AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Jeu 31 Mai - 19:46

Une heure à peine après le début de la fête, et déjà la place devant la scène était noire de monde. Le brouhaha habituel s'était lentement installé, alors que tous semblait attendre patiemment la représentation de cette année. C'est donc avec une certaine angoisse qu'Hideki scrutait la foule, depuis les coulisses. La troupe dont il faisait partit, les " Dentou Kishi " ou " Chevalier de la Tradition ", était une troupe musiciens et de danseurs exclusivement masculine, réputée pour sa philosophie et son amour pour les traditions Hiromaenne. Plus que la danse et que de la musique, c'était un véritable art de vivre, que certain respectait depuis plusieurs siècles maintenant. Et l'une des nombreuses coutumes voulait que le plus jeune de la troupe servent de représentant lors de la Haken no Matsuri. Et, bien évidemment, il avait fallu qu'Hideki soit arrivé il y a 8 mois de cela, et que personne ne rejoignent leur rang après lui. Il souffla un bon coup, évacuant le trac qui ne cessait de monter en lui. Le jeune chaman avait trop répété pour se rater, il connaissait son texte et ses pas par coeur.

- Ne t'en fais pas Hideki, on est presque tous passé par là un jour et on s'en est tous sortit vivant, entendit-il derrière lui, alors qu'on lui posait la main sur l'épaule.

- Oui, je sais...

Facile à dire pour pour Akinaru. Le kitsune faisait au moins deux têtes de plus que lui, et ses longs cheveux blonds ainsi que ses yeux verts attirait l'attention de plus d'une fille. Son assurance, et le charisme qu'il dégageait rendait Hideki tout penaud. Lui, il n'avait rien d’exceptionnelle. Il était assez petit, brun aux yeux marrons. Rien qui ne le fasse réellement sortir de la norme. Il pesta un peu, avant de voir le sourire rassurant d'Akinaru. Qui ne pouvait pas reprendre confiance dans ces cas là...

- Eh bien alors qu'est ce que vous faites les enfants ?! Les gens attendent sacre bleu !

Iekazu se tenait juste derrière eux. Le chef de la troupe et sa stature imposante dominait les deux danseurs, alors qu'il affichait une expression presque trop bonne enfant. Son nez quelque peu proéminent, et ses cheveux blanchit attestait inévitablement que ce Tengu avait vu plus d'un festival. Après tout, il était le plus vieux d'entre eux.

- Rhabille toi correctement mon garçon. Et file !

Hideki hocha la tête, et remit les pans de son kimono bien droit. Celui-ci était bleu, parcouru de fine bordure cuivré représentant des dragons, comme ceux de ses camarades. Leur plus bel apparat, leur habit traditionnel. On frappa soudain trois fois au sol, si bien que les résonances eurent bientôt raison du bruit ambiant. La foule se tût, presque comme un seul homme, et déjà des centaines d'yeux scrutaient la scène. C'était l'heure.

Le chamane avança sur la scène. On ne lui avait pas donné de micro, et après tout, il n'en avait pas besoin ; l'endroit avait été enchanté pour que la voix porte naturellement. Les lumières l'aveuglaient, mais c'était peut être mieux ainsi : il ne voyait que très mal les spectateurs lorsqu'il se courba respectueusement devant eux. Ainsi, il n'avait qu'une très vague idée du nombre personnes auquel il allait s'adresser.

- Mesdames messieurs, bonsoir. Je suis Hideki Mayamoto, représentant de la troupe des " Dentou Kishi " .

Il avait parlé avec beaucoup plus d'assurance qu'il ne s'en était cru capable. Un sourire sincère vint même peindre ses lèvres.

- Notre ensemble se représente au festival depuis déjà 716 ans, mais c'est toujours un honneur pour nous de venir partager nos danses et musiques avec vous, en commémorant ainsi nos coutumes et notre histoire. Ce soir, nous allons vous interpréter 3 danses différentes, en commençant par celle dites de " l'explorateur ". Vous pourrez retrouvez des explications sur celles-ci dans le fascicule qui va vous être distribuer.

Et en joignant le geste à la parole, Hideki leva lentement le bras. Des petits prospectus apparurent alors dans les mains de chaque spectateurs, avec comme promis, des textes explicatifs inscrit dessus. Bien sûr, ce n'était pas lui qui avait lancé un sort pareil. Il jeta un bref coup d'oeil vers Michael, l'auteur du " prodige ", qui leva son pouce en guise d'encouragement. Le jeune homme voulut lui sourire, mais il se contenta de détourner le regard vers la foule.

- Nous vous souhaitons une agréable présentation. Que le spectacle commence !

Il se courba à nouveau, sous les applaudissements d'encouragements du public. Malgré la lumière, le chamane put voir que certaines personne était déjà entrain de feuilleter le fascicule. Hideki en connaissait bien les propos, vu qu'il avait participer à la rédaction de celui-ci. Il savait ainsi que les spectateurs pouvait lire quelque chose comme ceci :

    " L'explorateur

    Cette musique est l'une des plus ancienne écrite sur Hiromae. Adapté d'un poème de Muramasa, intitulé comme cette danse, il raconte l'histoire d'un aventurier faisant ses premiers pas sur l'île, découvrant ainsi sa beauté, son esprit sauvage, et sa dangerosité. L'auteur de la musique, Mijima Kendou, a toujours exprimé son souhait d'illustrer, à travers cette mélodie, la bravoure et la soif de conquête des premiers arrivants. La flûte et le koto servent ici à décrire les paysages, alors que les tambours servent à rappeler le courage de l'explorateur. "


Hideki se recula légèrement, alors que la troupe commençait à entrer sur scène. Les musiciens - facile à reconnaître, de part le fait qu'ils avait chacun un instrument dans la main - formèrent un arc de cercle derrière lui, alors que Michael, Akinaru et Iekazu virent se positionner à côté de lui. Le kitsune adressa un petit clin d'oeil au chamane et l'on pu alors entendre le premier coup de tambours, accompagné d'une flûte.



Les danseurs ne commencèrent leurs mouvements que lorsque la deuxième flûte et le tambourin se joignirent à la mélodie. D'abord des gestes assez abstraits, qui se précisèrent au fur et à mesure pour représenter de véritable scénette, de combat tout d'abord, puis d'exploration. Le rythme des pas s’accélérèrent lorsque fût au tour des kotos d'entrer en scène, bientôt suivit par tout les cris des musiciens, qui donnaient l'impression d'assister à une représentation d'art martiaux tant ceux-ci ressemblait à des katas...

Hideki se sentait bien. La danse lui avait toujours permit s'exprimer d'une toute autre manière, de ressentir son corps, et ses membres d'une façon tout à fait inédite. Mais ce qu'il aimait par dessus tout, c'était rendre hommage à l'histoire et aux traditions. A sa manière. Il se laissait volontiers emporter par la musique et ses amis danseurs, alors que le public semblait émerveiller devant un tel spectacle...


Dernière édition par PNJ le Mar 9 Oct - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Papa gateau

MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Ven 1 Juin - 16:00

    Le Hakuen no Matsuri...ce n’est très certainement pas le festival que je connais le moins, et ce n’est pas la première fois que je m’y rends. Depuis tous ce temps, j’aime toujours autant l’endroit et l’ambiance.
    Nous sommes venus, la Famille au grand complet. Cependant, tous le monde n’a pas les mêmes intérêts. Au final, programme en main, nous avons eut notre réunion stratégique. Licia est partie avec Reiko et Kyoko. Moi, je suis avec Tori et Seika. Les Triplets sont ensembles avec Raziel, et enfin, Emi et Rika sont avec Karei. Je crois savoir que Ginrai est avec ses collègues aujourd’hui...alors, on va le laisser avec ses admiratrices.

    Peu après notre arrivé, nous avons fait quelques stands de forain. Seika a eut le droit à un charmant masque de renard traditionnel, qui semblait l’amuser. Tori, lui, avait voulu jouer au jeu de pêche. Sans succès, et s’apprêtant à pleurer, je lui avais capturé un petit poisson rouge. Depuis, il regardait ce-dernier dans une poche magique, d’un air émerveillé. Il va nous falloir acheter un bocal de retour à la main, je le crains fort.
    Quoique, je dois encore avoir un de mes vieux et larges vases...l’un d’eux fera peut-être l’affaire pour un poisson rouge : j’espère.

    Tenant la main de Tori, je veillais aussi sur Seika du regard. Nous portions tous les trois un Kimono traditionnel. Je ne pouvais accepter de venir à ce festival dans une autre tenue.
    Alors, tous le monde avait dû se plier à mon exigence. Même Noroi, à qui j’avais moi-même serré son obi. Il faut dire que les filles allaient lui faire un nœud féminin, au lieu du masculin. Et puis, j’avais dû reprendre Shinra...car il avait fermé le kimono dans le mauvais sens ! Non, vraiment, porter le kimono dans le sens des Morts n’est pas très esthétique.
    Bref, regardant l’heure, je nous fis prendre la direction de la scène. Cette dernière était bien chargée, et les enfants semblaient tristes. J’appréciais particulièrement ce genre de spectacle, retrouvant une ambiance comme j’ai put le savourer dans le passé.

    Finalement, j’ai pu nous faufiler de façon à ce que je puisse voir la scène. Là, j’ai attrapé Tori et je l’ai installé sur mes épaules. Il semblait ravi. Seika, envieux, eut le droit d’être dans mes bras. Outch, on n’est plus très léger à quatorze ans bon sang.
    Mais je faisais avec, car déjà, ça commençait à parler. Ils avaient leur prospectus, alors, je demandais à Sekai de m’en faire la lecture.
    Les maintenant, lui et Tori, je ne pouvais lire la danse. Même si son nom ravivait de nombreux souvenir.


    « Appa...Elles zont bien les danzes ? » me demanda mon petit tieffelin blond.

    Avec un sourire, je lui répondis.


    « Oui...Tu les as déjà vu Seika, non ? Comment avais-tu trouvé ça ?
    - C’était captivant...enfin, je crois. »


    Le spectacle vint à débuter, et là, j’en ai deux qui se retrouvèrent captiver. Je me souviens de cette musique...la première fois que j’en fus témoin, je m’étais installé en hauteur en fumant ma pipe japonaise et en admirant les prouesses de cette troupe.
    Leur chorégraphie me rappelait ma vie d’aventurier dans les Terres Profondes d’Hiromae. Je ne pouvais donc qu’apprécier un pareil spectacle. Et vu comment Tori m’arrache les cheveux pour se tenir et se pencher, je crois que ça lui plaît. Encore heureux que ma main "libre" tient la poche du poisson rouge. Tori l'aurait broyé sans ça !
    Seika ? Il a les yeux qui pétillent, ça me fait plaisir...Alors, j’admire. J’espère que personne, dans les gens de très grandes tailles, ne leur bloquera la vue...et aussi, ne pas avoir de personnes se plaignant de la hauteur générer par Tori sur mes épaules.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Ven 1 Juin - 18:10

La jeune Cassidy avait entendu parlé d'une fête qui avait lieu dans la forêt à ciel découvert. C'est pourquoi un peu curieuse, et surtout pour changer d'air, la jeune fille s'était dirigée vers cet endroit qui semblait rempli de magie et de mystère. Elle avait entendu les rumeurs des élèves annonçant une fête magnifique donnée pour une occasion.

Au départ, ce n'était pas quelque chose qui l'intéressait plus que ça. La présence de monde, le bruit, les gens qui s'agitaient dans tous les sens. Comme elle était de petite taille, il était assez facile pour la jeune fille de se faire bousculer au passage, qu'on l'ignore, c'était souvent que cela arrivait.

Et pourtant, avoir réfléchi un peu, alors qu'elle était posée dans sa chambre à l'internat, la jeune fille était en proie à une profonde réflexion. Devait-elle en permanence rester isoler des autres alors qu'il y avait tellement à faire ? Non sûrement pas, et puis, même si elle n'aimait pas s'amuser en général, une sortie ne peut pas faire de mal de temps en temps, en attendant que le temps passe.

Et qui sait, peut être qu'elle rencontrerait des gens comme elle, qui pourront peut être partager des choses. C'était difficile de savoir mais au fond, Cassidy était intriguée par ce nouveau monde, ou plutôt cette île Hiromae. Peut être qu'au final les gens étaient différents ici, bien qu'elle n'avait pas croisé grand monde sur le chemin.

La jeune fille soupira un instant, décidant de se rendre un peu plus visible. Elle sortit un jean simple ainsi qu'un T-Shirt bleu marine assez large de ses affaires et se dirigea vers le lieu du festival.

Après une heure de marche et avoir demandé son chemin au passage, la jeune Cassidy commença à examiner les alentours jusqu'à arriver à une grande place bien animée. Effectivement, il y avait la foule dans cet endroit, tous réunis devant ce qui semblait être une scène. Elle avait loupé la première partie mais ce n'était pas grave après tout.

*Ouah ! C'est plus grand que ce que je n'imaginais... Mais il y a énormément de monde aussi. Je n'aurais pas cru à ça...*

Cassidy se mordilla la lèvre inférieure, se demandant si il ne valait pas mieux rebrousser chemin et rentrer à l'internat. Toute cette foule la mettait horriblement mal à l'aise. Et elle qui était petite avait bien du mal à voir ce qui se passait aux alentours. Pourtant, elle n'était pas venue pour rien et tenta de se mettre dans un coin pour mieux voir la scène.

*C'est blindé de monde... il me faudrait une échelle pour mieux voir ce qui se passe...*

Une des personnes sur scène se présenta et expliqua la suite du programme tout en rappelant l'origine du groupe. Apparemment ils allaient entendre de la musique. Cassidy était assez intriguée. Cela pouvait être intéressant comme spectacle et comme par magie, un papier tomba dans ses mains.

Elle le regarda avec curiosité pour lire le premier morceau joué.

*Ah d'accord... Donc en fait Hiromae était une île sauvage avant ? Si ce n'était pas marqué, je ne m'en serait jamais rendu compte*

La jeune fille releva le nez pour admirer le spectacle mais elle était tout au fond, difficile de distinguer quelque chose. De plus, un homme plutôt grand avec une petite sur les épaules lui gâchait encore plus la vue. Cassidy fronça les sourcils puis se tortilla dans un sens et l'autre pour essayer de voir quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Papa gateau

MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Ven 1 Juin - 19:13

    Le spectacle battait son plein, et les enfants avaient les yeux rivés sur la scène. Bien que nous soyons assez au fond, j’avais craint qu’ils ne voient pas grand-chose tous les deux. Je pus distinguer, plus sur l’avant, les triplets et Raziel. Cela fit naître un petit sourire au coin de mes lèvres, mais je sus que je n’étais pas le seul à les avoir vu quand je senti Seika se tortillait dans mes bras. Lui jetant un regard, il me fit un sourire désolé. J’ai soupirait, et sourit, avant de lui chuchoter à l’oreille :

    « Va les rejoindre, tu seras plus prés de la scène.
    - Je peux ? »


    Je me suis contenté de lui sourire et de le poser au seul, tout en maintenant Tori qui, en remarquant nos mouvements, regardait désormais autour de lui.
    Lâchant Seika, je pouvais mettre le loupiot plus à l’aise. Surtout que le mage avait embarqué le poisson encombrant. Je le suivais du regard, alors que sa taille et sa petite carrure lui permettait de se glisser là où je n’aurais jamais put le faire.
    Normalement, les adolescents ne devraient pas pouvoir se faufiler ainsi...Mais Seika fait très jeune, son passif d’enfant battu ne l’a pas aidé à se développer. Quant il avait dix ans, et que nous l’avons recueillit, on ne lui aurait pas donné plus de six ou sept ans. Le passé n’a pas été clément avec lui, uniquement car on dit les Démonistes maléfique...

    Enfin, alors que je le voyais être arrivé auprès de ses grands-frères, et de son neveu, tous plus âgés et grand que lui...Tori tira sur mes cheveux.


    « Un souci poussin ?
    - La dame là, elle a l’air de pas voir appa. Z’est pas drôle pour elle appa... »


    J’ai froncé des sourcils, et me suis retourné. En effet, peu derrière moi il y avait une petite fille. Je devais l’empêcher de voir.

    « Excusez-moi, passer devant moi je vous pris. Vous ne devez pas voir grand-chose de là... »

    Je m’étais décalé, pour qu’elle puisse passer. Mon petit garçon toujours sur les épaules, la danse selon mes souvenirs allaient entamer son final. Mais bon, étrangement, le fait d’avoir quelqu’un semblait plaire au bout de chou.

    « Dit dit, il est zentil mon appa, hein. Moi ze vois tout bien zur Appa. Tu veux tezter ?
    - Tori, tu déranges peut-être la damoiselle... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Sam 2 Juin - 21:19

Ce festival... N'étant pas la première fois qu'elle doit y assister dans sa maigre vie, ce moment de l'année en était réellement devenu une tradition pour elle et sa famille. Même oserait-elle dire, sa famille au sens large. Incluant ainsi toute les princesses de cristal, ou du moins une partie, qui rejoignait cette fête en une grosse meute imposante. Pas toutes ses consœurs s'étaient jointes de plus. Certaine n'était simplement pas venu, d'autre avec préférée aller avec leur époux seul en amoureux... D'autre pour d'autre raison. Mais n'en restait pas moins qu'Ashley était de ceux qui étaient restés sagement avec la troupe. Sa famille était avec elle, la mère d'Ashley lui avait littéralement ordonné de ne faire aucune bêtise... Même si ce n'était pas vraiment son genre. Après tout, elle avait 25 ans à présent, mais sa mère semblait toujours avoir une autorité imprenable sur elle. Sans doute que même lorsqu'elle allait avoir 50 ans, la situation ne changera jamais. Au fond elle savait que c'était de l'amour, mais bon sang qu'elle n'aimait pas être ainsi couverte comme un petit poussin devant ses consœurs qui la regardait. Elle avait un assisté à la première partie du spectacle, bien sans amusement réel, elle aurait largement préférée avoir un verre d'alcool à la main et mater les beaux mecs qu'elle pouvait croiser. À dire franc, Ashley n'était pas une grande de ce genre fête. Trop de gens coller les uns aux autres... Ce n'était pas pour rien qu'elle restait dans le 'Troupeau' que formaient elle et ses consœurs. Un peu inconfortable dans les foules, elle préférait encore être entouré de ses semblables que de parfait inconnu. Mais à la deuxième partie du spectacle, celui avec de la danse et de la musique. Pendant que tout était un peu plus calme, son envie de boire quelque chose alcoolisé était devenue plutôt forte. Elle en quitta donc cette immense foule, cherchant à travers les petites boutiques non éloigner si l'un d'entre eux pouvait bien avoir quelque chose d'amusant à vendre.

Mais comme elle pouvait-ce douter, il y avait plein de vendeurs qui profitait d'une si grande foule pour faire du commerce. Dans l'un des petits stands qui se trouvaient là, elle en trouvait un qui vendait du saké dans cette petite soucoupe typiquement japonaise. Le saké n'était pas vraiment l'alcool qu'elle préférait, mais en regardant rapidement les marchants autour. Tous semblaient restés fidèles aux traditions japonaises. Elle doutait donc trouver autre chose que du saké dans cette fête. Elle aurait sans doute besoin de marcher jusqu'en ville, et la distance était trop loin pour seulement boire un coup. Tant pis, elle ferait avec, toute façon chercher de l'alcool n'était pas vraiment son genre. Sa mère allait sans doute la tuer si elle disparaissait durant trop longtemps de toute manière. L'argent ne fut pas un problème, elle acheta sans regarder les prix. Elle en but cul sec 4 petites soucoupes. Elle n'avait pas le choix, elle ne pouvait pas apporter la bouteille avec elle. Ses consœurs la regarderaient sans doute d'un mauvais regard autrement. Mais bon, restons francs, Ashley n'avait pas fait la fête souvent... Et elle sentait que pour rendre cette soirée tolérable, elle avait besoin de l'aide.

Ce n’en était rien contre cette fête, mais les foules l’horrifiaient. Non pas par gêne, mais elle avait l'impression d'étouffer. Elle était solitaire de nature, et sa 'bulle' d'espace vital était sans doute beaucoup plus large que la moyenne des gens. Elle avait besoin d'au moins 2 mètres sans personne autour pour se sentir confortable. Autrement, elle avait des envies violentes. Ayant parfois envie de bousculer, juste pour être méchante. Son espace vital était sacré. Heureusement, avec quelques verres d'alcool sous le nez, c'était à présent complètement différent. Elle devenait soudainement beaucoup plus sociable. L'inverse de qui elle était vraiment. C'était la raison pourquoi elle était partie boire, sinon elle aurait sans doute râlé à sa mère combien elle n'aimait pas la soirée, tout le long de cette petite fête. Le seul détail qui était gênant. Était le chemin du retard. En effet, Ashley avait complètement oublié ou étaient situées ses consœurs dans cette foule. Elle tentait de percer un chemin dans cette foule épaisse, mais souvent elle se heurtait à des hommes si imposants qu'elle avait l'impression de frapper un mur. Et même une fois sur place, là où elle avait cru être ses consœurs, et bien elles n'y étaient pas. Trop gênée aussi pour demander de l'aide et leur discuter, mentalement en leur distant 'Je suis perdue'... Elle avait sa fierté après tout. Quel honte perdre sa troupe. Ou alors était-ce seulement l'alcool qui commençait à faire effet ? Sa concentration n'était plus aussi aiguisée, ça, elle pouvait clairement le noter. Ses joues roses en étaient témoins, elle était pompette et c’était indéniable. N'allant pas dire jusqu'à être saoule, elle avait encore toute sa tête. Puis en cherchant ici et là à travers la foule... Venu un instant ou par magie, un bout de papier fut apparu dans sa main. Faut dire qu'à cet instant. Elle ne réalisa pas la magie et se demandait clairement d’où elle avait pris ce papier.

Oh, mais qu'importe son origine, elle s'arrêta enfin et regarda à l'intérieur. Cela expliquait la danse qui se produisait plus loin. Une scène qu'elle voyait à peine. Pour une femme, Ashley était plutôt grande. Avec ses 1m70, sans parler des talons hauts qu'elle portait aujourd'hui... La grimpant jusqu'à 1m80 environ. Mais malgré sa taille de gazelle, elle était encore bien loin de surpasser certains hommes. Et avec qui, soit avec leurs cheveux ou leur gosse perché en hauteur. Certains étaient simplement trop grands pour voir quoique ce soit à l'avant. Mais après observation maintenue sur les alentours. Elle y voyait parfois des hommes plutôt mignons. Peut-être arriverait-elle à faire une touche, aujourd'hui qui sait ? Et puis après, elle préférait largement passé en mode 'Drague' que rester là à observer une moitié de spectacle. Surtout sans ses consœurs avec qui elle aurait pu discuter, elle sentait comme un 'besoin' d'engager la conversation. Sans doute l'un des effets de l'alcool qui prenait lentement le dessus sur elle. Ashley était à côté d'un père et son enfant, bien heureuse de ne pas être derrière à vrai dire. Il était mignon, même si voir un enfant sur ses épaules laissait clairement comprendre qu'il ne jouait plus dans la même cour qu'elle. Il devait sans doute avoir le double de son âgé, du moins c'est ce qu'elle voyait. Mais bon, cherchant du regard une 'proie' plus potable que ce père de famille. Elle fut interpelée lorsque le gamin qu'il avait sur les épaules ouvrit la bouche pour parler. C'était simplement par curiosité qu'Ashley tourna la tête et observa la scène. Même si à dire franc, elle croyait égoïstement que l'on lui avait parler à elle. Après tout, quoi de mieux que de croire que l'on est le centre du monde ? Mais non, le regard de l'homme était plutôt posé vers la petite adolescente qui était miniature, même à côté d'Ashley. Au fond, même Ashley avait pitié d'elle. La pauvre, elle ne devait même pas voir le ciel avec sa taille. Puis, ce mêlant bien sur pas de ce qui la regardait. Elle ouvrit la bouche pour parler.

"Si vous voulez y voir quelque chose, je peux vous aidez." Dit-elle d'une voix un peu monotone.

Malgré bien ses bonnes intentions, Ashley n'était pas du genre à exprimer des émotions 'visibles' à l’œil nu. Au fond, elle aurait voulu prendre un timbre de voix plus douce et gentille. Mais avant que ce soit possible, elle aurait eu besoin d'encore d'alcool. N'étant pas vraiment une personne expressive, plutôt asociale et réservée de nature. Bref, même si ce n'était pas visible, elle avait l'intention de faire quelque chose d'amusant. Quoique terrifiant aussi d'un certain sens. Mais avant d'agir, elle attendit de voir la réaction qu'allaient susciter ses paroles. Voir déjà si les étrangers voisins à elle étaient d'humeur pour un peu de folie.


Dernière édition par Ashley C. Neil le Mer 27 Juin - 5:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Piqûre de rappel

MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Dim 3 Juin - 0:03

Durant toute une heure Kazuya avait dû soigner des bobos en tous genres. Voilà une journée épuisante où il pouvait être fier de lui. Mais il trouvait que les gens ne faisaient pas assez attention et il se sentait un peu surchargé par la masse de gens qui se faisaient mal ou qui étaient malades à cause de l'alcool.

Un épuisement se fit sentir, il poussait son don de plus en plus au point de sentir qu'il ne pourrait pas tenir par la simple volonté. Il s'était mis à une chaise qui était à l'écart comme d'habitude qui était ce qui le définissait lors des fêtes.


*-Je me sens si fatigué... J'ai envie de dormir, mais je peux pas pour le moment. Je me dois de... De...*

Il ferma ses yeux et tomba de sommeil. Son utilisation abusive de son pouvoir avait puisé dans ses forces et il avait besoin de repos dans ce cas-là.
Quelques minutes plus tard, il se réveilla grâce à une personne qu'il lui demandait s'il allait bien. Il lui répondit qu'il avait juste un peu de fatigue.
Fallait dire qu'entre son travail et le fait qu'il ne dormait pas vraiment, il fallait bien qu'à un moment donné, son corps le lâche. Il se chercha un remontant pour enfin pouvoir tenir sans tomber de fatigue.


*-Si j'avais su que j'aurais besoin d'utiliser autant mon don, je me serais mieux préparé. Bon, je supose qu'il y a d'autres choses à faire que d'attendre les gens se faire mal et être malade. Voyons voir si il va y avoir une autre occupation, sinon je risque de dormir pour de bon.*

Sur le chemin, un prospectus apparut dans ses mains, ca parlait d'une danse traditionnelle qui portait le nom de "l'explorateur".
Au moins, il trouvera de quoi s'occuper l'esprit et finalement se détendre. Il se dirigea vers la scène où le spectacle de danse commença, il y voyait des tas de personnes en tous genres regarder les danseurs qui...bah qui dansaient quoi.
La douce musique à ses oreilles était agréable, et voir cette chorégraphie le rendait vraiment comme s'il était dans son pays.

Sa famille lui manquait quand même, il voulait revoir ses parents et sa grande soeur, mais il leur avait dit qu'il reviendrait les revoirs quand il pourra avoir l'occasion de sortir de l'île pour dire que là où il est, il peut aider des gens sans bien sûr dire, qu'il n'était pas sur une île remplie de personnes pas vraiment humaines.

Mais malgré le fait qu'il regardait le spectacle, ses yeux se fermaient de temps en temps, il était assez fatigué. Il n'était pas un surhomme qui pouvait tenir des jours entiers sans broncher.
Au bout d'un moment, il devait dormir mais depuis qu'il était ici, il avait du mal. Seulement là aussi il ne savait pas pourquoi. Bref, il se tenait quand même loin pour ne pas se faire remarquer.


-J'ai vraiment l'impression de retourner au Japon avec cette musique, et puis leur danse est vraiment intéressante. C'est une belle représentation de ce que j'ai pu voir en danses traditionnelles japonaises. Bon elle représente ce qu'il est dit sur leur papier, c'est-à-dire l'exploration de cette île... Je vois.

Il se souvenait des festivals où il allait en famille pour y voir des danses, et faire des rencontres avec d'autres enfants alors que sa grande soeur le surveillait. C'était le bon temps de l'innocence et de la joie sans se soucier des problèmes de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Dim 10 Juin - 17:19

Cassidy était incapable de voir quoi que ce soit. Tout d'abord, malgré le fait qu'elle était une jeune adolescente de 16 ans, sa taille n'avait jamais été très haute. En effet, cela était sûrement dû aux gènes de sa mère qui avait toujours été de petite taille elle aussi. Et pourtant, la jeune adolescente était humaine avec du sang de magicienne qui coulait dans ses veines. Cependant, il est vrai que sa petite taille était un réel handicap.

Pourtant, la jeune fille n'était pas du genre à parler, préférant rester discrète, même si elle préférait ne rien voir du tout plutôt que de demander poliment que le Monsieur la laisse partir. En effet, l'expérience qu'elle avait eu avec le donneur de quêtes était plutôt mauvaise et Cassidy s'attendait à être éventuellement mal traitée, voire même que l'homme avec son petit garçon serait agacé. A vrai dire, lorsque l'on ne connaît pas, on ne pouvait pas vraiment savoir et la jeune faisait preuve de prudence après tout.

De toute sa petite jeunesse, la demoiselle avait toujours été calme, discrète, ce qui ne l'empêchait pas de rester polie et respectueuse quand les circonstances l'exigeait. Cependant, le fait de venir ici à Hiromae mettait beaucoup de choses en jeu. En effet, elle n'avait plus ses parents derrière elle, c'était un peu la grande aventure car Cassidy devait apprendre à se débrouiller par ses propres moyens. Et pour l'instant, il fallait le reconnaître, la future magicienne n'avait pas fait grand chose ni apprit beaucoup de choses.

C'était sûrement en raison de son manque de confiance en elle, car elle n'osait pas vraiment aborder les gens sauf si on lui adressait la parole bien entendu. A vrai dire, elle s'ennuyait un peu car ne savait pas quoi faire ici et avait hâte que les cours commencent pour avoir de quoi s'occuper et se plonger la tête dans les livres afin de mieux comprendre comment fonctionnait la magie pour l'utiliser le mieux possible. C'est en effet ce qu'elle espérait et cela lui changerait les idées.

Bref, elle était occupée à se tortiller dans un sens et l'autre pour apercevoir quelque chose, ce qui n'était pas si évident que ça lorsque l'on voit une rangée de silhouettes et de têtes observant le spectacle et les danses qui se déroulaient. Ou du moins, qui semblaient se dérouler car Cassidy ne voyait absolument rien d'ici. Et surtout un homme de grande taille avec son petit garçon sur les épaules. Apparemment Cassidy n'avait pas choisit la meilleure place.

Elle aurait pu aussi pousser tout le monde pour se mettre aux premières loges mais ce n'était pas du tout son style de se faufiler comme ça, trop timide et réservée pour oser quoi que ce soit.

*Je devrais peut être rentrer, ça ne sert à rien de rester comme ça... Dommage*

Cependant, une voix haut perchée attira l'attention de Cassidy alors qu'elle s'apprêtait à faire demi tour. En effet, le petit garçon avait remarqué son petit manège de s'agiter pour voir quelque chose désespérément. Cela fit alors réagir le papa qui s'intéressa alors à Cassidy, lui proposant de passer devant elle.

La jeune adolescente releva la tête surprise en regardant l'homme qui venait de parler. Il avait une chevelure blonde et dorée qui trahissait des origines européennes un peu comme elle en fait et des yeux bleus azur. Vraiment pas un Japonais comme tout ce qu'elle avait pu croisé jusqu'à présent.

Cassidy eut une attitude un peu étonné, bon après tout, elle n'allait pas refuser l'invitation de ce monsieur. Et puis il avait l'air plutôt sympathique même si le petit garçon perché plus haut lui proposa aussi de prendre sa place. La jeune fille fit un sourire très fin et discret en le regardant.

"Merci c'est gentil mais je préfère rester ici, et puis tu y vois encore moins que moi"

Elle se tourna ensuite vers l'homme et s'inclina respectueusement. C'était peut être l'occasion de demander plus d'informations au sujet de cet évènement. Et puis, il était peut être favorable à répondre à quelques questions de la part d'une petite étrange.

"Merci Monsieur. En fait, je suis nouvelle sur Hiromae et je ne connais pas cette fête ? De quoi il s'agit exactement ?"

La jeune adolescente était bien curieuse mais l'apprentissage et la connaissance faisaient parti de son caractère et de sa personnalité. De plus, si elle n'osait jamais parlé, Cassidy ne progresserait jamais, il fallait bien se lancer un jour ou l'autre.

Une autre personne, une jeune femme qui avait un peu un air d'adolescente mais qui semblait plus âgée se dirigea vers eux, sûrement intriguée par la conversation qui se déroulait ici. Elle n'affichait aucune expression ou sentiment sur le visage mais semblait vouloir proposer son aide, ce que Cassidy n'aurait pas imaginer. La jeune femme avait une couleur de cheveux violets ce qui la rendait originale sur ce point là, tout comme ses incroyables yeux saphirs qui faisaient penser à l'océan.

De plus, sa voix monotone contrastait un peu avec cette offre d'aide, comme si elle n'était pas habituée à se faire remarquer, c'est du moins ce que pensait la jeune Cassidy pour l'instant.

C'est vrai que Cassidy voulait profiter un peu plus du spectacle mais n'osait pas demander. Et puis comment cette jeune femme, même si elle était plus grande qu'elle, pourrait l'aider à mieux y voir ? Cela laissa la jeune adolescente un peu songeuse et hésitante, sans se douter de quoi que ce soit.

*Comment elle pourrait faire ? Il y a tellement de monde que je ne vois pas ce qu'il est envisageable de faire pour mieux me faire voir la scène*

Cependant, curieuse de voir ce qui pouvait se faire, la jeune demoiselle hocha doucement la tête, tout en s'inclinant.

"Hem... oui j'accepte votre aide... si possible..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Papa gateau

MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Sam 23 Juin - 0:07

    Les enfants ont ça de bon qu’ils sont bien plus spontanés et direct que les adultes, n’ayant pas réellement conscience de ce que veut les « protocoles » et de ce qui ne l’est pas. Entendre mon petit fiston parler de façon si amusé, si enjoué, avec cette enfant à la chevelure auburn et aux yeux d’émeraude m’était tout de même attendrissant.
    La réponse qui ne tarda à venir de celle qui, probablement, étudier à la Pension me fit légèrement rire. Tori ? Il renifla un instant, en ajoutant :


    « Ben alors, zeuh garde Appa rien que pour moi ! Nah ! »

    Je me suis contentais de soupirer, amusé. Avec un sourire, j’allais excuser le comportement de mon fils. Mais voilà, la jeune fille vint à me questionner la première.
    Un peu de surprise vint se lire sur mon visage, un court instant, avant que je ne lui réponde...le regard un peu nostalgique, et mon fils captivé par la scène se jouant devant ses yeux.


    « Le Hakuen no Matsuri se fête chaque année...c’est un festival d’une Nuit, qui rappelle la découverte d’Hiromae. Je ne suis pas assez vieux pour pouvoir vous dire depuis combien de temps ce festival a lieu...où plutôt, je n’ai pas une excellente mémoire des chiffres. Cependant, depuis plus de 330 ans que je vis sur Hiromae, je ne me souviens pas d’un jour sans lui.
    - Ouaaaaah ! T'a vu za appa ? »


    La scène d’exploration, sur la scène, se faisait plus précise. Mais je ne la regardais que d’un œil, ayant porté mon attention à cette jeune nouvelle venue sur notre île. Même si j'avais vaguement acquiescer à mon fils qui regardait à nouveau la scène...

    « Il est aussi symbolique qu’un Nouvel An pour nous...car on commémore la découverte et l’arrivée des premiers habitants en ces lieux. Le début de tout, pour ceux qui ne sont pas complètement humain : comme nous. »

    J’avoue que le « pas complètement humain » est assez idiot venant de moi...mais bon, mon apparence, illusoire certes, fait très humaine : non ?

    « Mais appa, t’es pas humain...Mama elle dit que t’es un z’incube ! Z’est pas humain un z’incube : zi ? »

    Et voilà, mon tieffelin de fils à encore décidé de faire son curieux. Me tirant deux trois mèches blondes pour s’agripper...ne perdant pas son zozotement, je m’apprêtais à le faire descendre de mes épaules en « punition » quant une voix froide et monotone se fit entendre.
    J’ai dû retenir un sursaut, alors qu’un de mes sourcils se lever à la proposition de celle qui me semblait aussi glaciale qu’une enfant des hauts glaciers mal réchauffée !
    Pourtant...au vu de sa proposition, elle ne semblait pas être animée de mauvaises intentions.

    Enfin, mon fils commençant à bailler je le décrochais de mes épaules pour le garder dans mes bras. Il pèse, après tout il n’a plus un an mais plus désormais...mais je le maintiens contre moi alors qu’il commence à mâchouiller un bout de mon kimono et à somnoler. Un peu de répit ?


    « C’est bien aimable de votre part d’aider cette jeune enfant...j’avoue que je ne pouvais faire plus que présentement... »

    Le mot enfant pourrait la gêner ? Mais...elle doit avoir sensiblement le même âge que mes enfants, donc, c’est une enfant. Et puis, elle est si jeune...où suis-je induit en erreur ? Que sais-je, à son sujet ? Absolument rien...mais je suis ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Mer 27 Juin - 5:33

Ah cette fête... Sans doute que le vrai défaut à cette fête était justement cette scène. Forçant les gens à rester debout déjà, mais à ne pas y voir grand-chose lorsque l'on est plutôt éloignée. Ashley regrettait déjà de ne pas être parmi les VIP à l'avant. Être noble et une princesse de cristal avait ses avantages fallait avouer, surtout lors de fête comme aujourd'hui. Mais restons franc, le spectacle, elle l'a déjà vu. Tous les ans, depuis sa naissance. Le voir ou non l'importait bien peu à présent. C'était bien plus la foule elle-même qui l'intéressait que le spectacle. Pouvoir s'amuser, boire, rigoler un peu... Le tout avec des inconnues que l'on risquerait de plus jamais voir après. Voilà ce qui était amusant de cette fête. Surtout qu'avec ses parents, les folies lui était strictement interdit. Elle avait beau avoir 25 ans, elle était toujours chez ses parents et vivait toujours sa phase rebelle/adolescente. Tentant de s'affirmer, dans ce monde rude et difficile. Vaincre par le fait même les défauts qui la composent. Sans doute était-ce une étape que tous devait un jour ou l'autre passé.

Bref, qu'importe les choses qui se passait à l'avant. Elle tentait de garder un œil sur ses voisins du moment. Ce qui faisait l'objet de toute son attention. La jeune fille derrière, tant qu'à elle, semblait avoir un comportement timide, douce et à la fois plutôt respectueuse. Elle s’inclinait à chaque fois qu'elle parlait. Ses parents ou qui que ce soit d'autre semblait l'avoir littéralement soumise à un respect surdimensionné. Ou alors n'était-ce qu'Ashley qui n'avait aucune notion du respect. Après tout, c'est bien elle qui épis, triche, subtilise ou encore ment dès qu'elle en a une occasion. Nul ne doute qu'elle était mal placée pour juger ce qu'était le respect, bien qu'elle connaisse le protocole... Après tout, elle est noble. En fait, plus elle y réfléchissait... Plus elle commençait à s'embrouiller dans sa tête... Tant pis, elle y repensera plus tard. L'alcool commençait à faire ses effets visiblement. Quoiqu'il en soit, cette personne discuta avec le beau blond par rapport au festival. Sans doute était-elle véritablement intéressée par celui-ci. C'était plutôt surprenant, du moins point de vu d'Ashley. Les véritables nouveaux venus sur Hiromae sont plutôt rares. Un jour ou l'autre... Il allait y avoir trop de monde dans cette ville, ce festival en était témoins. Une population qui ne meure jamais, mais qui ne fait que prendre de l’expansion ! Ashley allait bien rire de voir le même festival dans 200 ans ici... Il allait sans doute y avoir des gens jusque dans les arbres.

Ensuite, une fois que la discutions entre eux à propos du festival se termina. Mais surtout, une fois que la fille répondit à sa demande de manière favorable. Ashley fit ce qui était pour elle, un grand sourire. À savoir, un léger sourire en coin. Au moins, elle avait brisé son visage monotone. Elle était soudainement excité et enthousiaste, elle avait l'impression que son sang coulait plus vite dans son corps. Sans doute dû au stress, car même si eux n'avait aucune idée de ce qu'elle avait en tête, elle oui. L'on pouvait entendre le bruit de son bonbon dans sa bouche se frotter contre ses dents, le ballottant dans sa bouche comme pour le savourer une bonne dernière fois. Puis d'une main, elle le retira. Pouvant de ce fait, mieux parler. Même si en restant franc, elle y arrivait parfaitement même la bouche pleine. Elle était devenue une experte à ce sujet, puisque ce bonbon quittait rarement ses lèvres.

"Bien sûr que c'est possible, sinon je ne te l'aurais pas proposée"

Par contre, malgré bien tout son vouloir. Ashley n'était pas doté de diplomatie. Le fait qu'elle soit asociale n'aidait pas les choses lorsqu'elle tentait de socialisé. Elle avait néanmoins changé légèrement de ton, une intonation de voix légèrement plus douce et enjouée. Malgré bien ses paroles un peu froide et directe, elle était intérieurement heureuse que l'on ait accepté son offre. Elle aurait sans doute été blessée du contraire. Finalement, cette fille était sympa. D'habitude, l'on lui disait un simple et respectueux 'Non merci', ce qui l'énervait à la longue. Mais qu'importe, ce n’était pas le cas. Autant en profiter. Même l'homme, ou plutôt le vieux... Ou car elle avait retenu de sa conversation *Dont elle n'était pas forcément invité à ce moment*, qu'il devait avoir plus de 330 ans. Il n'était plus tout jeune. Même les grands parents d'Ashley étaient plus jeunes que lui. Puis il avait des enfants, sans doute une femme du même fait. Ça ce créer pas tout seul des enfants après tout. Bref ! Malgré bien qu'il était mignon, son âge et le fait qu'il ait des enfants la repoussait sur le plan de drague. Après tout... Ses parents et même ses consœurs n’arrêtent pas de lui dire qu'il serait temps qu'elle rapporte un homme dans sa vie. Sans doute que ses parents avait hâte de se débarrasser d'elle. Et que ses consœurs avaient hâte de voir de futures petites princesses. Au final, elle avait non seulement ses hormones de femmes, mais tous ses proches qui la forçaient carrément à draguer tout ce qui bouge... Surtout à son âge, ne jamais avoir eu de petit copain était plus très normal... Surtout qu'Ashley n'était pas si moche. Seulement trop asociale et solitaire de nature.

Mais qu'importe, pour en revenir à cet homme. Il lui avoua qu'elle était aimable... En fait, il lui avait dit cela, de franc cœur. Un peu comme un papa le ferait pour féliciter son fils ou sa fille d'avoir bien agit. C'était là une drôle de sensation, que cette inconnue prenne la peine de s'adresser à elle. Surtout qu'elle ne lui avait même pas adressé la parole en premier lieu... Seulement pour lui dire des compliments sur sa façon d'agir. Nul doute, elle enviait déjà les enfants de cet homme. Avoir un père comme cela devait être génial. Le frère d'Ashley serait sans doute toujours en vie s'il avait été son père. Enfin, oublions. La jeune princesse de cristal avait donc été plutôt étonnée du compliment. Ses joues avaient pris des teintes légèrement rosé. Elle n'osa même pas le regarder directement, regardant toujours droit devant elle vers la scène. Devant avouée, qu'elle ne savait plus trop comment réagir. Quoi lui répondre surtout? Que ferait une personne normale dans ce genre de cas? Lui retourner un compliment ? Comme quoi il était beau? Bien sûr que non... Lui dire qu'il était beau allait clairement faire comprendre qu'elle était intéressée par lui. Ce qui n'était pas le cas. Même s'il était effectivement beau... Alors qu'il était un bon père? Mais ne serait-ce pas un peu hors-sujet si elle disait-cela? Après tout, nul doute qu'il ne pourra comprendre pourquoi elle lui dirait un tel compliment. Surtout qu'elle baserait ce compliment non pas de son attitude envers ses propres enfants mais bien envers elle-même.... C'était donc fausser. Mais de toute façon, pourquoi devait-elle le complimenter en retour? Ce n’était pas comme si elle en était forcée... Cependant, elle ne savait pas quoi lui dire d'autre. 'Les étoiles sont belles ?' Pensait-elle. Un commentaire complètement hors sujet, mais franchement elle ne savait pas trop quoi dire d'autre... Surtout qu'elle était devenue soudainement un peu gênée... Alors, elle garda le silence. Et merde qu'elle détestait être incapable de socialiser correctement... À l'intérieur, elle ce maudissait pour chaque seconde ou elle restait silencieuse. Ce n’était pas grand-chose, mais c'était une défaite de plus envers sa propre personne. Une défaite silencieuse et honteuse...

Ashley remit ensuite son bonbon dans sa bouche. Ouais car visiblement, elle ne comptait pas parler de toute façon. Néanmoins, tant qu'à être incapable d'ajouter un commentaire utile à cette conversation. Elle avait toujours 'l'aimable' possibilité de rendre ses précédentes paroles réelles. Le tout pour le tout. L'exécution de son plan. Il y avait bien qu'elle pour planifier ce genre de stupidité dans sa tête. Mais pour ceux qui jusqu'ici l'ignorait, Ashley possède après tout, le pouvoir de rendre les choses transparentes... Via une déduction logique, l'on peut sentir plus ou moins là où elle voulait en venir. La transparence était ce qui avait de plus utile lors de ce genre de spectacle, ou le défaut est justement que l'on n'y voit rien. Elle était sans doute la personne idéale sur tout Hiromae pour résoudre leur problème de 'Ne pas voir la scène'. Alors, toujours dans son silence. Elle mit à l’œuvre des choses qui était sans doute interdite lors de ce genre d’éventement. À savoir, la manipulation de la magie. Il était plus que certain, que vu la concentration de gens ici présent. Dès qu'elle utilisera sa manipulation du mana, des centaines voire des milliers de personnes noteraient qu'elle pratique de la magie. Oh mais qu'importe, elle ne comptait pas blesser personne. Sous les pieds d'elle-même, de l'homme et de cette jeune fille... Elle y créa un énorme disque plat de cristal. D'une couleur bleuté et pas très épais. Environ 2cm d'épais. Jusqu'ici, sans doute que personne n'avait remarqué son sort. Mais ce fut le cas dès que le disque en question les souleva hors de terre. Les apportant littéralement dans les airs environ un mètre plus haut. Pas très haut bien sûr, mais très haut par rapport au reste de la foule. Bien sûr, au même instant, l'on peut entendre à l'arrière des gens qui commençait à se plaindre. Mais venu l'étape deux de son plan, à savoir de rendre toute sa création... Ainsi que les personnes qui étaient dessus... Invisible. Disparaissant de la vue de tous, et laissant un 'trou' dans la foule.

Des gens, un peu curieux de les avoir vus disparaitre... D'autre ce croyant opportuniste... Car notons que maintenant qu'ils étaient invisibles, les gens pensaient qu'il y avait de la place devant eux. Ces pauvres personnes qui s'était risquer à tenter de prendre leur ancienne place, avait tous foncé maladroitement dans un mur invisible. Ce qui était sa création de cristal. Bien que plus d'une personne se posait des questions, il fallait avouer que maintenant. Non seulement pouvait-ils s'assoir, mais ils pouvaient voir clairement la scène. Sans gêner personne... Sinon que les idiots qui ce frappait un mur invisible à chaque fois. Mais c'était un peu le coté amusant de la chose, voir des imbéciles ce frapper dans quelque chose qu'ils ne voient pas. Ça l'avait quelque chose d'en soit plutôt hilarant. C'était un humour très rudimentaire, mais qui avait toujours son effet.

"Voilà. Et faites attention pour ne pas tomber."

Ce contenta-elle de dire, avec un soupons de fierté. Mais il fallait avouer qu'elle avait connu des gens qui avaient paniqué lorsqu'ils étaient devenus invisible. Surtout que là, ils étaient sur une plateforme surélevée invisible. C'était doublement dangereux car un pas de trop et ils pouvaient retrouver assez vite le sol. Ashley n'avait pas ce genre de problème, elle était en fait déjà confortablement assise sur le bord de sa création, les pieds dans le vide à regarder le spectacle. Bien qu'il était impossible de savoir qu'elle le faisait. Devant à la fois maintenir cette invisibilité et son sort, c'était un plutôt grand sacrifice qu'elle faisait là. Sans doute que personne ne pouvait ce douter combien s'était pas simple rendre 3 personnes invisible, en plus d'une surface de cristal... Sans parler de la surface de cristal en elle-même qui devait être maintenue magiquement. Mais à dire franc, elle espérait les rendre heureux et recevoir une fois de plus de bon commentaire touchant comme le précédent. Être apprécier était tout ce qu'elle recherchait au fond et tous les moyens étaient bon pour y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Mar 9 Oct - 10:59

Hideki posa son pied au sol en même temps que les autres Dentou Kishi, haletant. Déjà la fin de la dernière danse. Quelque secondes de répit, avant que le brouhaha des applaudissement et des hurlements commencent finalement à envahir le Fanond Linaë. Un sourire triomphant se dessina alors sur le visage du jeune homme, tandis qu'il faisait le salut avec tout les autres. Il y était arriver, il avait fait une Haken no Matsuri parfaite, sans faux pas, ni gaffe. Un sensation de fierté envahissait sa poitrine, alors qu'Akinaru l'observais, amusé. Un nouveau salut, et la foule appludissait de plus belle, remerciant une nouvelle fois les danseurs pour les avoir fait revenir dans des temps que certains regrettaient, que d'autres se rappelaient avec nostalgie, et dont certains n'en connaissaient que les légendes. Les Chevaliers de la Traditions étaient là pour ça après tout.

Mais l'on ne peut pas monopoliser une scène ou un triomphe, surtout quand ceux-ci doivent être laisser à d'autres. C'est avec regret que la troupe s'en alla, après un troisième salut, sous les encouragements des spectateurs. D'ici une quinzaine de minutes, le temps que quelques raccords se fassent au niveau de la régie, il serait temps de lancer les Hiromae Music Awards. Hideki serait probablement retourner dans la foule pour voir ça, mais en attendant, il fallait qu'il se change. Il se dirigea dans le vestiaire qui avait été emménagé pour sa troupe, alors que certains avait déjà commencer à enlever leurs kimonos.

- Alors gamin, content ?

Iekazu lui donna un coup dans l'épaule, un superbe sourire sur le visage. Tout le monde dans la pièce semblait aux anges, une joie que la fatigue ne semblait éclipser.

- Oui Sensei. Ravi...

Hideki commençait à enlever avec précautions les pans de son kimono. Il avait déjà hâte d'être l'année prochaine...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Papa gateau

MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   Mer 17 Oct - 20:24

    Je dois dire que je ne m’attendais nullement à ce petit coup de pouce. Lorsque cette jeune fille vint à nous proposer son aide, c’était vraiment un acte de bonté comme on peut les apprécier.
    Le tour de force qu’elle vint à nous faire, par la suite, me fit hausser un sourcil. Lorsqu’elle rendit sa colonne invisible, je dois dire que je craignais un peu comme mon Tori ne se loupe. Aussi, avais-je déployé une fine illusion de sol sur la partie où nous pouvions nous installer. Un cercle sous nos pieds, ou notre arrièretrain pour ceux qui s’asseyaient.
    Pour les gens, un étrange cercle grisé de brume permettait de surélever un groupe étrange. Je pouvais voir mes autres enfants depuis les hauteurs, qui semblaient outré de la chance de Tori. Car ce-dernier était désormais bien réveiller dans mes bras, les yeux grands ouverts : émerveillés.


    « Je vous remercie. » Ai-je dit à cette jeune fille inconnue.

    Elle venait de faire de ce jour un moment inoubliable pour ma petite tête blonde. Il pouvait admirer la fin de cet art, du spectacle, avec ses yeux d’enfant. Personnellement, je sorti ma pipe japonaise et vint à brûler le tabac s’y trouvant, avant de m’assoir sur cet étrange « sol »…En position du lotus, Tori installé dans le creux que faisait le croisement de mes jambes.
    Fumant la pire, savourant la musique, je revoyais les paysages que j’avais alors vu bien plus sauvage que de nos jours. La beauté de l’exploration…
    J’avais aimé cette vie d’aventures et de jours venant sans jamais se ressembler. Etrange quant on sait que j’ai pris goût à mon « train-train quotidien ».

    Mais tout à une fin : le spectacle aussi.
    La troupe se retira sous les applaudissement, alors que je me relevais ajustant ma prise sur la taille de mon bout de chou. Souriant à ces dames, je vins à les saluer.


    « Que le festival soit pour vous un instant de plaisirs Mesdemoiselles. »

    Alors, je me suis contenté de sauter de cette hauteur, me réceptionnant avec agilité…Tori riant. J’avais retrouvé le reste de mes enfants, de ma famille. Tori filant droit dans les bras de Seika…les uns et les autres blaguant.
    Un dernier regard sur le pilonne qui devrait disparaître, et mon illusion quitta ce sommet…alors que la foule nous avalée, ma famille et moi. Le hakuen no matsuri n’était pas encore fini…Peut-être ne faisait-il que commencer je dirais, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Partie II] 19h : Danses Traditionelles [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partie de plaisir
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Danses des Danseurs de guerre Elfes sylvains
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Danses chinoises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Les Extras :: Archives RPs :: Event 1 : Haken no Matsuri-