AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 La perfection des vampires, c'est moi Marius Bertoliocci.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: La perfection des vampires, c'est moi Marius Bertoliocci.   Ven 25 Mai - 3:22


Bertoliocci Marius
Je suis sur le point d'évoluer vers la perfection des vampires


Séducteur ténébreux
">
Feat Alucard
From Hellsing

INFOS GENERALES

NOM : Bertoliocci

PRENOM(S) : Marius

ÂGE : Il est sur cette terre depuis 1321 années en tant que vampire, en apparence il donne entre la vingtaine et début trentaine .

NATIONALITE(S) : Europenne de son point de vue, voir le monde si on le laisse libre à son inspiration.

LIEU DE NAISSANCE : En Italie.

ORIENTATION S. : Les femmes, donc hétéro.

OCCUPATION :Professeur de théâtre (car l'art est si parfait dans le théâtre)

RACE : Vampire (noble, si c'est important de préciser)

POUVOIR(S) : Métamorphose, Télékinésie

NIVEAU DE LICENCE : B



PHYSIQUE

Vous entrez dans votre bar favori, l'endroit en plutôt assez sombre mais une ambiance classe sur un air de musique douce est présente, une légère odeur de fumée envahit vos narines. Une fois au bar, vous prenez un verre comme toujours. Il y a quelques personnes qui boivent leur verre comme à leur habitude.
Puis dans vos yeux se relète, un homme installé dans les fauteuils au fond de la pièce qui vous observe. Vous sentez en vous une sorte de frisson suivit d'une chaleur si intense que vous ne pouvez résister à l'envie de vous approcher de cet inconnu.
Mais, vous n'allez pas directement le voir, non c'est trop facile, trop rapide, c'est ainsi qu'un jeu de séduction se lance. Qui succombera entre vous deux? Qui ira l'un vers l'autre? Vous allez sur un siège situé à quelques mètres de cet homme pour mieux le voir, ses yeux perçant l'obscurité vous fixent comme s'il voyait à travers vous.
Vous pouvez déjà imaginer cet homme juste à côté de vous, de sentir son contact sur votre peau, son souffle chaud sur votre nuque. Vous arrivez enfin à voir son visage et son corps. Ses longs cheveux noirs qui tombent sur ses épaules quoiqu'ils sont attachés, ils sont une invitation à se plonger dedans pour se noyer dans cet océan de cheveux sombres.
Ses yeux rouges vous demandent de plonger dans ce rouge éternel à en mourir tellement que cette beauté vous envoute. Son nez si fin et net pourrait vous faire sentir un souffle ténébreux qui vous bercerait. Cette bouche si fine et belle vous montre un sourire qui remplit votre coeur de désir pour cet homme, vous voulez sentir ses lèvres sur votre peau, les toucher, les gouter, les regarder sans aucune limite de temps.
Enfin vous vous levez pour aller voir cette beauté de la nuit, il a gagné ce jeu de séduction depuis le début mais vous en prenez à peine conscience.
Bon dieu que cet homme vous a déjà donné envie de le voir, d'un sourire il vous fait comprendre qu'il attendait que ça, rien que vous. Il vous a choisi parmi toutes les femmes déjà présentes, arriver à sa hauteur, il vous fait signe de vous assoir à ses côtés et ouvre la parole... Cette voix si intense, emplit de douceur, mais qui vous semble forte en même temps vous embarque pour un doux rêve de noirceur qui submerge vos sens de plaisir jusque-là vous ignorez l'existence.
Le temps passe où il vous laisse parler comme s'il voulait vous entendre à parler de vous dans les moindres détails de votre être. Et vint le moment où il vous invite en douceur à pouvoir l'approcher bien plus que la distance raisonnable entre deux personnes qui ne se connaissent pas.
Vous sentez le contact de son corps à travers la fine chemise qu'il porte, ce corps que vous pouvez voir à l'abri des regards est d'une perfection à en faire tomber les anges. La moindre partie de son ventre et de son torse sont dignes d'un travail d'un sculpteur grec quand il atteint l'idéal masculin.
Ses bras vous montrent des muscles proches de la perfection elle-même, et là il passe ses mains dans vos cheveux. Vous sentez ses doigts parcourir votre cuir chevelu avec douceur et en même temps, une certaine force mais peu importe, les sensations vous emportent, votre volonté faiblit au fur et à mesure.
Puis, il vous penche sur le fauteuil pour vous embrasser avec une passion frénétique qui fait tomber votre faible volonté définitivement.
Vous êtes à sa merci, tout en vous embrassant, vous pouvez sentir ses mains sur votre cou vous noyer de bien-être. Est-ce qu'un tel homme existe vraiment? Peut-être que c'est une illusion ou bien un simple rêve éveillé.
Peu importe, vous n'avez même plus la force de penser correctement, il quitte vos lèvres pour s'approcher de votre cou et là, vous atteignez une extase unique, un moment où tout votre corps est baigné d'un bien-être total, ce bonheur est encore plus incroyable que toutes les choses que vous avez pu avoir dans votre vie.
Même si au tout début, vous avez senti un petit pincement dans votre cou, le plaisir est vite arrivé. Les sensations sont tellement fortes que vous en perdez connaissance.
Lors de votre réveil, vous vous sentez faible mais calme, sereine et d'un sentiment d'avoir atteint le moment le plus paisible de votre existence. L'inconnu a disparu en laissant de l'argent pour les boissons que vous avez consommées avec un petit mot où il y a écrit:
"Merci pour le repas et si vous le désirez, je reviendrais vous voir chez vous pour un entretien bien plus privé".

Vous voici la victime de ce bel homme d'un soir, reste à savoir si vous voulez le revoir ou pas.


MORAL


Cet homme...
Parce qu'il faut bien mettre un mot sur lui, est vraiment un mystère et à la fois il est le rêve ténébreux que désire votre coeur au plus profond de votre personne que vous puissiez rêver. Il est celui qui réveille tous vos tabous les plus cachés. Il aime vous voir succomber à son charme et vous laisser faire tout en douceur, l'instant où vous vous laissez aller est le plus exquis des délices pour lui.
C'est un chasseur, un traqueur, une ombre dans l'obscurité. Si vous avez attiré son attention, soyez très prudent car il est impossible de savoir ce qu'il peut penser quand il vous regarde de ses yeux perçants.

Si vous avez le malheur de l'énerver, faite vos prières car il se peut qu'il vous épargne dans un accès de clémence. Mais n'espérez pas le provoquer une seconde fois sans en subir les conséquences. Chaque mouvement qu'il fait, chaque parole, le moindre regard a une signification toute particulière.
Il aime les mortels, oui vous qui regardez cela, il vous aime car vous êtes ce qui lui rapproche de son humanité et pour rien au monde, il aime vous voir vivre votre vie. Chaque mortel est vraiment fascinant quoi qu'il arrive, par contre les sales types, les meurtriers, les violeurs, alors eux ne méritent aucune pitié et il les tue avec un grand plaisir.
Le sang est une chose fascinante pour lui et en général, il cherchera à contrôler cette envie qui le dévore car il désire atteindre la perfection des vampires, d'être complètement libéré du besoin de sang et de pouvoir vivre comme les mortels tout en gardant sa condition d'immortel.
C'est pourquoi il cherche à comprendre comment le sang des vampires fonctionne. Il est sur qu'il est à l'aube d'évoluer vers un stade d'évolution pour devenir ce vampire parfait dont il rêve d'être. Il aime aussi jouer avec ses proies, de les faire comprendre que c'est VOUS qu'il a choisi, de faire comprendre que vous êtes en son pouvoir et que vous y succombez et même si vous tenter de lutter, c'est peine perdue.
De ce point de vue, il est sadique, pervers, et un penchant pour la sensualité ainsi que l'érotisme quand même. Le tout avec une pointe de sang.

Mais il n'est pas pour autant un sans-coeur loin de là, il a un côté humain et sensible. Il n'aime pas la violence et aime les discutions autour d'un feu avec un verre (de sang) à parler de tout et de rien.
La nature le fascine au point de se balader comme ça sous le simple prétexte de voir une fleur, comme tous les vampires, il a une certaine nature sauvage qu'il cache en général.
Il est aussi un artiste dans l'âme, recherchant toujours la beauté sous toutes ses formes et pour rien au monde, il ne supporte pas d'abîmer les belles choses même si cela lui est arrivé de par le passé.

Et là, on touche un de ses domaines favori: les femmes. En voilà une chose qu'il aime, qui admire, qui le fascine au plus haut point. C'est un véritable charmeur dans l'âme et faire plaisir aux femmes réchauffe son coeur mort.
Malgré son admiration pour les femmes, il trouve que le sang des belles femmes est un véritable breuvage et sentir leur sang en lui est un pur bonheur mais il ne tue pas les femmes sauf s'il n'a pas le choix, elles sont trop précieuses pour lui. L'amour est une chose qu'il recherche avidement au point d'y penser par moments, sa longue vie le rend seul et même s'il aime une personne, il prend le risque de boire son sang et de finir par la tuer.
C'est une de ses pires craintes. Pourtant il recherche cette personne qui partagera avec lui l'éternité afin de vivre pleinement.

C'est un véritable artiste quand il s'agit de jouer d'un instrument comme le violon, le piano, la flute et des tas d'autres instruments. Il a étudié l'art sous plusieurs aspects, il a même étudié la littérature afin de s'occuper l'esprit pour aussi s'enrichir intellectuellement et d'acquérir des connaissances.
Face à vampire, il aura plusieurs façons d'agir suivant l'âge.
Si c'est un vampire plus âgé, il sera respectueux et humble tout en étant méfiant du fait qu'il sait que même si lui est bien plus puissant que la grande majorité des vampires actuels. Il sait que face à un vampire plus âgé, il ne tiendra pas longtemps. C'est pourquoi au moindre acte d'agression, il tentera de fuir. Mais il éprouvera l'envie d'apprendre ce qu'il sait faire voir à saisir le moment pour absorber son sang pour devenir plus fort et encore évoluer.

Dans le cas où c'est un vampire qui est plus ou moins aussi vieux que lui, il sera correct et plutôt examinateur dans le cas où il se doit de réagir le plus vite s'il est hostile mais il ne déclenchera jamais une action hostile. Mais s'il peut, il absorbera son sang pour obtenir plus de force.

Et quand il est face à un plus jeune vampire, il se sentira en confiance car il sait qu'il peut le tuer facilement sans trop d'efforts. Même parfois, il aimera le faire un peu peur histoire de rire un coup. Il serait capable d'en prendre un sous sa protection s'il est vraiment jeune juste pour lui donner une chance de survie, ce qui prouve qu'il est quand même assez protecteur et a un bon fond malgré tout.
D'une intelligence diabolique ainsi qu'une mémoire parfaite et d'une culture horriblement vaste, il pourra discuter de tout et de rien avec vous.
Depuis qu'il a découvert le monde actuel, il aime certains types de musiques comme le métal et le hard. Ces musiques ont la réputation d'être dans de nombreux films de vampire, même si de temps en temps il aime écouter du classic.
Vous voulez le rencontrer pour qu'il parle de sa longue histoire? Ne vous en faites pas, il est juste derrière vous à vous attendre.


HISTOIRE


-0 ans- la vie pour la non-vie éternelle-

Tout commença alors que Marius vint au monde dans une famille de vampires qui avait pour but, d'atteindre l'état du vampire "parfait". Ils cherchaient cet état dans la compréhension du sang pour aller au-delà du besoin de sang des vampires et même de pouvoir revenir en état humain voir un mix des deux. Cette famille noble était connue pour avoir tenté de rechercher les origines des vampires mais sans aucune réussite mise à part des textes pas vraiment utiles. Les lesta étaient des adeptes des personnes qui utilisaient la magie pour les aiders à comprendre comment devenir des êtres parfaits à travers la magie.

Avant même qu'il ne vint au monde, les parents de Marius étaient des gens tous ce qu'il y avait de plus normal. Mais ils étaient endettés à cause du manque d'argent que leur production d'alcool fournissait. Ils eurent un enfant qu'ils nommèrent Marius, mais ce manque d'argent ne donnait presque aucune chance à ce bébé de vivre convenablement.

Puis un jour, les deux parents pensèrent à abandonner leur fils afin de ne pas lui faire vivre une vie qu'il ne méritait pas dans la pauvreté. Mais, une personne frappa à leur porte, le père ouvrit pour y voir une femme qui après avoir discuté de leur situation, de leur donner la chance de vivre convenablement tout en garantissant un bon environnement à l'éducation et au bien-être à Marius. Mais en échange, ils devaient lui donner le bébé.

Il était normal qu'au début, les parents étaient en colère mais dans leur condition actuelle, il ne pouvait qu'accepter cette offre comme pour donner un espoir à leur fils pour un meilleur avenir pour eux. L'enfant fut pris, et quelques jours plus tard, la maison de ses parents brula dans les flammes. Il n'y avait eu aucun survivant. Cette famille de vampires manquait de personne à transformer et donc, pour pouvoir obtenir des vampires dignes de ce nom, ils prirent les enfants des familles les plus pauvres en leur promettant monts et merveilles le tout, dans le plus grand secret.

Au tout début, Marius avait été éduqué selon les coutumes de la famille qui voulait qu'à partir de 25 ans, les hommes lors d'une soirée où ils goutent aux plaisirs de la chair et de la vie soient transformés en vampire.

Marius a grandi en pensant que c'était un honneur d'être l'évolution de la race humaine, et de devenir un être parfait. Le jour même, la cérémonie était en cours, il avait couché avec plusieurs femmes et bu tant d'alcool et de vin qu'il pensait avoir trouvé là un bonheur sans limite.

Puis vint le moment de la transformation, le plus âgé des vampires de la famille vint dans une pièce spécialement conçue pour cela, Marius fut nettoyé, soigné et habillé pour cet évènement grandiose pour la famille. Quand le moment arriva, Marius fut dirigé vers le vieux vampire qui le regarda durant de longues minutes avant de dire qu'il était le réceptacle pour un savoir très ancien et qu'il devait se sentir honoré ce que Marius lui répondit qu'il était prêt à devenir un être supérieur.

Le vieux vampire ne put retenir un sourire et se leva de son trône pour se placer juste devant lui. Marius se mit à genoux et baissa la tête pour montrer sa soumission et qu'il était à sa merci. Le vampire l'attrapa par le cou avec brutalité et lui mordit le cou violemment.

Durant quelques secondes, Marius se débattit mais très vite, il comprit la chose qu'il lui arrivait et se laissa faire. Finalement, il tomba sur le sol quasi vidé de son sang. Le vieux vampire lui susurra à l'oreille qu'il allait connaitre un monde merveilleux et qu'il allait obtenir l'immortalité. Et vint le sang, un sang qui n'avait pas un gout cuivré mais autre chose, il but directement à la source et ce fut la meilleure des boissons qu'il n'avait jamais bue auparavant. Et la douleur, une douleur viscérale était en train de se propager dans son corps. Il se tordit dans tous les sens tellement qu'il avait mal. Puis le calme prit la place juste après, il ne bougeait plus alors qu'il ouvrit ses yeux rouges pour voir le monde sous un angle qu'il n'avait jamais pu rêver.

La faim arriva, enfin plutôt une soif à en faire perdre la raison, une jeune femme fit son apparition et le vieux vampire lui expliqua que pour satisfaire cette soif, il devait se nourrir sur cette femme et la tuer. Il se leva et regarda cette femme qui se présenta à lui en lui disant qu'elle en avait fait le choix et qu'elle était heureuse de pouvoir faire ça. Marius la fixait tout en se disant qu'il savait quoi faire mais il en avait peur, peur de lui faire du mal comme il avait eu pour sa transformation. Mais notre jeune vampire s'approcha et la prit délicatement comme une ombre qui fond sur la lumière en douceur. Il placa une de ses mains sur la hanche et l'autre sur la nuque pour enfin mordre la demoiselle et sentir dans sa bouche le sang. Quel gout enivrant, cette saveur, il buvait avec avidité et son étreinte se renforçait pour se coller contre elle.

Il pouvait sentir son corps en réclamer plus, toujours plus mais il savait que malgré ce tourbillon de plaisir et d'intimité qu'il partageait, il devait se stopper. Il le devait car la tuer n'était pas ce qu'il fallait, et jamais il ne voudra tuer comme ça. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire car son corps refusait de bouger et il continuait à se nourrir sans stopper, après avoir dû rassembler toute sa volonté et ses forces, il se retira du corps de la jeune fille qui le regardait sans prononcer la moindre parole. Un cri se fit entendre, le vieux vampire lui hurla de la tuer sans aucune pitié, Marius ne pouvait se résoudre à la tuer et lui répondit non.

Il lui ordonna à nouveau en frappant du poing son trône ce qui fit vibrer légèrement le sol, mais il lui répondit en parlant plus fort que jamais il ne la tuera de sang-froid. Un sourire s'afficha sur le visage du vampire en lui disant que c'était la bonne chose à faire, qu'il avait réussi à passer ce test, le but était de lui faire comprendre qu'il ne devait tuer qu'en ultime recourt. Même s'ils étaient bien plus fort que les mortels, ils devaient préserver leur précieuse vie, et aussi de préserver l'humanité dans chaque vampire pour ne pas être des vulgaires monstres assoiffés de sang en faisant des massacres.

Les seuls autorisés à être tué sont les meurtriers, les violeurs et toute vermine de la pire espèce qui faisait honte par son existence à la race humaine toute entière.

C'est ce code de conduite que se fixa Marius et à ne jamais enfreindre pour garder cette part d'humanité en lui qui subsistait malgré sa condition. Durant ces longues années, il apprit à se conduire pour passer discrètement aux yeux du monde.
Il était un chasseur, une ombre sur les mortels, le prédateur le plus haut dans la chaine alimentaire. Un vampire.

252 ans-Une mort d'une famille de non morts pour une émotion vivante qui est humaine-

Le temps passait et Marius avait déjà découvert depuis longtemps son pouvoir mental et la possibilité de se transformer. Mais ce n'était pas encore vraiment puissant et il savait qu'il devait s'exercer autant dans son pouvoir psychique, que les transformations. Il se sentait de plus en plus fort au fil du temps, sa compréhension du monde changeait au fur et à mesure pour devenir de plus en plus fort. Sa famille lui faisait comprendre que leur but était d'être des vampires parfaits, sans défaut afin d'atteindre la perfection. Il avait appris à chasser grace à des membres de sa famille sur qui il pouvait compter.

Il fut un jour où il allait faire l'amère expérience de perdre des gens cher à son coeur.

-Venise 942 AP.JC- Durant une nuit-

Tout commença alors qu'il était parti du refuge de sa famille pour partir en chasse. Ce jour était spécial, car une grande fête avait eu lieu et c'était le moment idéal pour Marius d'ouvrir la chasse. Comme toujours, il ne tuait jamais pour ne pas en souffrir et avoir la mort sur sa propre conscience. Les fameuses fêtes de Venise, elles étaient si magnifiques à cette époque et bon nombre de personnes y participaient à chaque année et de plus en plus y allaient. La chasse était ouverte, mais contrairement à avant dans ses débuts, il chassait seul pour pouvoir faire preuve de discrétion et puis ce n'était pas son genre de chasser en meute. C'était un artiste de la chasse, un orfèvre qui travaille à la main tel un horloger qui règle son outil de travail. Il avait un déguisement de l'époque pour se fondre et pouvoir approcher des femmes sans qu'elles se doutent de quoi que ce soit.

La douce musique, les gens qui faisaient la fête, l'alcool qui coulait à flots, tant de chose où il pouvait sentir la vie. Ses yeux regardaient et cherchaient la femme idéale pour son repas de sang. La mélodie de la chasse était douce à ses oreilles et c'était les voix des femmes qui mettaient en marche cette musique, cette mélodie était la plus douce à ses oreilles. Une femme surgit de nulle part n'attira son attention, la voilà cette femme qu'il cherchait et il n'allait pas la laisser aux autres hommes.

Tout d'abord l'approche, elle se doit d'être suffisamment forte pour qu'elle le remarque mais pas brutale sans quoi elle prendrait peur, il faut aussi faire preuve de délicatesse pour charmer une demoiselle. Tout en douceur mais surement, il se glissa tel un serpent dans la foule qui cherchait une souris, cette femme discutait avec d'autres personnes mais Marius n'allait pas abandonner pour autant.

Il se glissa de telle sorte à apparaitre à ses yeux, la femme fut directement prise dans le regard de cet homme qui se tenait devant elle à quelques mètres. Les personnes qui lui parlèrent finir par la laisser aller vers lui, il s'approcha d'elle et une fois arrivé à sa hauteur, il prit délicatement sa main pour y déposer un baiser. La femme se mit à rougir de mille feux devant un si bel homme qui s'offrait à elle. Marius prit la parole et lui dit qu'il n'avait d'yeux que pour elle.

Elle eut un petit rire et le remercia du compliment, mais il répondit qu'il ne faisait que dire la pure vérité tout en lui disant qu'il n'avait pas hésité une seconde à aller la voir à partir du moment où il l'avait vu. Il savait quoi dire pour faire plaisir aux femmes, c'était sa véritable arme et il la maniait à la perfection. Ce moment aurait pu être merveilleux si cet homme n'avait qu'une chose en tête. Après avoir dansé plusieurs danses, le couple se mit à l'écart de tous pour un moment plus intime.

Sous un pont, on pouvait voir ce couple rire et se regarder. On pouvait y voir des yeux brillant venant de la femme, elle était définitivement sous le charme et était prête pour le repas de Marius. Délicatement il mit ses mains sur ces hanches pour mieux la faire tenir en place, puis ils échangèrent un baiser torride mais Marius n'allait pas se contenter de ça. Le baiser continuait mais il descendit à son cou où il embrassait doucement et tendrement. Savourer le moment était ce qu'il aimait vraiment. Puis la morsure vint, le sang gicla dans sa bouche pour finir par se glisser dans sa gorge. La femme poussa une longue inspiration sous l'effet de la morsure qui lui fit ressentir un immense plaisir. Voilà un moment où le vampire se sentait en vie, sentir ce sang qui le faisait un bien fou. Il devait arrêter pour éviter de la tuer mais ce moment était si intense qu'il aurait aimé pouvoir rester ainsi pour toujours. Finalement, il relâcha son emprise sur elle qui était inconsciente mais pas morte fort heureusement.

Il plaça un tissu sur la plaie et la déposa sur un banc à l'abri des regards indiscrets, il était l'heure de rentrer vu que le jour allait revenir et qu'il était hors de question pour lui d'être là en plein jour même s'il pouvait se le permettre. : Après la ponctuation finale, un espace est nécessaire.". Il était repu pour cette fois. Sur le chemin du retour, il sentit une odeur de brulé, mais cette odeur transportait quelque chose d'autre mais impossible de dire quoi. Plus il s'approchait du refuge de sa famille, plus l'odeur était intense, Marius espérait que ce n'était pas ce qu'il pensait. Mais malheureusement, un attroupement de fanatique religieux avait encerclé le refuge et avait mis le feu tout en hurlant "mort aux démons!". Il arrivait à entendre malgré tout le bruit, les membres de sa famille hurler à l'intérieur sous les flammes, c'était une horrible torture pour lui au point qu'il en versa des larmes.
Un vampire peut pleurer mais c'est très rare, peut-être une fois, voir deux dans sa vie, peut être plus mais c'est quand même dur de voir ça chez un vampire.

Marius était effondré, toute sa famille, des êtres chers à son coeur sont partis en fumée en quelques instants. Il était seul, son esprit détruit et une colère envers ces gens qui avait osé tuer sa famille. Mais il ne fit jamais cette vengeance car il n'avait jamais aimé tué même s'il en avait le désir. C'est sur cela que notre vampire partit de Venise pour voyager, il n'avait plus rien là-bas pour lui, il avait tout perdu.

-508 ans- Un amour de non vivant pour l'innocence-

Depuis la mort de sa famille, il voyageait sans arrêt, ne jamais rester plus longtemps que quelques mois et partir ailleurs pour ne pas laisser planer de doute sur lui. Tel était sa façon de se conduire pour vivre en paix. Malgré ce malheur, il n'avait pas abandonné la vie pour autant, le temps filait à toute allure et sa force et ses pouvoirs étaient de plus en plus puissants, cette fois-ci il arrivait à vraiment à user de son pouvoir psychique et ses transformations comme il voulait, mais il avait du mal sur certaines choses encore mais c'était beaucoup mieux. Il eut un jour où il allait faire une rencontre vraiment unique et qui changea sa vision des choses. Entre-temps, il avait croisé des vampires mais il s'en fichait car ce n'était pas ce qu'il trouvait intéressant pour lui-même si par moments, il avait discuté avec certains d'entre eux. Par contre, il n'avait pas encore croisé un vampire qui était aussi plus vieux que lui.

-1198 AP.JC-Quelque part en Europe-

Marius était arrivé dans un village où il semblait y avoir des guerriers qui massacraient des villageois tout cela pour la simple, et bonne raison qu'il y avait une sorte de guerre ou quelque chose qui lui donnait cette impression de dégout pour ces mortels qui devenaient pire que des bêtes dans ces moments-là... Justement, au moment où il était arrivé, il voyait un spectacle macabre où des hommes violaient devant tout le monde une pauvre femme qui hurlait à la mort. Elle finit par recevoir une épée en plein dans le ventre, elle se mit à bouger dans tous les sens et puis après quelques instants plus tard, elle était morte.

Même pour un vampire aussi vieux, voir cela repulsait Marius et, il décida de passer son chemin. Il n'avait rien à faire ici et personne ne prêta attention à lui. Surement qu'on le prenait pour un simple voyageur qui tombait au mauvais endroit au mauvais moment.

Mais, en passant devant une maison qui avait l'air abandonné, il entendit un cri d'une femme qui l'interpella aussitôt. Comme toute personne curieuse qui se respecte, il se dirigea vers cette maison aux allures délabrée qui aurait pu faire une magnifique maison hantée. Alors qu'il ouvrait la porte dans un grincement, il entendit un autre bruit de pas et sentit une odeur d'humain et de sang qui lui indiquait l'étage.
En faisant preuve de discrétion, il monta les escaliers tout en écoutant les moindres bruits. Une fois arrivé en haut, il voyait une porte fermée où il entendit des voix étouffées. Tel un fantôme, il colla son oreille contre la porte pour finalement entendre des pleurs d'une femme et d'un bébé qui pleurait.

Avec prudence, il ouvrit la porte pour y voir une scène qui le choqua:

Il voyait une femme à peine vivante dans une mare de sang avec un bébé dans les bras. Il fixait la femme qui lui murmura de sauver sa fille. Il s'en approcha et il savait que la femme venait de mourir juste à l'instant. Il ressentait malgré tout une certaine tristesse, la mort des mortels le rendait toujours triste malgré le nombre de morts qu'il avait pu voir sur cette terre.
Quand il posa son regard dans celui de la petite fille, elle ne versa plus de larmes et se contentait de le regarder avec un petit sourire. Mais peu importe car il devait partir maintenant qu'il avait vu ce qu'il désirait, il jeta un dernier regard à cette petite fille, il éprouvait de la pitié pour elle.

Il savait qu'il ne devait pas l'aider, ce n'était plus à lui de faire ces choses-là. Alors qu'il sortit de la maison, il se mit à retourner dans la maison sur un coup de tête, il retourna la voir et la prit dans ses bras. Malgré toutes ces années passées à errer un peu partout, il ressentait encore de la pitié et de la compassion pour les mortels du moins certains d'entre eux comme les enfants par exemple. Il représentait l'innocence et la pureté, et Marius était sensible à cela.

-531ans-L'amour à la mort, de la mort à l'amour-

Quelques années après avoir recueilli cette petite fille, Marius était devenu comme son père adoptif. Il s'était attaché à cette fille qui lui rappelait l'importance et la fragilité de la vie des mortels. Mais petit à petit, au fur et à mesure qu'elle grandissait pour finalement devenir une belle femme, il ressentait ce besoin de la protéger. Contrairement à avant, il cherchait des vampires pour pouvoir avoir une certaine compagnie et justement, au cours d'un de ses voyages en compagnie de cette fille qu'il nomma Christiana. Il rencontra un jeune vampire nommé Rubens Leroy et il décida de le prendre sous son aile pour lui donner une chance de survivre dans ce monde et de l'aider à comprendre ses propres dons. Il en avait fait son protégé au même titre que Christiana mais jamais, il ne laissa Rubens toucher à elle et peu importe qu'elle soit une simple mortelle. Il fut un jour où malheureusement, il fut contraint de faire quelque chose qu'il n'aurait jamais voulu.

-1221 AP.JC-En France-Une nuit parmit tant d'autres-

Une soirée de chasse et de plaisir accompagnait les deux vampires ainsi que la jeune femme lors d'une soirée mondaine. Marius dit à Rubens de s'amuser pour le moment, et que la chasse sera le moment où il aura décidé. Leurs vêtements étaient en adéquation avec l'ambiance et ils se fondaient parfaitement dans l'Environnement de cette fête. La première danse fut une valse, Marius prit la main de Christiana pour l'emmener faire cette danse qu'il appréciait tout particulièrement. La musique prit un rythme souple et doux à entendre et la masse de gens se mit à bouger en même temps que la musique, Christiana ne quittait pas Marius des yeux. Elle savait quel genre de créature il était, mais elle s'en fichait car il l'avait sauvé alors qu'elle n'était qu'une petite fille ce qui lui prouvait qu'il était gentil malgré tout. Au fil des ans avec lui, elle ressentait bien plus que de l'admiration envers lui, elle l'aimait. De toute son âme, elle tenait à lui quoi qu'il arrive, elle voulait rester avec lui pour toujours. Elle lui avait même proposé de se nourrir sur elle mais il refusait malgré son envie, bref, elle aimait Marius.

De toutes les personnes qui dansaient, Christiana et Marius sortaient du lot rien qu'à leur prestance et la qualité de leur danse. Les deux personnes se retrouvèrent comme attirer l'un vers l'autre, chacun ne quittait les yeux de l'autre, ce moment était surement le plus beau souvenir de Marius parmi sa longue existence. La valse résonnait dans la grande salle et les gens les regardaient au fur et à mesure que le couple bougeait sur la piste. De Marius venait des gestes d'une incroyable élégance, des pas parfaits, les femmes étaient envoutées par l'aura qui se dégageait de lui. Les hommes eux, regardaient plutôt Christiana, car il fallait l'avouer, elle était une belle femme pour son âge. Rubens était dans un coin à regarder le spectacle plutôt qui d'y participer aussi, il attendait simplement le moment de la chasse.

Et justement, pendant que le couple dansait, les yeux du vampire regardaient toutes les femmes qui le regardaient pour savoir qui choisir. Deux femmes étaient vraiment le genre à Marius et Rubens, il avait fait son choix et fit un signe de la tête à Rubens pour lui faire comprendre que le moment de la chasse était ouvert et que ces femmes étaient celles qu'il avait choisies. Après encore quelques danses de plus, le couple se sépara pour que finalement Marius se retrouve seul mais cela faisait partie du plan donc il n'y avait aucune inquiétude à avoir sur le fait que Christiana s'en aille. Voilà le moment parfait pour s'approcher des deux demoiselles. Il marcha vers les deux demoiselles pendant que les autres personnes se remettaient à danser, une fois arriver à leur hauteur, il leur répondit que de voir deux aussi belles demoiselles ici était un signe du destin et que justement, son ami qui était là-bas l'attendait. Il leur dit que si elles voulaient avoir une compagnie, ils seraient là rien que pour elles. Automatiquement, les deux femmes se mettaient à rire de nervosité et en même temps, elles étaient déjà sous le charme. Après quelques minutes en compagnie de Rubens, les deux jeunes demoiselles arrivèrent devant eux en leur demandant si elles pouvaient se joindre à eux.

Naturellement les deux vampires leur répondirent oui, après tout ils devaient se nourrir et c'était le moment idéal pour cela. Les deux couples se retrouvèrent dehors à aller dans un coin bien à l'abri de tous pour que les deux vampires puissent boire à leur soif. Rubens avait déjà commencé que Marius n'avait pas encore entamé sa proie, il aimait prendre son temps pour savourer chaque instant qui composait ce moment. Mais comme sa faim était là, il fallait qu'il boive quand même, le sang giclât dans sa bouche pour couler le long de sa gorge. Un instant si magique, si intense, cela pouvait ressembler à du bonheur mais ce n'était qu'un placebo dans ce cas.

Après avoir bu suffisamment, il se retira pour laisser cette femme en vie, Rubens lui avait du mal mais un regard dans la direction de Marius le stoppa net. Il était temps de partir, sans quoi les soupçons envers eux seraient éveillés. Au loin, il voyait Christiana être contre un arbre en regardant le ciel, le duo de vampires s'y dirigea vers elle et quand elle tourna la tête pour y voir son amour, elle s'effondra sur l'herbe. Tout de suite, Marius se précipita vers elle pour comprendre ce qu'il lui arrivait, le résultat ne se fit pas attendre: Elle était touchée par une sombre maladie qu'il était impossible à soigner, Marius se mit en colère pour n'avoir pas pu voir une telle chose alors qu'il était toujours avec elle. Rubens lui évoqua le seul moyen de la sauver sur quoi il répondit qu'il ne pourrait lui faire cela, Rubens lui répondit qu'elle est condamnée alors.

Comment oser faire une telle chose à la personne qu'il a protégée des dangers? Il savait que c'était le seul moyen de la sauver mais il y perdrait une partie de lui en faisant cela. Mais après un combat intérieur pour savoir quoi faire il se décida enfin à faire l'unique espoir de survie pour elle. Il s'approcha de son oreille et lui dit qu'il avait l'intention de la sauver si elle le désirait, elle lui répondit qu'elle était prête à rester aux côtés de l'homme qu'elle aimait. Marius fut surpris mais il devait faire vite, il prit tendrement la nuque et mordit le cou en douceur, le sang de Christiana avait une douce saveur qu'il n'avait jamais pu sentir jusque-là. Quand il sentit le coeur de Christiana battre faiblement, il se stoppa et retroussa sa manche droite pour mordre son poignet, il était prêt à la transformer pour la sauver et vivre avec elle pour toujours.

Le sang coulait et il dirigea son poignet vers la bouche de Christiana qui s'empressa de boire l'élixir de vie éternelle. Le vampire poussa un petit cri de douleur tellement que cette sensation était douloureuse, comme si tous ses nerfs étaient connectés et hurlaient de la douleur à travers lui. Il se sentait de plus en plus faible mais il savait que c'était le seul moyen de la sauver, quitte à y perdre la vie. Peu à peu, il sombrait dans l'inconscience où il sentait son sang être aspiré hors de lui. Alors qu'il se réveilla dans un état faible, il ouvrit ses yeux sur Christiana qui était devenue une magnifique créature de la nuit. Elle semblait émerveillée de ce qu'elle pouvait voir avec ses yeux de vampire, Rubens lui dit de ne pas trop en faire et laisser le temps à son corps de se reposer. Il était heureux d'avoir pu sauver la femme qui l'aimait et lui aussi commençait à la voir comme une personne bien plus précieuse qu'avant.
C'est ainsi que le trio progressa dans le temps comme si c'était une famille et malgré quelques petites disputes, ils restèrent ensemble.

-764 ans-Une mort pour l'éternité-

Christiana et Marius étaient heureux de vivre ensemble, de pouvoir vivre un amour éternel. Rubens était parti pour la simple et bonne raison qu'il voulait voyager de son côté et que maintenant, il avait appris à se débrouiller grace à lui et il restera un ami malgré le risque qu'il ne le voit pas durant un certain temps.

C'est ainsi qu'il avait un ami qu'il avait protégé durant tout ce temps avant qu'il puisse voler de ses propres ailes. Mais le destin réserva une ultime épreuve pour Marius, celle qui le changera à jamais pour lui faire comprendre le destin funeste de certains vampires.

-1454 AP.JC-En Allemagne, en pleine forêt lors de la pleine lune-

Le vent souffle en faisant bouger les feuilles, un hibou prit son envol pour atterrir sur un mulot, il aura de quoi manger ce soir-là. La noirceur n'est que percée par la douce lumière de la lune qui se montra pleinement. Le hurlement d'un loup puis un aboiement se fit entendre au loin.

Voilà ce qu'entendait notre couple de vampire dans une forêt, pourquoi deux vampires se trouvèrent dans une forêt? Tout simplement parce que des gens les pourchassaient pour les détruire, le duo avait été démasqué donc il était normal de fuir le plus loin et le plus vite possible à l'abri des regards.

Dans la pénombre, il était dur de les voir mais pour des vampires non, les yeux de vampire permettent de voir dans le noir aussi bien que de jour. Après quelques heures, le couple sortit de sa cachette pour marcher dans la forêt en douceur pour ne pas faire de bruit.

Mais par manque de chance, Marius fit craquer une branche morte et tout de suite un grognement très puissant retenti dans la forêt. Directement, Marius demanda à Christiana de rester dans son dos, qu'il y avait ce qu'il craignait le plus au monde mis à par un vampire plus vieux que lui, elle lui demanda ce que c'était mais Marius était trop concentré pour répondre dans l'immédiat.

Mais il savait de quoi il s'agissait, un loup-garou de mauvaise humeur mais alors de très mauvaise humeur. Il fallait être le plus prudent qui soit, même lui qui était un vieux vampire était méfiant et nerveux, Il répondit que la créature était une bête très puissante et qu'il fallait être le plus attentif là où il frapperait. Que le combat allait être impossible à éviter maintenant qu'ils étaient sur son territoire de chasse.

La bête surgit dans le dos des deux vampires avec l'intention d'en finir en une seule attaque, immédiatement le couple esquiva l'attaque quoique Christiana eut une coupure net d'où le sang coula le long de son bras. Cette fois-ci le loup-garou ne tenta plus d'attaquer par surprise mais d'y aller directement.

Marius bondit sur la bête qui l'éjecta d'un coup de patte malgré sa force et sa résistance, il se retrouva écrasé contre un arbre mais ce n'était pas le moment de se remettre de cette attaque car le lycanthrope avait choisi Christiana comme sa toute première proie de ce soir. Elle-même n'avait aucune chance face à une telle chose et il fallait faire vite car elle se retrouva plaquée contre un arbre juste devant cette bête qui allait en faire un massacre.

Une grosse branche frappa son flan, le lycanthrope se retourna pour voir Marius soulever des branches par la pensée. Il en projeta à nouveau dans sa direction pour le détourner de sa première proie, automatiquement il esquiva avec un bond et changea sa priorité des proies à tuer en premier. Le vieux vampire allait être à présent sa proie et les deux chasseurs se regardèrent comme pour prévoir ce que l'autre allait faire. Qui allait prendre l'initiative? Qui aurait le dessus? Qui est la proie et qui est le chasseur?

Les deux opposants foncèrent en même temps avec une grande rapidité et le choc de la rencontre se fit ressentir dans l'air et dans le sol. Christiana ne pouvait rien faire mis à part regarder ce spectacle d'une sauvagerie inimaginable. Après une lutte féroce où Marius avait reçu des coups de griffes et la bête des morsures, le vampire se fit à nouveau projeter mais sur le sol cette fois. Il avait été vaincu, il sentait la mort venir alors que la bête poussa un long hurlement, c'était fini. Du moins c'est ce qu'il croyait alors que d'un seul coup, le loup-garou se fit éjecter sur le côté grace à Christiana qui n'avait pas hésité une seule seconde à sauver son amour en fonçant dans la bête. Marius hurla le nom de sa bien-aimée alors qu'il la vit égorgé vive par les dents de ce monstre des bois, le sang gicla de tous les côtés et elle ne bougea plus.

Avec la rage qui brûlait son sang, il se leva et frappa de toutes ses forces, un tronc d'arbre suffisamment gros pour le maintenir sur le sol sans pouvoir se libérer, l'arbre se pencha et tomba dans un fracassement sur le loup-garou qui libéra sa victime. Le vampire se mit à courir vers le tronc et sauta dessus pour voir que la bête était encore en vie et tentait de se libérer avec sa force, mais il allait mourir après tout. Les poings du vampire fracassèrent ce crâne avec une rage similaire au monstre.

Après avoir enfin réduit le crâne en bouillie de cervelle et de sang, il se dirigea vers le corps de son amour. Il y voyait des traces de sang partout, quand soudain il remarqua qu'elle était encore en vie. Automatiquement, il se précipita pour voir comment elle allait mais il savait qu'il ne pouvait rien y faire malgré tout, son regard croisa le sien et lui fit un sourire avant de mourir pour de bon. Marius hurla de toutes ses forces et se mit à pleurer une nouvelle fois. Cette fois, la vie lui avait vraiment tout prit, sa famille et son amour. Il était écoeuré de la vie pour de bon cette fois, il s'en voulait de n'avoir pas pu l'aider au dernier moment, il avait décidé de dormir pour toujours, de ne plus se nourrir.

Il marcha longtemps avant de tomber sur un cimetière, il allait prendre un repos éternel ici. Il se trouva un caveau où il s'allongeait pour ne plus en sortir définitivement, du moins c'est ce qu'il pensait.

-1308ans-Nouvelle époque, nouvelle vie-Quelque part en Europe-

Durant ces siècles, Marius hibernait pour ne plus vouloir subir la tristesse de la perte de son amour. Son sommeil était long, très long, il se passa 544 années avant que des idiots de mortels décidèrent de s'aventurer dans ce cimetière depuis longtemps abandonné jusqu'en 1998, année où ces mortels arrivèrent. Le vampire millénaire dormait depuis tant de temps, que ces vêtements étaient dans un très sale état, le corps n'attendait que le moment où il pourrait se nourrir pour revenir à la vie, ou pas.

La soif de sang... Il pouvait la sentir embrumer son esprit, il allait faire un carnage sanguinaire. Ils étaient quatre tant mieux, il pourra enfin se nourrir comme il voudra.

Un des jeunes hommes s'écarta du groupe pour satisfaire ses besoins naturels qui étaient d'uriner. Alors qu'il chantonnait tranquillement pendant son affaire, une ombre surgit dans son dos et l'attrapa pour l'emmener dans la noirceur et à l'abri de tous. Il avait tué malgré sa volonté de ne jamais tué, mais la soif était vraiment trop forte et cela ne lui suffisait pas, il lui fallait plus de sang.

Quel bonheur de sentir le sang couler à nouveau dans son corps tout entier, mais il avait encore envie de sang, son corps en voulait bien plus. Peu de temps après sa première victime, les autres commencèrent à s'inquiéter mais encore une fois, un seul se dirigea là où il était censé être. Même mode opératoire cette fois-là, et un régal toujours aussi délicieux et peu à peu, il reprenait des formes et des couleurs. Sa force lui revint, ses pouvoirs étaient encore là mais en plus puissants et bien mieux précis qu'avant, son but de perfection était si proche, il le sentait.

Mais la seconde victime poussa un hurlement qui fit fuir les deux autres personnes qui automatiquement prirent leurs jambes à leur cou. Le bon vieil instinct de chasse des vampires était en plein éveil chez Marius et il était plus une bête qu'autre chose à ce moment-là. Les deux proies couraient dans la forêt et une ombre les poursuivaient dans les arbres. L'un des deux tomba et l'autre tenta d'aller le chercher quand tout d'un coup, les deux humains furent soulevés en l'air par une force invisible qui les paralysa complètement. Le vampire descendit de son arbre et sauta sur un des deux humains pour le vider entièrement de sang qui le faisait peu à peu revenir ses esprits.

L'autre mortel avait compris qui était Marius mais il ne cria pas, il se contentait de le regarder sans réagir. Sans doute il était sous le choc de voir que les légendes sur les vampires étaient réelles.
Un sourire s'afficha sur le visage du vampire qui récupérait de plus en plus une apparence humaine, il libéra l'humain de son emprise psychique pour le lâcher sur le sol. Le plus étrange était qu'il ne tenta même pas de s'enfuir pour espérer sauver sa vie, il restait là à le regarder comme s'il n'arrivait pas à réagir devant lui. Marius lui dit qu'il sera doux avec lui s'il se laissait faire, qu'il ne sentira presque rien car ce n'était pas son truc de faire mal comme ça.

Il s'approcha de lui et le prit en douceur dans ses bras pour regarder son regard fixer sur le sien. Le vampire éprouvait de la peine pour lui malgré tout. Il acceptait la mort même si c'était un vampire qui lui donnait cette fin funeste. Il en fit surpris malgré tout, mais il plongea quand même ses crocs dans la gorge pour enfin sentir le sang d'une personne qui avait accepté la mort telle qu'elle venait pour lui.
Marius récupéra entièrement sa forme humaine, il pouvait sentir sa force et ses pouvoirs être vraiment puissant. Il pouvait sentir le sang qui venait de couler dans ses veines le rendre vraiment nostalgique à l'époque où il était encore avec deux autres personnes.

Il mit les habits de l'humain qu'il venait de tuer pour avoir des vêtements convenables, il se sentait à l'aise dans ce que les gens appelaient du "cuir". Le sang affluait à nouveau dans son corps et ce monde qui s'ouvrait à lui avait ouvert sa curiosité. Le vampire millénaire était de retour, il avait soif de savoir... Et de sang.

-1320 ans-Un prof de l'art et du sang-

Durant ces douze années, il avait exploré ce monde sous toutes les coutures et très vite, il se fondit dans la société en se faisant une nouvelle identité ainsi qu'une nouvelle vie grace à des manipulations et des techniques de persuasion subtile. C'est ainsi qu'il devint professeur de théâtre juste parce qu'il s'ennuyait, peu à peu il trouvait ce métier vraiment intéressant dans le sens où il pouvait enfin voir l'art "vivant" dans son plus pur aspect.
La puissance de l'âme dans les mots, et la représentation des émotions dans la pureté du rôle joué. Voilà ce qu'il cherchait.
Ses élèves étaient fascinés par leur professeur qui avait cette prestance, cette aura qui rendait la moindre de ses paroles d'une intensité et d'une profondeur qui venait de la plus pure partie de son âme.

Il aimait pouvoir montrer aux élèves sa conception de l'art du théâtre, de jouer à la perfection un rôle. La passion de l'âme et du coeur transmit aux autres pour qu'ils puissent à leur tour transmettre cette lumière de l'âme.
Tout allait bien mais il a fallu que sa volonté de devenir ce vampire parfait revint, qu'il pourrait être en mesure de faire ce que font les mortels mais tout en gardant ce qui le rendait supérieur.

Ces secrets étaient impossibles à trouver comme cela en montrant l'art du théâtre à des élèves qui n'avaient pas ce qu'il cherchait. Il voulait savoir tous les secrets sur l'origine des vampires et comment le sang des vampires fonctionnaient. Mais comment?

Un soir, alors qu'il avait fini les cours et qu'il rentrait dans son appartement, il découvrit une lettre sur la table où il était écrit son nom. Le vampire fronça des sourcils, comment la personne qui avait déposé cette lettre savait son nom et l'avait trouvé? Fallait-il qui change à nouveau de refuge? Ne pouvait-il pas vivre en paix alors qu'il ne faisait rien de mal?

Il ouvrit la lettre pour y lire qu'il était un être aussi dur à trouver du fait qu'il était rare de trouver de ses semblables aussi vieux voir plus. Il était dit aussi qu'il aurait l'infime chance d'obtenir ce qu'il désirait s'il acceptait de venir à l'endroit indiqué sur l'invitation. Tout cela parce qu'il était fascinant de voir un être millénaire là où l'invitation décrivait comme être un endroit fait pour les gens comme lui.

Mais avant de venir, il voulait vérifier une chose qu'il avait peu d'espoir de voir mais on sait jamais. Alors que la nuit tombait en pleine ville, Marius se tenait au sommet d'un building. Il savait ce qu'il allait faire mais cela allait-il marcher? Avec rapidité, il se coupa le poignet légèrement pour y faire couler une seule et unique goute de son sang, le sang des vieux vampires était une formidable et puissante odeur pour les plus jeunes vampires qui y trouvaient là une occasion rare. Surtout qu'avec le vent qui soufflait fort, l'odeur allât se propager très loin. Mais, il ne voyait pas là une meute de vampires qui arrivait, mais plutôt un seul qui était bien plus vieux que la dernière fois où le duo fut réuni.

Il ne s'agissait que de son plus vieil ami, Rubens Leroy. Les deux vampires restaient là à ne pas bouger comme pour vérifier que l'un et l'autre n'était pas une illusion, Marius était content de revoir son plus proche ami. Un sourire venant des deux et les vampires se prirent dans les bras comme s'ils étaient des frères, depuis tant de temps, les deux amis ne s'étaient jamais oublié.

De longues heures passèrent alors que les deux vampires racontèrent leurs aventures dans le temps. Marius apprit de la part de son ami qu'il avait un fils ainsi qu'une fille, voilà une nouvelle qui le fit rire. Jamais il n'aurait pu imaginer son ami avoir des enfants mais après tout, pourquoi pas car les gens changent avec le temps et lui-même avait fait la même chose.

Entre-temps, Rubens lui demanda comment il savait qu'il allait venir. Marius lui répondit que depuis quelque temps, il sentait par moments une odeur familière et qu'il ne connaissait qu'un seul vampire pouvant remonter dans ses souvenirs. Rubens lui parla de ce qu'il lui arriva durant ces siècles où les deux compères s'étaient plus vus. Marius ne s'était pas senti aussi nostalgique quand son ami lui parlait du passé ce qui inévitablement, allait faire revenir Christiana sur le plateau. Alors que Rubens lui demanda si Christiana allait bien, il baissa la tête en lui disant qu'elle était morte à cause d'un loup-garou.

Après tout ce temps où il ne cherchait plus à y repenser, il éprouvait une sorte de peine à revoir dans sa tête le corps de sa bien-aimée. Finalement Marius lui raconta pour cette lettre qui parlait d'un endroit où il pourra être lui-même sans se cacher. Rubens lui demanda après avoir laissé son ami parlé, une faveur: Celle d'y aller pour surveiller son fils et de faire comme il avait fait à l'époque, c'est-à-dire de lui apprendre à se conduire comme un vampire doit être. Le vampire millénaire lui dit qu'il y aurait pas de problème vu qu'il est son ami et qu'il avait envie de changement dans sa vie.

C'est ainsi qu'au bout de quelques jours, il se retrouva sur cette île où il vit le nombre incroyable de "races" qui n'étaient pas du tout humaines ce qui le surprit totalement, mais petit à petit il arriva à s'adapter à cette situation où il commença à trouver sa place parmi les autres. Comme quand il était avec les mortels, il se retrouva à être un professeur de théâtre où il se fit remarquer par son jeu d'acteur. Il montrait à tous ses élèves la conception de son art théâtral, il aimait cela de pouvoir instruire des personnes qui ne demandaient qu'à apprendre. Durant cette longue année, il fit aussi des quêtes pour combler certaines journées où l'ennui était présent, ce qui lui valut d'obtenir la licence B.

Malgré tout cela, il rechercha la perle rare pour faire une pièce de théâtre grandiose, mais il ne trouva pas encore cette personne qui sera un jour, l'apothéose de son art. Sans compter sur son envie de devenir un être parfait.
Qui sera cette personne qui pourra faire son souhait de beauté de l'art? Pourra-t-il enfin devenir cet être parfait? La seule chose qui était sure, c'est qu'il n'abandonnerait pas.




POUVOIR(S)
RACE : Vampire

DESCRIPTION DE(S) POUVOIR(S):

Télékinésie: la puissance de son esprit lui permet d'avoir l'aptitude d'agir sur les corps solides sans même les toucher. Autrefois, il ne pouvait à peine soulever des fourchettes, maintenant il peut soulever une voiture facilement ce qui vous donne une idée de la puissance de son esprit sur un corps vivant. En général, il l'utilise sur lui-même pour léviter dans les airs et par extension, de voler.

Métamorphose: Un des autres dons qu'il possède est la capacité à se transformer pour obtenir des résultats plutôt intéressant. Il contrôle comme il souhaite sa forme avec une grande facilité, avec un peu de volonté il pourrait se transformer en un animal légendaire mais en général il s'abstiendra juste parce qu'il en a pas envie. Il est important de savoir que son pouvoir ne concerne pas que les animaux mais il n'utilise que très peu le reste sauf pour une forme. Il a quelques formes fétiches comme le loup-garou, la chauve-souris, il a la possibilité de se changer en brume pour être à l'abri des attaques et se retirer d'un combat ou bien s'infiltrer chez une personne pour se nourrir.
Avec un peu de volonté, il peut prendre la forme des créatures tel que les loup-garous mais il adopte juste l'apparence physique, donc il ne peut en obtenir la régénération mais il peut utiliser les griffes et les crocs par éxemple.

Mais ce qu'il aime faire avec une telle capacité, c'est de prendre des parties des transformations pour les utiliser en forme humaine. Par exemple: s'il donne un coup de pied, il changera cette partie en patte de loup-garou pour faire encore plus mal sans même abimer ses vêtements lors du changement.



STATISTIQUES :

TYPE : Ténèbres_ANO : Décadence
FORCE : 100 _ DEF : 100 _ MAG : 0 _ RES : 0 _ DEX : 50 _ VIT : 50
DMGP : 700-800 _ DMGM : 0 _ DEFP : 700 _ DEFM : 50 _ PV : 5000

OBJET(S) :

-Un lecteur MP3- -Des lunettes de soleil-

Quoi? Vous vous attendez à une superbe épée magique, et bah non.







HORS RP
Un mystère de plus

    WHO ARE U ? : Comme Toujours, Dada est mon surnom fétiche

    PRÉSENCE : 9,5/10 (Je suis toujours là en général et je post vite, mais sait-on jamais)

    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? COMMENT LE TROUVEZ VOUS ? : DC de Kazuya Takeda

    CODE :Yooooosh, gottcha !



Dernière édition par Marius Bertoliocci le Lun 4 Juin - 14:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: La perfection des vampires, c'est moi Marius Bertoliocci.   Mar 29 Mai - 2:42

Et le second post pour permettre que le massacre commence car la fiche est terminé. Bref, ca va me faire mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: La perfection des vampires, c'est moi Marius Bertoliocci.   Mer 30 Mai - 23:51

Bon, et bien je dois avouer que ce fût laborieux. Je vais en particulier me concentrer sur l'histoire, je n'ai pas grand chose à dire sur le physique / moral, que je n'ai pour l'instant que survolé.

Déjà, comme je te l'ai dis sur la CB, une famille avec le nom de " Lesta " est embêtant, encore plus lorsque c'est une famille noble avec une certaine notoriété, vu que Lestat à réellement existé.

Pour le début, c'est VRAIMENT trop imprécis... Certes, comme tu m'as expliqué, ces deux parents sont humains, mais comment diable a-t-il fait pour atterrir dans une famille de vampire ? Pourquoi ont-ils décidé de l'élever qui plus est ? Bon, c'est là où je commence à me demander si tu as pris la peine de te relire ne serait-ce qu'une fois. Je cite quelques exemples :

Citation :
Puis il finit par s'effondrer sur le sol devant les portes de la mort tellement qu'il était vide de sang.
Citation :
Il se sentait de plus en plus fort au fil du temps, sa compréhension du monde évoluait au fur et à mesure que sa condition évoluait pour devenir de plus en plus évolué.
Citation :
mais il disa qu'il ne faisait que dire la pure vérité tout en lui disant qu'il n'avait pas hésité une seconde à partir du moment où il l'avait vu.

Je n'ai rien contre quelques fautes ( je suis moi même la première à être plus que tête en l'air vis à vis de ça ), mais là c'est même plus une question d'orthographe ou de grammaire, c'est parfois carrément plus du français xD Ca et les nombreuses répétitions font que ton histoire et réellement lourde à lire. Un petit effort de ce côté aurait été appréciable.

Bon, en suite... J'ai essayé d'outre passer les ressemblances plus que frappante avec " Entretien avec un Vampire " mais... Non, j'ai décidément pas réussit. La petite fille qu'il trouve lors d'une épidémie ( vu la description, je suppose que c'est la peste noir... ) , puis le duo de vampire ( Diego est-elle au courant pour Rubens ? C'est censé être son père vampirique donc. ), puis la fille est malade, mais non, Marius ne veut pas le transformer sous peine de perdre sa part d'humanité. C'est un débat certes courant dans la littérature vampirique, mais la manière dont tu l’amène fait plus copier / coller qu'autres choses.

Juste après ton hibernation, tu expliques que, au bout d'un mec vidé de son sang, tu commences a avoir l'esprit plus clair. C'est un peu trop rapide, surtout après 544 ans. Ta folie meurtrière serait donc beaucoup plus tenace. Qui plus est, le sang ne divulgue en aucun des informations Oo C'est du sang après tout xD !

Pour ce qui est de la fin, d'après ce que j'ai compris, c'est un des " agents " d'Hiromae qui vient adresser la parole à Marius pour tenter de le convaincre de venir sur Hiromae... C'est pas possible. En général, ils évitent de se montrer et préfère de loin envoyer des lettres pour garder l'anonymat - et pour éviter, par exemple, que si la personne ne le croit pas d'avoir des problèmes. Qui plus est, il sont extrêmement neutre, et faire limite du " gringue " à Marius de la sorte, c'est pas bon non plus.

Bien, pour ce qui est des pouvoirs maintenant... Pas grand chose à dire pour les deux premiers, ils sont assez " basique " donc... Le dernier en revanche, c'est quasiment le même que celui que je t'avais déjà demandé de changer. Comme c'est écrit dans ton pouvoir : " Son entrainement lui a valu le résultat " . Entraînement, donc autrement dit, ce n'est pas un pouvoir, c'est un bonus, quasiment identique à celui que nous ajoutons à la fin d'une fiche vampire, à ceux-ci près qu'il ne prend pas en compte l'âge.

Voilà voilà... Je suis désolée si j'ai pu te paraître sèche ou autres, mais il est tard, et je voulais rédiger mes commentaires pendant que tout cela était encore " à chaud " . Je vois bien que tu as essayé de faire de réels efforts, et je trouves ça très bien, mais ce ne sera pas suffisant pour jouer un vampire aussi vieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: La perfection des vampires, c'est moi Marius Bertoliocci.   Lun 4 Juin - 14:22

Et un petit up pour (enfin) dire qu'au bout de plusieurs jours d'intenses efforts, j'ai corrigé et réadapté l'histoire sur 2/3 trucs qui ont été cités, et j'ai bien sur enlevé le "pouvoir" en trop.

Si il y a le moindre problème, il suffit de me le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: La perfection des vampires, c'est moi Marius Bertoliocci.   Lun 4 Juin - 19:34

Bon, je ne vais pas te le cacher, hun ... C'est toujours insuffisant.

Je vais commencer par l'écriture. Certes il y a moins de fautes d'orthographe, mais niveau syntaxe, y a encore pleins de passages qui sont à la limite du français. Je vais reprendre quelques exemples :

Citation :
Il se tordit dans tous les sens tellement qu'il avait mal
Citation :
La chasse était ouverte, mais contrairement à avant dans ses débuts, il chassait seul pour pouvoir faire preuve de discrétion et puis ce n'était pas son genre de chasser en meute.

Même type de fautes que j'avais relevé dans mon précédent poste.

Citation :
Il se glissa de telle sorte à apparaitre à ses yeux
Tu ne veux pas plutôt dire " Il se glissa de sorte à apparaitre devant ses yeux " , plutôt ?

Citation :
Elle lui avait même proposé de se nourrir sur elle
" Elle lui avait proposé de se nourrir d'elle " serait plus correcte.

Je relèverais aussi ces deux phrases :

Citation :
il ne bougeait plus alors qu'il ouvrit ses yeux rouges pour voir le monde sous un angle qu'il n'avait jamais pu rêver
Citation :
Un vampire peut pleurer mais c'est très rare, peut-être une fois, voir deux dans sa vie, peut être plus mais c'est quand même dur de voir ça chez un vampire

Outre la répétition dans la dernière, ce qui me fait tiquer ici, c'est surtout leur similarités avec les dialogues d'Entretien avec un vampire... ( Enfin, avec la narration de Louis dans le film ).

Pour finir sur ce côté là, il y a quelque choses qui te dessert énormément : le faite que TOUT les dialogues sans exceptions soit sous formes narratives. Ça rend le tout lourd, et peu compréhensible par moment. Ça donne même lieux à des incohérences. Par exemple :

Citation :
Il marcha vers les deux demoiselles pendant que les autres personnes se remettaient à danser, une fois arriver à leur hauteur, il leur répondit que de voir deux aussi belles demoiselles ici était un signe du destin
S'il vient d'arriver à leur hauteur, et qu'il engage la conversation, il peut pas leur répondre...

Voilà pour ce qui est de l'écriture. Maintenant, l'histoire en elle même.

Il reste un petit " Lesta " au début, m'enfin c'est pas le plus grave. On comprend mieux d'où vient Marius, c'est pas trop mal sur ce point là. Par contre, la suite, j'ai eu l'impression de me faire arnaquer : en effet, au lieu d'arriver sur un lieu où la peste fait rage, il arrive lors d'une guerre et... Récupère un bébé qui l'éduque comme sa fille, et qui devient belle et grande, et qui tombe malade, et qui se fait transformer en vampire, et qui est amoureuse de Marius, et qui est tué par un loup garou.

Autrement dit, on a toujours ce même cliché. Là où je t'avais demander de faire original et où tu m'avais dis " Ah ouais, effectivement ça fait vachement comme dans les films " . A un détail près, ça me donne toujours cet effet de déjà vu.

Pour ce qui est du professeur de théâtre, je ne suis que très moyennement pour aussi. Apparemment, c'est un loisir qu'il exerce depuis 12 ans... Donc autant dire que c'est pas ça qui va faire de lui le meilleur dans son domaine.

Voilà donc pour cette deuxième version... Je suis désolée, encore une fois, si tu me trouves trop sévère, mais avoir un vampire aussi vieux et noble de surcroit nécessite un meilleur niveau, et surtout une plus grande une originalité. Je conclurais en disant que la longueur de la fiche ne fait en rien sa qualité ^^ Dans l'état actuel des choses, nous t'accordons un vampire de 200 ans, pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La perfection des vampires, c'est moi Marius Bertoliocci.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La perfection des vampires, c'est moi Marius Bertoliocci.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» Roubaix Lille Métropole by Marius. Stats please. Cherche rouleur ayant plus de 73
» 2- Les vampires pour les nuls
» La Perfection s'absente
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Nouveau Départ :: Fiches de Présentations :: Fiches Refusées-