AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Un idiot + Deux idiots = +∞ en catastrophe [Kei, Siphres, Virus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Etudiant

MessageSujet: Un idiot + Deux idiots = +∞ en catastrophe [Kei, Siphres, Virus]   Ven 16 Nov - 0:33

Suite du rp dans la réserve : Precedamment dans Hiromae !


Ouaoooooo … Alors ce type là … Ouaaooooo … J'ai rien compris du tout mais oooaaoouuuuuuh. Il est arrivé CRACK ! Et puis la il baragouine en faisant SCHALCK et SPLAFG !! Et puis d'un coup HOP ! Il fait CRACKBOUPLAF ! Et il rebaragouine super vite en faisant des trucs genre FLAAAAAAA ! Et après SBARF et BOOM ! Et je suis là. Je suis où la d'ailleurs ?

Je regarde autour de moi. Déjà je suis pas tout droit. Je suis pas tout par terre non plus. Je suis … tout plié … sur … un truc en bois … comme celle qui il y a chez moi. Sauf que devant moi y'a un autre truc. Genre pareil que le truc sous moi mais long et plus haut avec un truc en dessous. Je met ma main. Il est creux le truc. C'est une autre sorte d'arbre-à-planche ? Genre un … Buisson-à-planches ? Doit être ça … Et mais attend … Y'a ptetre ? Je fouille dans le trou de l'arbre à planche, puis j'essaie de regarder dedans. Rien. Zut ! Moi qui pensais qu'il y avait des glaces.

Je regarde autour de moi. Alors y'a pleiiiiin de buisson-à-planches et seulement deux autres avec des types comme moi à cotés. Cheveux-ampoule-du-soir que j'ai déjà vue et un autre, lui est plutôt couleur pas-d'ampoule-du-ciel quand on voit plus rien. Bref pas intéressant. Ça se manges les buissons-à-planches ? Aie, non. Et le truc en dessous de moi ? Aie ! Non plus.

Bon c'est pas tout hein mais j'ai toujours aussi soif du coup, donc je vais voir si y'a pas de l'eau bye bye les buissons. Je me lève donc et je part vers l'ouverture. J'attrape le nœud. Une fois, deux fois. Je le secoue encore frénétiquement. Rien à faire aaaaaaarg ! *Crack* … Ça se mange les nœuds de bois pour ouvrir les ouvertures ? Aie ! Non plus. J'ai soif ! J'ai faim ! J'ai envie d'aller dans la petite pièce ! Je suis pas bien là ! Pas bien du tout.

Je regarde tout autour de moi en jetant distraitement le nœud de bois derrière moi. Bon ! On fait quoi ? Il y a une petite butte avec un autre buisson-à-planche dessus mais inoccupé. Derrière il y a une grande fenêtre noire avec des traces couleur neige et il reste une sorte d'arbres-à-planches grand et fermé. Je me dirige vers lui et je l'ouvre, dedans il y a des trucs couleur neige et fin comme tout. J'en prend un, deux, trois, je les jettent je fouille, je retourne le tas, j'en fais un autre tas, je jette le tas en l'air, ça ressemble à de la neige et c'est drôle.

Puis là je remarque un truc que j'ai jamais vu. Une sorte de petit trou en bas de la paroi, avec deux autres trous dedans et une petite tige. C'est quoi ? Ça se mange ? Ça a bon goût ? C'est comment dedans ? J'essaie d'attraper la tige mais je n'y arrive pas, j'essaie encore mais c'est trop petit. Du coup pas le choix j'attrape le tour de la chose et je tire fort fort fort dessus. Mais elle va partir oui ? Tiens j'ai oublié qu'il faut j'aille à la petite pièce, bah j'irai après ça, il y a peut-être de l'eau derrière ce truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Batman

MessageSujet: Re: Un idiot + Deux idiots = +∞ en catastrophe [Kei, Siphres, Virus]   Ven 16 Nov - 21:57

Il y a beaucoup de manières de finir collé, presque autant que de personnes ayant jamais reçu de punitions sur toute la planète. On peut sécher les cours, rater ses examens, se bagarrer ... ou se faire accuser de tout cela, et ne simplement pas avoir le gain de cause. Et sans vouloir crier tout de suite à l'injustice comme l'aurait fait le moindre minable, impuissant face au destin, Siphres pensait bien atterrir dans cette seconde catégorie d'accusés. Pourquoi ? Parce qu'on l'avait jeté dans ce purgatoire scolaire après une absence que l'enfant maudit jugeait parfaitement justifiée. Inhabituelle certes, surtout de sa part, mais aussi vraisemblable que possible. Ecoutez plutôt.

Il s'était engagé dans une inoffensive mission C afin d'arrondir sa fin de semaine. Il s'agissait juste de traquer un prédateur de petits animaux dans la forêt, et de ramener sa dépouille comme preuve. Rien de trop insurmontable en théorie ; et effectivement il piégea la sale bête avant le coucher du soleil. Mais les ennuis ne commencèrent qu'à partir de là. Si discret d'habitude, Siphres fut trahit par la carcasse sanguinolente de sa proie qui attira une meute de loups. Il n'arriva pas à les distancer, et ne songea même pas à les éliminer. Ce ne fut qu'après des heures de guet-apens canidés que, incapable de quitter la forêt autrement, l'adolescent décida d'abandonner son trophée pour éloigner le groupe de prédateurs. Il ne s'y résolût toutefois que si tard qu'il ne fut pas capable de se relever pour assister aux cours du lendemain. Le problème ? Il n'avait plus sa preuve d'avoir abattu un dure mission la nuit précédente, ni en conséquence d'excuse pour sécher des matières aussi importantes que les mathématiques et la magie, surtout vu son niveau ! L'enfant maudit n'en revenait pas. L'attaque soudaine des loups ; le fait qu'ils l'aient empêché de sortir de la forêt sans renoncer à la mission ... Et puis, cette rigidité soudaine du côté de l'administration. Tout semblait faux. Cela ne pouvait-être, se disait-il, qu'un nouveau coup monté contre lui et sa race détestable. Mais il ne se plaindrait pas, oh non, ce serait leur indiquer que leurs mauvais traitement marchaient et qu'il ne les supportait pas. Il "leur" ferait comprendre à tous qu'il était un être insensible ; un coeur de glace qu'aucune torture de faisait fondre ! Un héros sombre qui un jour, appliquerait son implacable vengeance ...

Enfin en attendant, il n'avait pas trop de 4 heures pour finir ces douze-milles exercices. Bon sang, c'était possible d'avoir une droite affine aussi tordue que ça ?!

Mais à quelques minutes à peine du début de son confinement solitaire, un craquement sonore se fît entendre dans toute la pièce, et manqua de le faire sursauter. Il releva les yeux immédiatement pour découvrir que deux adolescents désorientés l'avaient rejoint. D'accord ... S'ils voulaient entrer à ce point-là, il y avait toujours la por ... ah non, pas la porte. Elle serait fermée à clef pour encore 3h54, et le seul moyen de s'occuper afin de ne pas devenir fou restait de faire ses exercices. Ah, c'était donc cela ! Les deux compères ; le grand pâle et le l'autre à la chevelure enflammée, ils venaient eux-aussi d'être mis en détention. Siphres croisa le regard du second sans lui montrer une quelconque trace de sympathie, pourquoi donc ? Il allaient passer quelques heures ensemble, et plus personne ne se souviendrait de l'histoire ensuite.

Le projet de quiétude de l'enfant maudit fut attaque une première fois quand le détenu aux cheveux blanc tenta une évasion par la force en attaquant sauvagement la poignée de la porte. Soit il était pressé, soit pas très malin. Tout le monde savait qu'il était impossible de les détruire ou de crocheter leur serrure, protection magique apparemment. Puisque le bruit de sa manipulation commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Un « C'est fermé. » sec siffla dans la petite salle, mais l'albinos auquel il était adressé ignora purement et simplement l'information. Il continua simplement à s'acharner sur la poignée jusqu'à la casser ; privant du même coup tout le groupe d'une sortie à l'heure prévue. Il l'avait fait pour l'énerver ? Parce que ça avait bien quelques chances de marcher. Toutefois, la suite du spectacle s'avéra encore plus captivante : Siphres ne put qu'assister à un numéro de jonglerie raté ; à la destruction de craies ; et à une séance de démontage de prise électrique. D'un coup, curieusement, le mage du poison comprît pourquoi est-ce que cette bête humaine venait d'être collée. Il se retourna pourtant en direction de son partenaire pour l'interroger froidement. Avec le genre de voix qui fait sonner la moindre syllabe comme une sombre menace de mort.

« Qui est ce timbré ? »

Siphres s'exprima cette fois en anglais, qu'il maîtrisait depuis bien plus longtemps de la langue nippone. Et qui pour le coup, acheva de lui donner un air de serial killer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un idiot + Deux idiots = +∞ en catastrophe [Kei, Siphres, Virus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'était juste un bol de terre, et deux idiots autour [PV Green]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Reflexions de Castro sur la catastrophe du 12 janvier, émouvant hommage à Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Les Extras :: Archives RPs-