AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 La belle et la bestiole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: La belle et la bestiole   Lun 26 Nov - 20:40

Couloir de la pension, XX heure et XX minutes...

La créature rampait à travers les méandres des tunnels sombres et humides auxquels seule elle pouvait accéder, son unique œil quand à lui, luisait d'une lueur d'un rouge rubis tandis que sa crinière d'un blanc immaculée elle s'agitait sous le vent de la pleine au doux parfum printaniers du prunier d'automne tandis, qu'une pluie d'été chaude et, particulièrement mouillée dégouttait ses vêtement trempés. Fait étrange, il ne ressentait pas la morsure du froid malgré l'hivers avancé et le fait qu'il ne portait qu'un simple kimono. Les feuilles d'un rouge sang tapissant la terre humide qu'il foulait de ses pieds nus bruissaient comme le susurrement serpentin et séduisant du saucisson cerclé de sève suintant de salive...


-Eux... Taku?
-Ouais Taku?
-Qu'est-ce que tu raconte?
-Bah ce qui va arriver à la pauvre personne sur qui va tomber Taku?
-Hum... ouais pas faux mais, il y a un problème dans tout ce que tu racontes...
-Quoi?
-Pas assez de plans culotte, comment veux tu avoir de l'audimat sans ça?
-Hum... pas faux mais... attend! On est filmé là?
-Ouais! Admire la Taku 4278, avec son objectif à zoom protonucléïque tu peux capter un petite culotte volant au vent alors qu'elle est situé à plus de trois virgule dix-sept décamètres, tu peux même inverser le filtre des couleurs et voir à travers les vêtements des gens, le tout pour seulement sept-milles crédit républicains!
-Waouh! Mais c'est trop bien Taku! Et ou puis-je me procurer cette petite merveille de non-technologie?
-Hé bien mon cher Taku, là et toute la magie! Elle est trouvable dans tout bon vaisseau Normandy qui se respect! Et pour son achat nous vous offrons même un pistolet carnifex chromé, la meilleure arme contre l'envahisseur krogan!
-... Je crois qu'on s'est égaré là...
-Ouais, de quoi on parlait à la base?
-Eu.. de ce que Taku comptait faire à la base je crois...
-Ah ouais, et il comptait faire quoi?
-Je sais pas, regarde le.

Taku Taku... mais que te prend-il aujourd'hui, pourquoi t'es tu arrêté le temps d'écouter les deux autres Taku à l'intérieur du placard? Maintenant ta cible vient de disparaître, combien de temps vas-tu devoir attendre avant que quelqu'un d'autre ne passe? En effet, tu a certes choisi un placard isolé dans un couloir ou personne ne passe histoire de ne pas avoir trop de problème mais... il y a justement un problème, en effet comment vas tu faire pour sauter sur quelqu'un si personne ne passe? Car oui, choisir un couloir dans un coin paumé veut dire qu'il n'y a quasiment personne qui passe. Et en plus, tu vient de laisser passer une cible potentiel... Alalalala, tes plans qui pourtant semblent si géniaux ont toujours ce défaut, tu oublie le paramètre des autres Taku. Ou le fait que tu ne puisses t'empêcher de les écouter déblatérer alors que tu tentes de faire quelque chose de très important. D'ailleurs, pourquoi tu ne vas pas détacher le pauvre Taku qu'ils ont saucissonné avant de lui enfoncer dans la bouche un objectif d'appareil photo?

-Parce que.

Mais... Mais... Mais je ne te permet pas de me répondre! Je suis la narratrice! Ou le narrateur! Enfin... eu voilà quoi je sais plus maintenant... Tout ça à cause de toi! Vraiment c'est pas juste! Et vous les deux Taku arrêtez de rire! Et retourne à ta cible toi!

-Ouais ouais, c'est ça...

Hum! Contemplez donc le Taku, cet être étrange, attendre patiemment sa proie. Oh! Contemplez comme son œil rouge et luisant, signe de bonne santé vient de repérer sa proie. Il s'apprête et lui sauter dessus et...

-KAMIKAZE!!!!!!!

Ainsi hurlait Taku en surgissant du placard, comme projeté par une catapulte avant de littéralement s'arrimer, oui oui je dis bien s'arrimer à la pauvre demoiselle au cheveux bleus qui venait de malencontreusement passer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: La belle et la bestiole   Lun 26 Nov - 23:08

Cela ne faisait encore guère de temps qu'Eryn était arrivée au pensionnat, et, pour ainsi dire, elle était encore loin d'en connaître tout les recoins. Il fallait dire que le pensionnat était très grand, et, vu qu'il s'agissait désormais d'une période de vacances, elle n'avait pas eu l'occasion de croiser grand monde. Aussi se débrouillait-elle plus ou moins toute seule pour se repérer ici, trouver les bonnes salles, les lieux importants, les zones à connaître...

Elle avait jusque-là repéré la majorité des classes, les lieux administratifs et les salles d'entraînement, mais à présent elle s'était mise à chercher les salles des clubs. Elle avait vite compris qu'ils étaient plutôt à l'écart du reste des bâtiments, et eux-mêmes généralement plutôt distants les uns des autres - comme pour ne pas se déranger les uns les autres, sans doute. Ce qui expliquait aussi, sans doute, la raison qui faisait que ces couloirs-ci étaient encore plus déserts que les autres. Lugubre, même, on pourrait dire. Le genre de couloirs qui faisaient bouillir son imagination, lui rappelaient certains mangas, qui emmenaient les visiteurs malencontreux dans des univers parallèles, où vivaient des tas de personnages fantastiques. Elle s'attendait presque à voir apparaître au détour d'un tournant une plaine immense survolée par des dragons ailées et dans lequel vivrait des des centaures et des licornes. Ou encore de voir surgir de l'ombre du recoin de ce casier un hitokiri prêt à lui sauter dessus et à lui trancher la gorge...

Il va sans dire que lorsque l'abominable diablotin lui sauta dessus sans crier gare en criant "Kamikaze!", le réflexe immédiat d'Eryn fût de s’époumoner de toutes ses forces, son cri retentissant dans tout les couloirs aux alentours, et de se recroqueviller sur elle-même. Cela aurait peut-être pu être efficace dans un manga où il y avait toujours un super héros pour sauver une jeune fille en détresse, ou si son onii-chan avait été dans le coin, mais malheureusement il fallait bien avouer que ce n'était pas le cas - et puis au bout de quelques secondes, Eryn dût bien se faire à l'idée qu'elle était encore en vie. Juste avec un machin qui s'était accroché à elle, visiblement.

Quand elle ouvrit les yeux et se tourna vers son agresseur, elle vit une... Chose, aucune autre notion ne lui venait à l'esprit pour décrire ce qu'elle voyait. Mais là n'était pas le plus important. Il avait trouvé le moyen, en se jetant sur elle, de s’agripper sérieusement à elle - et pas n'importe où, mais bien ses deux sales mains sur sa poitrine - et ne semblait guère tendre à vouloir la relâcher. La situation lui faisait penser à un certain nombre de mangas qu'elle trouvait toujours très drôle - sauf que là, forcément, c'était beaucoup moins drôle. Et, là aussi, elle se disait qu'elle aurait bien aimé être capable de faire apparaître dont on ne sait où sa batte de base-ball, comme les héroïnes de ses mangas, pour envoyer ce malotru voler dans l'hyperespace. Aussi, cherchant à se dégager de son emprise, elle se mit à lui crier dessus, furieuse.


"Non mais ça ne va pas dis! C'est quoi ces manières! Dégage de là d'abord!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: La belle et la bestiole   Mar 27 Nov - 23:21

Un cri dans la nuit, dans une forêt déserte, sombre, froide et brumeuse... Sauf qu'en fait il ne faisait ni nuit, ni sombre, ni froid ni n'y avait de brume et surtout, il n'y avait pas de forêt. Non, le vil crime avait lieu dans un couloir désert du pensionnat... D'une certaine manière voilà qui était plutôt similaire à une forêt. Non? Et bien arrêtez de chipoter, si vous vous raccrochez aux détails de ce genre, nous ne nous en sortirons pas, et mettez vous à la place du pauvre narrateur, lui qui s'escrime a donner une cohésion à tout cela. Quoi? Pas de cohésion? Mais... voyons arrêtez! Je ne vous permet pas d'abord!

Toujours était-il que la pauvre victime de Taku s'était recroquevillée en lâchant un cri d'une puissance surprenante. Le fait que Taku pendant un instant ne compris pas ce qu'il se passait, manquant de se précipiter au secoure de la pauvre demoiselle à qui l'on s'en prenait... Avant qu'il ne constate qu'en vérité l'auteur de ce cri n'était autre que la personne sur qui il avait bondit... avait de quoi être assez absurde mais, personne ne le saurais jamais. Roooooh... pourquoi les filles réagissaient toujours de cette manière? En fait non, les réactions étaient toujours différentes mais, cela n'avait guère d'importance. Toujours était-il que Taku avait réussit à établir un premier contact. Il ne connaissait pas cette étudiante même de vue, ce qui devait signifier qu'elle venait d'arriver... enfin peut-être.

D'ailleurs en parlant de premier contact... Quelles étaient ces deux choses moelleuses auxquelles il s'accrochait? D'une certaine manière c'était un peu comme un oreiller... sauf que c'était plus ferme et bien plus sympas d'un certaine manière. Des balles à malaxer pour ce détendre? Mais alors pourquoi les placerait-elle au niveau de sa poitrine? Non, c'était un peu comme ces reposes poignet pour ceux qui utilisait un ordinateur, les truc qui pour les otaku reprenaient une image d'un personnage féminin de manga et, dont les deux protubérances qui servaient à reposer le poignet étaient placées au niveaux des seins du personnage féminin... Mais oui! ils s'agissait des seins des la jeune fille! Ahaha! Cela expliquait donc cette fameuse texture... Et ça expliquait aussi pourquoi elle cherchait à se dégager... Quoi que... les gens cherchaient souvent à se libérer de son étreinte en fait dans ce genre de cas... Cela voulait-il dire qu'il mettait toujours les mains là?

*Bon, t'as eu ton plan culotte?
-Ouais, puis encore mieux on a eu le droit à la scène de pelotage malencontreuse.
-Yerk Yerk! Sauvons nous alors.*

Taku n'étant pas le genre d'individu à s'amuser à peloter les demoiselles contre leur grés, lorsque celle ci lui intima de dégager, il s'exécuta avec précipitation, quelque peu gêné alors qu'il réalisait ce qu'il se passait, il se redressa prestement reprenant au passage contenance en changeant d'apparence. Cette fois, il portait l'uniforme des élèves de la pension, tandis que ses cheveux blanc masquaient toujours son oeil gauche. Il lui tendit alors la main avec un sourire navré.

-Désolé, je n'ai pas fait attention... Je m'appel Yurihime Taku.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: La belle et la bestiole   Mer 28 Nov - 14:27

La "chose" qui l'avait pour ainsi dire sauté dessus, heureusement, ne sembla guère opposer de résistance et se recula bien vite... Avant de changer, petit à petit, de forme. Eryn, d'abord rouge de peur, de rage et de confusion face à cette agression en fût tout de même estomaqué. Elle savait que la majorité des habitants de cette île avaient des pouvoirs, mais entre le savoir et le voir, c'était encore autre chose. Et, surtout, elle n'avait jamais entendu dire qu'il était possible de changer ainsi d'apparence, de manière visiblement très simple et rapide. Malgré tout, elle en resta tout de même à sa première réaction. Tant et si bien que lorsqu'il reprit ce qu'elle jugea être sa forme initiale - du moins c'est ce qu'elle supposa, vu qu'il portait ainsi l'uniforme de la pension - la première réaction d'Eryn fût tout de même de se relever, et, avant même qu'il pu terminer sa phrase, elle lui colla tout de même une baffe monumentale, tout en lui criant dessus, encore rouge d'énervement.

"Sale pervers! Et que je ne t'y reprenne plus!"

Eryn se laissa alors d'abord le temps de reprendre son calme, et, après avoir soufflé un bon coup - il fallait qu'elle fasse un effort sur elle-même pour se faire accepter par la population locale, et elle devait se montrer plus gentille et compréhensive, même face à des trucs comme ça qui pouvaient la choquer - et, tout en restant tout de même sur ses gardes - juste au cas où il lui reviendrait l'idée de l'agresser à nouveau - elle finit par lui parler d'un ton plus calme, encore qu'un petit peu sec au tout début, avant de se transformer petit à petit en un ton plus amical et plein de curiosité, allant même jusqu'à l'aider à se relever en le tirant par la main.

"Bon... Allez, ok, on reprend à partir du début, tu es d'accord? Donc tu t'appelles Yurihime Taku. Ok, je vois. Bon, et tu es quoi exactement, en fait? Non parce que je ne savais pas qu'il y avait des gens qui pouvaient changer de forme ainsi, aussi facilement. Du coup, sur le coup, ça m'a pris par surprise, tu te doutes bien. Oh, au fait, je m'appelle Fraga McCulann Eryn, mais tu n'as qu'à m'appeler Eryn, comme tout le monde. Tu me voulais peut-être quelque chose?"


Il apparaissait de façon assez évidente qu'Eryn essayait d'aplanir la très mauvaise impression qu'ils s'étaient sans doute fait au premier abord l'un de l'autre. Pour Eryn, cela tenait d'abord et avant tout de ne pas paraître agressive envers toutes les personnes qu'elle pouvait bien rencontrer, histoire, même, de commencer à se forger de premières relations amicales. Elle n'avait jamais été une mauvaise bougre, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: La belle et la bestiole   Mer 28 Nov - 23:52

Le bruit sec et mat d'une main contre une joue, et pourtant léger. Un geste fluide et souple, gracieux même et, qui était principalement réservé au femmes, une forme de violence qui pourtant n'était pas brutale, comme le souffle soudain du vent qui fait subitement bruisser les feuilles d'automne et surprend le passant égaré qui se promène. Pure beauté d'un geste qui malgré la douleur qu'il peut infliger n'est guère violent. Douceur et fermeté.

*Ca va narrateur? Pas l'impression de trop en faire pour une simple baffe?*

Silence mécréant, il y a tant de violence et de manque de finesse en ce monde que le simple plaisir des mots n'a pas de prix!

*Et tout ça manque de plan culotte*

Mais somme nous dans un dessin animé de magical girls? Non! Jamais il n'y aura de jeune filles au cheveux roses débarquant d'une autre planète, s'incrustant dans un couple sans enfants et pourtant aimant! Non, jamais cette petite fille n'existera et, grâce à ses pouvoirs magiques n'accomplira d'acte bon, n'aidera son prochain en aidant les grand-mères à traverser la route, ne s'accroupira sur le trottoir pour caresser un chat et lui donner son déjeuner en guise de repas (alors que pauvre ignorante, elle ne sait pas que les chat ne mangent pas ce genre de nourriture ). Jamais elle ne sera là pour vivre dans la joie jusqu'à un jour, courir après une balle pour la ramasser avant de brutalement se faire écraser par un camion sans aucune forme de concession!

*Ca sent le vécu ça narrateur*

Bref. Toujours était-il que Taku venait de se faire gifler et, l'espace d'un instant restât coi d'incompréhension avant de comprendre la raison d'un tel acte... somme toute justifié. Tout comme le fait qu'il se soit fait traiter de pervers même si, ce n'était au final qu'un malentendu.

-Désolé, j'éviterai de recommencer si possible.

Elle s'adressa de nouveau à lui, de plus en plus calmement au fur et à mesure de son discoure. Il restât un moment perplexe alors qu'elle lui demandait ce qu'il était, après tout n'était-ce pas évidemment qu'il était un ongumi? Puis il se rappela un état de fait, autant pour lui cela coulait de source autant pour les autres... cela pouvait poser quelques problème, surtout pour les nouveaux arrivants.

-Hum... oui, je veux bien comprendre. En fait, je suis un ongumi... ou un être issu des rêves si tu préfères. Et enchanté Eryn. Et oui, je te voulais quelque chose. Ca va peut-être te sembler absurde, surtout vu mon "entrée en scène", mais je voulais te rencontrer et te parler. En tant que membre et président du CDC, je considère comme de mon devoir de rencontrer le plus d'étudiants et de parler avec eux. Puis je ne t'avais jamais vu auparavant donc, je me suis dit que tu devais être nouvelle à la pension. Oh et aussi, j'aime bien discuter avec les gens même si parfois je suis un peu... bizarre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: La belle et la bestiole   Jeu 29 Nov - 11:09

"Oh... Je vois. Un ongumi, donc..."

Le terme d'ongumi parlait tout de même un peu à Eryn - elle avait eu l'occasion de lire des mangas où les héros rencontraient ponctuellement des êtres de ce genre. Bon, forcément, elle se doutait bien qu'entre ce qui apparaissait dans les mangas et ce qui existait sur cette île, les différences devaient être importantes - ce garçon, bien que foncièrement bizarre, ne semblait pas vraiment malintentionné, très différente de la monstruosité invoqué dans les mangas. Malgré tout, il était clair qu'il n'avait pas l'air d'être quelqu'un de bien stable dans sa tête - sans doute, peut-être, du fait de sa nature propre. Elle avait plus ou moins capté l'idée que les ongumis n'étaient pas des êtres qui voyaient le monde comme les autres, et qu'ils avaient donc, parfois, des réactions... Bizarres, voire dangereuses. Mais il allait bien falloir s'y adapter.

De fait, sa nature d'Ongumi expliquait sans doute sa façon de l'aborder aussi brutalement - et aussi, visiblement, l'objectif qu'il s'était fixé. Qu'est-ce que c'était, son fameux CDC? Une pure invention provenant directement de son cerveau, mais qui, pour lui, existe bel et bien, ou est-ce une structure réelle? Et pourquoi vouloir parler à un maximum d'étudiant possible? Elle n'en comprenait pas vraiment le sens. Pour elle, il était clair que le plus simple pour rencontrer tout le monde, c'était d'assister aux réunions de rentrée des nouveaux élèves qui aura lieu en Septembre. Et si c'est pour discuter et sympathiser avec les gens, le mieux était encore de laisser nature se faire - c'est-à-dire d'aller à la rencontre des personnes que l'on croise régulièrement dans un lieu ou une activité qui, visiblement, semble commune. Tout d'un coup, Eryn se sentie dans l'obligation d'essayer de raisonner ce garçon, comme s'il était tout simplement un petit garçon à l'esprit indiscipliné qui avait besoin qu'on le recadre - et elle comptait bien jouer ce rôle d'encadrante. Aussi Eryn continua à lui parler d'un ton calme, avec une certaine pointe d'accentuation pédagogique, comme si elle était en train de conseiller quelqu'un sur comment résoudre ses problèmes personnels.


"Oh... Tu sais, le plus simple pour rencontrer les gens, c'est encore de tout simplement de partager des choses avec eux... Je ne sais pas, par exemple, d'être dans la même classe, ou dans les mêmes clubs d'activités, ou bien encore d'avoir les mêmes goûts, les mêmes passions... Et puis je ne sais pas trop ce qu'est ton fameux CDC, là, mais pourquoi ne pas présenter ta fameuse structure à tout le monde lors des réunions de rentrée? Ca serait quand même plus simple, non?"

Eryn disait tout cela sans se moquer et sans la moindre condescendance - elle se sentait seulement simplement empli de la mission de remettre ce garçon dans le droit chemin, pour lui éviter, très vraisemblablement, beaucoup de problèmes à l'avenir. Car si, elle, elle était plutôt tolérante, elle se doutait bien que cela ne devait pas être le cas de tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: La belle et la bestiole   Mer 12 Déc - 10:38

Au final, la situation tourna d'une manière assez... amusante. En effet, malgré une rencontre des plus... originales, pour n'importe quel individu normalement constitué de chair et de sang, la demoiselle fit preuve au final d'un calme des plus honorable il était nécessaire de l'avouer. L'explication du "je suis un ongumi" sembla faire mouche. Peut-être un peu trop, comme si se présenter en tant que né-dragon aurait pu justifier le fait qu'il puisse pousser un puissant cri assommant et faisant voler toute personne en face de lui, pour ensuite partir escalader une montagne avant ,de se faire manger par un ours qui se serait approprié vos pouvoir pour ensuite partir sauver le monde en chevauchant un mulet, mangeant la veuve et l'orphelin, explosant des dragons, buvant de l'hydromel et portant un casque... Quelle idée or...

*Stop la narrateur, c'est pas parce que tu nous observe et que tu peut décider de nos actions tel le démiurge égotique que tu es que, tu dois partir dans des trips débiles.*

Mais! Je ne te permet pas Taku! En quoi mes réflexion sont-elles débiles? Je les juge pourtant très profondes, il s'agit juste de mes exemples qui, je l'avouerait sont quelque peu originaux! Mais imagine que je fasse des comparaisons sérieuse et sans humour! La populace serait incapable de comprendre la moindre de mes réflexions à cause de la profondeur et de la recherche de celles ci!

*Parce que selon toi, faire une référence débile à un jeu vidéo ET à une vidéo débile sur ce jeu est une réfléxion profonde?*

C'est que... eux... kof kof... comment dire... Bien, passons plutôt ces détails!

Toujours était-il que Taku devait laisser semble t-il la jeune fille quelque peu perplexe. Ce qui était semble toute semble t-il logique. Après tout replaçons nous dans le contexte. Imaginez que vous vous promenez tranquillement dans les couloirs du lycée, à ce moment la une "chose" surgit de l'ombre, se jette sur vous, ensuite s'excuse et se présente comme le président du CDC. Pourcentage wtf de la scène? 99,98%. Avouons que toute personne saine d'esprit et équilibrée ne saurait plus trop danser sur quel pieds à moins d'avoir un aplomb considérable. Heureusement, les habitants d'Hiromae étaient au final, tous à plus ou moindre mesure prédisposés à accepter des situations surréalistes. Même si certaines chose resteraient toujours aussi bizarre pour la majorité des gens. Après tout, tant qu'aucun élève du lycée ne connaitrait le pouvoir de Taku, celui ci resterait toujours une grande énigme... et justement, là était tout l'art de Taku... Mais aussi sa puissance.

Toujours était-il qu'Eryn continua de lui adresser la parole *Jackpot! Succès débloqué: parler plus de 15 seconde à une demoiselle après lui avoir sauté dessus et peloter les seins sans faire exprès alors que vous ne la connaissez pas*. Bon, il était amusant de noter qu'elle s'adressait à lui sur un ton légèrement pédagogique. Comme si elle s'adressait à un enfant ou à une personne pour laquelle elle s'inquiétait. Sauf que Taku n'était pas un enfant, était évidemment bien plus mature qu'une grande majorité des étudiants d'Hiromae (oui, cela coule de source je vous l'assure!) et, qu'il n'avait rien à craindre de la majorité des étudiants... enfin sans compter Ayumi le prédateur sexuel, prince Tarace alias mr freeze et... nous nous arrêterons là afin d'éviter d'avoir à citer trop de noms.

Hum... Ce qu'elle tentait lui expliquer n'était somme toute pas faux, il était tellement rare de voir des personnes avec les deux pieds sur terre dans cette pension (à la fois, Taku n'était pas au courant du brother complex de la demoiselle, donc comment ne pas la trouver saine et équilibrée?). Elle aurait pu avoir raison sur toute la ligne... S'il n'y aviat pas une stratégie de mondialisation machiavélique visant à dominer le monde par les mystères, les secert, la conspiration et la chocolat! Eu... je crois que je m'égare quelque peu, passons donc. Toujours était-il que ce qu'elle lui disait était tout à fait valable sauf que cela n'entrait pas dans la manière de procéder de Taku.


-Oui, en sois tu as raison pour ce qui est de la manière de rencontrer des gens... Sauf que ce n'est pas comme ça que j'agis. Quand au CDC, c'est tout simple, il s'agit du comité de discipline et de corvée. En bref, les étudiants qui font le sale boulot. Et oui, je vais la présenter aux nouveaux arrivants à la rentrée mais, j'aime bien déjà voir la réaction des nouveaux étudiants... et voir si ils ont bien lu tous les règlement.

Il eut à ce moment là un sourire assez étrange, le genre de sourire qui, lorsqu'il vous surprend dans le noir avec son unique œil rouge n'a rien de rassurant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Re: La belle et la bestiole   Mer 12 Déc - 11:07

La déclaration de Taku et son étrange sourire eu pour effet immédiat de mettre Eryn légèrement sur la défensive. Comme elle le pensait, il fallait tout de même faire attention avec les Ongumis, et celui-ci, effectivement, ne lui paraissait pas non plus d'une très grande stabilité mentale, comme elle le pensait. Aussi valait-il mieux prendre garde, au cas où il se mettrait à faire quelque chose d'absolument absurde, inattendu et/ou dangereux, histoire qu'il ne l'entraîne pas trop facilement dans son tourbillon de folie. Qui plus est, sa méfiance était à son comble - il venait tout à la fois de décrire la signification de son CDC, ce qui, même si elle était du genre sage, n'augurait rien de bon, et de parler du règlement de la pension.

Non pas qu'Eryn n'avait pas lu le règlement, bien sûr, mais elle l'avait tout de même surtout lu en diagonale, persuadée que le règlement de cette pension était extrêmement proche des nombreux autres règlements qu'elle avait pu lire auparavant. Elle n'y avait d'ailleurs pas noté d'originalité particulière - il y avait les horaires, les règles de comportements acceptables assez classiques et quelques conseils. Rien d'inattendu, en bref... Le diable se serait-il donc caché dans les détails? Eryn se promit de le lire en intégralité ce soir, cette fois, juste au cas où - il valait mieux prévenir que guérir.

Aussi c'est avec un ton teinté de prudence qu'Eryn finit par répondre à ce drôle de Taku. Il valait mieux ne pas risquer de provoquer une réaction en chaîne - cela pouvait être dangereux, et on ne sait jamais.


"Ah, donc c'est ça le CDC... Bon ben je suppose que nous n'aurons pas trop l'occasion de nous croiser dans le cadre de ton activité, en ce cas. Je ne suis pas vraiment une élève dissipée, je ne devrai donc pas vous poser trop de problèmes."

Se sentant obligée d'ajouter un petit quelque chose à sa phrase, elle finit par rajouter également une déclaration d'intention par rapport à ce "Comité".

"... Euh, bien sûr, cela ne me dérange pas du tout qu'un tel comité existe, hein! Cela me paraît normal, histoire que tous les pensionnaires suivent bien le règlement. C'est important, le règlement."

Eryn n'avait plus grand chose à dire et tournait un petit peu en rond au niveau de ses paroles. Elle n'avait pas trop envie de lui tourner le dos pour le moment, encore moins tenter de s'éloigner rapidement de lui - on ne savait jamais ce qu'il pouvait bien avoir en tête. En bref, elle attendait surtout que Taku estime avoir terminé son "travail" auprès d'elle pour pouvoir reprendre sa route avec un peu plus de prudence qu'auparavant - on ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La belle et la bestiole   

Revenir en haut Aller en bas
 

La belle et la bestiole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» drôle de bestiole
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Les Extras :: Archives RPs-