de colère, contre tout, contre chacun et même contre moi. J'en voulais au monde entier, comme si des fleuves de laves coulaient dans mon corps et mon esprit. Et plus que tout je voulais le voir lui aussi mourir, souffrir autant que j'ai souffert, implorer pardon pour finalement rejoindre le grand néant.
Mais quand je me suis tourné vers lui, auréolé de ténèbres qui enflaient mon âme, il était toujours là, me regardant toujours avec le même regard, comme si je n'avais pas changé, comme si il souffrait réellement autant que moi.

Et tout autour de moi il y avait cette nourriture, tout cela qu'il avait préparé chaque jour pour moi, changé autant de fois qu'il le fallait. C'était mon maitre, mon seul maitre, il avait du faire cela pour mon bien non ? Il devait y avoir une explication. Il m'aimait de tout son cœur, je le savais.
Alors les fleuves de laves ont disparu, remplacé par une paix incroyable, les ténèbres sont partis, laissant place à une douce chaleur et il m'a accueilli simplement à ses cotés, sans un mot, sous cette pluie battante et se ciel si gris.

Oui ... Oui c'est ainsi que je suis morte. Que je suis devenu une Inugami. C'était il y a déjà bien longtemps … Je ne me souviens même plus de son visage … J'en rêve parfois de ces jours pluvieux et je pleure, doucement, dans mon sommeil.


Combien de temps ai-je vécu ensuite à ses cotés ? Je ne m'en souvient plus non plus … Il m'a éduqué, m'a montré le vrai visage de ce monde, des hommes et même des autres. Il m'a expliqué comment et pourquoi il ne fallait jamais faire confiance à personne, pourquoi finalement, tous vous trahissaient, tous, comme il m'avait déjà trahi, comme je l'avais déjà trahi, comme le monde entier passait son temps à se trahir et à se déchirer.

Il était très doux mais inflexible. Chaque fois que qu'il voyait que je lui faisais confiance, il me punissait. Il n'y prenait aucun plaisir, il me disait que ça le peinait et parfois même s'excusait, mais il devait le faire pour mon bien, pour me protéger. Et tout en me disant cela, il me disait aussi de ne pas le croire, car je finirai par souffrir de cette confiance. C'est ainsi que j'ai grandit dans cette grande maison solitaire, balayée si souvent par le vent et la pluie. Chaque jour apprenant plus sur l'horreur du monde, chaque jour subissant plus de punitions pour m'apprendre à ne pas avoir confiance dans les autres.

Ma joie de vivre n'a jamais eu le temps de voir le jour. Mes émotions n'ont pas tardé à disparaître aussi. Je me suis renfermée sur moi, oubliant ce que je subissais, me rappelant que c'était pour mon bien. Je suis devenu aussi grise que cette maison, aussi grise que cet homme, aussi grise que ce monde. Pour pouvoir plus tard y survivre quand il ne serai plus là. Car oui peut importe combien je l'aimais, le monde est ainsi fait que tout ce que l'on aime est voué à disparaître un jour ou l'autre. Il ne fallait pas aimer, aimer c'était souffrir.

Et finalement pour s'assurer définitivement que je ne souffre plus, il m'a même pris même mon corps. Il n'en ressentit aucun plaisir, tout comme moi, mais après l'avoir fait, il m'expliqua que maintenant plus rien de pire ne pouvais m'arriver, que même mourir était reposant après cela. Je suis longtemps restée étendu sur le sol de la pièce, me demandant à quoi cela servait de vivre, si c'était uniquement pour souffrir et accepter la mort comme un repos. Mais je n'ai pas trouvé de réponse, le plafond lui aussi est resté muet. Mais je ne suis pas morte, il m'a nourri comme à chaque fois, sans me forcer, laissant juste la nourriture ici, la faim est venu et à pris le dessus, la vie a continué.

Puis il est mort. Je ne l'avais pas vu vieillir, je ne l'avais pas sentit changer. Il est resté tels quel jusqu'à la fin. Ils ont dit que c'était un accident, qu'il était sortit dehors et qu'un groupe de brigand l'avait attaqué. Comme si il était allé au devant de la mort juste pour me prouver qu'il avait raison, que de toute manière à la fin on ne pouvait qu'être seul. Qu'est-ce qu'il y avait à dire d'autre de toute manière ? Il n'y avait personne à son enterrement, juste moi dans la tenue noire que je portais chaque jour à ses cotés et lui dans sa tenue blanche alors qu'on le mettais en terre. En définitive je ne l'avais jamais vu sourire.

Je suis resté là, à coté de sa tombe. Je n'avais nul autre endroit où aller et de toute manière à quoi cela servirai-t-il ? On finirai pas me trahir, me blesser, où que j'aille se serai la même chose. Alors je suis resté ici, sous le vent, sous la pluie, sous le gris de ce monde. Mon corps c'est affaibli, je ne pouvais pas mourir pour si peu, mais l'enfant que je portais lui, si. Je l'ai sentit sortir de moi, s'en aller avant même de connaître cet endroit. Et je l'ai envié.

Combien de temps suis-je restée ainsi ? Combien de temps … Me nourrissant de ce que je trouvais, ne vieillissant pas, restant ainsi, figée, seule pour toujours. A force les gens du village on finis par me vouer un culte, comme la divinité protectrice de ce cimetière. Je n'avais plus à me soucier de la nourriture, chaque matin les offrandes étaient là.

Un siècle, deux siècle … Plus ? Sans doute. Je ne sais plus, je n'ai jamais su, je n'y ai jamais prêté d'importance. Les gens naissaient, vieillissaient, mourraient. Et moi je restais là, gardant la tombe de mon maitre. Le monde évoluait mais je ne m'en rendais pas compte. J'ai fini par me cacher de la foule, découvrant à ce moment là un potentiel que je n'avais jamais exploré auparavant, un don inscrit dans mon sang depuis ma naissance mais que l’éducation de mon maitre n'avais jamais révélé au grand jour. Cependant je le faisais plus par épuisement de ces vénérations que par quelconque sentiment de peur. Si ils m'avaient tués, au moins aurai-je été débarrassée de ce fardeau qu'est la vie. Voilà ce que je me disais.

Il y avait maintenant d'immense oiseaux de fer grondant dans les cieux. Le cimetière avait bien changé, il n'y avait plus tant d'offrande que cela, juste quelques oranges et parfois une pomme un peu fade. Plus personne ne croyait en elle, elle avait disparu, reléguée avec les mythes du passé. Alors elle pouvait de nouveau rester ici à veiller sur la tombe de son maitre, sans se cacher, sans fuir les regards. Personne ne prêtait attention à elle. Une jeune veuve comme des milliers d'autres ici-bas.

Du moins c'est ce qu'elle pensais. Ce n'est cependant pas sans raison que ce petit garçon lui offrit sa gameboy. L'avait-il observé depuis longtemps ? Seule devant cette pierre tombale si vieille que l'inscription était devenue illisible. Peu importe en réalité, toujours est-il que ce cadeau si important aux yeux d'un enfant, changea réellement la vie de la demoiselle-chien.

L'objet était étrange, inconnu de la demoiselle. Doucement elle le tourna dans un sens, puis dans l'autre, cherchant à comprendre la signification de pareil objet. Mais rien ne lui vint à l'esprit. Mais qu'est-ce que cela pouvait il bien être ? Sans qu'elle s'en rende compte son doigt effleura, l'interrupteur, faisant prendre vie au jeu à l'intérieur de la petite console. Et immédiatement elle fut transportée. A l'intérieur de cette chose, il existait un univers merveilleux, plein de couleur et de joie, où le bien et le mal était clairement définie et où le bien l'emportais toujours. Que de différence avec le véritable monde, celui dont on lui avait appris qu'il n'était que cruauté, tromperies et trahison.

Elle en fut submergée, subjuguée et, pour la première fois, heureuse, elle s'amusa ainsi des heures, découvrant avec émerveillement un monde où elle pouvait enfin être elle même sans crainte ou peur. Et ce qui n'avais été qu'un paquet d'heure lui paru des mois entier … Jusqu'à ce que la console n'ai plus de piles.

Évidement, elle ne savait pas que c'était cela. Pendant quelques instants elle fut la plus peinée du monde. Ainsi, finalement, elle avait de nouveau été trahie ? L'illusion était finalement dissipée, la machine arrêtée, elle était de nouveau coincée ici, seule. Tout cela n'avais en définitive était qu'une simple farce, un moment de bonheur qu'on lui avait repris tout aussi rapidement.

Cependant pour la première fois de sa vie, elle ne se laissa pas abattre. Ce monde qu'elle avait vu était si … si beau et bon qu'elle ne pouvait se résoudre à le laisser s'en aller. Pendant plusieurs jours elle attendit le garçon, essayant d'obtenir auprès de lui des réponses à ses interrogations sur l’étrange machine. Mais il n'était plus là, finalement elle comprit qu'il lui avais offert cela pour lui dire adieu, elle qu'il observait tout le temps.

Alors pour la première fois depuis des siècles, elle quitta le cimetière. Dehors le monde avait changé, était devenu étrange. Ce fut une période dure pour elle. Elle évolua petit à petit, apprenant la nouvelle société moderne tout doucement, finalement elle ne retourne plus au cimetière que pour dormir. Puis une fois de temps en temps. Puis finalement elle cessa d'y vivre pour ne plus passer qu'une fois par semaine, déposant des fleurs sur la tombe de son maitre et pleurant son absence.

Elle avait découvert Tokyo, la grand ville qui avait entouré son cimetière durant tout ces siècles, et surtout Akihabara, dans ce quartier, elle avait réussi à se faire un peu d'argent dans un cosplay café, rien de bien important, juste suffisamment pour lancer le projet qu'elle avait mis au point en étudiant le nouveau monde qui existait en dehors du cimetière. Évidemment ce ne fut pas de tout repos de camoufler jour après jour ses oreilles et sa queue, mais depuis le temps elle avait appris à correctement utiliser son pouvoir, pouvant ainsi faire disparaître des partis de son corps suivant son désir. Finalement, elle pris un minuscule appartement dans un coin de ce quartier si coloré et une connexion internet, puis elle se lança. Se lança dans quoi ? Les MMORPG bien sur !

Elle commença d'abord par un petit MMO simple et peu peuplé. Utilisant sa passion du jeu, elle grimpa très vite en tête des meilleurs joueurs. De là, elle fut recrutée dans une guilde influente sur un autre jeu, en quête d'une meilleur équipe pour améliorer son classement. Apple comme elle se faisait surnommer, devint très vite une légende du jeu en ligne. Personne ne savait qui elle était réellement, mais elle restait imbattable, inclassable même. Très vite elle gagne une petite quantité d'argent par la revente de monnaie virtuelle et par les guildes qui se battaient pour l'avoir. Rien d’impressionnant mais suffisant pour qu'elle s'adonne à sa passion et commence à monter ses propres ordinateurs sans avoir à sortir de chez elle, si ce n'était pour sa visite hebdomadaire. Après cinq ans de ce régime, elle était devenu la dirigeante des sept guildes les plus puissante sur les serveurs du net et une experte de haut niveau en matériel informatique, codage, graphisme, sécurité et autres ressources que l'on pouvait apprendre sur internet et pratiquer chez sois. The Lovely Apple était devenu un mythe dans le monde des geeks. Cependant par peur des autres humains, elle restait totalement secrète sur son identité, allant même jusqu'à utiliser un logiciel de camouflage vocal pendant les conférences pour qu'on ne puisse jamais la reconnaître, contribuant ainsi sans le vouloir à forger la légende qui l'enveloppe aujourd’hui encore deux ans après sa disparition d'internet. En définitive elle venait de trouver sa véritable passion dans la vie : L'informatique.

Pourtant tout cela est bien peut important face à la rencontre qu'elle fit un jour d'été au cimetière. Une rencontre qui allait enfin lui montrer que fuir derrière un écran n'était pas la bonne manière d’appréhender le monde.


Spoiler:
 


Partie 2 :

Neuf ans ont passés ainsi. Neuf longues années, d'abord indécises, puis emplies de joies et de souvenirs. De connaissances, ils sont devenus amis, puis amants et enfin couple. Asuna se souvient de chacune de ces transitions comme si elles avaient eu lieu la veille, souhaitant garder le bonheur qu'elle avait ressenti à ce moment là au plus profond de son âme. Ils ont finis par emménager ensemble, dans un immeuble à la limite du quartier d'Akhibara. La-bas ils vivent une vie tranquille et satisfaisante, à base de jeux vidéos, de livres et de petits plats gourmands à souhait.

La demoiselle c'est un peu ouverte, elle n'a plus peur de sortir, plus aussi peur des autres, petit à petit elle a appris à faire confiance, à aimer quelqu'un d'autre. Parfois cela la blesse, la rend triste, mais elle sait que ce n'est que passager, que son homme revient toujours vers elle, pour la prendre dans ses bras quand elle pleure, pour lui caresser la tête et lui murmurer des mots d'amour qui la font sourire à travers ses larmes.

Elle a appris beaucoup aussi, que d'autres gens comme eux existent et que d'autres gens encore différents d'eux existent aussi. Que le monde est bien plus vaste que ce qu'elle pensait. Que tout n'est pas si noir et si sombre. Tout cela l'a changé, elle n'est pas non plus devenu bavarde et chaleureuse pour autant, mais en privé elle se relâche, se détend. Tout cela Gladiale aussi l'a remarqué. Alors finalement, quand il retombe sur cette vieille lettre coincé dans les pages d'un livre qu'il a lu il y a de longues années de cela. Il se demande si il ne serai pas temps qu'il lui en parle de cet endroit. D'Hiromae.

Elle hésite. Ne sait pas. Faire confiance à quelqu'un d'accord. Arrêter d'avoir peur des autres aussi. Se détacher de ses jeux vidéos pour sortir avec lui et parfois faire un vrai travail de serveuse pourquoi pas aussi. Mais … changer complètement de lieu de vie, aller sur une île mystérieuse remplie de gens comme eux. Cela lui fait encore peur. Alors elle demande un peu de réflexion, juste de quoi retomber sur ces pattes. Et comme chaque fois où elle doit prendre une décision, cela prend du temps. Beaucoup de temps.

Un an pour être exact. Enfin un peu moins en réalité. Mais au moins dix mois bien remplis avant qu'elle ne donne son accord, après tout elle allait devoir tout quitter pour lui, dire au revoir à tout ce qu'elle avait accompli sur ses précieux MMO, car oui, elle ne pouvait en définitive continuer à vivre ainsi. Cela marchait jusqu'à maintenant parce qu’en dehors de Gladiale et de son maître, elle ne voyait personne d'autre. Mais là-bas sur l'île, elle devrai sortir, avoir un travail, une vie, des relations sociales, ce genre de chose donc on ne pouvait dépendre, lorsque, comme elle on ne souhaitait vivre sa vie que derrière un écran. Et pourtant, elle accepte. Sous condition évidement. Premièrement, elle s’appellera dorénavant Asuna Werewolf. Deuxièmement, elle trouvera un travail au même endroit que son tendre. Troisièmement il continuera toujours à lui faire les plats qu'elle aime en priorité. Et enfin dernièrement, il lui donne deux mois pour préparer le voyage.

Pourquoi avoir accepté ? Même Gladiale en est surpris, il s'attendait à de dur négoces, à de longues discussion avant finalement un accord renfrogné de la part de la demoiselle. Après tout elle n'a jamais daigné à vouloir ne serai-ce qu’imaginer bouger de son endroit à elle, même quand ils habitaient séparément c'était lui qui faisait presque tout les voyages. Mais elle refuse de dire ses raisons, ne voulant pas expliquer son changement d'attitude, alors l'homme-loup reste sur sa faim tandis qu'elle prépare le voyage.

Les raisons sont multiples en réalité. Il y a l'hostilité de Gladiale envers son maitre déjà, qu'elle sent croissante chaque jour où elle va lui rendre visite, puis aussi le désir de bâtir quelque chose de nouveau, d'enfin vivre normalement avec son homme sans toujours être responsable de son petit univers virtuel, prenant, trop prenant sans doute. Bien sur l'attrait d'un univers réel bien plus proche de ses jeux y est pour quelque chose, tout comme l'envie d'expérimenter autre chose que le métier de serveuse cosplay. Puis une part de curiosité aussi, maintenant qu'elle n'a plus peur des autres, elle se demande ce qui pourrai se passer si elle rencontrait des gens de sa propre race ou de races différentes.

C'est donc pour toute ces raison différentes qu'elle passe Fevrier et Mars 2009 à préparer son voyage pour l'île d'Hiromae. Au programme préparation du matériels informatiques et ludiques, apparemment très rare là-bas, démission de son boulot et surtout, les adieux déchirants avec ses différentes guilde, espérant secrètement que son héritage perdure. Mais ce dont elle parle moins à Gladiale, c'est l'entrainement poussé qu'elle se force à subir afin d'apprendre à se défendre en cas de besoin, pourquoi un tels entrainement ? Car Gladiale sait manier l'épée lui, mais elle qu'est-ce qu'elle a ? Un ''entrainement'' virtuel sur des jeux de guerre, des connaissances extrêmement poussées en informatique, un sens de la gestion et de l'administration de guilde hors-norme … Quand on regarde ces trois compétences il est facile de comprendre pourquoi elle sent le besoin d'acquérir de nouveaux talents. En définitive ses heures passés sur des jeux de guerre vont être confrontés à la réalité du terrain.

Bien sur Gladiale remarque assez vite ce petit-jeu. Difficile de tromper son instinct de loup quand il vous demande pourquoi vous sentez la sueur chaque soir. Alors elle lui avoue son projet, le fait qu'elle tente d'apprendre à se défendre au cas ou sur l'île. Bien sur il s’énerve, s'indigne de la chose et surtout du fait qu'elle ne lui fasse pas assez confiance pour le défendre. Mais elle aussi veut agir, veut être capable de se protéger et de le protéger en cas de danger. Alors elle refuse tout net de se débarrasser de son arme, qu'elle aime déjà d'ailleurs, reste sur la défensive et finis par couper cour à la conversation, les laissant brouillés pour quelque jours.

Mais malgré l'incident, finalement les préparatifs arrivent à maturation. Et le voyage commence. D'abord vers le port de Tokyo où ils rencontrent le kami des navires, puis à travers l'océan puis finalement sur Hiromae. Un monde entièrement nouveau.

La suite les habitants de l'île la connaissent, le couple s'installe, heureux, dans leur nouvelle maison. Asuna installe tout son matériel tandis que Gladiale range ses livres. Puis ils se font engager comme professeur, en informatique pour sa part. Un métier qui lui plait énormément cela va sans dire. Elle découvre ensuite avec joie qu'elle n'est pas la seule à s’intéresser aux technologies de pointes humaines. Comme par exemple Alice et son robot excentrique mais merveilleux. C'est d'ailleurs par pure surprise qu'elle tombe sur un AR-25 en état de marche et complètement Custom pour la longue distance dans l'amurie d'Hiromae, elle n'hésite pas et l’achète d'ailleurs immédiatement. Finalement elle s’essaie aussi aux quêtes après un an d'entrainement au tir, au combat au corps à corps et à l'utilisation de son pouvoir de manière offensive, sous la tutelle du loup-garou.

Puis elle grimpe dans les licences, atteignant finalement l'agrégation de rang B. Il faut dire qu'entre son enthousiasme, son fusil, ses instincts de canidés et son invisibilité, les missions s'enchainent facilement, étant presque devenu un moyen de détente pour elle en plus d'une source de revenu supplémentaire, surtout en compagnie de son tendre. Après tout, maintenant qu'elle ne pouvait plus passer ses soirées à « raid » en compagnie de ses membres de guildes, elle avait énormément de temps libre.

Ainsi passent les jours sur Hiromae, entre travail, quêtes et jeux vidéos, sans oublier Gladiale et ses petits plats. Oui il n'y a pas à dire. Elle a enfin compris le sens du mot bonheur et confiance. Elle n'aspire plus qu'à une chose, que cela dure pour l’éternité et même au-delà.






Dernière édition par Werewolf Asuna le Mer 30 Jan - 23:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Prof

MessageSujet: Re: Asuna Werewolf   Dim 16 Déc - 10:26

Triple post. Me voilà fin prête pour de nouvelles aventures !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: Asuna Werewolf   Mar 15 Jan - 12:32

Bon, tout d'abord désolée de l'énorme retard, c'est assez difficile pour moi de compiler études et forum en ce moment.

Le verdict donc ! Tout d'abord, il serait bien que tu nous donnes l'âge de ton personnage. Ca peut paraître peu de choses, mais ça nous permet d'estimer beaucoup de choses lors de la validation de la fiche, notamment vis à vis des techniques. Je n'ai rien à redire sur le physique et le moral.

Pour l'histoire... Eh bien, il va y avoir pas mal de point à revoir. Tout le début est sans trop de problème ( bien qu'il donne envie de se tirer une balle xD ), mais tout commence à peu à s'emballer lors de sa sortie du cimetière. D'abord, non, on ne pourrait pas de prendre pour un cosplay. Tes oreilles bougent de manière trop naturelle pour que ce soit de la robotique, ca a la même texture, apparence que des oreilles de chien et pareil pour ta queue. Si quelques personnes pourraient se laisser baratiner, ça serait pourtant clairement marqué sur ta tronche que tu es une mutante.

Ensuite, vu la partie en spoiler, je supppose que c'est un rp que vous avez fait avec Gladiale. C'est certes très bien écrit, mais.... Mais c'est long. Mince, c'est un rp quoi ! L'action avance forcément moins vite, et ça rajoute une grosse longueur à l'histoire. Ca aurait pu être résumé en plusieurs lignes ( et ainsi me faciliter un peu la tâche ).

Qui plus est, tu n'es pas censé savoir qu'il n'y a pas de réseau internet sur Hiromae. D'autant plus si la lettre est vieille. Techniquement, les seules informations dont vous disposez sont celles inscrites sur le bout de papier, autrement dit une brève explication de la situation et comment se rendre sur l'île.

Pour ce qui est d'aller voler des armes, je restes très sceptique. Être invisible c'est une chose, mais tu n'es pas intangible non plus, et avec les détections dans les bases US... Bref, j'aimerais un peu plus de précisions de ce côté là.

Quant au titre de professeur d'informatique, eh bien, là aussi j'aimerais voir plus de précisions dans ton histoire. On sait que pendant très longtemps elle a été accro au MMO, ok, mais ça ne veut pas dire qu'elle est bonne en informatique. Qu'en est-il de ses compétences pour démonter, monter un PC ? Sait-elle programmer ? Enfin tu l'auras compris, une phrase sur ça est bien trop maigre pour servir de réelle justification.

Dernières remarques mais pas des moindres : Depuis quand est-ce que les jeux vidéos permettent d'avoir des compétences réelles ? Je veux dire... Certains jeu ont beau être réaliste et t'apporter un minimum de théorie, il n'en est rien comparé à la pratique. Appuyer sur le bouton b de la manette ou sur la gâchette d'une vrai mitrailleuse, y a pas mal de différence tout de même. Alors non, ton personnage n'est clairement pas entraîné par le combat x)

Je n'ai rien à redire sur les pouvoirs, et pour ce qui est des armes, je laisses Eria juger.

Voilà ! Bon courage pour les modifs ~

PS : Ah, oui, il y aussi un changement de personne assez inexpliqué. Tu passes à la troisième alors que tout le début est à la première.

_________________


I wanna play, nya ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Prof

MessageSujet: Re: Asuna Werewolf   Mer 30 Jan - 1:11

MAJ faite ! Désolée du retard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: Asuna Werewolf   Mer 30 Jan - 21:51

Bon, eh bien c'est déjà nettement mieux ! Un seul détail me dérange encore, cette histoire d'armes... Faut quand même de sacré connaissance pour monter une arme, et le matos ne se trouve pas comme ça. Bref, pour moi la meilleure solution est encore que tu l'achètes une fois sur l'île. Je laisserais Eria mettre les dégâts de tes armes !

_________________


I wanna play, nya ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Re: Asuna Werewolf   Mer 30 Jan - 23:21

Voilà, dégâts des armes mis !

Par contre pour tes chargeurs par mission j'ai viré ça car... C'est rare sur Hiromae, donc tu vas les compter malheureusement (on en est pas au point ou tu comptes chaque balles rassures toi mais ton mode rafale consomme beaucoup et ya peu de chance que tu trouve facilement un chargeur :p).

Néanmoins, tu pourras considérer que tu as un chargeur en rab dès le départ :p

Wala wala !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: Asuna Werewolf   Jeu 31 Jan - 9:57

Bon, bah il me semble que tout est en ordre maintenant ! Bienvenue Professeur !

Tu auras le droit de créer 5 techniques maximum. N'oublie pas de compléter ta Carte ID également.

Bon rp ~

_________________


I wanna play, nya ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Asuna Werewolf   

Revenir en haut Aller en bas
 

Asuna Werewolf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ~ Asuna Vesperina Theotanasia Entheofushia Kagurazaka
» Kit pour Asuna
» Asuna Kagurazaka me voila !
» Présentation d'Asuna Kakuzara
» Asuna [Une validation s'iou plait]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Nouveau Départ :: Fiches de Présentations :: Fiches Validées :: Personnel-