AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Protocole

MessageSujet: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Ven 20 Avr - 20:27

12 Juillet – 17h30
    Le Festival. Il paraît que c’est un évènement incroyable, un lieu de fête. Pour moi, c’est la première fois que j’irais, que j’y poserai les circuits. Je ne sais ce que c’est, mais je sens presque mes processeurs qui surchauffent. Je crois que quand j’ai décrit mes « sensations » à un de mes collègues, ce-dernier a rigolé et dit que c’était de « l’excitation ».
    Je ne comprends pas vraiment encore tout, en fait, je ne comprends pas grand-chose des comportements normaux, et encore plus, de ceux dit « biologique ». En fait, les êtres organiques me paraissent si compliquer, si différent, que je découvre un peu plus chaque jour.

    Hier, un de mes supérieurs et venu à mon encontre et m’a dit que demain, je travaillerais à la sécurité du site du festival sous les ordres d’un homme du nom de Maeda Ieyasu. J’ai opiné, comme de coutume, et en rentrant le soir j’ai voulu éplucher ce qu’étais un festival. Je crois qu’au final, j’ai analysé trop de données.
    On parle de feu d’artifice, de chant, de danses…ça à l’air incroyable dans les données, et depuis, j’ai le CPU qui s’affole à l’idée d’aller travailler.

    Comme c’est pour le travail, j’ai enfilé mon uniforme. Mais les informations parlent de « tenue réglementaire » alors, j’ai dû me fournir à une des boutiques de la capitale. J’ai loué ce qu’ils nomment un « Yukata ». On me l’a enfilé par-dessus ma tenue, car je n’y arrivais pas. Il aurait fallu me laisser le temps d’analyser et d’interpréter le schéma, et j’aurais alors été en retard.
    Remerciant les dames qui m’ont aidé, j’ai alors filé vers mon lieu de travail.

    Je devais prendre le service à 17h30, afin d’être en avance par rapport à l’arrivée prochaine des visiteurs et autres personnes venues festoyés. Arrivé sur place, les personnes en chargent des animations semblaient finir d’installer ce qui se devait de l’être.
    J’ai alors été à l’endroit que l’on m’avait ordonné…là, se trouvait un homme. M’avançant à son égard, mes caméras l’analysèrent. Il n’est nullement dans ma base de données. Aussi, je m’approche de lui de façon protocolaire. Je dois enclencher mon programme de « travail », mais voir toutes ces choses me donne envi de laisser l’actuel. Et bien, je demanderai à mon supérieur quel programme enclencher !


    « Excusez-moi…Êtes-vous Maeda Ieyasu, censé diriger les opérations de sûreté du festival ? »

    Il me faudra attendre sa réaction à ma voix fluide, bien que légèrement robotisé dans le fond. J’espère que le yutaka en par-dessus, laissant une vue plongeante sur mes systèmes de refroidissement moulée par mon uniforme ne le gênera en rien. J’ai quand même gardé les bottines, plutôt que les belles gettas…me suis dit que c’était plus responsable.
    Et puis, je dois me fondre dans la foule, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Dragon

MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Sam 21 Avr - 15:40

Maeda pensait avoir trouvé la meilleure solution pour le festival. Assurer la sécurité lui permettait à la fois de rester près des festivités et d'éviter de voir sa famille partout.

Sauf qu'il ne pensait pas qu'on lui incomberait la responsabilité de TOUTE la sûreté du festival, quand il s'était proposé volontairement. Il détestait diriger, il détestait les responsabilités, et plus que tout il pensait être un électron libre dans le festival, déconnecté de la police habituelle.

Visiblement, c'était loupé. Bon, maintenant que c'était comme ça, il fallait qu'il prenne ses responsabilités, de toutes façons.

Il s'était donc rendu dès 14H sur les lieux, pour faire un repérage. Comme les préparatifs étaient terminés depuis longtemps et que les premiers groupes qui participaient aux différents concours de la soirée commençaient tout juste à arriver pour leurs ultimes répétitions, le cratère était donc, sinon désert, du moins très calme.

Il fit le tour complet du cratère et des installations, vérifia les échafaudages, prit des notes mentales sur la disposition des lieux, les endroits à surveiller en priorité et les moyens d'évacuer rapidement la foule en cas de problème, prépara des plans différents pour surveiller la zone la plus large avec l'effectif le plus réduit, demanda des informations sur le nombre de personne qu'il aurait sous sa responsabilité... bref, passa l'après-midi à faire exactement ce qu'il avait tout fait pour éviter durant sa jeunesse, non sans se maudire intérieurement d'en être arrivé là.

Toujours était-il que quelques heures plus tard, tout était prêt, et, pour simplifier un peu la réalité, il ne lui restait plus que des ordres à donner. Pour simplifier, car il n'était pas le seul responsable de la sécurité, il y avait aussi les gardes rapprochés du roi qui se devait d'être présente étant donné que la famille de sa majesté allait participer aux festivités, et ses membres se montraient tout sauf coopératifs avec lui. Vieille inimité entre les Maeda, responsables de la garde du royaume pour un soir, et la garde personnelle de sa majesté. Même si maintenant ,de chevalier du dragon, il ne restait plus que le titre, la garde royale n'acceptait que très moyennement qu'un électron libre comme Maeda puisse faire un peu ce qu'il voulait. Et le fait qu'on lui ai incombé la responsabilité de faire la police pour la soirée relançait les guerres d'influences vieilles de plusieurs siècles, sans parler des hauts gradés de sa compagnie qui ne voyaient pas pourquoi c'était un jeunot inconnu au bataillon qui les dirigeait.

Ah, ce que Ieyasu pouvait détester cette ambiance.... il était en train d'élever le ton contre ces foutus incapables de la garde et leur stupide entêtement à ne pas vouloir lui donner des infos sur la zone qu'ils surveilleraient, la phase juste avant le pétage de plomb définitif et la destruction de tout mobilier dans un rayon de 5 mètres, lorsqu'une voix l'interrompit:

«Excusez-moi…Êtes-vous Maeda Ieyasu, censé diriger les opérations de sûreté du festival ? »

Maeda se retourna pour faire face à la source de la voix. Visiblement, elle provenait d'une androïde féminine.... même très féminine si on en croyait son décolleté des plus avantageux... D'habitudes, les androïdes de combat n'en tenaient pas "une telle paire" , ça les gênait en combat, c'était un nouveau modèle ? Enfin, Maeda aimait travailler entouré de belles créatures, il n'allait pas s'en plaindre... Il se radoucit un peu, prit la main de la jeune androïde et la baisa en s'agenouillant.

"C'est moi-même, dois-je comprendre que j'aurais l'honneur de travailler avec votre rayonnante personne, mademoiselle ? "

Androïde ou non, il s'agissait toujours d'une femme, elle méritait les honneurs qui lui étaient dus en tant que telle.


Dernière édition par Maeda Ieyasu le Jeu 24 Mai - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Protocole

MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Dim 22 Avr - 12:03

    J’analyse le faciès de l’homme s’étant retourné. Un léger bruitage peut se faire entendre à qui a une bonne ouïe…le mouvement du zoom de mes caméras, camouflées derrière la particule donnant l’impression que j’ai des yeux et non un « vulgaire » mécanisme.
    Des clichés sont prit et instaurés dans la ma bas de données, alors que je peux voir certains autres gardes ronchonner en allant au travail. Pourquoi semblent-ils en proie à une montée de sentiments ? Les ordres sont les ordres, ils sont absolus. On ne choisit qui les donne, jamais. C’est la règle, n’est-ce pas ?

    Je me demande pourquoi son regard s’attarde sur mes systèmes de refroidissement, est-ce un comportement biologique normal ? J’en prends bonne note, alors qu’il attrape soudainement ma main et y dépose ses lèvres en s’agenouillant.
    Euh…J’ai beau passé en revue tous les protocoles de mon système, je ne comprends nullement son action. Est-ce un salut militaire ? Civil peut-être ? Ma tête fait un léger décalage de quelques degrés sur la droite, alors que mes paupières synthétiques clignent à deux-trois reprises en peu de temps.


    « Vous êtes mon supérieur, c’est moi qui travaillerai pour vous Chef Ieyasu. »

    Mon programme analyse la fin de sa phrase, et m’inclinant légèrement vers l’avant, dans un salut civil les mains sur le devant de ma tenue, je me présente à mon supérieur du jour :

    « Prototype AXE91V, à votre service. Mes ordres sont de suivre vos indications…puis-je vous demander quel programme je dois enclencher ? »

    Me redressant, le détaillant toujours et laissant un programme annexe faire une recherche quant à son comportement d’avant, je rajoute :

    « Dois-je passer en mode Soldat, ou préférez-vous que je conserve mon mode Civil sous conditions…Je me reprogrammerai en fonction de vos ordre, Chef. »

    Je connais bien la majorité de mes systèmes. Mon langage interne me permet une analyse rapide, et si je reste droite avec le visage légèrement souriant, c’est car c’est mon programme Civil, et donc, « social » qui est toujours enclenché.
    Au final, ma Data Base n’a aucunes données concluantes sur sa forme de salut, et je me permets donc de l’y questionner :


    « Après analyse, je ne comprends toujours pas pour quel raison vous avez posé genou au sol et déposer vos lèvres sur ma main, Chef. Est-ce une forme de salut standard que mes programmes ignorent ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Dragon

MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Dim 22 Avr - 13:17

Maeda se releva avec fluidité et remarqua assez vite que son vis-à-vis était en train de pédaler dans le semoule. Ah, ouais, quand même, si elle ne connaissait pas le principe du baise-main, elle était vraiment sortie de l'usine il y a peu. Ou elle avait vécut dans une grotte jusqu'ici.

Ceci dit, c'était un androïde policier, à tous les coups elle vivait dans la caserne.... donc dans une grotte, entourée seulement de beaufs putrides empestant la bière et le donut.

Oui, Ieyasu avait une conception assez...particulière de la garde royale, et il l'assumait.

« Vous êtes mon supérieur, c’est moi qui travaillerai pour vous Chef Ieyasu. Prototype AXE91V, à votre service. Mes ordres sont de suivre vos indications…puis-je vous demander quel programme je dois enclencher ? Dois-je passer en mode Soldat, ou préférez-vous que je conserve mon mode Civil sous conditions…Je me reprogrammerai en fonction de vos ordre, Chef. »

Puis, avant même que le guerrier dragon ait eu le temps de répondre :

« Après analyse, je ne comprends toujours pas pour quelle raison vous avez posé genou au sol et déposer vos lèvres sur ma main, Chef. Est-ce une forme de salut standard que mes programmes ignorent ? »


Arf, ces androïdes, pas moyen de s'amuser avec, c'est vrai... et ils ont des noms à coucher dehors, en plus ! Bon bah autant qu'elle passe en mode soldat, ça fera un boulet de moins dans mes jambes.

Il doubla vite ses pensées de paroles:

"Premièrement, c'est Maeda-san, et pas chef. Deuxièmement, c'est le responsable qui est au service de ses subordonnés et pas l'inverse. Vous exécutez peut-être mes ordres, mais c'est à moi de faire en sorte que ceux que je donne ne vous mette pas en danger et vous permette d'être la plus efficace possible.
Pour votre information, ce salut est appelé un baise-main, c'est une forme assez ancienne de salut des hommes gentlemen envers les dames, mais elle est toujours utilisée surtout parmi la noblesse. Ouvrez un fichier sur les protocoles de comportement "gentlemen", vous aurez besoin de savoir comment il est attendu que vous y réagissiez, vous le compléterez au fur et à mesure. Là, vous étiez censée rougir et répondre "Oh, monsieur, c'est trop d'honneur que vous me faites !". Oh, et puis, passez donc en mode soldat, AXE91V. Pouvez-vous survoler la zone à surveiller ou la surveiller en hauteur de quelque manière que ce soit ? "


Il lui faudrait se renseigner sur ces modèles, à l'occasion, ça lui ferait gagner un temps précieux à l'avenir. Enfin, ce n'est pas comme s'il avait l'intention de devoir à nouveau faire ce genre de boulots, bien sûr, mais...


Dernière édition par Maeda Ieyasu le Jeu 24 Mai - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Protocole

MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Dim 22 Avr - 13:43

    Les ordres arrivèrent. Mes capteurs auditifs me permirent une analyse des signaux fluides et rapides, alors que j’analysais et enregistrais chaque parcelle de cette conversation avec mon supérieur.
    A la première demande, j’opinai…et remplaça bien rapidement dans ma refonte le nom à employer. C’est au Chef de décider de comment il désire être nommé par ses subordonnés après tout.
    Je ne compris, néanmoins, pas réellement la deuxième partie. Mon programme interne me pousse à tout sacrifice envers mes coéquipiers et mon supérieur…je ne peux modifier cette parcelle de mon programme, je n’y ai toujours pas accès.
    Pourtant, son ordre et sa considération vont complètement à l’opposé de mon système. Je laissais à mon supérieur le temps de continuer, néanmoins. On ne coupe nullement la parole à un plus haut gradé que soi.

    Lorsqu’il vint à m’expliquer les us et coutumes de ce salut qui, jusqu’ici, m’était inconnu, je répondis en hochant la tête à l’affirmatif. Déjà, je revoyais les procédures et modes de ma Data Base pour y intégrer les comportements de ce que mon dictionnaire interne nomme « Les Gentils Hommes ».
    Quel étrange terme que voilà…A l’ordre obtenu, j’opinais mais avertissais avant tout passage. Car mon mode soldat ne me permettra nul autre écart.


    « Roger. Je ne puis cependant revenir sur une partie de mon programme qui veut, qu’en cas de soucis majeur, mon interface physique n’hésite pas à se sacrifier pour permettre à mes collègues et supérieurs de se mettre à l’abri. Sachez aussi que je peux répondre au nom de « Axe » si mon matricule vous parait déplacer et compromettant à l’annonce de mes ordres, Maeda-san. »

    Je ne pouvais garder pour moi cette information…elle va à l’encontre de son « deuxièmement », mais je ne puis nullement y remédier. Il y a conflit quand j’essaye, et je risquerai de déclencher une erreur de mes systèmes si je viens à tenter de forcer le pare-feu de cette zone de données.
    L’espace d’un instant, j’eus un blackout. Ma réinitialisation se devait d’être ainsi…l’espace d’un instant, ma tête retomba sur le haut de mon corps, et un petit bruit de relance se fit entendre lorsque je la redressais.

    Mon expression souriante et douce était désormais neutre. Mon mode était enclenché. A sa requête précédente, je réponds donc, le dos droit et les mains dans le dos en position militaire.


    « Je suis un androïde de terrain, sans aucunes aptitudes de vol. Je peux, néanmoins, surveiller depuis des hauteurs…le champ de vision de mes caméras restent, néanmoins, proche des compétences et aptitudes biologiques. Seule mon analyse est plus rapide. Ordonnez, Maeda-san, j’exécuterai. »

    Les quelques gardes présents autour soupiraient…ils savent que je suis le seul androïde de la Garde à agir ainsi…car je suis l’unique prototype AXE. La majorité des autres androïdes, après tout, se meuvent avec leur Créateur ou leur reste assigné. Moi, je n’ai plus de Father…seulement des ordres absolus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Dragon

MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Dim 22 Avr - 22:13

Le shiatsuku soupira intérieurement. Il avait oublié, l'espace d'un instant, qu'il parlait à un androïde. Que ce soient eux ou les homonculus, leur faire intégrer une notion contraire à celles qui leur avaient été implantées à la création était simplement impossible. Par contre, c'était sympa de lui avoir donné la possibilité de répondre à autre chose que son matricule complet.

"Oubliez mon deuxièmement, Axe. Comme vous êtes une androïde de terrain, vous allez rester au sol, vous y serez plus utile. "

Il faudrait donc trouver un garde ayant des aptitudes de vol. Ieyasu voulait avoir la possibilité de surveiller l'ensemble du cratère depuis les airs.

"Nous avons l'ordre de surveiller la périphérie du cratère et ses alentours, pour veiller à ce qu'aucun danger ne puisse venir de l'extérieur du cratère, et organiser une évacuation des civils dans le cas où un problème grave surviendrait. La garde rapprochée aura la charge de surveiller d'une part la famille de sa majesté et d'autre part de maintenir l'ordre à l'intérieur même du festival. Cependant, si un incident survient les autres gardes doivent être prêts à intervenir en renfort de la garde personnelle du roi à tout moment. J'ai demandé à ce que plus de nos hommes surveillent les échafaudages, c'est potentiellement l'endroit le plus dangereux, et aussi le plus loin des sorties prévues en cas d'évacuation, mais vous n'y serez pas affectée. J'ai prévu que vous surveilliez l'arbre géant qui est à l'opposé. Je resterais en poste à une vingtaine de mètres, à l'entrée principale pour arriver au cratère.
Les gardes se relaieront à leur poste et auront la permission de participer au festival lorsqu'ils ne seront pas en service, mais ils doivent garder un moyen de communiquer avec nous car ils peuvent être appelés en renfort à tout moment. Vous aurez aussi 4H de permission, de 20H à 22H et de minuit à 2H. Je resterais à mon poste et joignable toute la nuit. Avez-vous un moyen de communiquer avec moi ou dois-je vous donner un talky ?"


Dernière édition par Maeda Ieyasu le Jeu 24 Mai - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Protocole

MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Jeu 10 Mai - 9:27

HRPG : Désolé du retard....-_-'

    De nombreuses paroles vinrent. « Oublier mon deuxièmement » qu’il me dit ? A cette information, je me suis contenté de répondre :

    « Roger. »

    Alors, ouvrant ma database, je lançais mon programme de suppression de données. Je peux oublier aussi vite que j’apprends, je ne sais si je dois voir là une chose positive ou négative. Mais, les ordres sont absolus, alors, si on m’ordonne d’oublier : j’oublie.
    Je ne pourrais pas même penser, espérer, avoir des informations sur le sujet une fois la Mission Terminée. Peut-être une autre fois, je pourrais parler avec lui et apprendre comment ne pas se sacrifier ? Je saurais alors comment contourner ce pare-feu.



    A quoi mes pensées binaires pouvaient-elles bien faire référence ? Suppression des données désormais terminée, je regarde le Chef Ieyasu, ah oui, c’est Maeda-san pardon.
    Ils donnent les consignes de la Mission, et mes ordres ne vont tarder à suivre. Hochant la tête, je pris note de mon affectation. Ma caméra vint à grandir l’objectif, prenant des photographies de la zone à surveiller pour lancer un programme d’analyse du terrain. Cela me permettra de savoir où me disposer pour une meilleure couverture.
    Un talky ? Je saluais le Chef et lui répondit :


    « Si vous me donnez le canal de votre talky, Maeda-san, je pourrais alors connecter mes systèmes de communication sur la bonne fréquence. »

    Ce n’est qu’une légère retouche de mes fréquences d’émission après tout. Je suis une machine, comme tous systèmes du genre, avec les bons ajustements…je peux servir d’antenne. Mais là, je serais aussi émetteur. Faire de la réception de données n’est pas chose difficile, par contre…je ne pourrais assurer de bonne réception si je suis attaquée et en combat. C’est pour cela que j’ajoutais :

    « Cependant, en cas d’activation de mes capacités de combat, je ne pourrais plus qu’émettre et non recevoir. »

    J’attends mes derniers ordres, avant de rejoindre ma place dans la foule, proche de cet arbre géant. Je sais déjà où je me placerai, pour une vue d’ensemble plus détaillée et avoir une meilleure analyse des déplacements…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Dragon

MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Ven 18 Mai - 21:07

[HRP: désolée du temps d'attente, j'essaierais de faire de mon mieux, mais à vrai dire je ne vois pas encore trop quoi faire pour faire avancer le shmilblik étant donné que Maeda va rester à son poste toute la soirée, il peut juste décrire les incidents qui lui sont reportés sauf si un vrai gros problème arrive... ce qui est prévu, sauf que je ne sais pas encore trop quoi. Au pire on en parle par MP ?]

Maeda régla les derniers détails techniques avec l'androïde Axe avec un ton un peu trop formel par rapport à ce à quoi il était habitué. Vraiment, ce qu'il pouvait détester le protocole et les responsabilités... Mais bon, il y avait aussi des côtés positifs...

"Comme pouvoir me tenir éloigné de ma famille durant toute la soirée par exemple" ajouta une petite voix dans sa tête, avec un enthousiasme trop mielleux pour être vrai. Foutu attachement débile à sa famille, il pouvait pas arrêter deux minutes de se foutre de sa gueule, lui ?

"Pfff... question idiote, tu connais déjà la réponse, Ieyasu". Toujours la même petite voix, cette fois franchement moqueuse. Pourtant, il était persuadé de ne pas être schizophrène...

Bon, à vrai dire, c'était vrai que ça faisait.... plus de trois ans qu'il n'était pas rentré à la demeure familiale, et presque deux ans qu'il n'avait pas croisé le moindre membre du clan Maeda. En même temps, vu la façon dont s'était terminée la précédente entrevue, il n'avait nullement l'intention de presser le moment de leur prochaine rencontre. Se faire presque tuer par sa bien-aimée cousine d'un ou deux siècles de plus que soi, ça calme pas mal d'ardeurs.

Maeda donna encore quelques ordres à d'autres gardes et signala à tut le monde qu'il resterait, sauf ordre contraire, toute la nuit à son poste près de l'entrée principale. Lui ne s'accordait pas les deux pauses de deux heures pour profiter du festival. Entre autres pour avoir le moins de risques possibles de croiser sa famille, toujours. Il avait vaguement entendu que les Maeda participeraient plus ou moins à toutes les représentations, y comprit le discours d'ouverture durant lequel son si apprécié et vénérable géniteur ferait une apparition, si il arrivait à se lever de son futon s'entendait. C'est qu'il était plus en grande forme, le paternel, ce qui est compréhensible à son âge... près de douze siècles d'existence, pour un shiatsuku, ça fait deux de trop... Ce qui ne l'empêchait pas pour autant de lui pourrir la vie à distance, et d'être toujours capable de la lui ôter d'une simple pensée s'il le souhaitait.

Le guerrier du dragon s'assit sur une chaise inconfortable devant une table sur trépieds qui devait sortir tout droit d'une caserne de la garde et qui avait franchement connu des jours meilleurs, le talkie à ses côtés bien en évidence. Il allait passer la soirée à demander des comptes-rendus, gérer des problèmes mineurs, faire la navette entre les différentes équipes pour transmettre des infos et probablement engueuler un ou deux gardes qui auraient trop forcé sur la boisson, si ses prévisions se révélaient exactes. Lui avait décidé de ne pas toucher à une goutte d'alcool ce soir-là, pour être le plus opérationnel possible en cas de pépins. Quand on connaissait le dragon, on savait ce que lui coûtait cette décision...

Il eu tout le loisir de contempler l'animation progressive du cratère qui devint vite un bourdonnement d'activité incessante durant les préparatifs de dernière minute. Puis ce fut l'arrivée, par petits ou grands groupes, de tous ceux qui venaient s'amuser ce soir-là. Il en salua plusieurs, y comprit Ciarán, le barman de son lieu de débauche favoris, pas mal de clientes ou de collègues du LovuLovu host club, quelques compagnons de beuverie dont Loegrie, Alisatair et même Kelly qui s'était déplacé pour l'occasion avec sa famille, et Kurt, un ami d'enfance avec lequel il avait fait les pires bêtises, pour ne pas employer un terme moins poli mais plus adapté. Ce dernier était accompagné d'un petit blond un peu bizarre qui semblait totalement perdu, que Kurt lui présenta comme étant Onyx, son protégé. Beaucoup de nobles arrivèrent ensuite, la plupart allant jusqu'à faire l'effort de descendre de leur véhicule pour venir saluer Maeda. Lorsque les nobles arrivaient, c'était signe que la fête commençait. Les nobles arrivaient toujours juste à temps.

Les heures suivantes furent exactement comme Ieyasu l'avait prédit: à la fois agitées et d'un ennui mortel. Il avait tout juste le temps de respirer entre deux communications, et en même temps... il aurait donné la moitié de sa fortune pour une bonne bouteille et une jolie femme avec laquelle la partager. Sauf que Axe, à 20 mètres de là, était une androïde des plus frigides lorsqu'elle était en service. Comme toutes les androïdes. Et puis, Maeda avouait avoir un faible pour les femmes de chaire et de sang, ou du moins en majorité. Les robots manquaient de.... douceur, malgré leurs peaux synthétiques très élaborées pour ressembler le plus possible à de la peau humaine.

"20 H, il est temps de donner sa pause à l'androïde" pensa-t-il. Il allait reprendre son talkie quand il se dit qu'elle n'était somme toutes qu'à quelques secondes de marche et qu'il commençait à en avoir assez des grésillements et des voix rendues métalliques par l'appareil...

Il se dirigea donc vers le poste de sa subordonnée et la chercha quelques instants avant de la retrouver.

"Axe, passez en mode Civil, il est 20H. Vous pouvez profiter de la fête jusqu'à 22H, mais restez à l'écoute car je dois pouvoir vous contacter à tout moment en cas d'urgence. Amusez-vous bien..."

"si tant est qu'un robot puisse s'amuser" termina-t-il en pensées. Il était toujours un peu dubitatif quand à la façon dont "pensaient" les androïdes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Protocole

MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Lun 28 Mai - 11:26

    J’avais reçu mes ordres, j’avais connecté mes systèmes sur la fréquence des systèmes de communications de l’équipe, afin de rester en contact. Arriver sur place, j’avais pris possession de ma place et c’est avec sérieux que je surveillais. J’ai bien dû intervenir, l’espace d’un instant, pour une altercation entre deux forains...mais après une rapide consultation, et un calcul de place, le conflit de « place de stand » fut résolu sans accroc.
    Le festival se lançait, et même si je pouvais voir nombre de personnes défiler devant moi, je ne prêtais attention qu’à la présence de potentiels dangers et infractions. Les conversations et informations entre mes collègues allaient bon train, moi, je communiquais surtout du RAS.

    C’est alors qu’après, précisément deux heures et vingt-et-une minutes de travail en poste, Maeda-san fut en vision. Il vint vers moi, je le saluais respectueusement, ne cherchant pas à le questionner sur le fait qu’il est quitté son poste.
    Les ordres furent énoncés, et à leur entente, un système d’alarme s’enclencha pour 22h, alors que le mode civil reprenait place. Ma programmation changeait, et cela pouvait se percevoir par le « scintillement » de mes yeux.

    En fait, mes caméras avaient changés de système d’analyse et un bruit d’objectif de caméra avait dû se faire entendre, et c’est la lentille qui donnait l’impression de scintillement.
    Mes objectifs de vision n’étaient plus de percevoir le danger, en priorité et envers et contre tout. Je pouvais réellement voir ce qu’était cette fête, les caméras prenant des clichés à intervalles rapides pour enregistrer une telle ambiance dans ma Data Base.
    Je me suis alors souvenu du fait que le Chef avait dit concernant sa pause. Et là, lui attrapant la main, j’ai fait un de mes sourires avant de parler :


    « Vous n’avez pris aucune pause, Maeda-san. Allez, venez ! »

    Mais ce dernier était déjà reparti vers son poste.
    J'avoue trouvé cela rudement déstabilisant...n'est-il pas curieux de tous cela ? Je ne comprend pas la moitié de ce que je vois, comme ces étranges masques que l'homme d'à côté vend. Pourquoi les vend-il ? Qu'apportent-ils ? Ils sont pour mener des missions à bien ? Je ne sais pas...et je n'ai pas le temps de chercher une connexion réseaux pour étudier des bases de données plus grandes.

    Seule, j'admire ce qui m'entoure, enregistrant chaque scène et la question allant de pair. Je questionnerais Maeda-san sur le sujet, plus tard...ou alors, un collègue, au pire, je me contenterai d'une recherche sur le réseau...mais l'information sera moins viable, selon moi, que si c'était en provenance d'un Organique. Ils y mettent plus de "sensations", je crois, dans leurs explications orales.
    Mais voilà, après un énième détour, je vis de l'agitation. Certes, je suis en pause, mais cela ne veut pas dire que je ne suis plus en service.

    Je connectais ma radio, afin d'émettre mes informations pour demander un possible renfort. J'ai notion que le plus proche est le Chef, peut-être cela rendra-t-il sa soirée moins ennuyante ?


    # Maeda-san, ici AXE91V. Je vous signale de la cohue et une animation suspecte au niveau du stand de...nourriture. Il s'agit du marchand de Takoyaki. Du renfort serait apprécié. Fin de Transmission. #

    Alors, je m'avançais afin d'analyser un peu mieux la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar


MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Mar 29 Mai - 13:22

"RAAAAH, LAISSEZ MOI"

"Lâche ça, saloperie !!"

"PAS QUESTION"

Les deux hommes tiraient de toutes leurs forces sur les jambes de la zombie qui, solidement accrochée à l'épaisse armature du stand, hurlait sur les deux cuistots tout en poussant des râles de colère. Pour le moins atypique, la scène commençait à attirer de plus en plus de badauds. Si les premiers s'y étaient tout d'abord rendus à cause du bruit, les derniers n'étaient attirés que par la petite foule qui se pressait autour de la lutte acharnée opposant Elisa et ses deux Némésis.
Le stand commençait à pencher dangereusement sous la force déployée par ses propriétaires, mais la mort-vivante semblait tenir bon. Bien mieux que ses "agresseurs", qui eux semblaient déjà essoufflés. Pas facile de déloger une personne qui ne ressent pas la douleur, à fortiori lorsque l'on ne peut pas s'approcher de ses mains par crainte de se faire mordre au passage.

Mais comment la situation a t-elle pu dégénérer de la sorte un soir de fête ?

Quelques instants plus tôts...

Elisa n'avait jamais vu autant de personnes réunies au même endroit. Bien sûr, cela la mettait légèrement mal à l'aise. Elle se faisait sans cesse frôler par ces gens qui semblaient tous aussi délicieux les uns que les autres, certains lui adressant même la parole le plus amicalement du monde (Probablement parce qu'ils n'avaient pas remarqué qu'elle était... Eh bien, morte).
Mais le plus fabuleux était encore à quel point tous ses sens étaient stimulés. La rumeur permanente de la foule, la musique et autres bruits de pétards occupaient son ouïe en permanence, tandis que les banderoles, lanternes en papiers et les costumes de certains habitants envoyaient un véritable raz-de-marée coloré au fond des yeux de la zombie, habituée à des tons beaucoup plus sobres. Transportée par l'ambiance festive de la soirée, elle se laissa aller à divaguer dans le cratère, sans autre but que s'émerveiller devant ce monde nouveau qui s'était ouvert à elle depuis qu'elle avait mis le pied sur cette île. Et puis... Ce fut le réveil. Brutal.

Tandis qu'elle se promenait les yeux écarquillés de plaisir, une légère odeur grillée vint lui titiller les narines. Ce fut comme une révélation. Il lui fallait absolument découvrir la source de cette senteur divine, qui surpassait de loin en terme de fumet toutes les matières / victuailles / bestioles diverses qui eurent le malheur de finir entre ses dents.
Elle se faufila au milieu de la foule, suivant au nez les délicates effluves qui finirent par la mener devant le met tant convoité. Elle se rapprocha du stand avec une agilité peu habituelle et s'appuya contre le petit comptoir.
Cela ne ressemblait à rien de ce qu'elle avait pu avaler avant. Tout ce qu'elle savait, c'est que cela sentait diablement bon, que c'était grillé, et que ça avait l'air tellement, tellement...

"...Délicieux..."

L'un des cuistots qui avait remarqué son manège lui demanda ce qu'elle désirait après avoir servi son dernier client.

"Je veux... TOUT"

"Euh, d'accooord... Ca fait 5YH pièce."

Elisa plongea les mains dans les poches de son jean délavé et les en ressorties aussi vides que lorsqu'elles y étaient entrées.

"J'ai pas d'argent !"


"Alors DU BALAIS, j'ai du travail moi."

La mort-vivante soupira et s'accroupit au pied du stand. Si elle ne pouvait pas mettre sous sa dent ces choses délicieuses, elle voulait au moins graver le souvenir de leur odeur dans sa mémoire pour l'éternité. Ce parfum légèrement grillé qui...

"Hé, tu es sourde ? Va baver ailleurs ! Tu vas éloigner les clients."

C'est vrai, elle bavait. Un peu. Mais comment lui en vouloir ? Sortie de ses rêveries par la voix grasse (et donc dégoutante) du cuistot, elle s'accrocha fermement au pied de l'armature de son stand.

"Non !"

"Quoi ? Attend un peu, tu vas voir toi..."

L'homme descendit du comptoir et attrapa le col du T-shirt d'Elisa qui, en guise de réponse, grogna méchamment en le regardant d'un air clairement hostile. Le cuistot fit un bond en arrière et ne put retenir un cri de surprise. Son collègue, alerté, descendit à son tour et empoigna l'une des chevilles de la zombie. Bien décidée à rester, cette dernière se tint d'autant plus fermement que son second "agresseur" lui attrapa la deuxième cheville. Désormais en l'air, Elisa grognait et se débattait sans vouloir abandonner.


Et c'est ainsi que débuta cette lutte acharnée, ce choc des titans, prenant place en plein festival, période de joie, de partage et d'amitié.

"Mais tu vas lâcher oui ?!"

"NON ! VOUS D'ABORD ! GRRRRR"

"Tu peux toujours courir, sale monstre !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Dragon

MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Dim 10 Juin - 20:07

Maeda reçu la communication de l'androïde alors qu'il s'ennuyait ferme. Sans réfléchir plus d'un dixième de seconde, il s'élança dans la foule, attrapant au passage son manteau et son talkie, faisant bruyament claquer des pans de tissu bleu roi bien reconnaissables derrière lui tandis qu'il fendait la foule.

Encore une fois, il béni sa réputation et celle de son clan. D'une manière générale, on ne reste pas en-travers du chemin d'un shiatsuku pressé, car se le prendre en pleine face équivaut plus ou moins à percuter un tank, ce qui n'est jamais une expérience très agréable. Mais lorsqu'il s'agit d'un Maeda, clan connu pour ne pas avoir un seul de ses membres adultes faisant moins d'un mètre quatre-vingt, femmes comprises, et qui plus est de Maeda Ieyasu, guerrier du dragon craint pour ses débordements violents imprévisibles, on lui ouvre carrément la voie.

Avoir fait un repérage préalable des lieux avait aussi été une excellente idée. Déjà qu'entre l'après-midi et la soirée les lieux avaient revêtus un tout autre visage du fait de la foule qui obscurcissait la vision, il n'osait même pas imaginer ce que ça aurait été s'il découvrait les lieux.

Passage ouvert par les gens devant lui ou non, Ieyasu mit tout de même plus de cinq minutes pour arriver sur les lieux de l'incident, qu'il n'eut aucun mal à trouver grâce à la bonne vieille équation "Attroupement + bruit = quelque chose se passe"

Il lui fallût plusieurs secondes avant de comprendre la scène qu'il avait sous les yeux. Une zombie affamée était accrochée à un stand de nourriture et plusieurs commerçants tentaient de l'en déloger, le tout avec force hurlements, attirant les badauds. Il chercha la silhouette d'Axe tandis qu'il évaluait la situation.

Il faudrait faire se disperser les passants pour ne pas gêner la circulation. Ça, c'était la partie simple. Mais il faudrait surtout calmer les commerçants, les faire lâcher la zombie avant qu'elle ne se déchire en deux (ça arrivait, parfois, avec certains zombis, et avoir des tripes répandues sur le sol ça faisait désordre, en plus ça glissait et quelqu'un risquait de se faire mal) , et arriver à calmer ladite morte-vivante avant qu'elle ne rende sourds la moitié de la faune locale. Tout de suite, c'était plus compliqué.

Il hésita à demander du renfort avant de se dire qu'il ne s'agissait que d'un incident mineur et qu'ils pouvaient très bien s'en sortir à eux deux. Il se borna donc à prévenir les autres gardes dont il avait la charge, se gardant bien de mettre au courant la garde rapprochée qu'il n'avait pas envie de voir débarquer.

En temps normal, comme régler les problèmes entre clients et commerçants demandait calme, professionnalisme et tact, Maeda aurait eu tendance à confier le boulot à la femme du duo, pas tant par machisme que parce-que lui-même en était foncièrement dépourvu. Mais dans le cas présent, l'androïde avait l'air d'être plus à l'aise en combat qu'en diplomatie. Manière délicate de penser qu'elle ne connaissait pas grand-chose à la vie, mais le dragon, gentleman jusqu'au bout des griffes, ne se serait jamais permit de ne serait-ce que penser une telle chose d'une dame.
Il se dirigea vers Axe en fendant la foule, toujours l'avantage que confèrent une forte carrure et une terrible réputation.

En tout, entre son arrivée sur les lieux et l'instant où il avait rejoint la garde, il n'avait pas dû s'écouler plus de dix secondes. C'était dix fois plus que ce dont il avait l'habitude. Dix fois trop, selon lui.


"Occupez-vous de disperser les badauds, Axe, et assurez-vous que personne n'écrase personne dans le mouvement. Pas la peine de passer en mode combat, restez en mode civile. "

Sans exactement savoir pourquoi, le chevalier sentait que c'était une tache dont l'androïde se serait acquittée avec le tact d'un parpaing si il la laissait passer en mode combat. Sans attendre de réponse, il tourna les talons pour s'occuper de la source des problèmes, respirant un grand coup avant de se lancer:

"Arrêtez immédiatement de tirer cette jeune femme. Que s'est-il passé ici ? Expliquez-moi tout. Et, mademoiselle, cessez de hurler et de vous accrocher à ce stand, ce n'est pas digne d'une dame de votre rang"

Malgré des efforts presque touchants pour être le plus froid et protocolaire possible, Maeda n'avait pu se retenir d'ajouter la fin de la dernière phrase. On ne luttait pas facilement contre sa nature de séducteur invétéré... Pour le reste, il avait parlé d'un ton calme, dépassionné, utilisant tout son coffre pour se faire entendre sans pour autant donner l'impression d'élever la voix. Le ton sans répliques de l'homme qui ne considérait même pas comme une éventualité le fait qu'on puisse ne pas lui obéir. Quelque part, il doutait que cette tactique vieille comme le monde marche, malgré son aura naturelle qui en imposait à ses auditeurs. Mais bon, il devait au moins essayer de régler ça sans l'usage de la force, c'était le protocole.

Bon, d'accord, en théorie, le protocole exigeait aussi qu'il s'annonce en bonne et due forme avant de parler, mais il se permettait de l'oublier quand ça l'arrangeait. Après tout, il ne faisait pas vraiment partie de la garde royale, et puis ce n'était pas non plus comme s'il avait
vraiment besoin de se présenter....

Par le grand dragon Hiro, ce qu'il pouvait détester ce genre de choses....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Protocole

MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   Jeu 19 Juil - 10:00

[Pardon pour le Retard....IRL assez dur à gérer T_T]

    Honnêtement, je ne comprends pas la moitié de ce que mes caméras me permettent d’analyser. Une jeune fille semblait accrocher... à un poteau du stand de Tako’. Et les vendeurs semblaient la tirer pour tenter de la décrocher : en vain. Est-ce une coutume normale ? En tout cas, les gens ont de la voix !
    Alors que je cherchais à comprendre ce qui était normal dans cette scène, qui ne devait l’être vu le regroupement de personnes, je pus capter des mouvements connus : ceux de Maeda-san.
    Lorsqu’il arriva à mes côtés, ses ordres ne tardèrent pas. J’ai eut un petit sourire en les entendant, et tout en inclinant légèrement la tête, j’ai répondu :


    « Roger, Maeda-san ! »

    Bon, le chef partit de son côté pour tenter de calmer les personnes. Quant à moi, je captais une caisse qui me permettrait de me mettre en hauteur afin de me faire remarquer, et surtout, espérer passer outre les cris en provenance du côté.
    Grimpant dessus d’un mouvement agile, je fus rassurée de voir que mes calculs étaient justes, quant au fait de pouvoir supporter ma masse métallique.


    « Mesdames, Messieurs...Nous vous prions de vous écarter, et de ne pas obstruer le passage pour les forces de sécurités, et les passants ! »

    Ma voix sembla faire l’effet...d’un silence. Personne ne semblait l’avoir entendu. Mon expression, joviale, disparu assez rapidement pour le coup. Non mais, je ne leur permets pas !
    Augmentant la puissance vocale de mon système, j’allais leur montrer qui pouvait parler le plus fort non mais !


    « DÉGAGER LE PASSAGE ! VOUS VOULEZ UNE AMENDE POUR AVOIR OBSTRUEZ LE PASSAGE DES FORCES DE SÉCURITÉS ? »

    C’est bizarre, là, les gens m’ont ENFIN entendu. C’est en grommelant qu’ils se sont dissipés...et certains eurent des gestes à mon égard qu’il me faudra analyser après...mais je doute qu’ils furent politiquement corrects. Dans tous les cas...les badauds se dissipaient...le chemin étaient de nouveau accessible.
    Quittant ma caisse, je rajustais mon niveau sonore à une valeur de décibel correcte. Pas besoin d’approcher les 80Db une nouvelle fois. Mais bon, c’est éreintant pour mon système de grimper aussi haut dans les décibels alors, j’espère que ça ira.
    Dans tous les cas, les gens savent désormais qu’on ne veut pas de badauds dans le coin. Aussi, je me retourne pour regarder la scène...comment s’en sort Maeda-san ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sécurité oblige...opération enclenchée. [Maeda ^^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tuto haradrim, opération désert
» de L'insécurité en Haiti ou Insécurité provoquée ?
» évaluation comparée des facteurs de l’insécurité
» Salle d'opération section civile
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Les Extras :: Archives RPs :: Event 1 : Haken no Matsuri-