AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Une place de libre [PV Khan Kanava]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Une place de libre [PV Khan Kanava]   Dim 9 Déc - 19:08

Le 13 Juillet 2011


Quand Eryn entra ce jour-là dans la cafétéria, elle y entra exceptionnellement seule. Elle qui, d'habitude, était toujours avec quelqu'un en train de discuter, s'était retrouvée isolée. En effet, il était beaucoup plus tard que d'habitude ce soir-là quand Eryn entra - heure tardive dû au temps d'attente qu'elle avait subit dans les différents services de l'île pour récupérer des informations sur son onii-chan. Et, bien que certaines de ses amies pouvaient l'attendre parfois, l'heure était cette fois-ci particulièrement tardive, au point qu'elle aurait gêné ses amies dans leurs activités du soir si elles l'avaient attendues plus longtemps. D'ailleurs, ce n'était pas ses amies qui étaient parties sans elle: c'était Eryn qui les avait contacté pour insister qu'elles ne l'attendent pas, et qu'elle se débrouillerait très bien toute seule. Après tout, cela n'avait rien d'inimaginable de manger seule, pour une fois.

Le point qu'elle n'avait pas forcément prévue, c'est qu'il risquait d'être difficile de trouver une place. En effet, à une heure pareille, la plupart des pensionnaires avaient ou déjà mangé, ou étaient en train de manger - rares étaient ceux qui faisaient encore la queue. Tant et si bien qu'à la fin de la file, les places autour des tables se faisaient très rares. Mais ce n'est pas cela qui désarma pour autant Eryn. Elle repéra, au niveau des tables hautes destinées à deux personnes juchées sur des tabourets de bar, un garçon isolé, qui, visiblement, y était installé depuis assez peu de temps. Elle n'avait guère habitude de manger à ces hauteurs - essentiellement parce que généralement, elle était plutôt à des tables de 4, 6, voire 10 personnes - mais après tout, elle pouvait aussi faire exception.

C'est pourquoi, sans la moindre hésitation, Eryn s'approcha du garçon, manifestement bien plus âgé qu'elle - mais cela n'avait guère d'importance. Il ne semblait pas non plus particulièrement facile à aborder, ce qui pouvait, peut-être, expliquer que personne n'ait encore cherché à revendiquer la place en face de lui - à moins qu'il attende quelqu'un. C'est pourquoi, en toute simplicité, Eryn l'aborda, lui offrant un sourire engageant et utilisant immédiatement un ton de discussion amical.


"Bonsoir! Excuse-moi, est-ce que tu attends quelqu'un ou je peux m'installer ici?"

Après avoir obtenu son autorisation de s'installer à sa table, ravie, Eryn pose son plateau et se jucha immédiatement en face du jeune homme. Et, le plus naturellement du monde, se permit même de continuer à discuter, de manière polie.

"Itadakimasu! Oh, au fait, je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Eryn, et je suis en 2e année, dans la filière artistique. Je ne crois pas t'avoir déjà vu, mais je suppose que c'est normal, vu qu'il y a beaucoup de monde ici, et qu'en plus ça ne fait pas si longtemps que je suis arrivée sur cette île. En tout cas, le repas de ce soir me paraît appétissant!"

Eryn était souriante et enthousiaste, sans pour autant chercher à noyer son interlocuteur sous un déluge de parole. Elle s'était, au final, simplement contentée de lui donner des informations pour l'encourager à continuer la discussion s'il le désirait, sans l'y obliger particulièrement - mais en se montrant, tout de même, visiblement attentive et intéressée par ce qu'il pourrait bien décider de lui indiquer. Ce qui en faisait, au final, une conversation assez engageante et sans doute plutôt agréable, pour une toute première rencontre dans un lieu aussi foisonnant de bruits et de personnes inconnues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: Une place de libre [PV Khan Kanava]   Dim 9 Déc - 22:27


“ Une place de libre.

† Eryn Fraga McCulann & Khan Kanava, la Cafétéria, le Soir.




Le japonais.

Ce qui est agaçant, lorsque l'on comprend mal une langue, c'est de voir les autres l'utiliser avec une facilité déconcertante, même si ce n'est pas la langue d'origine. Khan avait déjà dû faire de grands efforts pour appréhender l'anglais, car l'alphabet et la prononciation étaient bien différents du russe. Mais alors le japonais... Khan n'y avait jamais rien compris. Ce n'était pas faute d'avoir essayé, mais rien n'y faisait, cela ne passait pas. Fatalement, Khan appréciait beaucoup moins que ce qu'il aurait pu tout ce qui touchait à la culture japonaise, car elle venait lui rappeler sans le vouloir ses difficultés d'apprentissage. Le voilà à présent qui se débattait avec un yakitori au poulpe particulièrement élastique, jurant intérieurement contre la personne qui avait bien pu cuisiner ce céphalopode de cette façon et pourquoi il avait eu la sotte idée d'en prendre un.

Autour de Khan trônaient de nombreux autres plats. Ils avaient été disposés en demi-cercle devant lui. Khan en avait déjà fini un, une cuisse de poulet qu'il avait minutieusement dépiauté et dont il ne reste plus guère que la peau et les os, poussés dans un coin de l'assiette. Les plats étaient en train de refroidir, mais Khan ne voulait pas lâcher le morceau. Il s'évertuait depuis maintenant cinq bonnes minutes à trancher en fines lamelles cette pieuvre qui lui opposait une résistance incroyable, et il ne comptait pas en toucher un morceau avant d'avoir fini de tout découper. C'est fulminant et ruminant contre cette chose qui ne voulait pas se laisser faire, que Khan se fit arborer par une jeune fille aux long cheveux bleus. S'arrêtant dans son geste et levant la tête vers elle, il écouta sa requête, légèrement excédé qu'on le dérange alors que quelque chose ne se passait pas comme il le prévoyait. Ah, elle voulait s'asseoir. Khan hocha négativement de la tête à sa première question.

« Non, je n'attends personne, tu peux t'asseoir. »

La jeune fille s'installa en face de lui, posant son plateau sur le peu de place qui restait, visiblement heureuse d'avoir trouvé un endroit pour s'asseoir. Khan, lui, retourna à son découpage. La jeune fille n'était visiblement pas ce à quoi s'attendait Khan qui, pensant qu'elle avait déjà fait un effort considérable sur elle-même pour aller l'aborder, se disait qu'elle n'oserait plus dire un mot de toute la soirée. Mais ce n'était pas le cas. Oh non. Le premier mot qu'elle prononça lui rappela même terriblement ce qu'il venait enfin d'oublier en se concentrant sur la découpe du poulpe. Khan cessa de nouveau de découper son mollusque et se concentra sur ce que lui racontait la fille, la fixant de plus en plus intensivement et écarquillant, sans vraiment le vouloir, les yeux au fur et à mesure qu'elle continuait de parler. Il faut dire qu'il était toujours impressionné de voir comment certaines personnes pouvaient avoir autant de choses à dire et de le faire en si peu de temps et de souffle alors qu'elles ne connaissent même pas la personne qu'elles ont devant elle.

Finissant enfin son petit discours, Eryn, de son petit nom, regardait à présent Khan, attendant sans doute possible une réponse de sa part. Se raclant la gorge, Khan, qui avait perdu son air effaré, finit par lâcher quelques mots :

« Moi c'est Khan. »


Idiot. Khan n'était jamais doué pour les premières conversations. Ni même pour les suivantes d'ailleurs. Et ce poulpe le préoccupait, il le préoccupait même plus que ce que la fille lui racontait en ce moment. Pour autant, il ne voulait pas de silence gênant ni de regards lancés en coin, cela finissait parfois par le mettre mal à l'aise et il finirait par ne plus apprécier ce qu'il est en train de manger.

« Je te déconseille ce... trrruc, ce n'est vraiment pas bon, de la semelle. »

Bon, bon, c'est bien joli tout ça, mais Khan savait que cette discution se finirait trop rapidement, il fallait qu'il trouve autre chose. Heu, les filles aiment les compliments.

« Dis... tes cheveux sont comme ça au naturel ? C'est joli. »

Ce qui était certain, c'est que Khan ne recevra jamais la médaille de l'éloquence. Enfin, il avait tout de même réussit à finalement s'intéresser à autre chose que le contenu de son assiette. Le poulpe refroidissait. Khan baissa les yeux vers son assiette, et continua son affaire, mais cette fois, il prêtait une oreille attentive à Eryn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: Une place de libre [PV Khan Kanava]   Dim 9 Déc - 23:54

A vrai dire, Eryn avait vite fini par être amusée en regardant le jeune homme qui répondait au nom de Khan se débattre difficilement avec son yakitori au poulpe, tenter de le découper en petits morceaux au milieu de ses nombreux autres plats. Oh, ce n'était pas du tout un amusement moqueur ou quoi que ce soit de ce genre. Cela... L'amusait, tout simplement. C'est drôle à voir, et, de fait, elle en souriait naturellement. Cela lui rappelait beaucoup les scènes dans certains mangas, où des personnages souvent très attachants se retrouvaient dans des situations folles autour de la nourriture - ils mangeaient énormément, n'importe comment et n'importe quoi, et, parfois, nse battaient avec certains type de nourriture. Le genre de personnage également extrêmement malhabile dans leurs propos - surtout avec les filles des mangas dont ils finissent par être plus ou moins proches - et qui, dans ce genre de situation, ont tendance à hésiter entre le contenu de leur assiette et la mignonne personne qui est en face d'eux.

Bref, la situation actuelle était tellement proche de ce qu'elle avait maintes et maintes fois lu - une fille très mignonne comme elle, avait son caractère gentil, mais explosif, et un garçon gentil mais terriblement maladroit socialement et manifestement un peu goinfre - qu'Eryn ne put s'empêcher d'en rire gentillement. Il fallait dire que, de son point de vue, la situation ne manquait pas de sel - et elle s'imaginait déjà se voir largement sympathiser avec lui, présenter chacun leurs amis respectifs et vivre derrière des milliers d'aventures, comme cela se faisait souvent dans les mangas. Mais bon, bien sûr, ici l'histoire n'en était qu'à son début, aussi il était important de faire en sorte de réagir finement pour faire en sorte que tout se passe bien - et qu'ils puissent simplement continuer à apprendre à se connaître autour de cette table. C'est pourquoi Eryn joua-t-elle le jeu jusqu'au bout, pour voir jusqu'à quoi ils aboutiraient. Aussi, après son léger gloussement amusé, elle reprit la parole d'un ton enthousiaste.


"Ajimemashite, Khan-san! C'est vrai que le tako-yakitori à l'air un peu trop cuit, ce qui fait qu'il doit être difficile à manger. Ah, et merci, c'es gentil! En fait c'est de famille, et j'essaye d'en prendre grand soin. C'est important pour moi qu'ils restent toujours aussi beaux"

Marquant alors un petit silence, et réfléchit à sa stratégie. Elle avait bien noté qu'en ce qui la concerne, elle avait eu la sagesse de préférer des negima, des yakitori plus traditionnels au blanc de poulet et aux oignons verts. Bien que cela lui coûtait légèrement, elle ne saurait dire pourquoi, mais son "instinct" la poussait à lui proposer ce plat-là à la place de son plat à base de poulpe. Car, pour elle, si une telle situation arrivait, cela ne pouvait être qu'un signe du destin - et il ne fallait jamais aller à l'encontre de la tentation de son destin. Aussi, c'est tout naturellement qu'Eryn le lui proposa gentillement.

"Excuse-moi, Khan-san, mais tu ne voudrais pas plutôt ce plat de yakitori traditionnel? Je crois que je n'arriverai jamais à le manger finalement, et ça me ferait plaisir de te voir manger quelque chose de meilleur. Tu n'as qu'à me donner ton tako-yakitori en échange, cela me conviendra parfaitement. Tu voudras bien, alors, Khan-san?"

Instinctivement, Eryn avait réussi à se glisser dans la peau de la parfaite jeune fille en fleur, ces filles qui se montrent d'une générosité et d'une gentillesse désarmante dans nombre de mangas et qui font tant craquer les garçons de leur monde respectif. Ce qui impliquerait, en cas de refus de sa part, une terrible vexation interne pour Eryn - car cela signifierait que ce garçon ne la considère pas comme suffisamment kawaï pour assumer un tel rôle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: Une place de libre [PV Khan Kanava]   Lun 10 Déc - 12:21


“ Une place de libre.

† Eryn Fraga McCulann & Khan Kanava, la Cafétéria, le Soir.




Khan avait finalement réussit à venir à bout du poulpe. Tranché en fines lamelles, il n'attendait plus qu'à être engloutit, en espérant que son goût sauverait sa consistance. Portant un morceau à ses lèvres, Khan écoutait en même temps ce que lui disait Eryn. Ajimema... quoi ? Khan ne savait même pas ce qu'elle lui disait en début de chaque phrase. Était-ce un remerciement ? Un de ces ajouts inutiles pour signifier qu'on reprend la parole ? Et elle mettait un préfixe à son prénom, ce qui le surprit au début. Mélanger anglais et japonais était vraiment quelque chose d'étrange, il allait avoir du mal à s'y faire. Enfin, Eryn l'avait au moins éclairé sur ce qui n'allait pas avec sa pieuvre. Trop cuite. Voulant tout de même connaître la saveur de ce plat, il finit par engouffrer le morceau dans sa bouche. Et le regretta presque immédiatement. C'était tout simplement immonde. Ce.. cette chose n'avait aucun goût si ce n'était celui de la sauce dans laquelle elle avait été marinée. Pire encore, ses dents ne parvenaient pas à entailler ce morceau de caoutchouc. La fille était en train de lui parler et de le regarder, pas question de recracher ça devant elle, Khan ne voulait pas lui couper l'appétit et son entrain. Attrapant son verre d'eau et le portant à ses lèvres, il bu une gorgé de liquide et avala, difficilement, le tout. Khan fit la grimace et raya définitivement le poulpe des denrées comestibles. Lui aussi aimerait bien se voir manger quelque chose de meilleur, comme venait de le lui dire Eryn.

Délaissant l'assiette, il leva les yeux vers la jeune fille qui lui parlait à présent de ses cheveux. Ils étaient bel et bien naturels. Même après plusieurs années passées à Hiromae, cela surprenait toujours Khan de voir des êtres qui ne correspondaient pas aux critères qu'il s'était bâti jusqu'à ses seize ans. Cornes, griffes, ailes, yeux et cheveux colorés... il n'était jamais au bout de ses surprises. Lui qui était né humain et qui n'avait rien de tout cela, il se surprenait parfois à jalouser ces créatures avec qui il était à la fois si proche et si différent. Khan finit par hocher simplement la tête.

« Oui, c'est une chance d'en avoir de la couleur du saphir, il faut les prrréserver. »

Un silence s'installa. Khan retourna à sa pitance. Sans trop savoir pourquoi exactement, il ne voulait pas délaisser de nourriture devant cette fille. Prenant un autre morceau, il le porta également à sa bouche, mais plus lentement cette fois, pour ralentir le plus possible la nouvelle rencontre avec cette horreur gustative. C'est à ce moment qu'Eryn reprit de nouveau la parole et lui proposa soudainement d'échanger leur plat. S'arrêtant dans son geste, la bouche à moitié ouverte, Khan regarda Eryn avec des yeux ronds.

« Tu veux vrrraiment manger... ça ? »

Khan se demandait vraiment ce qui n'allait chez cette fille. Ne lisant pour sa part pas de mangas, il lui vint une toute autre image en tête, celle d'une jeune fille donnant le martinet à son prochain pour se faire punir d'une faute inexistante et en redemander jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus supporter le moindre coup supplémentaire. Non, Khan ne comprenait pas de tels gestes de gentillesse, encore moins entre personnes qui ne s'étaient jamais vues quelques minutes plus tôt.

« Non, ce n'est pas bon. »

Les yeux d'Eryn étaient terriblement profonds et le regardait avec une insistance qui forçait le respect. Khan ne pouvait pas en rester là. Il tendit son morceau à Eryn, pour qu'elle puisse elle aussi tenter l'expérience.

« Tiens, goûtes, tu verrras. »

Khan se sentait obligé de s'expliquer avec Eryn. Avait-il peur de la vexer ? Tout en portant sa part vers les lèvres de la fille, il continua de se justifier :

« Et puis, j'ai plein d'autres choses à manger, ne t'inquiètes pas pour moi. »

Mais qu'est-ce qu'il était en train de faire ? Un simple non aurait suffit, mais pour une raison inconnues, Khan n'arrivait pas à en rester là avec elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: Une place de libre [PV Khan Kanava]   Mar 11 Déc - 12:59

Quand Khan-san lui tendit sa fourchette pour qu'elle goûte, la réaction d'Eryn ne se fit guère attendre. Il était évident que si c'était son onii-chan qui lui avait proposé cela, elle se serait littéralement jetée dessus, mais là, forcément, la situation n'était pas du tout la même. Et, même si Eryn supposait - comprenait - que son geste n'était pas intentionnel, il était forcément significatif pour beaucoup de monde, pour toute personne qui, au moment même du geste, aurait eu l'occasion de les observer. Après tout, ils s'étaient tout de même installés en tête à tête autour d'une table, en s'isolant des autres. Bon, bien sûr, il y avait peu de chances qu'il y ai quelqu'un qu'elle connaisse dans le coin, mais les rumeurs allaient vite. Alors autant éviter d'y prêter le flan. C'est pourquoi, avec un sang-froid remarquable, Eryn se mit à piquer, puis manger, un bout de son propre Yakitori pour commencer à le manger, tout en glissant une remarque sans équivoque à l'intention de Khan.

"Ce n'est pas que je ne veux pas y goûter, hein, ou que je ne te crois pas... Mais tu n'as pas l'impression que si je mangeai le bout de Yakitori que tu me tends comme ça, sur le bout de ta fourchette, les gens tout autour auront tendance à penser que l'on est plus qu'en train de sympathiser?"

Lui laissant alors quelques secondes de réflexions, le temps de mettre en bouche son morceau de Yakitori et de le manger, Eryn finit par reprendre alors la parole, d'un ton toujours aussi franc et objectif que celui qu'elle venait d'employer.

"... A moins, bien sûr, que c'était très exactement le but de la manœuvre. Mais à ce moment-là, il aurait peut-être mieux fallu me tendre quelque chose qui a meilleur goût, tu ne crois pas? Au moins cela aurait été plus tentant."

Eryn s'attendait, bien sûr, à ce que Khan rougisse, dénie toute intention de ce genre ou même, peut-être, se vexe de se voir adresser une telle remontrance - mais Eryn n'avait guère le choix. Elle ne pouvait pas laisser passer quelque chose de pareil en public, cela aurait fait terriblement mauvais genre - surtout qu'ils ne se connaissent pas du tout, pour ainsi dire. Toutefois, Eryn décida de tenter de dissiper le malaise qui allait forcément s'installer entre eux en lui souriant à nouveau d'un air engageant, tout en reprenant la parole.

"Bon, on ferait mieux de parler d'autre chose, tu ne crois pas? Tu ne m'as pas dis, toi, ce que tu faisais ici. Tu as quelque chose de magique en toi, toi aussi?"

Eryn avait vite compris que demander aux personnes sur cette île les pouvoirs qu'ils avaient pour expliquer leur présence ici était souvent une bonne introduction pour le développement d'une relation amicale. Bizarrement, les gens, se sentant plus libre de parler ouvertement de leurs propres compétences particulières, ces compétences qui les distinguaient toujours des autres, étaient souvent ouverts quand il s'agissait d'en parler - en particulier quand ce pouvoir était fort utile ou très démonstratif, ou quand celui-ci était particulièrement puissant. Cela faisait sans doute de la nature humaine - et même Eryn n'hésitait pas à parler d'elle-même ouvertement à ce sujet. Après tout, pourquoi s'en cacher? Il n'y avait aucune raison de se méfier des uns et des autres en ce qui concernaient leurs propres pouvoirs, voire leur propre particularités - ici, tout le monde ou presque possédait ce genre de capacités. Il n'y avait donc rien de honteux d'en parler ouvertement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: Une place de libre [PV Khan Kanava]   Mar 11 Déc - 21:18


“ Une place de libre.

† Eryn Fraga McCulann & Khan Kanava, la Cafétéria, le Soir.




Les apparences.

Khan se fichait bien de la façon dont les autres pouvaient le voir. Il était lui et savait qu'il valait quelque chose, qu'importe que telle ou telle rumeur circule à son encontre. C'était d'ailleurs peu souvent le cas, puisqu'il n'était pas du genre à se faire remarquer. Lorsqu'il se liait avec d'autres personnes, il était toujours lent, passif, parfois désagréable. Tout s'agitait trop vite pour lui, tout allait trop vite, et il n'aimait pas cela. Les seules fois où l'on pouvait voir Khan se donner à fond dans ce qu'il faisait était lors de ses missions et des cours qu'il appréciait, comme le tir. Cette fille, Eryn, elle allait trop vite pour lui. Elle avait refusé de manger ce qu'il lui tendait, prétextant que la situation pourrait porter à confusion. Pour toute réponse, Khan se contenta de hausser les épaules, c'était son problème après tout, si elle avait peur de ce qu'on pourrait penser d'elle, c'était elle qui s'était invitée à sa table. Reportant son regard sur le morceau de poulpe qui lui donnait si peu envie, Khan fit une moue dégoûtée et lâcha définitivement l'affaire en reposant le tout dans l'assiette et en s'attaquant à un autre plat, le plus à gauche de lui. Il s'agissait d'un plat typiquement anglais, un ragoût de bœuf à la menthe. Était-ce sincèrement plus savoureux que la pieuvre ? Khan en tout cas adorait cela. C'était une vieille habitude du temps qu'il avait passé en Angleterre, à l'orphelinat, où ce plat était très attendu. Eryn poursuivit son explication. Croyait-elle vraiment ce qu'elle disait ? Khan décida de se moquer un peu d'elle, pour lui montrer qu'elle se faisait des idées, en lui montrant son ragoût.

« Tu as rrraison, si j'avais voulu te séduire, je t'aurrrais plutôt donné de ça. »

N'attendant pas sa réponse et attaquant le plat, Khan poussa un soupir de contentement. C'était tellement délicieux et inattendu, ce mélange de viande rouge et de fraîcheur verte. Il lui arrivait parfois sourire intérieurement devant la mine dégoûtée de ceux qui n'avait jamais passé de longs séjours au pays de la pluie et qui considéraient que ce qu'il était en train d'engloutir était un vrai un massacre culinaire.

Un nouveau blanc s'était installé entre eux, et cela avait l'air de gêner la demoiselle qui continuait de le fixer, ce qui finit lui aussi par le mettre légèrement mal à l'aise, mais il préféra éviter de le montrer et d'en faire le moindre commentaire. Khan l'observait aussi, attendant ce moment où il verrait les lèvres d'Eryn s'ouvrir à nouveau pour combler ce silence qu'elle ne pouvait visiblement pas supporter. Et ce moment finit par arriver. Pour le coup, elle changea radicalement de sujet. Elle s'intéressait à lui ? C'est vrai qu'il n'avait presque rien dit à son sujet. Mais était-ce si important ? Visiblement oui. Khan mit quelques temps avant de répondre, réfléchissant à la manière dont il tournerait ses phrases. C'est que la demoiselle lui demandait presque de faire un discours là, deux questions en une seule phrase, elle n'y allait pas de main morte. Trifouillant dans son ragoût et les triant machinalement en petits tas de différentes tailles, Khan finit par répondre, d'une voix lente, grave et posée :

« J'ai fini le lycée. Maintenant, je me spécialise en tirrr. Je fais cela car j'aime le métal, et je le comprrrrends. »

Bon, en fait, Khan n'avait toujours pas dit grand chose. Mais c'était déjà bien. En guise de réponse à sa dernière question, le jeune homme lâcha sa fourchette pour aller fouiller dans une poche intérieure de son gilet. Il finit par en sortir une petite bille en métal, qu'il posa au creux de sa main. S'étant d'abord assuré qu'il avait tout l'attention de la jeune fille, il se concentra ensuite sur la bille et la souleva de quelques millimètres grâce à son don. Prenant ensuite d'une soudaine inspiration, il fronça les sourcils et commença à déformer la petite bille, qui s'étira en six endroits différents. Les six branches formées finirent par prendre leur forme définitive et la petite bille avait maintenant la forme d'une étoile. Khan la déposa sur son plateau.

« Tu peux la prrrendre si tu veux. Ou bien crrraindre les regards et continuer à la regarrrder de loin. »

Khan leva de nouveau les yeux vers Eryn. C'était maintenant à son tour de présenter son pouvoir, non ? Khan l'y engagea.

« Dis-moi, qu'est-ce qu'une jeune fille telle que toi est bien capable de fairrre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: Une place de libre [PV Khan Kanava]   Mar 11 Déc - 22:27

Si Khan avait sur son plateau des plats de différentes nationalités, dont le fameux "Carrot and Mint beef stew" qu'Eryn reconnaissait - elle avait eu l'occasion d'en manger régulièrement chez ses parents, bien qu'ils utilisaient souvent du mouton à la place du bœuf - le plateau d'Eryn était visiblement essentiellement concentré sur des plats typiquement japonais. A croire que le goût prononcé d'Eryn pour le Japon était également projeté dans sa nourriture, chose à laquelle elle ne prêtait pourtant guère plus attention que cela. Aussi, quand Khan lui dit qu'il lui aurait plutôt proposé de Mint beef, Eryn sourit et même rit doucement et sincèrement, appréciant sa façon de prendre les choses - tout en s'étonnant de ses goûts.

"Oui, tu as raison! En plus ce meet beef à l'air plutôt bon. Mais je suis étonnée que tu semble aimer ce plat de Sasanach. Personnellement, je le préfère avec du mouton, comme chez nous."


Eryn continuait elle aussi à manger tranquillement, tandis que Khan répondait à ses questions. Elle le savait: tout le monde aimait bien parler de ses pouvoirs, et Khan ne faisait visiblement pas exception. Ainsi, il pouvait manipuler le métal? Voilà qui devait être intéressant! En tout cas, il lui avait fait une jolie étoile, qu'il se proposait de lui offrir. Chose qu'elle accepta sans la moindre difficulté, se montrant même enthousiaste face à un tel cadeau - c'était mignon et sympathique de sa part, chose qu'elle lui expliqua en réponse.

"Pourquoi craindrai-je les regards des autres? C'est très gentil de ta part de m'offrir un truc comme celui-ci. Je ne sais pas encore ce que j'en ferai. Peut-être le monterai-je en collier? En tout cas, c'est très joli, merci beaucoup!"

En effet, pourquoi craindrait-elle le regard des autres? Auparavant, elle lui avait surtout fait la remarque pour le protéger lui, pas pour se protéger elle. Elle, elle était parfaitement capable de se débrouiller pour se sortir de n'importe quelle rumeur, tandis que ce n'était pas forcément son cas. Il n'était en effet pas toujours facile, quand on se montrait un peu rétif au contact social, de réussir à réagir comme il le faut pour déjouer les plus mauvaises rumeurs qui pouvait circuler sur son propre compte. Chose qu'Eryn, elle, esquivait sans grande difficulté grâce à sa grande capacité à discuter de tout et de rien avec à peu près tout le monde.

Quand Khan lui renvoya alors la question sur ses pouvoirs, Eryn, qui s'y attendait, lui sortit, de fait, sa réponse classique face à une telle situation. Après tout, elle n'avait rien à cacher, et cela n'avait rien de honteux de sa part.


"En fait, je ne peux pas vraiment te montrer mon pouvoir - à moins que tu sois un peu magicien. Pour faire simple, les magiciens n'aiment pas trop que je m'approche d'eux. Ca les perturbe beaucoup."

C'était la plus stricte vérité - et Eryn ne voyait pas trop l'intérêt de trop en révéler sur son compte ou sur sa famille. Après tout, cela ne regardait qu'eux, et c'était quelque chose de très difficile à comprendre pour les gens qui ne les connaissent pas depuis bien longtemps. Et puis, comme elle avait parlé des magiciens, elle pouvait désormais se permettre de continuer à lui poser d'autres questions, tout en continuant de manger tranquillement le contenu de son assiette.

"Alors? As-tu cette fameuse étincelle qui fait de toi un magicien? Ou as-tu d'autres pouvoirs? Tu aimes quoi, à part le tir? Je ne t'ai jamais vu dans un club. Tu t'intéresses à quoi d'autre dans la vie?"

Vu qu'il avait tendance à faire des réponses courtes à ses questions, Eryn s'était permis de le bombarder de question, pour en tirer un maximum d'information. Après tout, cela n'avait rien de bien dérangeant de fournir ce genre de détails à quelqu'un, et puis cela aura l'avantage de l'aider à s'exprimer de manière plus longue et plus concrète. Après tout, c'était aussi ça, faire la conversation: autant parler qu'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: Une place de libre [PV Khan Kanava]   Dim 16 Déc - 16:50


“ Une place de libre.

† Eryn Fraga McCulann & Khan Kanava, la Cafétéria, le Soir.




Eryn gagnait de plus en plus d’estime et d'attention de la part de Khan au fur et à mesure qu'il découvrait chez la jeune fille des particularités auxquelles il ne s'attendait pas, notamment le fait qu'elle connaisse et apprécie ce qu'il était en train de manger et qu'elle venait probablement de la même région que lui. Également contre toute attente, elle accepta son présent avec plaisir.

C'était à son tour de montrer de quoi elle était capable. Seulement, elle n'en fit rien. Du moins, elle ne le pouvait guère. Khan put seulement savoir qu'elle pouvait être un fléau pour les magiciens et que son don devait être défensif. Bien utile dans certains cas mais dérisoire lors d'autres menaces n'incluant pas ces "enchanteurs du dimanche".

Bien que le pouvoir d'Eryn piquait la curiosité de Khan, celui-ci ne pouvait pas en voir la démonstration maintenant, car aucune étincelle n'existait en lui. Finissant leur plat, la jeune demoiselle ne semblait pas en avoir fini avec lui et continuait de lui poser des questions, ce qui lui rappela un bref instant ses passages en salle d'interrogatoire, il y a déjà longtemps de ça, et cela le renfrogna un peu. Mais il finit par se dire, alors qu'Eryn posait ses dernières questions, que cette fille qu'il avait devant lui n'avait rien à voir avec son passé, et qu'il était puéril de lui en vouloir pour l'avoir fait ressasser ses anciens démons.

La jeune demoiselle semblait en avoir finit avec ses questions. C'était maintenant à lui de répondre puis de renvoyer la balle en posant d'autres questions, du moins, c'était comme ça qu'il voyait l'échange qu'ils étaient en train de se faire.

« Non, je n'ai pas... "l'étincelle". Je suis un esper et je ne sais faire que cela, ce qui pour moi est déjà quelque chose d'incroyable. »

Marquant une pause, Khan se demandait si la jeune femme était déçue d'apprendre qu'il ne pouvait être capable que de ça. Il avait du mal, lui qui n'avait auparavant jamais connu d'autres personnes douées de dons exceptionnels, à comprendre ceux qui pouvaient se blaser devant ne serait-ce qu'un seul don du ciel.

Encore de mauvaises pensées à l'égard de la jeune fille. Khan ne pouvait pas s'en empêcher et s'il s'en voulait un peu. Chassant ses mauvaises pensés de son esprit, il réfléchit un instant aux autres questions d'Eryn.

« Mmmh... je n'ai jamais vraiment eu le temps de m'intéresser à d'autres choses qu'à ça, je devais d'abord rattraper mon retard, je suis arrivé ici à 16 ans, puis maintenant que je travaille à mi-temps et que je fais régulièrement des quêtes, je ne trouve toujours pas le temps. Alors entrer dans un club... mais j'aime bien lire et partir de temps en temps dans des lieux calmes et vides de présence humaine, ça me rappelle mon pays natal... »

Khan resta pensif quelques instants avant de reprendre, s'attaquant à présent à un plat de légumes variés.

« A part cela, je n'aime rien faire d'autre de façon régulière. »

Khan avait bien conscience que ses réponses étaient pauvres au possible et il avait l'impression de ne pas y répondre comme il le faudrait. Poussant un petit rire, il en fit la remarque :

« Je crois que je ne suis pas quelqu'un de très intéressant pour quelqu'un qui n'aime pas les armes et tout ce qui s'y rapporte. »

Avec un demi-sourire navré, Khan avala quelques bouchées de légumes avant de poursuivre :

« Et toi, qu'est-ce qui t'intéresse ici ? »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: Une place de libre [PV Khan Kanava]   Dim 16 Déc - 17:32

Plus Eryn observait et interrogeait Khan, plus elle avait l'impression de le comprendre. En fait, visiblement, à ce qu'elle ressentait de sa façon de réagir et au fur et à mesure de ses réponses, Eryn en avait déduit que Khan n'était pas très à l'aise avec les gens. Il avait tout l'air de tout le temps vouloir s'excuser quand il répondait quelque chose, utilisant régulièrement des réponses de forme négative ou dépréciative dès que cela le concernait directement - ce qui, du point de vue d'Eryn, était un défaut bien handicapant. Elle qui était toujours très positive et très ouverte d'esprit, une telle façon de réagir était un peu triste à regarder. Aussi, c'est tout naturellement qu'elle se décida à chercher à lui remonter le moral, pour lui faire voir le bon côté de sa vie et de ses envies. Pour Eryn, ce qui comptait immédiatement, c'était de réussir à faire prendre conscience à Khan-san de ses grandes qualités. C'est pourquoi elle lui sourit et lui répondit d'un air amusé et enthousiaste.

"Oh, ça fait longtemps que tu es ici alors! Mais tu sais, Khan-san, tu ne devrais pas te dévaloriser à ce point. Moi je trouve que ton don est merveilleux. Non seulement à mon avis ça doit pas mal te servir quand tu dois combattre, mais en plus tu peux aussi en faire de jolis cadeaux comme cette belle petite étoile. Tu sais, pour moi, ce qui compte le plus, c'est de vivre comme on l'entend, et d'être heureux de vivre ainsi. Pourquoi est-ce que l'on devrait tous être aussi à l'aise en public que peut l'être un homme politique ou un roi, dis? Après tout, moi je me dis que si la personne est heureuse quand elle est seule en lisant une histoire merveilleuse, il n'y a aucun mal à ça. Tu ne crois pas?"

Prenant alors le temps d'avaler une petite bouchée de son plat, Eryn finit à nouveau par sourire à Khan, avant de répondre à la question qu'il venait de lui renvoyer. Elle pouvait bien lui parler de ses propres activités et motivations, à vrai dire. Après tout, une discussion se fait toujours dans les deux sens -normalement.

"En ce qui me concerne, ici, je me suis vite intéressée aux autres gens qui vivaient dans cet endroit. Car j'aime beaucoup discuter, tu vois! Je trouve ça toujours très intéressant de parler aux autres gens, on apprend toujours pleins de nouvelles choses. Sinon, j'ai aussi rejoint le club de musique et de chant, car j'aime beaucoup ça: Et aussi le club de jeux de rôle, car je trouve très drôle d'improviser de nouveaux rôles de façon régulière, un peu comme au théâtre, mais avec des amis. En fait, j'aime beaucoup de choses..."


S'interrompant un instant, elle se demanda s'il était utile de lui évoquer l'existence de son onii-chan. Après tout, il était là depuis bien plus longtemps qu'elle sur cette île - et même s'il était peu probable qu'il le connaisse, il valait mieux ne jurer de rien. Après tout, on ne sait jamais.

"A ce propos, tu ne connaîtrais pas mon onii-chan? Il s'appelle Ciaràn Fraga McCulann. A ce que l'on m'a dit, il se trouve bien sur cette île, mais pour le moment je n'en ai pas encore retrouvé la trace... Oh, et ne t'en fais pas si tu ne le connais pas, ça ne ferait rien. Je finirai bien par retrouver sa trace, de toute façon..."

De façon très notable, sur ce point de sa vie, Eryn était passée d'un ton joyeux et frivole à un ton beaucoup plus sérieux et plein d'espoir. Rien qu'à sa façon d'en parler, il apparaissait très clairement que cette personne comptait beaucoup pour elle, et que la retrouver lui ferait sans doute retrouver un très grand bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une place de libre [PV Khan Kanava]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une place de libre [PV Khan Kanava]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Preval demagog Rwa boufon Kanaval
» De l'immondice ou de l'héroïsme sur la place publique [Libre à tous]
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Les Extras :: Archives RPs-