AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Erina Soo Mee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Prof

MessageSujet: Erina Soo Mee   Jeu 29 Mar - 17:01


ERINA SOO MEE
Shall we Fight ?


FIGHT

Feat Meiko from VOCALOID

INFOS GENERALES

NOM : Soo Mee ( Immyrvid )

PRENOM(S) : Erina ( Runa Hildr )

ÂGE : 28 ans

NATIONALITE(S) : Coréeo-Norvégienne

LIEU DE NAISSANCE : Oslo

ORIENTATION S. : Hétéro

OCCUPATION : Professeur d'Art du Combat

RACE : Valkyrie

POUVOIR(S) : Instinct Combatif - Eyes of Equilibrium - Arsenal Valkyrie

NIVEAU DE LICENCE : Rang S



PHYSIQUE
Il n'y a pas de doute possible : Erina est une guerrière. Elle n'a pourtant pas une carrure imposante, n'est pas taillé en V, où n'a pas des muscles gonflée à bloc. Mais sa démarche, sa présence atteste clairement de son héritage valkyrie. On pourrait dire d'elle qu'elle est belle, mais si quelques précisions seraient de circonstances. La nordique est une femme, et a un passif marqué par le combat. Elle n'a pas la beauté d'une frêle jeune fille dans la fleure de l'âge.

Erina a des cheveux bruns coupés court, beaucoup plus pratique lorsqu'il s'agit d'avoir la vue dégager lors des affrontements. Ses iris sont noisettes, touchant étonnement dans des tons allant parfois dans les rouges, suivant la luminosité. Ses lèvres sont plutôt pulpeuses sans être grosses. Les courbes de la jeune femme son harmonieuse et généreuse, en particulier ses hanches. Elle a une très jolie silhouette finement musclée, bien évidemment du à son statut de guerrière. Sa peau est parsemée de petite entaille de ça et là, la rendant parfois " rugueuse " au toucher.

La Valkyrie préfère en général les vêtements pratique à ceux qui se contente d'être beau. Cependant, elle ne rechigne absolument pas sur un jean, voir parfois des jupes lorsque l'occasion se présente - les robes restant pour elle des vêtements qui se portent dans des situations exceptionnelles. Notons qu'Erina a un faible pour les pulls à col roulés, avec des longues manches de préférences, afin de pouvoir s’emmitoufler complètement dedans. Elle est plutôt douée pour faire la cuisine, et c'est d'ailleurs son passe temps principales, ramenant même parfois ses nouvelles créations à ses élèves. Elle s'intéresse énormément à l'histoire du monde et en particuliers des mutants, et si vous ne la trouvez pas dans une arène, alors elle se trouvera probablement dans une bibliothèque. L'éducation est, selon elle, une notion primordiale.


MORAL
Bien qu'elle est souvent le sourire, tout le monde s'accorde à dire qu'Erina est une femme très droite et parfois très froide. Si elle est polie et fera toujours en sorte de mieux paraître, il est souvent très difficile d'arriver à lui faire parler d'elle, ou à lui arracher quelques choses qu'elle ne veut pas dire. Elle est réputée pour ne pas être tendre avec ses élèves, bien qu'elle ne soit jamais injuste. Elle s'occupe toujours de récompenser les personnes qui le méritent, mais les cancres se verront vite remis à leur place...

Erina est une femme avec beaucoup de principe, comme la loyauté ou la persévérance. Elle fait une très bonne amie, même si ceux-ci se compte sur les 10 doigts des mains. Elle est plutôt d'un tempérament solitaire, nostalgique, préférant rester au chaud avec un bon bouquin que d'aller faire la fête toute la nuit. En effet, la Valkyrie a un grand penchant pour la littérature, et si vous ne la trouvez pas dans l'arène elle sera probablement dans un bibliothèque. Elle s'avère aussi très douée pour la cuisine, pour le plus grand bonheur de ses élèves qui en profite parfois. Assez méticuleuse, elle prend devient parfois maniaque, mais pour certaines choses seulement. Après tout, il serait absurde de vouloir rester propre lors d'un combat...


HISTOIRE
Le conseil des 12 s’était réuni autour de la table en bois massif finement travaillée, qui devait siégée ici depuis bientôt quelques millénaires. Sur les bords de celles-ci étaient taillées divers scènes de la mythologie scandinave, représentant même quelques dieux, déesses et héros dans des poses des plus valorisantes . Véritable œuvre d’art, à peine touchée par l’âge tant elle était bien conservée, les Valkyries présentes ne semblaient pourtant pas s’extasier sur la beauté du meuble. Peut être était-ce parce qu’elles y étaient habituées… Ou bien parce que l’heure était grave.

- Comment n’avons nous pas pu deviner que ça tournerait comme ça ! pesta Sighild , une des filles de Thrùd, tout aussi vive et explosive de son ancêtre.

Silence général dans l’assistance. En effet, en tant que guerrières et fines stratèges, toutes ces femmes auraient pu comprendre qu’il y avait anguille sous roche. Elles étaient devenues trop naïves, croyaient peut être encore trop aux valeurs d’unité de leur ordre. Peut être qu’Odin avaient eu tord de leur donner autant de liberté. Depuis que ces femmes avaient perdues leurs divinités, l’immortalité leur étant offerte seulement si elles décidaient de faire vœux de chasteté, les seules traces de leur glorieux passé restant leur puissant pouvoir et la tâche de ressusciter les valeureux guerriers en attendant le Ragnarök, l’équilibre entre les combattantes étaient devenues précaires. Abandonnées par les dieux, elles avaient du créer elles mêmes une hiérarchie, et seule le conseil avait le pouvoir de prendre des grandes décisions. La survie de leur ordre leur était entièrement due. Et malgré cela subsistait encore des problèmes, menaçant qui plus est.

- Je ne sais que dire, soupira Elda , descendante de Freyja et par la même occasion la présidente du conseil. Mais il est inutile de se morfondre, il nous faut dès à présent mettre en place une stratégie pour contrecarrer ses plans.

Gunild, fille de Brynhild était bien silencieuse depuis le début de la soirée. Toutes ses paroles et ses décisions étaient réfléchie, et c’est ainsi que tout le monde l’écouta avec la plus grande des attentions lorsqu’elle prit la parole.

- Il est clair que la situation nous as échappé, mais il n’est pas trop tard pour reprendre les choses en main. Elle n’a pas encore constituer toutes son armées. Peut être dispose t-elle d’une dizaine d’Einherjars pour le moment, pas plus. Il lui faudra bien plus pour créer un véritable Ragnarök et oser défier les Dieux.

- Mais la Vierge Noire devient plus puissante d’heure en heure ! Elle a déjà tué 3 d’entre nous.

- Du calme, Vilma … Ces pertes sont tragiques, mais elles nous ont permis d’en apprendre plus sur ses dessins. Il nous faut absolument la trouver cependant. L’escadron envoyé en reconnaissance en Amérique est-il revenue ?

- Pas encore, mais il semble qu’il n’y ai aucune trace convaincante.

- Et Odin ? Nous as t-il enfin entendu, Dame Elda ?

Le lourd silence qui suivit en disait bien trop long sur la détresse de la situation. Les Dieux les avaient-ils donc bel et bien abandonnés ? La présidente se tourna vers Hilda Immiyrvid, fille d’Hildr, et l’une des plus valeureuses combattantes que comptait les Valkyrie.

- Bien, ma chère Hilda, j’aimerais que vous vous occupiez de renforcer nos rangs et d’initier au combat les plus jeunes d’entres nous. Il nous faut être le plus fort possible, car la possibilité qu’une guerre éclate est désormais plus qu’à l’ordre du jour.

- A vos ordres, présidente.

Ce qu'Elda ne dit pas, mais que toutes savaient pertinemment, c’était que la guerre avait bel et bien commencé…

***
- Regarde Maman, j’ai fais des cookies !

L’expression qu’affichait la fille d'Hilda lorsqu’elle traversa le pas de la porte lui suffit presque à oublier tout les soucis qui rongeait sa vie et qui menaçait de faire effondrer son monde.

- Bravo Runa, je les goûterais avec plaisir.

La gamine apportait à sa mère les gâteaux encore fumant, les présentant avec une fierté non dissimulée. Ses mèches brunes entachés de farine ne la rendaient que plus jolie, et l’éclat de malice qui brillait dans ses yeux noisette fit sourire Hilda. C’était dans ces moments là qu’elle se disait qu’elle ne regretterait jamais d’avoir perdu son immortalité. Lorsqu’elle avait rencontré son père 6 ans plus tôt, un coréen de passage en Norvège, et qu’elle s’était décidé à lui offrir son corps tant la passion qui était entre eux était violente, elle n’aurait jamais espéré recevoir cette petite fille, ce trésor inestimable comme cadeau d’Adieu. Le coréen était parti sans un mot, finissant leurs aventures aussi vite qu’elle avait commencé, sans jamais que celui-ci sache qu’il avait laissé quelque chose derrière lui. Mais cette histoire n’avait plus d’importance. Hilda ne regrettait pas sa présence, et ce tête à tête perpétuelle avec Runa lui convenait parfaitement. Après tout, depuis quand une Valkyrie avait-elle besoin d’un homme pour survivre ?

- Demain, dit-elle tout en prenant sa fille sur ses genoux, c’est entraînement toute la journée !

- Oh, chouette ! J’ai le droit d’amener mon épée, dis ?

***
Hilda ouvrit avec peine les yeux. Elle sentait des liens lui enserrer la poitrine et les jambes. Il ne lui fallut pas trop de temps pour reprendre conscience et découvrir qu’elle était attachée à une poutre. Elle n’avait plus d’armes sur elle, aucun moyen de s’échapper. Son visage la faisait souffrir, meurtrit par plusieurs coups de poing et de couteau. La corde qui l’empêchait de s’échapper dégageait une très forte énérgie magique.

- Ainsi donc, tu as déjà acquis autant de puissance…

Une ombre se détacha soudain de la pièce mal éclairée. Une femme superbement faite, aux longs cheveux noirs et aux yeux verts vif, s’approcha d’Hilda avec un sourire triomphant.

- Moi qui croyais pourtant que vous étiez bien renseignez… Serais-je entrain de surestimer notre ordre ?

- Voilà bien longtemps que tu n’en fais plus partie… gronda la blonde.

- Oh, Hilda, tu es devenue si froide envers moi… As-tu oublié toutes ces heures,lorsque tu m’as enseigné l’art du combat ? N’étais-je pas un de tes meilleurs éléments ?

- Ne cherche pas à me prendre par les sentiments.

- Bien, bien, dit la Vierge Noire dans un soupire. Voyez-vous, Maître, j’ai un léger problème, qui a pourtant le don de me contrarier au plus haut point. Je trouve que le conseil se mêle bien trop de mes affaires… J’ai besoin de discrétion pour cette opération et le remue ménage qu’à décider de monter Dame Elda est beaucoup trop bruyant à mon goût. Peut être qu’un premier avertissement ne serait pas du luxe.

Tandis ce que la traîtresse terminait se phrase, les liens se resserrent autour de la poitrine d’Hilda, qui commençait à manquer d’air.

- Tu me vois sincèrement désolée de t’utiliser comme cela, mais peut être que la perte de l’une des meilleures Valkyrie aidera un peu le conseil à réfléchir à deux fois avant d’envoyer des fouineuses à ma poursuite…

- Ordure… prononça péniblement la guerrière.

- Moi aussi je vous ai toujours apprécié chère Maître… Bon séjour Helheim !

Sans plus de manières, elle se retourna, laissant les cordes terminer le travail. La dernière pensée d’Hilda fût pour sa fille. Dire qu’elle ne pourrait pas fêter avec elle son 14ème anniversaire…

***

- Je suis désolée, cette lettre est une chance ! Nous savons qu'elles y sera bien éduquée. Nous n'avons pas le temps de nous occuper d'elle, je vous signale.

- Mais... C'est contraire à nos principes... N'y a t-il donc personne pour la gérer ?

Runa était prostrée, assise au sol, tout contre le mur qui la séparait de la salle du Conseil. Son visage était inexpressif, et ses yeux secs. Elle avait passés des jours à pleurer, à hurler, à tenter de vainement ramener sa mère dans de sombre sanglot. C'était bien évidemment impossible.

- Sa mère n'était pas proche de ses soeurs, vous le savait très bien. Personne ne veut s'occuper d'elle, et moi la première. Écoutez, ce n'est que le temps de quelques années. Il sera plus bénéfique pour elle de se retrouver dans une tel institution plutôt qu'avec une fausse mère qui ne voudra pas d'elle.

Quelques bruits encore, des brouhaha significatifs de réflexion intense. Puis la porte s'ouvrit lentement et une des Valkyrie du Conseil se posta devant la jeune fille, qui leva à peine la tête.

- Prépares tes affaires ma grande. Tu pars à Hiromae.

- Et pour ma cérémonie ?

La voix de le petite était faible, mais elle sembla décontenancé au plus haut point la guerrière. Elle savait que c'était un affront sans nom de ne pas donner à cette fillette la possibilité d'être reconnue comme une véritable Valkyrie, l'année de ses 14 ans. Mais sa mère était morte, et personne n'avait été assez proche de l’ancienne descendante de Hildr pour se prononcer sur la question. Et avec la disparition de l'une de leur meilleur guerrière, celle qui formait les troupes, l'heure n'était pas au babysitting.

- Nous verrons cela plus tard.

***

La foule était en liesse, et Erina montait avec fierté les quelques marches qui la séparait de la première place du podium. Pour la deuxième année consécutive, elle était la gagnante du Tournoi du Grand Championnat. A seulement 19 ans, c'était remarquable. Elle venait à peine de valider son diplôme de fin de lycée qu'elle était déjà promise à une grande carrière d'aventurière. Loin de sa famille, elle était devenue importante, admirée. Elle s'était débrouillée toute seule, s'était construite une nouvelle vie. Lorsqu'on lui avait demander de revenir au Conseil, elle avait tout de suite refusé. Ses soeurs l'avaient lâchement abandonné, et maintenant elles voulaient la reprendre ? Hors de question. Elles avaient fait leur choix bien des années auparavant. Pour Erina, seul comptait ses acclamations de la foules, qui lui donnait un courage sans faille...

***

La lettre était déposé sur la table. Elle n'était pas décoré, et seul quelques mots y étaient inscrit : " Je pars, désolée ". Cette écriture, Erina la reconnaissait entre mille. Il était encore là hier soir, s'était endormie tout contre elle. Comment avait-elle pu ne pas le sentir s'éloigner ? Lorsqu'il lui avait demander de le transformer en einherjar si jamais il lui arrivait quelques choses, elle avait accepté. Ainsi, lorsqu'on le rapporta presque mort après une quête périlleuse, elle n'avait pas hésité une seule seconde à le faire renaître. De même lorsqu'il lui avait demander de rester chez lui un soir, et qu'il avait commencer à se faire entreprenant. Elle lui avait offert son immoralité, et elle lui avait donné la vie éternelle. Et lui, que lui avait-il donner en retour. La jeune Valkyrie donna un coup sec sur la table, et elle vola en éclat.

Demain, elle irait en chercher une autre.

Demain, elle ferait comme si de rien était.

Demain, il n'existerait plus jamais pour elle.

***


- Vous pensez sérieusement que j'ai les compétences requises pour faire professeur titulaire ?

- Jusqu'à preuve du contraire, oui. Vous me semblez en tout cas la mieux indiquée pour ce post.

Erina se trouvait juste en face de la toute nouvelle directrice de la Pension, Elial Promise. Lorsqu'on l'avait convié ici, elle se doutait très bien qu'on souhaitait qu'elle enseigne ici. En même temps que ses multiples quêtes, elle donnait parfois quelques petits cours pour des élèves en difficulté dans les filières de combat. Rien de sérieux en somme. Enseigner n'avait jamais été son rêve, mais c'était une vocation dans laquelle elle se sentait bien. Elle aimait partager son amour du combat, même à petite échelle. Et puis, le poste était bien payé, et c'était un travail régulier, et beaucoup moins dangereux que celui d'aventurier. Elle avait beau rester relativement jeune et n'avoir que 24 ans, elle devait se préserver, ne serait-ce que vis à vis de ses soeurs. Si elle Hiromae restait sa priorité, elle faisait désormais des allée retour en Norvège ( rare, mais certes bien présent ), afin de pouvoir aider au mieux le Conseil à lutter contre la Vierge Noire. Elle avait enfin réussit à trouver son équilibre, et le travaille de professeur serait probablement un bon compromis pour son avenir.

- Bon... Eh bien, où est-ce que je signe ?





POUVOIR(S)
RACE : Valkyrie

DESCRIPTION DE(S) POUVOIR(S):

Instinct Combatif : Erina est une combattante d'exception. L'art du combat est inscrit dans ses gênes, et fait une grande part de son patrimoine. Ainsi, elle a toujours un tour d'avance fasse à ses adversaires, et elle apprend très vite à réagir face à eux. Erina a toujours une action de plus que son adversaire, et une même techniques deviendra inefficace si elle est utilisé une deuxième fois dans un combat.

Eyes of Equilebrium : Probablement l'un des plus gros atouts d'Erina, et qui lui sans doute permit de gagner moulte combat. Grâce à ce pouvoir, la Valkyrie peut voir les " flux de puissance " des personnes, pouvant ainsi savoir si ceci sont plus axé sur la force brute ou sur la magie, ou sur leur défense par exemple. Ceux-ci sont visible uniquement si Erina " active sa vision ", et sous forme de " veines colorées " traversant le corps des êtres vivants. Mais le plus de ce pouvoir, c'est que la nordique est aussi capable des les modifier. En soit, il s'agit d'un simple transfert d’énergie entre les flux. Cependant, son pouvoir est obliger de respecter des notions d'équilibre essentiel, ne pouvant ainsi par créer d’énergie, ou mélanger des flux qui n'ont rien à voir. Elle n'est donc pas capable de toucher à la vitalité ou à la dextérité de quelqu'un. Concrètement, Erina peut " voir " les statistiques des êtres vivants. Activer son pouvoir lui nécessite une action, et elle ne peut pas modifier la DEFP, DEFM, DMGM et DMGP ( hors bonus d'armes, pouvoirs, ect ) de plus de 25% par action.

Arsenal Valkyrie : Ce pouvoir est un Don extrêmement particulier, car il se transmet de mère en fille. Erina a donc la possibilité de scellé magiquement un endroit de son choix, et pourra par la suite accéder à tout moment aux objets mis dans la pièce, peu importe l'endroit où elle se trouve. Concrètement, si une épée se trouve dans l'Arsenal, Erina pour " l'invoquer " entre ses mains et la " révoquer " si elle n'en a plus besoin. Seul la personne qui a poser le sceau a la possibilité de rentrer dans l'Arsenal tant qu'il est en place. La taille de celui-ci ne peut peux cependant pas excéder les 30m² ( environ, le calcul de la surface de certaines grottes par exemple étant parfois assez difficile à calculer ). Le lieux est quasi indétectable - il semblerait qu'il soit pourvu d'un effet qui " obligent " les personnes passant près de l'arsenal à l'ignorer -, cependant une analyse magique d'assez bon niveau permettraient de le détecter.

STATISTIQUES :

TYPE : Lumière, Vent
ANO : Paralysie, Cécité

FORCE : 100
DEF : 100
MAG : 0
RES : 20
DEX : 60
VIT : 100

DMGP : 1000-1200
DMGM : 0-0
DEFP : 650
DEFM : 130
PV : 10 000

OBJET(S) :

A voir dans la fiche +






HORS RP
Nyan II, le Retour !

    WHO ARE U ? : Je suis... Un chat *w* Double compte d'Ayu, mes p'tits loups <3

    PRÉSENCE : 10/10 \o/

    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? COMMENT LE TROUVEZ VOUS ? : J'm'envoie des fleurs ou... ?

    CODE : BWHAHAHA, lulz.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: Erina Soo Mee   Mar 26 Fév - 17:44

Bon, eh bien après presque un an de préparation, j'ai enfin finie cette fiche.

HALLELUJAH.

_________________


I wanna play, nya ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Re: Erina Soo Mee   Mar 26 Fév - 17:58

Bon, bah sans surprises c'est ok. T'en aura mis du temps xD

Validay avec 15 techniques ! Bon jeu !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Erina Soo Mee   

Revenir en haut Aller en bas
 

Erina Soo Mee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Erina Fire
» erina + si je bois de l'alcool, je suis alcoolique mais si je bois du fanta, je suis fantastique. je devrais arrêter le pâté, je suis pathétique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Nouveau Départ :: Fiches de Présentations :: Fiches Validées :: Personnel-