AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Hori Waël - Homonculus Trentenaire [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Personnel

MessageSujet: Hori Waël - Homonculus Trentenaire [Fini]   Mer 5 Déc - 10:20


HORI WAËL
La Vie n’a de Bon que de Trouver son Avenir.


RONCHON

Feat Kassim
From Magi The Labyrinth of Magic

INFOS GÉNÉRALES

NOM : Waël.

PRENOMS : Hori Nour.

ÂGE : 37 ans. Mais est "condamné" à n'en paraître que dans les 20/25 ans.

NATIONALITE : Égyptien.

LIEU DE NAISSANCE : L’Oasis de Siwa.

ORIENTATION S. : Clairement Pansexuel. Monsieur n’a que faire du genre pour faire dans le simple. Homme ? Femme ? Trans ? Travelo ? Qu’importe…tant que la personne lui plaît, pourquoi chipoter ?

OCCUPATION : Gardien de la pension.

RACE : Homonculus.

POUVOIRS : Étincelle, plus précisément, usage de Magie de Feu et "Artificial Life"

NIVEAU DE LICENCE : Ne s’est jamais embêter à passer la moindre Licence…



PHYSIQUE
Bon, monsieur étant en train de ronfler, à moitié à poil, au niveau de la table basse de son logement, et avec pas mal de bouteilles éparpillés partout autour de lui…Je doute qu’il soit amène de se décrire de façon cohérente et logique, avec la migraine qui l’attend à son réveil. Ou le rhume, vu sa tenue et la température des lieux. Et puis, il n’aime pas spécialement son corps, dans le sens où rien n’a jamais changé depuis son réveil il y a 37 ans.

Enfin, la première chose qu’on remarque quant on le détaille, c’est sa chevelure châtain. Des dreadlocks pour être précis, orne sa tête. Lorsqu’ils sont détachés, ils cachent aisément son visage. Mais, généralement, il les maintient en une étrange forme de queue de cheval incomplète, imitation d’un demi chignon, via un élastique si détendu qu’on se demande comment tout cela tiens.
Loin d’en paraître négliger, cela lui donne un certain charme, accentuant la forme de son visage, de sa mâchoire surtout. Ses traits relativement fin, tout en restant masculin, laisse voir en temps normal, des yeux couleur chocolat. Bon, l’expression est souvent de l’ennui, de l’embêtement, ou autre émotions du style. Mais on peut parfois les voir pétiller de malice, ou de plaisir. Il suffit de savoir traiter avec cet animal.

Pour ce qui est du corps…Il mesure un bon mètre quatre-vingt deux et des poussières. Il est assez fin, et pas spécialement musclé. Pourtant, il est étonnant de savoir que même s’il a une force de balai à chiotte, son corps encaisse plutôt bien.
Le teint très légèrement halé, il fait à peine typé vis-à-vis de sa « nationalité ». Mais bon, lorsqu’il ne ressemble pas à une loque imbibé d’alcool, il a tendance à garder un maintient de lui-même assez altier, et fier. Parfois même hautain. Mais ce n’est qu’une façade qu’il se donne, et car ça va bien avec son style vestimentaire.

Car malgré sa coupe de cheveux, qu’il aime bien faut pas croire, monsieur adore les vêtements du genre costard-cravate. Il faut dire que cela lui donne une certaine prestance, plus que quand il sort se bourrer la tronche en baggy, chemise, sans se soucier de son image. Et puis, pour faire le gardien, c’est plus classe comme ça : non ?
Dans tous les cas, c’est un homme qui pourrait être attirant, mais dont le corps est figé. Rencontrer-le une année, et dix ans plus tard, vous verrez que rien n’a changé. Même pour lui, c’est troublant. Surtout pour lui en fait.


MORAL
Déjà, je tiens à vous rassurer : Hori n’est pas un dépressif, suicidaire, ni autre truc du genre. Bon, sa période « suicidaire », il l’avait quant il avait 14/15 ans, et qu’il était enfermé sans possibilité de voir le monde extérieur, et à la merci de son taré de créateur. Donc, on lui pardonnera cette période presque néfaste de sa vie.
Au jour d’aujourd’hui, Hori est assez équilibré, tant est qu’il a sa « dose » d’alcool dans le sang. La sobriété et Hori n’iront jamais plus de pair, sauf si vous voulez un cas taré pris de violence et qui péterai un plomb plutôt méchamment. Quoique, ça peut être utile si on est dans la merde et qu’on cherche un mage du genre « berserk » et suicidaire à cette occasion seulement. Mais bon, il préfère encore être abruti par l’alcool que d’avoir mal…

Il a peur de la douleur, il est un peu lâche à son égard…Enfin, la douleur, interne. Celle qu’on n’explique pas avec des blessures physiques.
Hori est du genre, après tout, à ne pas fuir ni éviter les conflits. Un peu bourru, et grande gueule, il a un caractère bien à lui.
Avoir vécu enchaîné, emprisonné, une bonne partie de sa vie fait qu’il a parfois du mal avec l’autorité, et ne peut s’empêcher de jouer sur la corde raide, d’être provocateur, et son langage est très certainement assez cru. Pourquoi mâcher ses mots ? Appelons un arbre, un arbre. Un cul, un cul. Une queue, une queue. Bref, vous aurez compris, ce n’est pas un mauvais bougre mais un type qui n’a que peu d’attention à donner aux conventions et traditions.

Avec les élèves de la Pension ? C’est vrai que lorsqu’il surprend des mioches dégradé l’endroit, il aura tendance à leur foutre un coup de pieds au cul, et cherchera d’abord à comprendre leur geste. Il a été élève à problème avant de trouver en les affres de l’alcool son remède morbide.
Il n’a rien contre faire l’oreille à ceux le voulant, mais n’espérer pas les conseils les plus avisé. Il serait plutôt du genre à dire à un suicidaire de passer l’arme à gauche au lieu de continuer de pleurnicher ! Niveau psychologique, c’est loin d’être un pro.

Il vit sa vie au jour, le jour. Il aime son boulot malgré ce qu’il pourra en dire. Il veut protéger la pension, ceux qui y vivent, si besoin est. Il veut aussi qu’elle continue de tenir debout, alors, il la garde et la maintient « en forme » autant que possible.
Il ignore sa longévité, probablement est-ce pour cela qu’il rêve de vivre comme il l’entend, sans regrets, ni même de remords.


HISTOIRE
Humpf…Encore un gamin qui passe devant moi. Le voir, je mentirais si je disais que je ne jalousais pas ce mioche, ce morveux en couche-culotte qui file entre les jupes de sa mère tiens. Ah non, me suis trompé, c’est un couple de mecs. Bah, m’en fout, moi, je vais aller boire un ou deux petits verres au Wild et m’ôter de la tête cette chose qui me rappelle que, ben moi, j’ai jamais eu la chance d’avoir un corps de marmaille.
Sur le chemin, les souvenirs remontent. Je commence à me souvenir de ma création. Bon sang, ça fait déjà 37 putains d’années que je me suis éveillé. Je suis un être vivant purement artificielle. Mon corps est né d’expériences et de Magie. Oui…La Magie, celle que j’aime bien pourtant. J’crois que je n’suis pas fin, car je devrais la haïr cette saleté qui m’a donné naissance.

Lorsque j’ai ouvert les yeux, je ne savais foutrement rien ! Parler ? Inconnu. Marcher ? Je me rétamais au moindre mouvement. Un rase-moquette avec un corps d’un type de la vingtaine…Je vous laisse imaginer ce que quiconque pouvait trouver honteux.
Malsain…Je pense pouvoir dire que le Mage qui m’a créé était malsain. Il m’avait créé à l’image de son amant perdu. Seule la folie animée son regard.
Oh oui…Il m’a apprit à me mouvoir, à parler, et d’autres choses qu’on devrait laisser loin d’un esprit encore vierge de tout. En fait, je n’suis pas resté vierge longtemps, et à cette pensée je ne peux m’empêcher de ricaner. Je passe la porte du Wild, et m’installe un peu à l’écart…je commande une bouteille de rhum blanc, de quoi passer un moment en compagnie de ma dépendance.

Le premier verre servit, la première goutte d’alcool fort dans ma gorge, et les souvenirs continuent d’affluer.
Mon Créateur se nommait Hassan. Il a au moins eu la décence de ne pas me donner le nom de son « fantôme chéri ». Ok, mon second prénom, Nour, c’est celui du type qu’il devait aimer enculer. Mais bon, Hori…un prénom de l’Egypte Antique en rapport avec le Dieu Horus. J’aime bien mon prénom, il me rappelle l’Elément du Feu que j’aime vraiment. J’y ai accès ma Magie après tout…mais je m’égare.
Hassan m’a créé, et éduqué. Je ne peux le nier. Mais je ne peux nier que je ne supportais pas comment il me gardait enfermé. Je sais que je suis « né » à l’oasis de Siwa. Mais de ce que j’en ai vu, j’aurais pu naître dans un trou ou une grotte à Tombouctou, ça aurait été pareille !
Un jour, nous avons tous deux reçu une invitation pour un endroit : Hiromae. J’ai un petit sourire à cette pensée, en terminant mon verre.

Alors que je me sers un nouveau verre, je me souviens que mon créateur ne voulait pas aller sur cette île. L’île où, présentement, je me tiens. Cela devait faire bien 15 ans que j’avais été conçu. Et je l’avoue, j’étais comme ces petits ados de la pension, en plus rebelle.
A cette époque, j’avais toujours une forme de douleur en moi. Cette douleur que maintenant, je tais avec la boisson. Sans elle, j’ai mal…comme à cette époque.
A cette époque, je traduisais ces douleurs par des excès de violences. Combien de fois ai-je détruit et mit sans dessus, dessous, la pièce me servant de « chambre », ou plutôt, « de prison ». Je ne comprenais pas. Pourquoi est-ce que j’avais été créé bordel de merde !
Je grince des dents, et vide mon verre cul sec ! Je ne veux pas me souvenir…de cette sensation de ne servir et de vivre pour rien. La mort aurait été une délivrance. Mais même de me couper les veines, n’allait pas. Mon corps se régénérait. Horreur suprême.

Je me laisse aller sur la banquette de ma place, m’étirant la nuque. Rajustant ma chevelure de dreadlocks. Je me sors un cigare…Pas les gros cubains là, mais plutôt, les fins qui ressemblent à des cigarettes. Je me l’allume et m’en tire une bouffée. Ma cravate, je la dénoue…Je me laisse un peu allé à l’ambiance du coin, et à sa musique. C’est enivrant, apaisant.
Je me souviens alors, avoir finalement réussis à m’enfuir. J’ai fuis mon créateur, profitant du fait qu’il dormait, après m’avoir pris une nouvelle fois. Sa perversité l’aura perdu…Car je crois qu’en fait, il ne cherchait qu’à garder son amant mort pour lui. Mais je n’étais pas ce « Nour », j’étais « Hori » merde !

J’avais quoi ? Toujours la vingtaine de corps, mais bien vers les dix-sept années de création. Je n’appellerai pas ça « vie », car je ne vivais pas selon moi. Je subissais ! Je m’étais enfui, sans rien comme un con, dans le désert. J’aurais dû crever, sérieux, mais je suis tombé sur un groupe de nomades du désert. La belle jambe tiens.
Ils m’ont habillé de façon plus adapté, et m’ont aidé. J’ai put boire et manger, reprendre des forces. Mais je fuyais toujours celui qui devait me rechercher. J’ai eu de la chance, ils ont bien voulu m’emmener à la ville ayant un port, la plus proche. Marsa-Matrouh…c’est là que je prie une embarcation pour rejoindre Hiromae.

Lorsque je dû passer par MIYU, j’ai put en apprendre plus sur ma nature et mes aptitudes. J’ai demandé à rejoindre cette fameuse pension. Je voulais apprendre, et essayer de vivre, autrement que comme la « Chose » d’un connard.
Je ne me rends même pas compte que ces pensées, cette nostalgie, m’a fait griller mon cigare plus vite que de raison. Merde ! Je me resserre un verre pour la peine…
Hiromae…j’ai intégré le cursus de la filière Magique. J’aimais la Magie malgré ce que mon Créateur en avait fait pour me « concevoir ».

Mes années d’études furent « normales ». Si ce n’est que mes crises de violences m’ont souvent attiré des ennuis. J’étais mal vu, et un jour, j’ai atterrit je sais plus trop où et j’ai but de l’alcool pour la première fois.
Ce souvenir, cette sensation, cela me pousse à boire encore un peu de mon verre de rhum tiens. La douleur que je ressentais, elle s’atténuait. Je me sentais « mieux »…moins aigri, moins violent aussi. Plus calme, zen. Je me sentais, pour la première fois depuis une dizaine d’année : bien. C’est lentement devenu mon addiction. Je ne pouvais vivre une journée sans boire. Mon comportement resté toujours rustre, et je restais une grande gueule au sale caractère…mais mes crises de violence complètement démente n’était plus. Sauf qu’un jour, je fut grillé avec de l’alcool et en éta d’ébriété. Ils ont voulu me sevrer ! L’Enfer.

Je grogne à ce souvenir, et termine mon verre. Me laissant aller, contre la table, le froid du bois me fait du bien. Trop de souvenirs.
Enfin bon, on accepta ma dépendance, même si elle était pas bien vue. Il paraît que ce n’est pas rare de voir des Homonculus avec des soucis de dépendance. Merde alors…même mon besoin d’alcool je le dois à ma nature pourrie : fait chier alors.
J’ai terminé mes études, diplômé en Incantations & Rituels. J’ai bien cherché du taf après ça…Mais alors que j’avais, quoi, 25 ans…IL est revenu. Hassan.

Le pire, dans tout ça...c'est qu'il était venu ici, en espérant se "reconstruire", n'ayant pas réussi à me retrouver. Il était venu pour oublier, pour vivre à nouveau, comme moi. Et il a fallu qu'on se croise au coin d'une rue. Il a fallu que je me souvienne de Lui. Il a fallut que ce corps intemporelle lui redonne les souvenirs, et le replonge dans sa folie. Bordel, moi qui pensait l’avoir oublié ce tordu. Il réclama alors de m’avoir, il disait que je lui appartenais, que je n’avais pas d’existence propre, que j’étais son objet, son bien. Bordel, j’en vomirais rien qu’à y penser…
Il tenta de me « détruire ». J’étais un « échec », car je pensais par moi-même, car je n’étais plus à lui. Je m’en suis sorti, et lui, la justice du coin lui tomba dessus pour avoir attenté à ma vie, et avec la nette intension de récidiver. Je n’ai jamais voulu savoir ce qu’il était devenu…Mais finalement j’ai traîné à la recherche d’un boulot, mais démotivé.

Je me noyais encore plus dans l’alcool, et ça, ça avait un coût. J’ai même pensé à me prostituer pour tout dire ! J’avais déjà plus de vrais considérations pour ce corps détesté…et Sali comme je l’étais déjà, un petit peu plus, un petit peu moins : ça apportait quoi ?
Mais un jour, dans le journal, je vis une offre d’emploi. C’était y’a 7 ans, une offre de Gardien de la Pension. Mine de rien, plus j’y pensé, plus je me disais que c’était là-bas mes meilleurs années de vie. J’ai postulé, sans trop y croire…
Quoiqu’on en dise, mes résultats scolaires ont toujours été corrects et j’étais pas un mauvais élèves. Ok, je buvais et j’avais eu des antécédents…Mais tant qu’on me laissait me bourrer la gueule, y’avais pas de soucis de dérapage alors bon…je fut mis à l’essai.
Mine de rien, devoir protéger et surveiller les locaux, et non les mioches, ça me plait. A cette idée, un sourire naît sur mes lèvres, et je soupire d’aise. Je termine mon verre, et choppe ma bouteille. Je laisse un bonus monnaie sur la table, avant de quitter les lieux d’un salut de la main. Bon, ma soirée fait que débuter moi…et j’en ai ma claque des souvenirs.
Ouais, je pense aller m’amuser à boire et discuter au LovuLovu maintenant. Quand j’y pense, je vais souvent au Lovu et au Wild…bah, chacun ses lieux préférés de la Capitale, non ? Oh merde, j’embauche à 8h demain…bah, j’y serais bien à l’heure, mais je dis rien sur mon état. Qui vivra verra qu’on dit. Et moi, je veux commencer à vraiment vivre : pour moi.




POUVOIRS
RACE : Homonculus

DESCRIPTION DES POUVOIRS:
En raison de sa nature d’Homonculus, voici les caractéristiques propres à ce charmant spécimen :
Avantages (6 de base + 6) :
  • +25*7 d’ATR soit 175pts d’ATR.
  • Élément du Feu.
  • +100 CAL DMGM.
  • +200 CAL DEFP.
  • Immunité à FEU.
Désavantages (6) :
  • -100 CAL DMGP
  • -1 ANO
  • Faible face au type Eau, Lumière et Cristal.
  • Forte dépendance envers les boissons. Cette dépendance se traduit par le besoin, insatiable, de boire quotidiennement des alcools. Il a une bonne descente, et encaisse bien, mais il ne pourrait supporter une journée sans un alcool quel qu’il soit. Il serait alors comme fou, détruit, et se verrait enfermé dans de fortes douleurs qu’il fuit éperdument dans la boisson. Une dépendance qui joue énormément sur son image, beaucoup le dénigrant à cause de cela.
"Artificial Life" : Ce pouvoir est, en fait, né de la nature même d'Homonculus d'Hori.
Ayant été créé par un Magicien, son corps peut sembler comme les autres, mais ce n'est pas le cas. Depuis le jour de sa création, à ce jour, son apparence n'a jamais changé. Son corps est figé à cette apparence, et le temps ne semble pas fluctuer sur ce corps fait de seule magie.
Mais surtout, ce corps est capable de se régénérer...En cas de blessures, et de façon passive, il récupère entre +200PV et +400PV (selon un tirage de random) par tour. Néanmoins, il ne peut régénérer ainsi que des plaies, et redonner de sa force et son énergie au corps...mais il ne peut faire repousser un membre qui serait arraché et perdu.
C'est une chose qu'Hori ne maîtrise pas, et se passerai bien. Il n'aime pas l'idée que son corps est "figé" dans le temps et cette apparence...Mais il doit vivre avec, pour un temps qu'il ignore encore.

Étincelle : Ce qui lui a permis d'apprendre la Magie.
Hori use de magie Incantatoire, et de Rituels. Cependant, il est clairement axé sur la magie élémentaire du Feu. Il se rapproche grandement des Mages dit "Élémentaires" dans son usage de la magie. Même si n'étant pas Mage de Sang Pur, il a probablement eu plus de difficultés qu'eux à se lier complètement à son élément.

STATISTIQUES :
Base : 275 ATTR. Avantage : +175 ATTR.
450 ATTR à répartir.

CAL de Début : 500 DMGP / 500 DMGM / 500 DEFP / 500 DEFM
Après modif : 400 DMGP / 600 DMGM / 700 DEFP / 500 DEFM

Soit, au Final :
TYPE : FEU_ ANO : 0
FORCE : 30 _ DEF : 50 _ MAG : 100 _ RES : 90_ DEX : 90 _ VIT : 90
DMGP : 120/144 _ DMGM : 600/720 _ DEFP : 350_ DEFM : 450_ PV : 9000

OBJETS :
Si on met de côté la petite gourde d'alcool qu'il a toujours sur lui, et sa boîte à cigares et un paquet de clopes pour le cas où il serait à sec de cigares...on ne peut pas dire qu'il s'encombre de beaucoup de chose.

Il a bien une petite dague, qui lui sert pour quelques rituels magique et qui n'a aucune prétention à servir au combat...mais sinon, préférant de loin la Magie d'Incantation Verbale, il ne s'encombre de rien de plus que cela.

C'est sa façon de faire, et d'être. Ni plus, ni moins.





HORS RP
Petite Phrase Perso

    WHO ARE U ? : Dc de Nolan/Axe/Misuru ! ^^

    PRÉSENCE : Je ne peux mettre une note. Ce dernier mois fut délicat, mais je sais que ce genre de choses arrivent rarement. En temps normal, je passe au moins une à deux fois par semaine....et je répond dans les 15 Jours, sauf cas où j'oublie/ne voit pas la réponse, ou que j'ai des pépins de santé ou autre -_-' Je ne peut donc pas définir une "note" de présence...Car si c'est juste passé, ça pourrait être proche du 8 ou 9/10. Mais si c'est présence pour rp, cela serait plus du 4 voir 5/10. ^^'

    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? COMMENT LE TROUVEZ VOUS ? : Alors là, je sais plus depuis le temps comment je l'ai connu -_^
    Néanmoins, je l'aime toujours autant ! \o/

    CODE : Graouuuuuuuuh ! Right ! ^^



Dernière édition par Hori Waël le Mer 5 Déc - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: Hori Waël - Homonculus Trentenaire [Fini]   Mer 5 Déc - 15:00

Bon, eh bien c'est l'heure du verdict !

J'ai pas grand chose à dire sur cette fiche, à part deux petits détails : dans l'histoire, le créateur d'Hori aurait jamais pu passer si il venait sur l'île pour juste récupérer son objet. Il se serait direct fait jeté par MIYU. Ah, et tu as l'étincelle mais tu n'as pas de slot pour ta magie ( supposément de feu, si j'ai compris )

Wala, bon courage pour les p'tites modifs !


_________________


I wanna play, nya ~

Spoiler:
 


Dernière édition par Ayumi Saotome le Mer 5 Déc - 15:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Personnel

MessageSujet: Re: Hori Waël - Homonculus Trentenaire [Fini]   Mer 5 Déc - 15:07

Merci !! ^^

J'ai apporté des modifications...Mais j'ignore si cela ira pour l'histoire Oo...
Pour le slot de Magie, oui, c'était le Feu ^^' J'avais oublié de le spécifier : désolée T_T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: Hori Waël - Homonculus Trentenaire [Fini]   Mer 5 Déc - 15:11

Beeeh, c'est impec pour moi !

Tu es donc validé pour une quatrième fois .o/ Tu auras le droit de créer 7 techniques.

Bon rp !

_________________


I wanna play, nya ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hori Waël - Homonculus Trentenaire [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hori Waël - Homonculus Trentenaire [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Nouveau Départ :: Fiches de Présentations :: Fiches Validées :: Personnel-