AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Pause réflexion [ RP Clos ].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Pause réflexion [ RP Clos ].   Dim 9 Sep - 16:46

15 juillet, 14:30

Le quartier de Sanenka est toujours bien remplis de lécheur de vitrine en tous genre tel que des femmes regardant de nouvelles collections de vêtements. Mais Mathias ne traînait pas dans ce quartier pour le lèche-vitrine. Après un long travail de mercenariat, elle fit un tour en ville pour changer les idées. Elle traversa le quartier le visage inexpressif et le regard froid, ce qui attira l'intention des passants. Contrairement à ce que tout le monde pense, l'Esper savait parfaitement où elle va.

Elle s'installa sur un banc, le même banc où elle passe son temps à réfléchir, un des seuls endroits où elle peut se concentrer facilement à une question : que s'est t'il passé les premières six années de sa vie ? Cette même question était resté sans réponse depuis qu'elle était à l'asile de Powick. Pour elle, Powick était un sujet tabou dont elle refuse d'en parler. Mais ce qui l'intriguait, c'est pourquoi le directeur de cet établissement ne donnait pas de détail sur la raison pour laquelle elle était internée ou de la mort de ses parents. Une question définitivement sans réponse.

Mathias regarda le ciel, le regard dénué de vie, laissant passer le temps à son rythme. Une de ses connaissances lui disait que les vacances peut changer les idées. Mais pour elle, aucunes idées à été remplacé dans cette période. Son âme est loin d'être apaisé. Puis, elle pausa sa main sur son épaule droite, caressant l'emplacement de sa mystérieuse cicatrice, probablement dû à un souvenir normalement marquant dont elle a finit par oublier suite à son amnésie. l'adolescente ferma les yeux, laissant la brise caresser son visage. Le vent était le seul élément affectueux pour elle, et aussi la seule chose qui pouvait la consoler.

Soudain, un magicien paumé s'approcha face au banc où se trouvait Mathias, comme s'il voulait lui demander quelque chose de banal.


"Excusez-moi, mon petit bonhomme, je cherche mon collège. Il a une veste violette et..."

Rien qu'en entendant le mot "petit bonhomme", la jeune fille ouvrit rapidement ses yeux, le regard enflammé par la colère noire, avant de se relever d'un bon féroce.

"- Qui c'est que tu traite de minuscule mioche pas plus haut que trois pommes ?!!!!!!
- Mais je n'ai jamais dis tout ça !!!"


Apeuré, le magicien se mit à fuir loin de la jeune mercenaire en hurlant de terreur, cette dernière respirant fortement telle une bête féroce après être dérangé dans son sommeil. Son complexe de taille était qualifié comme très dangereux pour ceux qui la connaissent. Une fois ce pauvre mage hors de sa ligne de mire, Mathias se rasseyait de nouveau, la rage au ventre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Silence

MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Mar 11 Sep - 16:42

Une fois n'est pas coutume, Noah était en train de se promener en ville avec l'aimable participation d'un aide soignant, profitant de cette magnifique journée ensoleillée après avoir passée une merveilleuse journée la veille. Elle se trouvait donc dans les rues de Sanenka, regardant autour d'elle, étudiant l'architecture des bâtiments de son seul œil tout en profitant de la douceur des rayons du soleil qui venait caresser son visage. Elle pouvait également sentir une brise légère venir lécher son visage par moment, et cela était assez agréable et rafraîchissant par un temps comme celui-ci. Régulièrement, le jeune homme qui poussait son fauteuil s'arrêtait pour lui demander si elle n'avait besoin de rien, mais la demoiselle répondait toujours en hochant la tête de droite à gauche. Elle n'avait pas besoin de grand chose, elle avait apprit à se satisfaire du strict minimum au vue de sa condition.

Aujourd'hui, elle portait une simple robe d'été, assez légère et dans laquelle se glissait par moment la brise légère qui soufflait sur la ville. Avec cela, elle avait un chapeau pour se protéger du soleil, aussi son visage était-il peu visible vu qu'elle était plus bas que la plupart des gens, assise dans son fauteuil roulant. Mais d'un autre côté, ce n'était sans doute pas plus mal, au moins les gens ne pouvaient pas voir son cache-œil, il n'avait pas trop de question à se poser à son sujet. Mais ainsi vêtue, elle devait un peu avoir l'air d'une noble, ou quelque chose du genre. Pourtant, c'était à la portée de n'importe qui de s'offrir une robe et un chapeau…

C'est alors qu'elle pouvait entendre le bipper de l'aide soignant sonner, et ils s'arrêtèrent un instant. Encore une urgence… Elle y était habituée depuis le temps. Il allait encore la laisser là en lui disant qu'il revenait d'une minute à l'autre, mais elle savait déjà que cela prendrait sans doute un peu plus de temps que prévu. Le jeune homme s'approcha alors d'une demoiselle assise sur un banc, et qui ne semblait pas être vraiment occupée.

« Excusez-moi, mademoiselle. Est-ce que vous pourriez la surveiller ? Je reviens aussi vite que possible. Merci d'avance ! »
Et l'instant d'après, il était déjà parti à toute hâte, laissant Noah devant le banc où se trouvait la jeune fille. Elle devait être un tout petit plus âgée qu'elle, mais elle donnait surtout l'impression d'être un garçon manqué. Cela ne dérangeait pas la belle, après tout, elle acceptait les gens comme ils étaient. Elle se contenta donc de la regarder, sentant une certaine colère dans son esprit, un sentiment qui était toujours présent tout autour d'elle, dès lors où il y avait des gens… Mais la demoiselle, elle, voulait rendre ce monde plus beau, aussi souriait-elle à cette inconnue, lui trouvant un certain charme, bien qu'il faudrait pour cela qu'elle cesse d'avoir l'air aussi grognonne…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Mar 11 Sep - 17:20

Après un petit coup de colère envers le mage qui, pour elle, insultait sa taille, Mathias constata un soignant accompagné d'une jeune fille en fauteuil roulant s'approcher d'elle pour une raison qu'elle ignore, haussant directement les sourcils. Au moment où cette fille en question se trouve devant elle, l'homme qui l'accompagnait lui demande de la surveiller pendant qu'il faisait quelque chose d'urgent. Puis, il repartit rapidement avant que la mercenaire n'a eu le temps de dire un mot. Elle fit un profond soupir avant de regarder la jeune demoiselle en fauteuil roulant, constatant également son borgne, devinant ainsi qu'elle a subit un grave accident.

Après un temps de silence, la mystérieuse fille se mit à sourire. Une réaction qui fit rougir Mathias, un peu gênée et étonné de sa réaction. Elle avait l'habitude d'effrayer les gens avec sa trogne, mais pour cette fille handicapée était différente des autres. La mercenaire fit un sourire gêné tout en frottant derrière sa tête.


"Je vois que tu n'as pas peur de moi. Tu es bien... courage que je le pensais."

Puis, il eu un nouveau temps de silence. Elle se demandait pourquoi elle raconte tous ça à une fille qu'elle venait à peine de la rencontrer. Elle n'avait pas l'habitude de parler comme ça au premier venu.

"Euh... Navrée pour mon manque de politesse. Je me présente : mon nom est Mathias Freginn. Je suis mercenaire en temps libre."

Après ces mots, Mathias rougissait de plus en plus. Probablement par inexpérience à faire du copinage avec quelqu'un, ce qui n'est pas étonnant avec elle, qui a toujours était très distante avec les autres et de ne pas se contenter de nouer d'amitié avec quelqu'un. Puis, elle essaya de reprendre son calme.

"Et vous ? Quel est votre nom ?"

Aucun moyen de rester calme pour la mercenaire. C'était la première fois depuis longtemps qu'elle a eu ce genre de sentiment envers quelqu'un. Est-ce à cause de l'air gentil de la demoiselle devant elle ? Une question dont elle peut deviner la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Silence

MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Mer 12 Sep - 16:51

Alors qu'elle était en train de lui sourire, la réaction de la jeune fille face à elle était assez surprenant. Pourquoi donc rougissait-elle ? Dans la tête de Noah, plusieurs hypothèses se mettaient déjà en place. La première d'entre elles était que cette inconnue soit tombée sous son charme, mais c'était une chose que la belle n'espérait pas ! Elle avait déjà prit le cœur d'Akemi-san, et si en soit cela n'était pas un mal dans la mesure où c'était quelque chose de partagé, elle avait également prit le cœur de ce pauvre Trâce-onee-chan, même si cette fois elle ne pouvait rien faire pour lui, et elle s'en voulait encore de lui avoir brisé en refusant ses avances… Aussi, à cet instant, elle espérait vraiment ne pas avoir à faire subir cela à quelqu'un d'autre. Ensuite, une autre possibilité était que la demoiselle n'avait tout simplement pas l'habitude de se faire sourire, et c'était quelque chose qu'elle venait confirmer par ses premières paroles. Avoir peur d'elle ? Pourquoi devrait-elle ressentir un sentiment aussi chaotique que celui-ci ? Il n'y avait aucune raison pour elle d'avoir peur, ce n'était qu'une jeune fille comme une autre, qui ne savait tout simplement pas vraiment exprimer ce qu'elle ressentait et qui n'avait pas pour habitude de recevoir un peu d'attention bienveillante, mais il n'y avait vraiment pas de quoi en être effrayé.

Mais malheureusement pour elle, Noah n'allait pas pouvoir lui répondre à cause de son mutisme. Elle se contentait donc de pencher légèrement la tête sur le côté, sa longue et raide chevelure d'ébène suivant le mouvement, cela tout en continuant de lui sourire. C'était tout ce qu'elle pouvait faire à cet instant, mais déjà elle disait s'appeler… Mathais-sempai… ? C'était un prénom assez étrange pour une jeune fille puisqu'il était masculin, mais il avait tout de même une belle signification. En hébreux, il voulait dire « Don de Dieu », aussi une personne portant un aussi joli prénom ne pouvait pas être une mauvaise personne, elle en avait la certitude. Et puis, elle ne pouvait pas la juger pour cela, après tout elle aussi possédait un prénom qui avait une connotation masculine, même si plus récemment celui-ci avait été également choisi pour la gente féminine. Mais ce qui était assez amusant dans l'histoire, c'était que Noah était également un prénom hébreux, et depuis quelques temps elle avait l'impression de rencontrer beaucoup de personnes dont les prénoms avaient une magnifique signification. Néanmoins, elle n'allait pas pouvoir se présenter en bonne et due forme comme elle venait de le faire, et après réflexion, peut-être que pour une fois, cela l'arrangeait. Elle n'avait jamais vraiment compris pourquoi les gens ressentaient le besoin de donner leur nom au premier inconnu venu, surtout en sachant qu'ils ne se reverraient peut-être jamais. Surtout que là, Mathais-sempai avait également ajouté sa profession, qui était des plus… étranges. Une mercenaire, rien que cela ? Autant cela était sans doute quelque chose de courant par le passé, mais aujourd'hui c'était assez étonnant de rencontrer une personne qui se désignait ainsi, mais pourquoi pas. Au moins, elle avait la décence de la vouvoyer quand elle lui demandait comment elle s'appelait.

Mais en guise de réponse, Noah ne pouvait que secouer la tête de droite à gauche et avoir un sourire gênée, après tout, ce n'était pas comme si elle allait pouvoir lui répondre. Par la suite, elle essaya de parler, lui disant « Gomen » même si aucun son ne sortait, il n'y avait là que le mouvement de ses lèvres. C'était tout ce qu'elle pouvait faire dans cette situation à dire vrai, et si elles espéraient pouvoir communiquer, elles allaient devoir trouver un quelconque moyen…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Mer 12 Sep - 18:05

La jeune demoiselle ne répondit pas à la question que Mathias avait posé. La seule chose qu'elle faisait est de secouer sa tête de droite à gauche suivit d'un sourire, puis elle essaya de sortir un mot de sa bouche, mais sans sortir le moindre son. Ce long silence un peu oppressant a permit de comprendre que cette fille handicapée était aussi muette qu'une tombe. Elle fit fit un léger sourire avec peu de pitié.

"Tu ne peux pas parler ? Je vois..."

Puis, la mercenaire regarda le ciel, les yeux reflétant son seul passé qu'elle a mémorisé, n'étant quasiment que des souvenirs de souffrance et de tristesse. Puis, elle regarda la fille de nouveau très attentivement, voyant en elle comme une fille dont la vie ne lui faisait pas de cadeau.

"Tu as dû souffrir dans le passé pour être dans cet état."

Après ces mots, elle fit un nouveau sourire, d'un air pathétique, avant de s'adosser complètement sur le banc.

"Moi aussi j'ai dû avoir souffert dans le passé. Et crois-moi, ce n'est pas très joli à entendre."

Elle parlait avec le sourire malgré le sujet qui n'est pas du tout heureux. Le sourire venait probablement du fait qu'elle parlait avec une personne qui a subit comme elle des douleurs incurables et inoubliables, comme deux êtres dont le monde ne leur a pas fait de cadeau.

Puis, Mathias se tenait le menton, réfléchissant à quelque chose qui pourrait l'aider à communiquer avec la jeune fille. Puis elle pensa à un détail qu'elle avait omit : un détail évident.


"Au fait, si tu ne peux pas parler, tu pourra essayer de me répondre par la pensée. J'ai justement un pouvoir de télépathie. Il suffit juste que faire comme si tu me parlais dans ta tête et je m'occupe du reste. Ce n'est pas compliqué"

Après ce mots, elle pausa ses deux doigts de sa main gauche au dessus de son oreille pour mieux se concentrer sur la télépathie, espérant qu'elle puisse penser le moindre mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Silence

MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Ven 21 Sep - 15:44

Alors que la belle était tout sourire, elle avait ressentit une chose qu'elle ne pouvait pas supporter. Elle pouvait constamment ressentir des émotions négatives tout autour d'elle, comme de la colère, de la tristesse, de la jalousie et tout un tas d'autres sentiments qu'elle souhaitait éradiquer pour voir un monde plus heureux. Mais de tous, ce qu'elle ne pouvait sûrement pas supportée c'était bien la pitié… Elle était parfaitement consciente qu'elle était différente, que sa situation n'était en rien enviable et qu'elle aurait mieux fait de mourir que de s'accrocher pitoyablement à la vie, mais elle n'avait justement pas eu le choix. On ne lui avait même pas accordée le droit de mourir, on l'avait condamnée à vivre ainsi, avec cette situation des plus horribles à supporter. Alors oui, s'il y avait bien une chose qu'elle ne voulait pas ressentir à cet instant, c'était de la pitié. Elle ne voulait pas être considérée comme une personne différente des autres simplement parce qu'elle était handicapée, c'était une forme de discrimination et lui manquer de respect en la mettant ainsi à l'écart. Naturellement, une personne normale ne serait pas en mesure de ressentir de cette façon les émotions des gens avec autant d'aisance qu'elle ne pouvait le faire, mais le simple fait d'éprouver de la pitié pour quelqu'un était une mauvaise chose en soit qu'elle avait du mal à accepter, en particulier quand cette personne ne voulait qu'une seule chose : être normale.

Toujours est-il que pour le moment, Mathias-sempai racontait qu'elle avait également eût un passé tourmenté, mais pourtant quand la belle l'observait, elle ne remarquait aucune séquelle physique, aucun handicap qui serait susceptible de changer de manière drastique sa vie de tous les jours. Elle pouvait parler, voir le monde de ses deux yeux et également se déplacer comme bon lui semblait. Noah trouvait donc que lui dire une telle chose était vraiment indélicat et d'une certaine façon, mal élevé. Ce n'était pas de savoir laquelle avait la plus souffert des deux, ce n'était en rien une compétition, loin de là. Mais elle ne ce serait jamais permise de dire une telle chose, ni même de le penser en réalité.

Le pire dans tout ça était sans doute qu'elle n'en voulait même pas à cette jeune fille. Elle était bien au-dessus de cela, refusant de ressentir quelque chose d'aussi pervers que de la rancune. Elle se sentait simplement triste à l'idée que l'on puisse dire une telle chose avec autant de facilité, sans même prendre des pincettes. Mais cette personne était peut-être simplement narcissique, aimant à parler d'elle. Ou bien peut-être avait-elle dit cela dans le but de faire comprendre qu'elle pouvait très bien imaginer sa douleur, mais comme premier sujet de conversation, l'on aurait parfaitement pût rêver mieux que de se faire rappeler son handicap…

Pour le moment, elle disait être télépathe et déjà, elle essayait de capter ses pensées. Noah pouvait directement sentir cette intrusion dans son esprit, elle qui avait une connaissance et un contrôle parfait sur son propre cerveau. Elle aurait bien sûr pût remonter le canal pour s'introduire dans l'esprit de Mathias-sempai, mais c'était quelque chose qu'elle n'aimait pas faire dans la mesure où cela venait rompre le libre arbitre d'un individu. Et puis de toute façon, elle ne pouvait pas transmettre ce qu'elle ressentait à son aînée, son esprit bloquant naturellement toute intrusion. Elle observait donc la demoiselle avec un sourire gênée sur le visage, se demandant comment elles pourraient faire pour communiquer. Après, peut-être que cette jeune fille allait simplement se lasser, ne voulant pas prendre le temps à en perdre, et partirait sans demander son reste. Elle n'avait rien à gagner à faire cela, et elle ne lui devait rien. Mais Noah aimait faire la connaissance de nouvelles personnes, aussi baissa t-elle simplement son seul œil sur son sac, qui était accroché sur le côté droit de son fauteuil. Maintenant, elle ne pouvait plus qu'espérer que cette mercenaire des temps modernes comprendrait…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Mar 25 Sep - 16:57

Alors qu'elle tentait d'entrer dans une communication mentale, Mathias avait sentit un blocage dans les liens télépathiques, comme une sorte de résistance qui l’empêche de pénétrer dans les pensées de la jeune fille en fauteuil roulant. Après un échec de tentative de communication télépathique, la mercenaire regarda la fille borgne, constatant son sourire gêné. Déçu de ne pas avoir réussi à communiquer avec elle, Mathias fit un soupir.

"Toi aussi, t'es une esper psychique ? Je comprend mieux ta résistance à mon pouvoir."

Elle avait deviné la race de la fille en borgne uniquement avec un nique indice : les espers peuvent, selon elle, résister à des pouvoir qui entre dans les voies mentaux comme la télépathie. Pour discuter avec une fille muette qui est esper, c'est pas gagné pour la mercenaire. Elle se mit à réfléchir pour trouver un autre moyen de communication afin de mieux connaitre la jeune demoiselle.

Mais soudain, elle constata que la demoiselle en question baissa son oeil qui lui reste vers son sac qui est accroché sur le côté de son fauteuil roulant. Mathias frotta son menton, réfléchissant à ce que cette fille essayait de lui dire.


"Tu... tu as quelque chose qui peut t'aider à communiquer dans ton sac si je comprend bien ?"

C'était une idée un peut trouvé au hasard, mais si elle possède bel et bien un moyen efficace pour communiquer, Mathias, pourra mieux la connaitre dans sa grande satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Silence

MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Jeu 27 Sep - 20:15

Mathias-sempai avait raison quand à la race de la belle, mais son jugement aurait pût être erroné d'une manière très simple : certaines personnes développaient simplement une résistance à certaines capacités à force d'y être exposés, un peu comme une maladie. On pouvait attraper un rhume une fois, mais la fois suivante notre corps peut devenir plus résistant à ce genre d'attaque, aussi selon Noah, il en était donc de même pour ce qui était des capacités surnaturelles. Son aînée avait donc eût de la chance de simplement tomber sur le bon critère racial.

Enfin, en guise de réponse, l'infirme avait simplement hochée la tête pour approuver ce qu'elle venait de dire, confirmant ainsi qu'elle était bien une Esper. Mais la nature de son pouvoir était tout de même différente de la sienne : elle ne pouvait pas communiquer par télépathie, du moins, pas théoriquement. D'une part, elle était pour le moment incapable d'utiliser son don à distance, si ce n'est bien sûr pour ressentir les émotions dans le cœur des gens, mais sinon elle devait nécessairement avoir un contact physique avec la personne. Néanmoins, une fois le lien établit, elle pouvait le maintenir aussi longtemps qu'elle le voulait et ce sans forcément avoir besoin de maintenir un contact. Ensuite, comme son pouvoir consistait à prendre le contrôle de l'esprit d'une personne, elle pouvait artificiellement recréer sa voix dans la tête d'un individu, mais pas transmettre directement ses pensées. Le procédé était donc un peu plus complexe, et ce n'était pas une télépathe naturelle. Elle ne doutait toutefois pas un seul instant que c'est quelque chose que l'on lui apprendrait à maîtriser au cours de sa scolarité, après tout, c'était aussi ça, Hiromae…

Mais pour le moment, la mercenaire semblait comprendre qu'il y avait quelque chose dans le sac de Noah qui pourrait leur permettre d'échanger enfin quelques paroles. Doucement, elle hochait donc la tête de bas en haut pour approuver une nouvelle fois. Mais il fallait encore que Mathias-sempai trouve de quoi il s'agissait, non pas que la belle avait beaucoup d'affaires avec elle, après tout elle ne pouvait pas utiliser la plupart d'entre elles sans l'aide de quelqu'un, mais entre son téléphone portable, son iTouch et le papier à écrire qu'elle avait, cela ne manquait pas de possibilité. Enfin, si elle montrait chaque élément à la belle, Noah n'aurait plus qu'à choisir le plus adapté et le moins fatiguant pour elle, Enfin, elle ne savait pas encore ce qu'allait faire Mathias-sempai, après tout, peut-être serait-elle gênée de fouiller dans les affaires d'une autre personne, et peut-être prendrait-elle aussi la première chose qui viendrait…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Mer 17 Oct - 18:09

La fille handicapée affirma qu'elle a bien un moyen de communiquer dans son sac, au grand bonheur de Mathias. La garçonne, ne voulant pas donner l'impression de fouiller dans le sac de son interlocutrice, décida de prendre un objet au hasard par télékinésie. Puis, elle souleva dans les airs un des objets qui se révéla être un ITouch, avant de regarder la jeune fille à nouveau.

"J'espère que tu peux encore te servir de tes mains."

Puis elle reposa l'objet sur les genoux de la fille avant de reprendre parole.

"Je pense que tu es étonné de voir ton gadget voler, mais je suis également télékinésiste. au moins, ton écran n'est pas salle."

Puis, il eu un grand silence. Bien que Mathias n'a pas l'habitude de parler avec des gens muet ou qu'ils ont subis de graves problèmes dans le passé. Elle voulait lui parler comme une personne banale, mais en rejetant tous ce qui a un rapport avec son état, ce qui est difficile et un peu perturbant.

"Bon... Tout d'abord, comment tu t'appelle ?"

La mercenaire était rassurer de demander son nom sans terme frustrant pour la jeune fille. Mais reste à savoir si elle restera dans la bonne voix pour lui parler.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Silence

MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Dim 21 Oct - 3:59

Finalement, le hasard avait voulu que la mercenaire pioche dans son sac à l'aide de son autre don, soit la télékinésie. Cela avait beau faire un peu plus d'un mois désormais qu'elle se trouvait sur cette île, la belle n'était toujours pas habituée à ce genre de choses : quand on avait vécu toute sa vie dans le monde des Hommes, accepter le surnaturel était loin d'être facile, et ce même si l'on était soi-même quelqu'un d'anormal. C'était d'autant plus difficile dans son cas puisqu'elle n'avait jamais connue personne ayant des pouvoirs, aussi se retrouver du jour au lendemain dans un univers où tout le monde était capable de prouesse défiant l'imagination humaine était assez déstabilisant. Heureusement pour elle, elle était capable de prendre les choses avec une certaine facilité, aussi n'était-elle pas effrayée de voir ce qui se déroulait actuellement sous ses yeux. Au contraire, elle était plutôt intriguée, se demandant comment une telle chose était possible, comment le cerveau humain pouvait se développer pour en arriver à de telles prouesses. L'un de ses nombreux rêves depuis qu'elle était sur Hiromae était d'ailleurs de devenir chercheur afin de pouvoir comprendre ce stade d'évolution qu'avait atteint l'Homme. Seulement, au fond de son cœur, elle ne pouvait se résoudre à suivre une telle voie : les gens n'étaient pas des sujets d'expérience, et jamais elle ne pourrait se résoudre à étudier quelqu'un uniquement pour assouvir sa curiosité et son insatiable soif de savoir. Elle avait donc pensée à devenir médecin légiste, ainsi elle pourrait étudier des corps sans vie pour en savoir plus, mais là encore cette pensée la dégoûtait : elle se devait de respecter le repos d'une personne décédé, aussi n'aurait-elle probablement jamais le droit d'accéder à cette source de connaissance, mais c'était tout aussi bien ainsi, certains secrets ne méritaient pas d'être découvert…

Voyant donc l'écran tactile arriver sur ses genoux, elle le regarda longuement de son unique œil. D'une certaine façon, elle n'aimait pas vraiment l'idée que Mathias-sempai utilise son pouvoir à la moindre occasion. Pour Noah, c'était un vice de posséder un tel don, et il fallait justement résister à cette tentation. Si un jour elle devait se rendre de nouveau dans le monde des Hommes, là où il n'y avait que des gens normaux, ce serait la panique si elle en venait à employer cela devant une foule qui n'avait pas connaissance du monde surnaturel. Elle prendrait le risque de devenir le rat de laboratoire de tout un tas de personnes mal intentionnées, et elle pourrait mettre en danger tous les habitants de cette île. Hiromae était le paradis pour les mutants, un endroit inconnu de tous, et cela devait le rester, sans quoi des personnes comme elles seraient certainement massacrées, victime d'un génocide car l'Homme serait effrayé de leur potentiel… Enfin, elle ne pouvait pas la blâmer de toute façon, elle n'avait plus les capacités physiques pour et elle se contenta donc de laisser ses mains tomber sur ses genoux, venant ainsi se saisir de l'appareil électronique. Elles allaient enfin pouvoir communiquer et surtout, faire plus ample connaissance. Allumant donc son gadget, Noah regarda quelques instants son aînée, se demandant de quoi elles allaient bien pouvoir parler maintenant. Après avoir ouvert l'application bloc-note, elle commença directement à taper sur le clavier virtuel pour pouvoir enfin se présenter. Elle y allait doucement, n'allant pas trop vite pour ne pas faire trop de fautes et surtout pour ne pas se fatiguer puisque pour elle, utilisait le moindre des muscles de ses bras était un calvaire. Elle avait remarquée qu'elle ne faisait pas suffisamment attention ces derniers temps, qu'elle essayait toujours d'écrire le mieux possible et le plus rapidement pour ne pas que les personnes se lassent d'attendre, mais en contre-partie, elle s'épuisait inutilement et en arrivait même parfois à se faire réprimander pour cela. Et puis, elle ne voulait pas créer l'inquiétude chez les gens, alors elle essayait vraiment de se ménager.

Au bout de quelques instants, elle avait terminée d'écrire tout ce qu'elle avait à dire à cette jeune fille. Lentement, elle tourna donc l'appareil entre ses doigts, ayant au préalable désactivée la fonction veille pour plus de facilité, puis elle redressa l'écran pour que la demoiselle puisse lire ce qui y était inscrit.
« Je m'appelle Kanze Noah, et je suis enchantée de vous rencontrer, Mathias-sempai.
Je suis désolée que vous ayez eût à faire à une situation si délicate que de devoir vous occuper de moi, et ce même si cela devrait être pour un court instant. Je sais que c'est une grande responsabilité de s'occuper de quelqu'un dans ma situation, et j'espère que cela ne vous dérange pas... Après tout, peut-être avez-vous mieux à faire, même si je puis me tromper. »
Pendant qu'elle lisait cela, Noah offrait un très léger sourire à la demoiselle, assez doux et surtout amical. Elle restait toutefois un peu gênée de lui imposer une telle contrainte, et ce même si elle ne semblait pas très occupée au moment où elle était arrivée, l'heure tournait à mesure qu'elles restaient là, et peut-être qu'elle avait désormais quelque chose à faire et que la belle devenait donc un fardeau. Et puis, sous cette chaleur étouffante, elle devait avoir de plus en plus soif à mesure de parler ainsi, seule. En tout cas, l'infirme commençait un peu à avoir chaud, et ce même si elle avait toujours son chapeau sur la tête, cela n'empêchait pas la chaleur ambiante de rendre la situation étouffante.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Dim 28 Oct - 13:14

La jeune fille, après que Mathias ait posé l'écran tactile sur ses genoux, se mit à écrire avec son clavier avec une lenteur au niveau de ses bras, ce qui n'est pas étonnant vus son état. Puis après un petit moment, elle montra ce qu'elle a écrit à la mercenaire.

« Je m'appelle Kanze Noah, et je suis enchantée de vous rencontrer, Mathias-sempai.
Je suis désolée que vous ayez eût à faire à une situation si délicate que de devoir vous occuper de moi, et ce même si cela devrait être pour un court instant. Je sais que c'est une grande responsabilité de s'occuper de quelqu'un dans ma situation, et j'espère que cela ne vous dérange pas... Après tout, peut-être avez-vous mieux à faire, même si je puis me tromper. »

Ayant lut tout ce que Noah à écrit, elle fit un sourire vers elle, pas seulement par satisfaction de trouver un moyen de communiquer, mais aussi de lu faire enfin connaissance.

"Moi de même, Noah."

Puis, elle se mit à frotter sa main derrière sa tête en rougissant, probablement son manque d'habitude de côtoyer quelqu’un comme elle, ce qui est rare.

"Tu sais, ça me dérange pas de m'occuper de toi. Au contraire, je me sens moi seule. De plus c'est pas souvent que je fasse connaissance avec des bouilles sympathique comme toi."

Tout d'un coup, Mathias devint entièrement rouge, l'air encore plus embarrassée que d'habitude. Le fait de parler à Noah comme ça donnait l'impression qu'elle tentait de la séduire, probablement dû à son incompétence de trouver des mots gentils le moins exagéré possible. Sur le coup, elle a l'air de se faire passer pour une séductrice pour femme, ce qui n'est pas le cas pour la pauvre Mathias.

"Heu... ne prenez pas mes paroles comme une tentative de séduction, s'il te plait. Je voulais juste dire avec mes mots que j'étais contente de te rencontrer."

Ses mots avait un air embarrassé en raison de ses termes maladroites, mais elle espérait d'être pardonné par Noah pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Silence

MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Ven 23 Nov - 18:04

Le comportement de la demoiselle était assez… étrange, il fallait l'admettre. Pour une raison qui échappait un peu à Noah, son aînée semblait ressentir de la gêne, et la belle pouvait remarquer que celle-ci était également apparente sur le visage de la jeune fille. Une chose était sûre : Mathias-sempai ne devait clairement pas avoir l'habitude de côtoyer des gens, en somme, il fallait même sans doute dire qu'elle était totalement asociale. Selon l'infirme, c'était assez difficile de s'entendre avec des gens comme eux, non pas parce qu'ils n'étaient pas intéressants, bien au contraire, ils avaient généralement bien des choses à cacher, mais surtout car ils ne parlaient que très peu d'eux-même, et dans le cas de Noah qui était aphone, il fallait quelqu'un qui soit en mesure de lui faire la conversation et surtout de parler de quelque chose qui avait de l'intérêt.

Néanmoins, Noah restait relativement bien élevée pour ne pas l'envoyer balader, se contentant donc de sourire légèrement, peut-être un peu amusée par ce qu'elle voyait. Si l'on essayait de séduire une personne dès lors où l'on lui faisait un compliment, la belle aurait séduite plus d'un individu. Doucement, elle vînt donc baisser de nouveau le regard sur son carnet, recommençant lentement à écrire sans se presser, ne voulant pas se faire mal alors qu'elle était au beau milieu d'une rue où il y avait bien du passage, et car il serait sans doute embarrassant pour Mathias-sempai de devoir s'occuper d'elle. Si elle n'était déjà pas habituer à parler avec des gens, elle ne saurait certainement pas réagir face à une telle crise. Aussi, c'est donc au bout de quelques minutes que l'on pouvait lire sur son carnet des lignes bien rédigées, toujours aussi soigné, l'étiquette étant réellement importante pour la demoiselle en fauteuil.
« Je vous remercie donc de m'accorder un peu de votre temps.

Néanmoins, n'ayez crainte, je n'ai pas pris vos paroles au pied de la lettre, bien consciente que ce n'était là qu'un compliment assez maladroit. Pardonnez-moi si je vous offense, mais vous ne semblez pas vraiment habituer à parler avec des inconnus, bien que je puisse me tromper. »
Elle affichait un sourire poli, curieuse d'en savoir plus à ce sujet. En fait, elle n'avait jamais vraiment eu l'occasion de discuter avec pareille personne, aussi Noah ne savait donc pas vraiment pourquoi l'on pouvait être si réservé, et elle voulait donc essayer de comprendre, remonter jusqu'à l'origine du problème. Bien sûr, cela pouvait paraître relativement indiscret, mais jamais elle ne forcerait qui que ce soit à parler de lui s'il n'en avait pas envie, elle ne faisait qu'ouvrir une porte à un potentiel sujet de conversation, rien de plus. Mais peut-être que sa manière de penser faisait un peu trop psychologue, mais elle avait l'habitude d'observer les gens et donc d'essayer de comprendre comment ils fonctionnaient. Patiemment, elle était donc une éventuelle réponse, bien qu'elle pouvait également s'attendre à un refus…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Sam 24 Nov - 12:49

Noah ne semblait pas prendre mal la réaction de la mercenaire. Au contraire, elle souriait légèrement voire amusée de la réaction en question. Mathias se sentais ridicule mais en le prenant bien. Son manque de performance par rapport à la parlotte amicale a pour conséquence d'en faire trop pour le compliments, pouvant ainsi lui faire croire que s'était des paroles de séduction. D'habitude, Mathias n'a jamais étais mielleuse envers les autres. Ce genre de comportement était peu adapté pour elle, mais sympathiser avec les gens qui méritent d'avoir sa gentillesse était une question d'habitude.

Puis, la jeune fille en fauteuil roulant se mit à écrire de nouveau à son rythme, avant de montrer ce qu'elle a rédigée d'un air souriant.

« Je vous remercie donc de m'accorder un peu de votre temps.

Néanmoins, n'ayez crainte, je n'ai pas pris vos paroles au pied de la lettre, bien consciente que ce n'était là qu'un compliment assez maladroit. Pardonnez-moi si je vous offense, mais vous ne semblez pas vraiment habituer à parler avec des inconnus, bien que je puisse me tromper. »

Les mots de Noah rassura la garçonne du fait qu'elle n'a pas mal prit ses paroles maladroites, mais elle constata que son interlocutrice avait remarquée le fait qu'elle n'était pas très habituée à parler avec n'importe qui. Mathias fit un léger sourire.


"Tu ne m’offense pas du tout, Noah. D'après tout, tu as raison par rapport à ça."

Puis, la mercenaire fit un léger soupir avant de continuer sa conversation.

"En général, je suis plutôt misanthrope. Mais ça m'arrive pas souvent d'être sympa avec les gens car rares sont ceux qui méritent ma sympathie. Remarque, tu fais partie de ses rares personnes."

Mathias se mit à rire gentiment, se moquant de ce cas ironique hors de son caractère habituel. Ce n'était pas souvent qu'elle fasse du copinage avec quelqu'un. Pour elle, Noah est plutôt un cas unique car même dans son état peu enviable, elle continuait de sourire comme si elle rejetait ses peines pour être optimiste. La garçonne apprécie ces genres de personnes, mais les enviait également car contrairement à la fille handicapée, Mathias était souvent l'otage d'un passé brisé et de questions dont elle ne trouvera jamais les réponses. La mercenaire fit un léger sourire avant de caresser amicalement sur la tête de Noah un petit moment, en disant à voix basse :

"Si seulement je pourrais être optimiste comme toi..."

Puis, Mathias devint rouge, savant que la jeune fille avait entendu ses paroles. Pour éviter que Noah se pose trop de question sur la raison pour laquelle avait dit ces mots, la mercenaire essaya de changer la conversation.

"Au fait ! Puisque tu es une esper comme moi, tu doit avoir forcément avoir des pouvoirs intéressants, pas vrai ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Silence

MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Ven 21 Déc - 22:35

Un léger détail échappait un peu à la belle ; comment une personne qui se disait être misanthrope pouvait-elle actuellement être en train de parler tout ce qu'il y a de plus normalement avec quelqu'un d'autre ? Surtout en riant par moment de manière nerveuse, alors que quelqu'un qui serait réellement asocial se contenterait simplement de fuir le contact avec n'importe quel individu. Et puis, il y avait quelque chose qu'elle avait dit qui était assez difficile à avaler, et ce même si en soit c'était flatteur pour Noah. Certes, la jeune fille devait être vraiment quelqu'un de particulier si elle était même capable d'intéresser Mathias-sempai, mais tout de même, la façon de penser de son aînée était un peu trop hautaine, et l'infirme devait admettre avoir du mal avec ce genre de chose… Personne n'était supérieur à personne. Il y avait certes des statuts qui classaient les gens pas classe social, mais la mercenaire ne valait pas plus qu'un autre en soit. En fait, selon la manière de pensée, l'on aurait même pût dire qu'à parler ainsi, elle était même à classer en-dessous des autres, mais Noah n'était pas du genre à éprouver du ressentiment à l'égard de quelqu'un.

Ne voulant pas vraiment réagir sur ce point car cela pourrait être blessant pour Mathias-sempai, Noah se contentait donc de lui offrir un léger sourire tout ce qu'il y avait de plus amical, continuant de l'écouter parler. Son aînée réagissait alors sur son optimisme, mais en soit elle avait dû mal à voir en quoi elle avait fait preuve d'une telle force d'esprit à l'heure actuelle. Au contraire, si elle avait due se prononcer sur ce point, la belle aurait sans doute dit qu'elle était une personne assez pessimiste il y a quelques temps, mais que c'était justement sa rencontre avec d'autres personnes qui lui avait fait comprendre qu'elle ne devait plus se morfondre et broyer du noir, mais sourire à la vie, car même si la sienne était meurtris et pleine de tâche d'encore, elle avait encore toute une belle histoire à écrire…

Mais pour le moment, la belle décidait de réagir sur le dernier point, un sujet qu'elle n'aimait pas vraiment en réalité. Certes, elle était parfaitement consciente qu'il ne devait y avoir que trop peu de personnes sans don particulier sur cette île, mais tout de même, ce n'était pas parce que l'on avait un pouvoir qu'il fallait en abuser. De plus, la conclusion de Mathias-sempai était hâtive, et ce même si elle était véridique, il n'y avait pourtant rien pour prouver qu'elle était belle et bien une Esper. Mais bon, peut-être s'agissait-il d'intuition féminine… Finalement, au bout de quelques minutes, Noah tournait son écran à son attention.
« Encore une fois, je vous prie de me pardonner si vous offense, tout comme je m'excuse d'être aussi formelle à votre égard, mais mon éducation m'empêche de faire autrement.

Je ne pense pas que ce soit les pouvoirs d'une personne qui font qu'elle soit intéressante, mais sa personnalité, son histoire. Certes, je conviendrais que ces dons font également partie de son histoire et ont pût contribuer à forger son caractère, mais je dirais plutôt que c'est la façon dont ce type d'attribut a été utilisé qui détermine ou non si une personne peut avoir de l'intérêt.

Enfin, si vous voulez tout savoir, mon pouvoir est ce qui a fait que je sois dans l'incapacité de vous répondre ou même d'avoir pût venir chercher mon appareil électronique moi-même. En ayant connaissance de cela, pensez-vous qu'il est toujours intéressant ? Mais d'un autre côté, c'est sans doute grâce à mon don que je peux faire preuve d'autant d'empathie à l'égard des gens, aussi j'imagine que ce n'est pas une mauvaise chose. »
Bien sûr, Noah avait un peu de mal à rejoindre la façon de penser de la jeune fille : tous les Espers n'avaient pas nécessairement un don qui les rendaient intéressants. En fait, du point de vue de la belle, le pouvoir en soit n'apportait rien, c'était la beauté de l'âme qui l'intéressait vraiment, de pouvoir communiquer d'égal à égal…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Sam 22 Déc - 10:51

Après les mots de Mathias, Noah continuait à écrire avant de lui montrer ses paroles écrites, répondant à sa question malgré qu'elle se répétait en voyant le premier paragraphe :

« Encore une fois, je vous prie de me pardonner si vous offense, tout comme je m'excuse d'être aussi formelle à votre égard, mais mon éducation m'empêche de faire autrement.

Je ne pense pas que ce soit les pouvoirs d'une personne qui font qu'elle soit intéressante, mais sa personnalité, son histoire. Certes, je conviendrais que ces dons font également partie de son histoire et ont pût contribuer à forger son caractère, mais je dirais plutôt que c'est la façon dont ce type d'attribut a été utilisé qui détermine ou non si une personne peut avoir de l'intérêt.

Enfin, si vous voulez tout savoir, mon pouvoir est ce qui a fait que je sois dans l'incapacité de vous répondre ou même d'avoir pût venir chercher mon appareil électronique moi-même. En ayant connaissance de cela, pensez-vous qu'il est toujours intéressant ? Mais d'un autre côté, c'est sans doute grâce à mon don que je peux faire preuve d'autant d'empathie à l'égard des gens, aussi j'imagine que ce n'est pas une mauvaise chose. »

Un pouvoir qui fait partie de son histoire... Depuis qu'elle avait découvert qu'elle était esper, la mercenaire s'était questionner sur ces questions : Pourquoi était-elle née en tant qu'Esper ? Était-ce une preuve de l'évolution de l'humanité ou ses parents étaient espers eux aussi ? Et qu'elle était ces pouvoirs ? Au fur et à mesure qu'elle vit sur Hiromae, elle avait découvert ses pouvoirs, qu'on peut naître esper avec des parents complètement humains, et les possibilités de ses pouvoirs. Mais le fait d'être amnésique à une partie précise de sa vie l'empêchait de connaître entièrement son histoire.

Bien que Noah ne pouvait pas répondre à la nature de ses pouvoirs, le fait qu'elle disait qu'elle a beaucoup d'empathie envers les gens grâce à son pouvoir l'avait trahie, ce qui fait sourire la garçonne. En effet, le bouquin sur la science psionique avait mentionner un pouvoir de ce genre extrêmement rare qui est presque similaire à la télépathie : lire dans les sentiments. Ce pouvoir avait une utilité de mieux comprendre son entourage et leur souffrance. Cette capacité fascinait la mercenaire qui enviait la jeune fille de posséder un don qui facilite sa compassion, une chose que Mathias a du mal à acquérir.

D'un léger sourire, elle caressa la chevelure de Noah à nouveau.


"Quelque soi tes pouvoirs, il y aura toujours une utilité pour le bien des autres. Il suffit juste de le maîtriser pour que ton pouvoir soit un moyen pour aider les autres. Ma télépathie par exemple, je le trouvait au début inutile, mais je finis par trouver une grande utilité qui peut m'aider pour faire certaines choses."

Ensuite, Mathias glissa sa main sur la joue de la jeune fille, toujours souriante.

"Si tu as foi en tes pouvoirs, ils auront toujours un intérêt à leur existence."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Silence

MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Mer 23 Jan - 4:20

Elle soupirait un peu, ayant un léger sourire gêné sur les lèvres. Leurs avis divergeaient vraiment en fin de compte… Mais chacun était libre de penser comme il le désirait et Noah n'avait pas particulièrement envie de s'étendre plus longuement sur le sujet. Pour elle, les dons et pouvoirs n'étaient véritablement que des plus dans la vie de chacun. Ils faisaient certes partie intégrante de l'histoire d'une personne, mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait mettre cela en avant. Sinon, dans un avenir proche, les gens passeraient leur temps à vouloir s'affronter pour savoir qui était le plus fort, qui avait le pouvoir le plus puissant et qui le maîtrisait le mieux. Un futur comme celui-ci serait tout bonnement affreux et cela amènerait à des situations plus que conflictuelles. Il se pourrait même qu'un jour les gens de cette île partiraient en guerre avec le monde des Hommes afin d'étendre leur territoire, se pensant supérieurs et refusant de continuer à vivre cachés… Jamais elle ne voudrait d'un avenir comme celui-ci, c'était la raison pour laquelle elle essayait de tempérer l'utilisation de son don, de ne pas en devenir totalement dépendante au point de baser toute son existence autour de celui-ci.

Mais il y avait toutefois quelque chose qui dérangeait sensiblement Noah. Du moins, pas elle directement, mais plutôt son passé et plus particulièrement l'éducation qu'elle avait reçue. En soit, elle pouvait parfaitement concevoir que c'était quelque chose qui pouvait dépasser une personne qui n'était pas originaire du Japon, aussi se devait-elle de l'en informer avant que cela ne devienne une habitude et puisse prendre des proportions désastreuses. Elle espérait juste que Mathias-sempai serait suffisamment compréhensive… De ce fait, elle recommençait à taper sur le clavier virtuel de son appareil électronique, formant les mots qu'elle voulait communiquer à la demoiselle pour finalement le lui montrer quand elle eût terminée.
« Encore une fois, excusez-moi mais c'est assez incommodant pour moi que vous me touchiez de la sorte. De même que mon éducation fait que je ne suis pas en mesure de pouvoir parler avec vous autrement que de manière formelle, cette même éducation m'empêche de pouvoir prendre les contacts physique à la légère. J'ose espérer que vous ne m'en tiendrez pas rigueur et que vous ferez preuve de compréhension. Ce n'est pas contre vous, mais vous manqueriez de respect à ma personne ainsi qu'à celle de mon père en continuant d'être aussi familière avec moi. Je n'ai rien dis jusque là car vous n'étiez sans doute pas au courant d'un tel respect de l'individu dans les traditions que j'ai suivi, aussi c'est pour cette raison que je vous en informe.

Néanmoins, pour en revenir à ce que vous disiez, j'en conclus que nous sommes parallèles. Vous semblez porter énormément d'intérêt en vos capacités surnaturelles, or je préfère me considérer d'avantage comme une personne à part entière plutôt que comme une détentrice d'un pouvoir quelconque. Pour ma part, je refuse de m'en remettre à quelque chose qui pourrait être totalement hors de contrôle et blesser de manière active ou passive une tierce personne.

Imaginons qu'il s'agisse d'une arme. Non… Nous pouvons même comparer ce genre de choses à une arme potentielle. Vous devez avoir connaissance que tous les pays n'autorisent pas les gens à posséder une arme, et cela n'est certainement pas sans raison. Même si nous ne possédons pas quelque chose avec l'intention de l'utiliser, dans un moment de panique vous pourriez parfaitement avoir recours à cette arme pour vous défendre et effectuer quelque chose de totalement irréversible. Aussi c'est pour cette raison que je refuse catégoriquement de considérer mon pouvoir comme étant une bonne chose, je n'aimerais pas avoir l'habitude de l'utiliser et y avoir recours si un jour je devais me sentir menacer. »
Bien sûr, cela n'empêcherait jamais qu'elle puisse l'employer si elle faisait vraiment preuve d'une grande détresse, mais au maximum elle voulait restreindre son utilisation, posséder le plus possible le self-contrôle nécessaire et garder son sang-froid pour trouver une alternative et se sortir de la situation désastreuse dans laquelle elle pourrait se trouver. C'était peut-être trop utopique de sa part, voir même peut-être trop idéaliste, mais elle avait décidée de vivre ainsi, refusant de pouvoir causer ne serait-ce que le moindre mal à autrui. Aussi, si pour cela elle devait totalement cesser d'avoir recours à ce don qu'elle possédait, c'était un sacrifice nécessaire…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Ven 1 Fév - 14:38

En lisant une nouvelle fois ce que Noah a écrit sur son appareil tactile, Mathias découvrit qu'elle est involontairement familière envers la jeune fille, croyant ainsi faire un geste amical envers elle. La garçonne ignorait même que le contact physique comme une caresse à la joue affectif était considéré comme un manque de respect, contrairement à elle qui jalousait les enfants en larmes qui laissaient leurs parents caresser la tête ou la joue. Pour quelqu'un qui n'avait quasiment jamais connue l'affection de ses proches, les mots de Noah était pour elle une grosse gifle de sa part.

"Je suis désolée. Je croyais bien faire... enfin... je n'ai pas l'habitude de faire ce geste... euh... Tu ne m'en veux pas ?"

Puis, Noah avait aussi écrit sur sa tablette tactile quelle voyait les pouvoirs comme une arme dont ils faut éviter de l'utiliser habituellement au risque de faire du mal à son entourage, ce qui réfute le terme de "don bienfaisant". En effet, la jeune tétraplégique n'avait pas tord : même si ses deux pouvoirs était à première vu inoffensifs, une des facultés de la télépathie l'effrayait, évitant ainsi de l'utiliser trop souvent. Mais elle n'utilise ses pouvoirs passifs pour taquiner "gentiment" les passants ou pour certaines missions. Mais ce qui est sur, c'est que même dans des moments critiques, elle éviterait d'utiliser la fameuse faculté dangereuse de la télépathie.

Mathias regarda les paumes de ses mains en continuant à penser à cette technique qu'elle a tant redouté depuis qu'elle a découvert qu'elle était esper. De plus, avec son amnésie qui lui a fait perdre les six premières années de sa vie, elle pourrait se demander si elle avait déjà utilisé ses pouvoirs auparavant, ce qui est fort probable vu qu'elle s'était retrouvé à l'asile de Powick le jour où elle a perdue la mémoire. Mais elle ignorait encore si elle avait fait du mal à quelqu'un si c'était le cas. La mercenaire fit un grand soupir.


"Tu as raison... Il est vrai que l'abus de pouvoirs est malsain, même si on est dans une terre où tout ce qui est étrange pour un humain banal est quasiment omniprésent dans le quotidien. Même moi, il est difficile de doser la liberté d'être ce que je suis réellement qu'on m'a offert depuis que je suis sur cette île, ou précisément depuis que j'ai découvert ma vrai nature."

Puis, la garçonne regarda le ciel, le regard jade perdu dans ses pensées comme s'il était sans vie et sans émotion.

"Je ne suis surement pas une divinité, ni une apôtre de dieu comme est souvent définit un esper pour certains humains, ni un démon pour d'autres. Même si j'ai des pouvoirs, même si on les considère comme un don divin qui pourrait faire de moi un apôtre, je préfère être considérée comme une simple humaine, incapable de se connaitre correctement... Une pitoyable humaine sans passé, ni avenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Silence

MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Sam 2 Fév - 21:34

A la manière dont répondait Mathias-sempai, elle ne semblait pas être consciente que toucher les autres avec autant d'aisance pouvait être déplacé selon les cultures. Fort heureusement, Noah n'en était pas offusquée, elle avait simplement voulue la mettre en garde aussi imaginait-elle désormais que c'était une erreur qu'elle éviterait de commettre à nouveau, une sorte de « leçon » en somme.

Mais le sujet changea rapidement, tournant à nouveau autour des capacités surnaturelles et l'utilisation que l'on pouvait en faire. Une certaine lassitude s'emparait alors de la belle. Non pas qu'elle n'aimait pas discuter, loin de là, mais elle avait dit tout ce qu'elle avait à dire à ce sujet : pour elle, un pouvoir n'était pas quelque chose dont l'on devait abuser. C'était quelque chose qu'il fallait d'abord comprendre, puis apprendre à utiliser, et enfin employer que dans certaines circonstances. Pour elle, il était même dangereux qu'autant de personnes puissent posséder pareils dons, cela ne devrait être réservé qu'à des personnes suffisamment sages pour ne pas en abuser, mais ce n'était malheureusement pas quelque chose que l'on pouvait décider : certaines personnes naissaient ainsi, ce n'était pas un droit que d'en posséder, mais plutôt une fatalité… Enfin, ce qui surprenait vraiment Noah à cet instant était que celle qui avait dit être une mercenaire était d'accord avec elle, alors que pourtant elle ne semblait pas rejoindre son avis un peu plus tôt. Bien sûr, la demoiselle savait qu'elle pouvait bien souvent être persuasive vu qu'elle était plutôt adroite avec les mots, mais tout de même… Elle c'était attendue à plus de « résistance » de la part de Mathias-sempai. Enfin, encore une fois la jeune femme donnait l'impression de s’apitoyer un peu sur son sort, comme si cette petite morale lui avait retournée l'esprit. Cela avait le mérite de faire soupirer Noah, et ce sans que le moindre son ne s'échappe d'entre ses lèvres. Doucement, elle baissait donc les yeux sur son appareil électronique afin de reprendre l'écriture, tapotant sur le clavier virtuel toujours aussi lentement, mais avec toutefois une certaine adresse puisqu'elle n'avait que rarement besoin de se corriger.

Vraiment… Était-il normal que ce soit elle, une personne en fauteuil roulant et incapable de parler qui soit obligée de redresser une personne qui était en pleine possession de ses moyens ? Certes, depuis qu'elle était dans cet état, elle avait tout le loisir de réfléchir à ce monde et à ses règles, mais cela n'était pas quelque chose qui lui était réservée, chacun avait cette possibilité et elle osait espérer pour Mathias-sempai qu'elle savait correctement utiliser sa tête. Enfin, au bout de quelques minutes, elle lui montrait de nouveau l'écran.
« Vous savez, Mathias-sempai, si vous avez un pouvoir, c'est certainement pour une raison en particulier. A vous de voir si vous désirez ne jamais l'utiliser ou non, en abuser, l'employer pour votre propre profit ou bien celui des autres, voir même trouver un juste milieu entre tout cela.

Je sais bien que cela est contradictoire avec ce que je viens de vous dire, mais il y a une raison à cela : ne vous laissez pas influencer par ce que peuvent dire les autres, moi y compris. Il vous faut trouver votre propre voie, ce que vous considérez comme juste ou non. Toutefois, je ne dis pas que vous devriez ne plus prendre en compte les paroles des autres, mais simplement vous forger votre propre avis. Pourquoi ne pas commencer par le faire avec cela ? Après tout, vous pourriez très bien vouloir suivre ce que les autres vous disent, vous rallier à leurs idéaux sans vraiment chercher ce que vous même désirez.

Enfin, cessez donc d'être pessimiste. Cela ne vous apportera rien de réellement bon, croyez-moi. Les humains ne sont pas pitoyables, ils ont leur propres forces, et pas seulement celle du nombre. A vous de trouver de quoi il s'agit. Et enfin, tout le monde à un passé, personne n'y échappe. Vous seriez une Homonculus, je pourrais éventuellement concevoir que vous pensiez ne pas en avoir – même si ce serait faux puisque leur passé est l'origine de leur création – or vous êtes une Esper, aussi cela ne s'applique donc pas à vous. Le passé est ce qui fait ce que nous sommes aujourd'hui, donc si vous n'en aviez pas, et pardonnez-moi si cela vous offense, vous ne seriez pas grand chose…

Sur ce, je pense que notre entrevue va s'achever ici. Pourquoi ne pas méditer sur tout ce que je vous ai dis ? Si un jour nous ne revoyons, vous aurez alors le loisir de me dire quelle conclusion vous en avez tirée. »
Car en effet, pendant qu'elle était en train de rédiger ces lignes, l'aide soignant qui l'avait laissée là était revenu. Noah s'assura donc que la jeune femme avait bien tout lu, puis l'homme la remercia pour s'être occupée d'elle avant qu'il ne s'en aille finalement. Juste avant de partir, la belle faisait un léger signe de la main de loin, pour finalement disparaître au coin d'une rue…

Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   Lun 4 Fév - 17:49

Forger son propre avis, songea Mathias après avoir lu la réponse de Noah. Pour Mathias, suite à la perte de la mémoire, du fait qu'elle était invité à vivre sur Hiromae, qu'elle a découvert sa nature d'Esper ainsi que ses pouvoirs et le jour où elle a eu sa licence C à cause d'une face cachée de ses pouvoirs, elle s'était toujours remis en question, à savoir si elle était vraiment une menace ou une bénédiction, si elle est digne de porter son nom aux significations divins. Même si l'entourage voyait la mercenaire indifférente, elle était intérieurement interrogative sur elle même, comme si elle était recroquevillé mentalement. Pour elle, être une Esper était une vie à double tranchant.

Mais il y avait une chose dont la jeune tétraplégique ignorait comme toutes les connaissances de Mathias : elle a perdu un grand morceau de son passé qui contenait l’existence de sa famille, l'origine de sa folie qui l'a amené à Powick, la probable première utilisation de ses pouvoirs. Toute la vérité sur elle même avait été brisée dans de mystérieuses circonstance. Ce genre de situation pouvait la mettre aux mêmes problématiques que les homonculus. Cependant, ce n'est pas une homonculus, et encore moins une esclave qui a passé cinq ans de sa vie à subir des corvées d'une famille de nobles hypocrites, ni une patiente d'un asile. Elle est juste une esper qui jalousait tout le monde qui vivent toujours des moments heureux avec leurs proches, qui vivait en marginal et en froid envers tout le monde.

Soudain, le médecin qui avait confié Noah à la mercenaire était revenu, lui remerciant qu'elle soit occupée de la jeune fille, avant de repartir avec elle. Mais avant de quitter la rue, Noah lui faisait signe de main. Mathias, le sourire léger, faisait de même jusqu'à la perdre de vue. Après cela, elle s'adossa sur le banc, contemplant à nouveau le ciel, songeant aux "écrits pleines de sagesses" de la part de cette mystérieuse jeune fille. Puis, elle quitta le banc afin de continuer sa ronde, indifférente à première vue mais souriante intérieurement. Pour une fois qu'elle a sympathisé avec quelqu'un, elle se demandait si elle reverrait Noah un jour.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pause réflexion [ RP Clos ].   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pause réflexion [ RP Clos ].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» réflexion sur la musique haitienne
» La pause Olympique
» Petite pause...
» Réflexion autour d'un repas [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Les Extras :: Archives RPs-