AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 La musique adoucit les mœurs [Privé Eryn].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: La musique adoucit les mœurs [Privé Eryn].   Jeu 16 Mai - 20:45

Si Eryn avait bien perçu la soudaine tristesse mélancolique de Noah-san, elle n'en devina pas la véritable origine ; ou du moins pas en totalité. Très vite, Eryn pensa que cela devait forcément avoir un rapport avec son pouvoir. Elle en déduisit que cela devait lui faire mal, quelque part, de ne plus pouvoir s'exprimer à haute voix toute seule, chanter, bouger comme elle le souhaiterait. Des choses qu'elle même faisait de manière parfaitement naturelle, et que Noah-san avait connu avant de se retrouver dans cet état. Forcément, cela devait être difficile à vivre, parfois.

Heureusement, la question que lui avait posé Eryn avait fini par venir à bout du sourire triste de son amie. Et quand celle-ci lui tendit le carnet, Eryn sourit à son tour, en retour. Elle ne connaissait pas du tout cette jeune fille, ou, du moins, elle n'avait jamais eu vraiment l'occasion de rentrer en contact, mais si Noah-san disait du bien d'elle, c'est que cela devait être une bonne personne. Aussi Eryn répondit-elle en souriant à son amie.


"Ah! Non je n'ai pas encore eu l'occasion de la rencontrer. Mais peut-être auras-tu l'occasion de me la présenter bientôt, qui sait! D'après ce que tu m'en dis, elle doit être un peu timide, mais cela ne me dérange pas. J'aime bien parler à un peu tout le monde, et souvent il paraît que je sais assez bien mettre les gens à l'aise. J'espère qu'elle m'aimera bien et que l'on s'entendra toutes très bien. C'est une bonne chose de s'entendre très bien entre amies. Et puis vu que tu es mon amie et que tu es la sienne, ça devrait pouvoir se faire, tu ne crois pas, Noah-chan?"

S'asseyant ensuite aux côtés de Noah-san, Eryn finit par venir lui toucher le bout du nez du bout de l'index, juste pour l'embêter, avant de reprendre mi-grondant, mi-souriant.

"Par contre, Noah-chan... Arrête de te sous-estimer comme ça! Tu as aussi une forte personnalité, car tu arrives, malgré tout, à continuer à vivre. Beaucoup se laisseraient dépérir! Mais pas toi. Tu vois que tu es plus forte que ça. Oh, hé puis en plus, il ne faut pas que tu perdes espoir. Tu sais, j'ai entendu parler d'un tas de gens totalement paralysés, qui n'arrivaient plus à rien faire - ni bouger, ni parler, ni rien du tout. Et bien à force d'effort et de patience, ils arrivaient à recommencer à marcher un petit peu, et même à parler de nouveau un peu! Alors peut-être que toi aussi tu finiras par y arriver - et, pourquoi pas, rejouer du piano comme autrefois. Tout est possible, tu sais, quand on en à la volonté! Alors surtout, n'abandonne jamais. En plus, tu peux compter désormais sur moi pour te dire que c'est hors de question que tu baisses les bras maintenant, hein!"

Lui tirant gentillement la langue pour la taquiner, Eryn finit par aborder un tout autre sujet de conversation. Elle était partie dans l'idée d'en apprendre plus sur Noah-san, et aussi dans l'idée de lui rendre le sourire, d'une manière ou d'une autre. Aussi, après avoir jeté des regards de conspiratrices tout autour, elle finit par se pencher à son oreille pour lui murmurer quelques mots.

"Au fait, Noah-chan... Est-ce qu'il existe une personne qui, pour toi, compte plus que toutes les autres personnes au monde? Tu sais, quelqu'un qui serait, pour toi, un peu, ou beaucoup peut-être? Plus qu'un ami... Tu vois ce que je veux dire, mmmm?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Silence

MessageSujet: Re: La musique adoucit les mœurs [Privé Eryn].   Dim 19 Mai - 14:42

Akemi-san, timide ? Elle ne l'aurait pas désignée ainsi, mais il est vrai que d'un certain point de vue, elle pouvait tout à fait cacher sa timidité avec la froideur qu'elle mettait entre elle et les autres. Néanmoins, elle doutait que ce soit vraiment ça : après tout, une personne qui n'était pas à l'aise avec autrui ne serait probablement jamais venue voir une jeune fille sans raison, et ce même si elle était en fauteuil roulant. Même en ayant un cœur particulièrement noble, Noah savait qu'un sentiment comme la timidité pouvait parfois paralyser certaines personnes et ainsi les empêcher de faire bien des choses, quand bien même ils en auraient l'envie. Elle ne savait pas cela parce qu'elle avait été ainsi par le passé, mais parce qu'elle avait ressentit les émotions de personnes qui se trouvaient dans ce cas là. C'était peut-être là l'un des seuls avantages de son pouvoir, pouvoir mieux comprendre les gens… Si elle avait été en pleine possession de ses moyens, elle les aurait même sans doute aidés autant qu'elle le pouvait, mais au jour d'aujourd'hui, c'était bien elle la personne qui avait le plus besoin d'aide, et ça, Akemi-san l'avait probablement compris directement le jour de leur rencontre.

En soit, Noah n'avait rien contre le fait que Eryn-san veuille rencontre la jeune Shinigami, mais en soit, ce n'était sans doute pas parce qu'elles étaient amies que Akemi-san parviendrait à s'entendre avec elle. Hypothétiquement, ce pourrait même être l'inverse pour la simple et bonne raison qu'elle serait jalouse de l'Enfant des Orages car cette dernière allait pouvoir passer beaucoup de temps avec la belle durant la période scolaire à venir. Mais d'un autre côté, peut-être serait-elle contente de voir que sa petite protégée en fauteuil roulant était parvenue à se faire une nouvelle amie. Akemi-san devait désormais bien connaître le sentiment de solitude qui envahissait souvent le cœur de sa chère et tendre, aussi ne pourrait-elle sans doute jamais se plaindre que celle-ci soit désormais bien entourée.

C'est alors que la jeune fille faisait face à une brimade de la part de son amie, une fois encore en raison de son côté défaitiste. Peut-être que Eryn-san avait raison, elle était forte car elle continuait de s'acharner à vivre malgré le fait qu'elle se trouvait dans une situation des moins enviables, mais était-ce vrai pour autant ? N'était-elle pas plutôt condamnée à devoir vivre ainsi, qu'elle le veuille ou non ? Certes, comme elle le disait, elle aurait tout aussi bien pût se laisser dépérir, mais il y avait toujours des personnes pour s'occuper d'elle, un cas comme le sien était forcément suivi par une équipe médicale et elle attirait forcément le regard des gens. Même si elle avait souhaitée refuser cette existence qu'elle devait mener, elle n'aurait pas eu le choix que de la continuer car elle ne pouvait ni attenter à sa vie, ni exprimer ce qu'elle ressentait vraiment.

Soupirant un peu, elle ne pouvait donc pas laisser son amie dire des choses comme celle-ci aussi facilement. Oh, bien entendu qu'elle ne voulait pas perdre espoir, mais peu importe ce qu'elle pouvait espérer, les faits étaient bel et bien présent : elle ne pouvait presque plus bouger et il était inenvisageable qu'elle puisse parler à nouveau. Ce qui pouvait la pousser à rêver de retrouver un jour l'usage complet de son corps, c'était le désespoir, le fait de fuir la réalité en essayant de se convaincre que tout pourrait un jour redevenir comme avant. Mais les rêves n'étaient en rien concret, aussi reprenait-elle son carnet pour commencer à écrire de nouveau, ce tout en continuant d'écouter Eryn-san parler. Elle avait toujours eu l'habitude de pouvoir faire plusieurs choses à la fois, aussi n'était-ce pas un problème et lorsqu'elle avait terminée d'écrire, elle déchirait la feuille pour la tendre à la demoiselle tout en recommençant déjà à rédiger sur la page suivante pour répondre à ce qu'elle avait dit ensuite.
« Eryn-san, mon système nerveux a été presque entièrement détruit. La médecine et la science actuelle permettent peut-être de créer des prothèses permettant de pallier à un membre ou deux, mais dans mon cas, c'est un corps presque entier qu'il me faudrait. Je te prie de me pardonner pour mon manque de tact, mais penses-tu vraiment que je serais plus heureuse si l'on plaçait ma tête sur une poupée ? Et quand bien même l'opération réussirait sans que je ne fasse de rejet, c'est tout juste si j'arriverais à me déplacer sans problème, je n'aurais sans doute pas la mobilité nécessaire pour pouvoir rejouer du piano.

Ce serait sans doute pareil pour ma voix, même si on parvenait à créer un pharynx artificiel, il n'est même pas envisageable que je puisse chanter. Sans parler du fait qu'une telle opération coûterait une fortune que je ne possède pas. Je pourrais éventuellement servir de cobaye pour échapper aux subventions, mais le taux d'échec serait trop important pour que je puisse me permettre de souffrir davantage. La seule chose vers laquelle je pourrais tourner mes espoirs est la magie, et bien que mes connaissances dans ce domaine soit limitée, je pense que cela demanderait une quantité d'énergie trop importante pour que l'on accepte de me guérir par simple charité.

J'ai eu longuement l'occasion d'y réfléchir, Eryn-san, et j'en suis venue à la conclusion que même si je ne peux pas bouger, ce corps est le mien et pour rien au monde je ne voudrais le perdre. Aussi inutile soit-il, c'est l'une des dernières choses qui me reste. Alors oui, peut-être que je me sous-estime, mais qu'est-ce qui est le mieux selon toi : espérer guérir un jour et faire face à une immense déception le jour où je prendrais conscience que je suis condamnée ; ou bien de ne plus rien attendre et être agréablement surprise si l'on parvenait à me rendre ce que j'ai perdu ? »
Elle c'était déjà posée toutes ces questions quand elle était dans sa chambre d'hôpital puisqu'elle n'avait eût que cela à faire de ses journées. Peut-être était-elle pragmatique de ce côté là, mais s'il existait réellement un moyen pour elle de retrouver l'usage de son corps, elle en aurait sans doute déjà entendue parler. Et quand bien même ce serait possible, il y avait sans doute bien des personnes qui passeraient avant elle. Après tout, elle n'avait plus aucune famille et il n'y avait pas de raison que l'on vienne s'intéresser à une orpheline. Le seul cas où ce serait possible serait celui qu'elle avait énoncée : servir de cobaye. Mais aussi désespérante soit sa situation, elle n'irait jamais courir le risque de faire empirer sa situation, elle avait bien trop de respect pour ce qu'il lui restait de vie.

Le temps que son amie prenne connaissance de ce qu'elle avait à lui dire, Noah avait déjà recommencée à écrire pour répondre à cette étrange question qu'elle lui avait posée. Elle voyait très bien où elle voulait en venir mais c'était tout de même un peu gênant de répondre à ça, surtout après qu'elle lui ai déjà demandée sans le savoir de parler de cette personne… Néanmoins, elle voulait tout de même lui répondre, surtout qu'elle était certaine que le secret serait bien gardé avec elle.
« Oui, il y a bien une telle personne dans ma vie. Mais je veux que tu me fasses la promesse de ne pas en parler, aussi bien pour moi que pour cette personne, nous préférons ne pas trop faire parler de nous.

Il s'agit d'Akemi-san, et elle est ma petite-amie… »
Elle n'osait plus trop la regarder après lui avoir avouée une telle chose, son regard passant régulièrement de ses doigts avec lesquels elle était en train de jouer au regard d'Eryn-san. Son teint était également un peu rose : après tout, qui pourrait soupçonner qu'une personne dans son état puisse sortir avec quelqu'un et surtout, avec une autre fille ?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La musique adoucit les mœurs [Privé Eryn].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [FB 1625] La musique adoucit les moeurs... il parait.
» La musique adoucit les moeurs
» [FB 1617] La musique adoucit les moeurs, dit-on. {Sören}
» La musique adoucit les maux... [Dark Boursouf]
» halina △ la musique adoucit les mœurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Les Extras :: Archives RPs-