AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Yurihime Eria ~ Asobi ni iku yo !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Fonda • Archimage Tarée

MessageSujet: Yurihime Eria ~ Asobi ni iku yo !   Mer 21 Mar - 19:44


Yurihime Eria
C'mon guys ! Don't be so tense !

Original

Feat  Yuyuko Saigyouji - Touhou

INFOS GENERALES

NOM : Yurihime

PRENOM(S) : Eria, Aelis, Cyrielle

ÂGE : 14 ans

NATIONALITE(S) : Japonaise

LIEU DE NAISSANCE : Japon (Kyoto)

ORIENTATION S. : Bisexuelle

OCCUPATION : Archimage / Professeur de Magie

FILIÈRE : N/A

RACE : Ongumi

POUVOIR(S) : Étincelle, Nouvelle Magie, Altération de la Réalité

NIVEAU DE LICENCE : Rang SS



PHYSIQUE

Note: Les Descriptions et l'Histoire sont écrites selon le point de vue de Miria.
Comment décrire Onee-sama en des mots compréhensibles pour ceux qui ne la connaissent pas ? Surtout que je dois être une des rares personnes au monde à connaitre sa véritable apparence. Adorable, mignonne ou encore superbe voilà comment la décrire en quelques mots. De taille moyenne, elle possède un corps svelte agréable à regarder malgré son jeune âge, ce qui laisse à penser qu'elle sera une véritable beauté dans quelques années.
Son visage aux traits fins et délicats, encadré par sa cheveux violets mi-longs lui tombant tout juste sur les épaules, me fait parfois rater un battement de cœur lorsque je l'aperçois... bien que celui-ci reparte de gré ou de force l'instant d'après.
Mais ce que j'aime le plus chez elle sont ses yeux violet, où s'y reflète en général un regard neutre voir ennuyé, mais qui sont capables de retranscrire à la perfection les émotions qu'Onee-sama ressent. Elle peut vous paralyser d'un regard lorsqu'elle est en colère comme vous faire fondre par la douceur de celui-ci.
Lorsqu'elle est sous sa véritable forme, elle porte en général un beau kimono bleu à froufrous. Ceux-ci virevoltent au gré du vent et des déplacement d'Eria Onee-sama. Elle noue son kimono avec un obi bleu foncé avec un peu de rose, utilisant une ficelle de couleur prune pour maintenir le tout. Elle arbore selon ses envies une coiffe rappelant les couleurs de son kimono avec un bandeau que portent les revenants selon la tradition japonaise, ceci étant une petite plaisanterie à mon égard. Pour le reste, cela dépend de ses envies sur le moment, de la forme qu'elle prend, de l'endroit où elle va passer sa journée ou aussi de la personne avec qui elle va la passer principalement. Vous devinez donc aisément qu'elle passe par tout les styles de tenues possibles et change d'apparence fréquemment.
Mais quelque soit sa forme, elle porte toujours un petit ruban en soie noué au poignet de la même couleur que celui que je porte en travers du torse, symbole du lien puissant et si particulier qui nous unit.


MORAL
Onee-sama à un comportement... particulier. Pour elle, il n'existe que trois types de personnes: les intéressants, les inintéressants et moi. Son comportement varie énormément suivant dans quelle catégorie son interlocuteur se trouve. D'autant plus qu'elle a des critères d'évaluations étranges que je n'arrive pas à appréhender. Cela est sans doute dû à son génie ainsi que son jeune âge. Néanmoins, elle est généralement d'un grand calme et ses rares colères sont plus froide que la glace. Autre point qui revient souvent: son esprit malicieux communs aux gens de sa race, bien qu'en général ses "farces" sont assez élaborées et ont parfois même un sens pour la personne qui la subit. Elle aime faire comprendre des choses aux autres via ces "petites surprises" afin qu'ils en tirent un enseignement. A part cela, il est difficile de décrire sa façon d'agir car elle n'en a pas particulièrement, tout dépend de son humeur ou de ses envies du moment.
Ses envies... Voilà quelque chose qui la caractériserait en fait. Elle n'agit que par envie et ne possède pas le bon sens commun que vous et moi partageons. Elle serait capable par exemple de déclarer qu'elle a envie de vous ici et maintenant, où que vous soyez (même en salle de classe) et d'agir en conséquence... Ce qui peut parfois amener à des situations gênantes dont j'en ai parfois, voir souvent même, fait les frais. De ce fait, elle ne possède aucune notion du bien et du mal et la seule manière de la rendre "raisonnable" lorsque je ne suis pas là pour la surveiller est de lui faire promettre quelque chose, car sa parole est d'or. Mais méfiez-vous si elle promet de faire de votre vie un enfer, car se sera bientôt le cas. En clair: elle peut avoir un comportement totalement différent d'un jour à l'autre mais une chose reste sûre: si vous ne l'intéressez pas, elle vous témoignera au mieux de l'indifférence.
Elle me répète souvent qu'elle m'aime et je sais que je suis la seule personne au monde à recevoir son regard dévorant d'amour qui me pétrifie généralement sur place, le cœur battant si fort qu'il me donne l'impression de tenter de sortir de ma poitrine. Certes, il lui arrive de coucher avec d'autres personnes mais ce ne sont que des pulsions sexuelles, un désir sur le moment en somme, elle ne dira jamais à ces personnes là qu'elle les aime.
Concernant ses goûts au niveau des aliments, elle aime tout ce qui est sucré et fait souvent des razzias sur les desserts, si vous voulez un dessert à la cantine, priez pour passer avant elle! Pour le reste, elle aime en général tout ce qui est beau, noble et mignon, ce qui couvre un large éventail de choses...


HISTOIRE
Avant de commencer à vous parler d'Onee-sama, je dois vous parler de notre famille, de ceux qui m'ont créée. Les Yurihime sont une vieille famille d'Ongumis vivant dans les plus pures traditions japonaises. Toute la famille vit au même endroit et tous veillent les uns sur les autres dans une immense propriété, en vérité on pourrait même parler de clan plutôt que de famille car entre les grands-parents, les cousins, neveux et compagnie, cela commence à faire beaucoup de monde. Néanmoins chacun possède son petit chez soi afin de procurer une certaine intimité aux couples et à leurs enfants. Vous l'aurez deviné, les Yurihime sont riches, très riches et d'une très bonne éducation. Nos parents occupent des postes relativement important dans la politique humaine (en cachant leur réelle nature bien entendu) et œuvrent pour la paix entre les hommes et les races possédants des capacités particulières. Notre mère, Yurihime Saya, possède un pouvoir particulier et très puissant dans son domaine: il s'agit, lorsqu'elle se transforme en une personne précise, de copier en même temps ses souvenirs ce qui s'avère extrêmement pratique pour son travail, mais cela comporte des risques. C'est là qu'intervient la particularité de notre père, Yurihime Ryuhei, qui consiste à rendre toute illusion totalement indétectable quelque soit le moyen utilisé. La combinaison de leurs pouvoirs en font des adversaires politiques très dangereux et doués, néanmoins ils évitent de trop utiliser la capacité de lire les souvenirs car cela pourrait sembler étrange à la longue et faire peser des soupçons sur eux et leur famille, ce qui réduirait leur travail à néant. Je les soupçonne d'être en contact étroit avec des personnes de Hiromae et de partager ainsi des informations mais je n'en ai jamais eu aucun preuve... Je sais qu'Onee-sama doit en savoir plus que moi mais elle feint l'ignorance à chaque fois que j'aborde le sujet. Pourquoi ? Je l'ignore, mais son génie lui permet parfois d'entrevoir des choses qui n'effleurent jamais mon esprit: elle doit surement avoir une raison, il y a toujours une raison avec elle. Bref, je ne connais pas beaucoup la vie d'Onee-sama avant que je vienne au monde mais lorsqu'elle m'en parle, elle me la décrit souvent comme une errance sans but, 5 ans de vie morne sans grand intérêt. Tout ce que je sais de cette période c'est qu'elle passait son temps à étudier, lire et qu'elle comprenait déjà des théories physiques et magiques complexes largement trop avancées pour son âge. Lorsque j'ai ouvert les yeux pour la première fois, elle se tenait là devant moi, si petite, si fragile, si adorable. Je la détaillais et lorsque j'aperçus réellement son visage, je vis qu'elle pleurait doucement... Instinctivement, j'avais moi aussi les larmes aux yeux alors qu'elle me prenais dans ses bras avec une douceur sans pareille. Je l'entendis me chuchoter à l'oreille sur un ton mélangeant le soulagement, la joie et un amour sincère:

"Enfin... Enfin je te rencontre... Si tu savais à quel point je t'attendais..."

Écoutant une pulsion soudaine, je la serrais à mon tour dans mes bras comme la chose la plus précieuse au monde. C'est à ce moment là que je su enfin pourquoi cette enfant m'éblouissait: elle était tout pour moi, j'étais née uniquement pour elle, elle était ce qui fait battre mon cœur, ma raison de vivre, mon âme. Depuis ce jour, je ne la quitte presque jamais des yeux, je sais pourquoi ses parents m'ont créée, bien que j'ignore comment et si le lien puissant que je ressens pour Onee-sama est véritable ou non. Mais à vrai dire, je m'en moque, pour moi tout cela n'a pas d'intérêt, je suis heureuse lorsqu'elle sourit, je pleure lorsque elle est triste et cela me suffit. Sans oublier le fait que s'il m'arrive un jour de lui demander des détails sur ma création, Onee-sama me sortira des théories magiques si complexes qu'elles me donneront un mal de crâne digne de rentrer dans les annales... Quoiqu'il en soit, nos parents ne m'ont créée que sur un coup de tête, ils savaient qu'à cause de leur travail ils se trouvaient rarement à la maison et je devais m'occuper d'Onee-sama dans tout les aspects de sa vie autant que possible. Cela peut vous sembler cruel, mais je sens quand même qu'ils m'aiment, je le vois à leur façon de me regarder et de me sourire, ils sont bels et bien mes parents, même si ma venue au monde n'est pas comme celle de la plupart des personnes... Je prenais donc ma tâche très au sérieux et devenait tout le temps ce dont avait besoin Onee-sama: s'il lui fallait une confidente, j'endossais ce rôle sans peine, une tutrice ? Même chose. Je suis prête à tout pour elle et c'est ainsi que je la vis grandir alors que ses démonstrations d'amour à mon égard se firent plus... directes. Mais commençons par le commencement.

J'adore l'observer, elle est d'un calme adorable et évolue avec grâce dans la propriété familiale. Elle me sollicite souvent pour des promenades et apprends peu à peu à observer un peu plus le monde qui l'entoure. Néanmoins, elle passe toujours la majeure partie de son temps à étudier, je revois encore notre discussion à ce sujet: j'étais née depuis environ huit mois et Onee-sama venait de fêter son sixième anniversaire...

Elle était comme d'habitude dans son étude privée: une grande bibliothèque où elle passait la plupart de son temps libre, qui était assez conséquent en général. J'entrais doucement en poussant la lourde porte en chêne et la vit en train de lire un traité de plus sur une théorie magique surement aussi complexe que les
précédentes. A peine avais-je effectué quelques pas dans la pièce après avoir refermé la porte sans bruit que je croisais son regard. Elle me fit son sourire si chaleureux qu'elle ne réservait qu'à moi.

"Tiens, bonjour Miria. Viens donc me rejoindre, j'ai trouvé un livre très intéressant."

Je souris, c'était toujours comme ça avec elle: ses livres, ses livres et encore ses livres... Enfin, c'est aussi pour ça que je l'aimais. Je m'approchais donc et regardais par dessus son épaule. Comme d'habitude je ne comprenais rien à ce qui était écrit dessus, non pas parce que j'étais ignare en magie, loin de là, mais tout simplement parce que le niveau de ce livre était loin du mien. Je lui fis un petit sourire amusé et lui ébouriffais les cheveux.

"Onee-sama, à force de lire et de ne pas sortir vous allez finir par prendre la poussière et à ressembler à une momie. Il fait si beau dehors, pourquoi ne pas se promener un peu ?"

Elle haussa les épaules et replongea dans son livre.

"Bah, je sais que même si je deviens comme ça tu resteras près de moi. Je ne vois pas pourquoi je m'en ferais..."

Je soupirais... Peine perdue ? Pas forcément... Profitant de son inattention, je saisis son livre et reculais vite de quelques pas en souriant. Eria poussa un léger cri d'indignation, légèrement feint bien entendu, et me foudroya du regard. J'exhibais mon trophée devant elle pour la narguer un peu.

"Il semblerait que votre livre souhaite prendre l'air. Pourquoi ne pas le suivre ?"

"Miria rends le moi, sinon..."

Je ris doucement et la regarda droit dans le yeux. Contrairement à ses paroles, son regard laissait transparaître de l'amusement et elle se retenait de sourire.

"Sinon quoi ? Montrez moi un peu ça..."

"Alors toi..."

Je pris la poudre d'escampette alors qu'elle se jetait sur moi et me mit à courir dans les longs couloirs du manoir en riant, suivit par une petite furie qui pour l'occasion avait pris la forme d'une Shiatsuku particulièrement inquiétante et poussait des cris monstrueux. Nous courrions en riant comme des folles dans la grande propriété des Yurihime lorsque je n'entendis plus Eria derrière moi. Où était-elle ? Inquiète, je me retournais sur mes pas en espérant la trouver... Rien. Je pensais tout de suite à une blague de la part d'Eria pour me surprendre mais alors que je parcourais le domaine, je ne voyais toujours pas une seule trace d'elle. J'accélérais le rythme et cherchais un peu plus activement: et s'il lui était arrivé quelque chose ? Le domaine était sûr mais les accidents arrivent justement parce qu'on manque d'attention à un moment ou un autre... N'y tenant plus, je me mis à courir en l'appelant et demandait aux gens que je croisais s'il ne l'avait pas aperçue. Soudain, quelque chose m'agrippa par derrière et je reconnus la voix de la "disparue".

"Je t'ai eu !"

Je me retournais et vis le soleil de ma vie me regarder en souriant, ses yeux emplis de malice et d'amusement. Mes sentiments sur l'instant étaient confus: j'étais heureuse qu'elle n'ait rien, déçue d'avoir réagit de cette façon en me doutant bien qu'il s'agissait d'une blague mais surtout en colère contre Eria pour m'avoir fait une blague de si mauvais goût. J'hésitais entre lui mettre une claque, fondre en larmes, la serrer dans mes bras ou le tout à la fois. Finalement je choisis de la serrer dans mes bras avec soulagement, les larmes aux yeux.

"J'étais si inquiète... ne me refaites plus jamais ça... même pour rire."

"Désolée, j'essayerai de ne pas recommencer."

J'étais intriguée par son ton, qui n'était pas désolé du tout et par sa phrase... Elle essayerait ? Lorsque je la lâchais enfin, reculant un peu, m'éloignant de celle sans qui la vie n'aurait plus aucun sens, je vis une lueur de triomphe dans son regard accompagné d'un sourire mystérieux dont je ne compris la signification que beaucoup plus tard...

... ... ...

"Qu'est-ce que tu fais ? Regarde Miria !"

Je lui souris, nous sommes sur le bateau nous menant vers notre nouvelle vie à Hiromae, Eria est très enthousiaste à cette idée. Quand à moi... Du moment qu'elle est heureuse et en bonne santé, je me fiche du reste. Je la regarde courir un peu partout sur le pont, son visage affichant un air que je connaissais trop bien, heureusement que j'ai eu la présence d'esprit de lui faire promettre de ne pas jouer de tours aux autres passagers. Quand à ce que cela m'a coûté d'obtenir cette simple promesse... c'est... trop embarrassant pour que je vous le raconte... Je relis de nouveau la lettre du Directeur de l'école de Hiromae, nous invitant toutes les deux à venir y vivre. Quelque chose tombe de ma poche: une photo d'Eria et moi datant d'il y a deux ans, je la ramasse en me rappelant certains souvenirs de cette époque...

... ... ...

Je tournais en rond dans l'attente des résultats d'Eria, non pas que je doutais d'elle, mais disons que je contrebalançais son attitude posée à ce sujet alors que c'était la première concernée. C'était un peu comme savoir que quelque chose allait arriver mais ne pas en être sûr tant qu'on ne l'avait pas vu pour de bon. Je la vis secouer la tête en soupirant après m'avoir regardée faire les cent pas, certes ce n'était qu'un diplôme de plus parmi tant d'autres mais il s'agissait du diplôme de Magie, ce n'était pas rien non ? A douze ans elle avait accumulée autant de connaissances générales et magiques qu'un individu spécialisé dans ces multiples domaines de 90 ans! Elle aurait pu avoir la décence d'être légèrement anxieuse au moins... Je soupirais pour me calmer, sans grand succès mais au moins je réussis à arrêter de faire les cent pas.

"Arrête de te faire du mouron. M'as-tu déjà vue rater un examen ?"

"Non mais..."

"Pas de mais ! Je vais avoir encore le maximum et c'est tout. Ça ne sert à rien d'être anxieuse alors que je connais déjà les résultats: un score parfait dans toutes les matières, voilà tout."

J'ai préféré ne pas répondre... C'est à ce moment là qu'une servante entra et me remit une enveloppe: c'était les résultats ! Je les ouvrit rapidement, remarquant du coin de l'œil Eria se rapprocher à son tour pour voir le diplôme. Alors que je me détendais, je la vis lâcher un tout petit soupir de soulagement en voyant
qu'elle avait bel et bien un score parfait. Je souris: pas anxieuse hein ? Elle capta mon sourire et me tira la langue en m'arrachant le papier des mains puis se dirigea en sifflotant vers le classeur où elle rangeait tout ses diplômes. Une fois ceci fait, elle se tourna vers moi, un sourire étrange sur le visage, ses yeux
malicieux me fixaient alors qu'elle s'avançait doucement. Puis elle posa sa main sur mon ventre, intriguée, je la regardais sans comprendre, qu'avait-elle derrière la tête ? Mon cœur battait plus vite à cause de notre proximité mais je l'ignorais, ne voulant même pas y penser. C'était sans compter sur ma sœur... Elle remonta
doucement sa main le long de mon corps avant de me saisir au menton, plongeant ses superbes yeux dans les miens.

"J'ai bien le droit à une récompense pour ce diplôme là non ? Et j'ai bien une idée sur ce que j'aimerais..."

Je commençais à paniquer en déchiffrant son regard, c'était le même regard qu'elle avait eut lorsqu'elle m'avait fait cette blague de mauvais goût, ce regard victorieux, triomphant ! A la nuance près que derrière celui-ci se cachait un désir insondable, puissant et sans limite. Je voulus me dégager mais j'étais paralyser par son regard, mon cœur battant à tout rompre, je tentais d'écraser le désir qui montait en moi, désir que je supprimais sans cesse, je n'étais pas digne d'elle, j'étais là pour la protéger pas pour autre chose. Elle s'approcha, je ne pus décrocher mon regard de ses yeux, puis de ses lèvres qui s'approchaient doucement des miennes, son souffle sur ma peau m'électrisait, sapant mes dernières forces et le baiser qu'elle me donna fut libérateur, me délivrant du supplice de l'attente d'enfin l'embrasser et euh... je... hum... la suite est un peu trop embarrassante, je pense que je vais m'arrêter là...

Cela me fait penser à l'année dernière : tout le clan était en liesse car les recherches d'Onee-sama avaient abouties. Il fut incroyable de constater à quel point elle arrivait à progresser dans le domaine de la magie et surtout à quelle vitesse ! Je comprenais uniquement maintenant ce qu'étais un véritable génie, j'en avais une devant moi, en chair et en os. Peu de temps après, ses découvertes furent connues d'autres personnes et le Conseil des Archimages l'approcha, lui proposant surement un des plus grands honneurs qu'un mage puisse recevoir : devenir l'une des leurs. A cette nouvelle, devant le 4ème Archimage, ma sœur avait eu un sourire mystérieux et avait invité l'homme dans une pièce pour s’entretenir avec lui. sur ce sujet. J'ignore ce qu'il fut dit pendant cet échange mais cela dura longtemps : l'homme ressortit quatre heures plus tard et semblait fatigué, presque vaincu. Onee-sama suivit derrière et affichait une mine radieuse, nul doute qu'elle avait négocié cet "honneur" avec brio, mais quels étaient les termes de la négociations ? Elle seule et le Conseil le savent... Quoiqu'il en soit, elle fut nommée officiellement quelques temps après pendant une magnifique cérémonie dans un lieu secret où j'eus le privilège d'être conviée. Je me souviens aussi de la façon dont nous avions fêter ça, seules toutes les deux... Mais je ne pense pas que ce passage vous regarde, n'est-ce pas ?

De toute manière, nous sommes presque arrivées à Hiromae, là où va commencer notre nouvelle vie avec Eria comme Professeur de Magie... Je sais qu'elle a déjà eu un entretien avec le Directeur, celui-ci le faisant promettre de respecter certaines règles, a priori il n'avait pas réussi a lui faire promettre de respecter TOUTES les règles... Quand à moi... Et bien j'essayerai de faire en sorte qu'elle ne cause pas trop de problèmes...

... ... ...

Trop tard... A peine débarquée qu'elle a déjà disparue... Une jeune fille, une kemonomimi pour être exacte, est venue pour nous accueillir. Alors que je la croyais déjà en train de vagabonder partout, je l'entends derrière nous.

"Euh... Je suis là hein..."

"Onee-sama !"

Je me retournais, évidemment elle avait changé d'apparence, curieusement elle n'aimait pas montrer sa véritable forme aux autres, je ne lui ai jamais demandé pourquoi, la raison devant être aussi compliquée que sa façon de penser. Notre "accueil" nous fais savoir de façon un peu brusque qu'elle n'a pas que ça a faire et nous invite à la suivre. Sur le chemin, nous faisons un peu connaissance, enfin ma sœur mène surtout la conversation... Je vois d'ailleurs que la kemonomimi, nommée Ayumi Saotome, a été inclue parmi les gens "intéressants" auquel cas Eria ne se donnerai même pas la peine de lui parler. Pour des raisons personnelles, je préfère passer sur la teneur de la conversation et le comportement de ma sœur, un peu embarrassant. Après nous avoir fait faire une petite visite de la pension, Saotome-san nous mène aux bâtiments pour le personnel et prends congé sans se douter qu'Eria préparait surement déjà quelques plans pour la rendre folle... Quoiqu'il en soit, nous voilà enfin à Hiromae, reste à savoir ce que l'avenir nous réserve. J'espère juste qu'Eria pourra se tenir un minimum tranquille...




POUVOIR(S)
RACE : Ongumi

DESCRIPTION DE(S) POUVOIR(S):

Étincelle: Eria possède l’Étincelle, c'est-à-dire la capacité à pouvoir capter le mana ambiant pour faire ensuite de la magie.

Nouvelle Magie: Ce qui fait la renommée d'Eria en tant que magicienne est avant tout ses découvertes concernant la magie. Grâce à ses recherches et à son génie incroyable, elle a réussi à inventer deux nouvelles "Voies" : la Voie du Vide et la Fusion Élémentaire. Beaucoup de mages espère entrer dans ses bonnes grâces pour qu'elle révèle ses secrets mais pour le moment Eria reste hermétique à toute demande de cet ordre.

Altération de la Réalité:
Eria a un pouvoir unique parmi les Ongumi qui est considéré comme la forme ultime de leur pouvoir d'illusion. Il s'agit tout simplement d'altérer la réalité, de faire que l'illusion normalement projetée soit "vraie". Il ne s'agit donc plus de tromperie mais bien de quelque chose de réel, concret.
La principale utilisation qu'en fait Eria est de faire en sorte que ses métamorphoses deviennent donc "vraies" en altérant directement son ADN, ce qui lui confère la capacité d'obtenir les capacités raciales de la classe (et uniquement cela) en laquelle elle choisit de se métamorphoser. De même, pendant qu'elle est métamorphosée, elle est considérée comme étant bel et bien de la race imitée (bien qu'au final, elle reste Ongumi). En plus de cela, elle peut en "s'altérant", avoir deux capacités raciales supplémentaires venant d'une ou deux classe(s) qu'elle copie et ainsi les garder en "réserve" aussi longtemps qu'elle le souhaite. Néanmoins, son pouvoir est loin d'être ultime et altérer autre chose qu'elle se révèle extrêmement difficile voir dangereux. Et ce encore plus si la chose altérée est un être vivant ou un objet magique.

STATISTIQUES :

TYPE : TOUS
ANO : CHARME (racial), PARALYSIE, VIRUS, CÉCITÉ, CONFUSION, DÉCADENCE
FORCE : 0
DEF : 0
MAG : 100
RES : 100
DEX : 100
VIT : 100

DMGP : 0
DMGM : 1100-1320
DEFP : 0
DEFM : 1300
PV : 10 000

OBJET(S) :

Aucun.



AUTRE

Voix
Hanatan from Niconico's Vocaloid Cover.
Listen it: Here, Here or Here
En duo avec Miria => ici





HORS RP
Nya Nya Nya Nya Nyaaaaaaa  ~



    ❦ WHO ARE U ? : Dieu.❦ PRÉSENCE : 9/10 !❦ COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? COMMENT LE TROUVEZ VOUS ? : Étant un des fondateurs... Je me demande bien comment j'ai pu le trouver <3Sinon bah... Il est parfait voyons !❦ CODE : Même pas besoin :3

 



Dernière édition par Yurihime Eria le Mer 21 Mar - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carte d'ID
Pouvoirs:
Inventaire:
avatar

Neko Sexy tendance Rouge

MessageSujet: Re: Yurihime Eria ~ Asobi ni iku yo !   Mer 21 Mar - 19:45

Et bien, mon cher n'amoureux d'amour que j'aime je t'annonce que cette fiche est VALIDAY ( et je sais que tu sais, c'est juste pour la forme, na. )

_________________


I wanna play, nya ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Yurihime Eria ~ Asobi ni iku yo !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ishoni Asobi mashô. [pv Misaki]
» Plus de repas... Baston ! [Yue, Yukiji et Asobi]
» Maison d'Eria
» Une petite balade au clair de lune ? [ Nagato + Asobi + Rachel ]
» Al'naelyn Keithiel Nil'eria — ❝ L'oiseau en cage rêvera des nuages. ❞

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hiromae :: Nouveau Départ :: Fiches de Présentations :: Fiches Validées :: Personnel-